{"177322":{"id":"177322","parent":"176874","time":"1595884212","url":"http:\/\/www.mondialisation.ca\/que-peut-on-esperer-dune-humanite-domestiquee\/5647799","category":"documentaires","title":"Que peut-on esp\u00e9rer d'une humanit\u00e9 domestiqu\u00e9e?","lead_image_url":"http:\/\/newsnet.fr\/img\/newsnet_177322_8d54e0.jpg","hub":"newsnet","url-explicit":"que-peut-on-esperer-d-une-humanite-domestiquee","admin":"newsnet","views":"61","priority":"3","length":"14767","lang":"","content":"\u003Cp\u003EPar \u003Ca href=\"https:\/\/www.mondialisation.ca\/author\/dominique-muselet\"\u003EDominique Muselet\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_177322_ce60b3.jpg\" \/\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003EJe ne sais pas si c'est le coup des masques, inutiles puis obligatoires, qui m'a donn\u00e9 le coup de gr\u00e2ce, ou la lecture du dernier livre de James C. Scott, Homo domesticus, ou encore le film Thelma et Louise que je viens de revoir, ou les trois, ou quelque chose de plus profond, de plus visc\u00e9ral, mais plus le temps passe, plus je me demande si l'humanit\u00e9 retrouvera jamais la libert\u00e9.\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ELa d\u00e9cadence ouvre les yeux\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELes p\u00e9riodes de d\u00e9cadence, comme celle que l'Occident vit en ce moment, ont quelques avantages et notamment celui d'ouvrir les yeux des populations. Autant, la construction ou la reconstruction d'une soci\u00e9t\u00e9, par l'espoir que cela donne, facilite l'adh\u00e9sion des populations au projet de soci\u00e9t\u00e9 de la classe dirigeante, autant cette adh\u00e9sion diminue avec le d\u00e9litement de cette m\u00eame soci\u00e9t\u00e9. C'est le cas du capitalisme mondialis\u00e9 (ou n\u00e9olib\u00e9ralisme) actuel que m\u00eame ceux qui en profitent sont d\u00e9sormais oblig\u00e9s de critiquer. \u00c0 mesure que l'adh\u00e9sion \u00e0 l'id\u00e9ologie qui fonde l'ordre social s'amenuise, les puissants sont oblig\u00e9s d'augmenter la r\u00e9pression pour contenir les oppositions et maintenir leur pouvoir et leurs privil\u00e8ges, ce qui acc\u00e9l\u00e8re sa d\u00e9cadence.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa d\u00e9cadence favorise la prise de conscience des m\u00e9canismes du pouvoir qui permettent l'exploitation d'une majorit\u00e9 par une toute petite minorit\u00e9 de parasites qui ne doivent leur succ\u00e8s qu'\u00e0 la solidarit\u00e9 totale de ses membres entre eux, et \u00e0 la loi du silence (oui, c'est une sorte de mafia). Il leur faut d\u00e9tenir tous les pouvoirs : ex\u00e9cutif, l\u00e9gislatif, judiciaire, m\u00e9diatique, policier, militaire, sans que rien ne fuite des m\u00e9thodes criminelles employ\u00e9es pour se faire. Avec l'effondrement d'une soci\u00e9t\u00e9, les \u00e9lites se mettent \u00e0 se disputer les richesses encore \u00e0 piller, quitte \u00e0 se trahir entre elles, les secrets sont moins bien gard\u00e9s, et le peuple de plus en plus maltrait\u00e9 et exploit\u00e9 se met \u00e0 comprendre pourquoi et comment il est maintenu dans une forme d'esclavage au service d'\u00e9lites parasitaires, et il se r\u00e9volte. Mais h\u00e9las, sur le long terme, cela n'a rien chang\u00e9, au contraire, globalement, la servitude et les contr\u00f4le des hommes et des femmes n'a fait que se renforcer au fil des si\u00e8cles...\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EHomo domesticus\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cimg style=\" width:353px;\" src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_177322_ee8325.jpg\" \/\u003E\u003Cp\u003EPour comprendre ce qui s'est pass\u00e9, il faut revenir au livre de James C. Scott, Homo domesticus, que j'ai mentionn\u00e9 au d\u00e9but. Les premiers hommes vivaient, comme chacun sait, de la chasse et de la cueillette. Ces petits groupes nomades n'avaient pas de chefs et n'en voulaient pas. Ils s'organisaient tr\u00e8s bien entre eux ou avec d'autres groupes pour les t\u00e2ches les plus complexes. Deux ou trois heures de travail par jour suffisaient \u00e0 assurer leur subsistance, en dehors des grandes exp\u00e9ditions de chasse, de p\u00eache ou de troc. Le nom de soci\u00e9t\u00e9 d'abondance fait d'ailleurs r\u00e9f\u00e9rence \u00e0 ce rapport optimum temps\/subsistance. Leur taux de natalit\u00e9 \u00e9tait bas et les gens vivaient vieux et en bonne sant\u00e9 car leur nourriture \u00e9tait extr\u00eamement vari\u00e9e, leur style de vie sain, et leur connaissances des herbes m\u00e9dicinales extensive. Certains de ces groupes se sont parfois s\u00e9dentaris\u00e9s lorsqu'une zone humide tr\u00e8s riche le leur permettait, comme en M\u00e9sopotamie ou en Egypte.\u003C\/p\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_177322_483d57.jpg\" \/\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003ECit\u00e9-\u00c9tat en M\u00e9sopotamie\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EQuelques mill\u00e9naires plus tard (vers 4000 avant notre \u00e8re), sont apparues les premi\u00e8res cit\u00e9-\u00c9tats. Les anc\u00eatres de nos \u00c9tats fonctionnaient suivant le m\u00eame principe qu'aujourd'hui: une \u00e9lite autoproclam\u00e9e, s'appuyant sur une arm\u00e9e et une administration centralis\u00e9e, levait des imp\u00f4ts sur une population compos\u00e9e largement d'esclaves. Cette forme de gouvernement a fini par envahir toute la plan\u00e8te en consacrant l'asservissement \u00e0 divers degr\u00e9s d'\u00e0 peu pr\u00e8s tous les peuples, \u00e0 l'exception de quelques habitants pourchass\u00e9s d'Amazonie ou des montagnes du nord de la Tha\u00eflande.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EMais pourquoi les hommes ont-ils accept\u00e9 de troquer leur libert\u00e9 si ch\u00e8re pour cette \u00ab servitude volontaire \u00bb selon l'expression de La Bo\u00e9tie ? C'est cela le grand myst\u00e8re...\u003C\/p\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_177322_9b71da.jpg\" \/\u003E\u003Cp\u003EIl a fallu apparemment une conjonction d'\u00e9v\u00e8nements dont certains ne sont que des hypoth\u00e8ses. Parmi les \u00e9l\u00e9ments document\u00e9s, la culture extensive des c\u00e9r\u00e9ales (bl\u00e9, orge, millet, riz, ma\u00efs) a permis de lever l'imp\u00f4t. Les c\u00e9r\u00e9ales ont tous l'avantage de se voir, de se r\u00e9colter au m\u00eame moment de l'ann\u00e9e et en petites graines faciles \u00e0 comptabiliser, transporter et stocker \u00e0 la diff\u00e9rence de cultures comme le manioc ou les pommes de terre. Le second \u00e9l\u00e9ment qui a permis l'imp\u00f4t \u00e9tait l'\u00e9levage domestique. Les t\u00eates de moutons, porcs, ch\u00e8vres, chevaux, lamas sont aussi faciles \u00e0 compter. La culture des c\u00e9r\u00e9ales et l'\u00e9levage ont encha\u00een\u00e9 au sol (et \u00e0 leurs exploiteurs) les populations qui, pour survivre, devaient se mettre jour et nuit au service de leurs cultures, de leurs animaux et de leurs rois. Cette vie de servitude et de labeur n'avait rien d'attirant, et les cit\u00e9s-\u00c9tats \u00e9taient fragiles.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EPendant plusieurs mill\u00e9naires, des cit\u00e9s-\u00c9tats sont apparues et ont disparu. Elles n\u00e9cessitaient \u00e9norm\u00e9ment de main-d'œuvre pour se maintenir et, malgr\u00e9 l'encouragement \u00e0 la natalit\u00e9, l'apport r\u00e9gulier d'esclaves (prisonniers de guerre, d\u00e9placement de populations vaincues, esclaves de la dette etc.) et la construction de murailles pour emp\u00eacher la fuite des habitants autant que pour les prot\u00e9ger, elles avaient du mal \u00e0 se maintenir. D'autant plus que l'entassement, la promiscuit\u00e9 entre les humains, les animaux domestiques et tous les parasites qu'ils attiraient engendrait des \u00e9pid\u00e9mies terribles qui \u00e9pargnaient les chasseurs-cueilleurs qui, eux, vivaient en petits groupes mobiles et \u00e9taient mieux nourris.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EMalgr\u00e9 tous ces inconv\u00e9nients, malgr\u00e9 la r\u00e9sistance des populations, la forme \u00e9tatique l'a finalement emport\u00e9. Pourquoi ? La meilleure explication semble \u00eatre un changement climatique, un brusque refroidissement de la temp\u00e9rature qui a rendu trop pr\u00e9caire la vie des chasseurs-cueilleurs, lui-m\u00eame suivi d'une telle augmentation de la natalit\u00e9 qu'il \u00e9tait impossible de revenir en arri\u00e8re.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EMais \u00e0 l'\u00e9poque romaine, les \u00c9tats partageaient encore le continent avec des peuples libres qu'ils appelaient barbares parce qu'ils ne se pliaient pas \u00e0 leurs lois. C'est dire qu'il a fallu des mill\u00e9naires pour que la forme \u00e9tatique devienne la seule forme d'organisation sociale sur la plan\u00e8te.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EIl est d'ailleurs compl\u00e8tement faux de dire que la s\u00e9dentarisation des populations bas\u00e9e sur l'agriculture et l'\u00e9levage a constitu\u00e9 un progr\u00e8s pour l'humanit\u00e9, comme on veut nous ne faire croire pour nous faire accepter notre sort. C'est tout le contraire. Comme le dit James C. Scott, ce fut, en fait, le d\u00e9but de la domestication de l'homme.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EComme des moutons \u00e0 l'abattoir ?\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_177322_b82ae0.png\" \/\u003E\u003Cp\u003ELes exc\u00e8s, la b\u00eatise, l'incomp\u00e9tence et la corruption des puissants s'\u00e9talent tous les jours \u00e0 la TV o\u00f9 le spectacle qu'ils donnent, avec leurs masques et leurs promesses creuses, \u00e0 mille lieues de la r\u00e9alit\u00e9, est tellement grotesque qu'on en a honte pour eux. E la question jaillit : comment pouvons-nous \u00eatre les esclaves, les domestiques, les subalternes de ces gens-l\u00e0 ? Comment est-ce possible ? Comment pouvons-nous travailler six mois par an pour que ces guignols puissent parader comme des dindons ? Comment r\u00e9ussissent-ils \u00e0 nous y contraindre ? Sans compter la destruction de l'environnement qui menace notre existence m\u00eame, les guerres de pillage qui mettent des peuples entiers sur les routes, la surpopulation, les \u00e9pid\u00e9mies, les famines, la criminalit\u00e9, les prisons ! Rien de tout cela n'existait au temps des chasseurs-cueilleurs, les Indiens d'Am\u00e9rique du Nord en sont la preuve.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEt admettons m\u00eame qu'il ait fallu en passer par l\u00e0. Admettons qu'il ait fallu des \u00c9tats \u00e0 moment donn\u00e9 pour organiser la survie des populations dans des conditions particuli\u00e8rement difficiles, avec comme prix \u00e0 payer la perte de la libert\u00e9 et l'entretien d'\u00e9lites parasitaires, pourquoi, maintenant qu'on conna\u00eet toute la nocivit\u00e9 et l'injustice de ce mode de fonctionnement (les dirigeants qui l'ont utilis\u00e9 au b\u00e9n\u00e9fice des populations sont si rares qu'ils font figure de h\u00e9ros), maintenant que l'on sait qu'il n'y a aucune n\u00e9cessit\u00e9 de travailler comme des esclaves, que le progr\u00e8s technique et les richesses mondiales permettraient de nourrir tout le monde et qu'il serait tout \u00e0 fait possible de vivre autrement, pourquoi continuons-nous d'aller au \u00ab travail \u00bb (un travail le plus souvent idiot et inutile) pour payer \u00ab nos \u00bb imp\u00f4ts, comme des moutons \u00e0 l'abattoir ?\u003C\/p\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_177322_0064a0.jpg\" \/\u003E\u003Cp\u003EOn sait que les animaux domestiques ont subi des alt\u00e9rations physiques et comportementales du fait de leur domestication. Ils sont plus petits, grandissent plus vite, se reproduisent davantage et sont beaucoup plus dociles et moins m\u00e9fiants que leurs parents sauvages. Ils sont bien s\u00fbr incapables de survivre dans un milieu naturel. Ce qu'on ne sait pas, c'est que l'homme moderne souffre d'\u00e0 peu pr\u00e8s la m\u00eame d\u00e9gradation de ses aptitudes par rapport \u00e0 son anc\u00eatre chasseur-cueilleur.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EC'est une \u00e9vidence, l'homme moderne ne peut plus vivre en milieu naturel, mais ne pourrait-il pas, au moins, organiser un univers social \u00e9galitaire, juste et solidaire \u00e0 l'image des soci\u00e9t\u00e9s dites primitives qui avaient mis en place des m\u00e9canismes efficaces pour faire obstacles aux \u00e9ventuels app\u00e9tits de pouvoir ?\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEh bien, on dirait que l'homme moderne n'en est pas capable non plus. L'\u00e9chec du communisme a d\u00e9moralis\u00e9 tous ceux qui l'esp\u00e9raient encore et aucun autre projet de soci\u00e9t\u00e9 \u00e9galitaire ne remporte une adh\u00e9sion suffisamment large aujourd'hui pour qu'il puisse constituer une alternative.\u003C\/p\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_177322_8d54e0.jpg\" \/\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003EPhoto tir\u00e9e du film Les Temps Modernes de Charlie Chaplin\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECertains esp\u00e8rent que des cendres de la civilisation occidentale, rena\u00eetra une soci\u00e9t\u00e9 plus juste. On se demande bien par quel miracle puisque cela ne s'est jamais produit. Bien au contraire, le sort des populations n'a cess\u00e9 de se d\u00e9t\u00e9riorer, avec des hauts et des bas, et ce malgr\u00e9 les progr\u00e8s techniques. Autrefois encha\u00een\u00e9 au bl\u00e9 et au b\u00e9tail, l'homme l'est d\u00e9sormais \u00e0 la machine, \u00e0 l'employeur capitaliste, \u00e0 la dette, aux abonnements divers et vari\u00e9s, aux taxes, et cela toujours au profit de la m\u00eame \u00e9lite qui a besoin de plus en plus d'argent pour se maintenir en place.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EDes \u00eelots de libert\u00e9 pour de nouveaux barbares\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ENos anc\u00eatres \u00e9taient les \u00e9gaux des lions, des ours, des \u00e9l\u00e9phants, des pythons. Ils \u00e9taient capables de courir toute la journ\u00e9e sans boire et sans manger. Leur force, leur courage et leur valeur est attest\u00e9e par la longue r\u00e9sistance des Am\u00e9rindiens aux envahisseurs occidentaux, malgr\u00e9 leurs fusils, leurs canons et leur langue fourchue. Ce sont les maladies amen\u00e9es par ces derniers qui les ont vaincus en emportant la majorit\u00e9 d'entre eux ; les massacres, les famines et l'emprisonnement dans les r\u00e9serves ont fait le reste.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ENos anc\u00eatres vivaient en bons termes avec la nature, qu'ils prot\u00e9geaient en \u00e9change de leur subsistance. Rien dans leur environnement n'avait de secret pour eux. Ils connaissaient la moindre plante, le moindre animal. Ils respectaient la vie, la mort, les anciens. Ils avaient le sens du sacr\u00e9. Ils croyaient en la parole donn\u00e9e. Ils \u00e9taient libres et solidaires.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EPuis, par un lent processus d'\u00e9tatisation, l'homme s'est laiss\u00e9 asservir. Toute la trag\u00e9die de son destin est r\u00e9sum\u00e9e au d\u00e9but de la Bible, lorsque l'\u00c9ternel chasse Adam et Eve du paradis (des chasseurs cueilleurs) et condamne les femmes \u00e0 procr\u00e9er (l'\u00c9tat avait besoin de main d'œuvre) et \u00e0 \u00eatre d\u00e9pendantes de leurs maris, et les hommes \u00e0 labourer une terre aride pour planter des c\u00e9r\u00e9ales pour payer des taxes pour assurer la richesse et la puissance d'une \u00e9lite plus ou moins pr\u00e9datrice et violente selon les lieux et les \u00e9poques. Une \u00e9lite qui n'offre plus comme id\u00e9al \u00e0 l'humanit\u00e9 actuelle que la consommation de biens inutiles, en \u00e9change de son labeur d'esclave, telle la verroterie que les envahisseurs offraient aux Indiens trop confiants en \u00e9change de leurs richesses.\u003C\/p\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_177322_8a4bca.jpg\" \/\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003ESource : Pikist.com\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EQu'y a-t-il \u00e0 esp\u00e9rer de cette humanit\u00e9 domestiqu\u00e9e ? Qu'il a-t-il \u00e0 esp\u00e9rer d'hommes et de femmes qui acceptent, sans m\u00eame protester, de se laisser b\u00e2illonner par un masque inutile, au pr\u00e9texte de les prot\u00e9ger contre une pand\u00e9mie qui n'existe pas, mais qui permettra sans doute de les vacciner en masse pour enrichir les laboratoires, et au passage de leur mettre une puce pour contr\u00f4ler tous leurs d\u00e9placements comme les oiseaux migrateurs ?\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EPourtant, il ne faut pas se laisser d\u00e9courager et plut\u00f4t que de retourner \u00ab cultiver notre jardin \u00bb en se d\u00e9solant que l'\u00eatre humain, cr\u00e9\u00e9 libre et fort, ne soit d\u00e9sormais plus qu'une parodie de son illustre anc\u00eatre, un troupeau servile dans la main de quelque roitelet avide et arrogant, il nous faut nous sauver nous-m\u00eames. Soyons les nouveaux barbares, ceux qui refusent de se laisser asservir. Certes, il n'y a plus d'endroits sur terre o\u00f9 fuir pour \u00e9chapper \u00e0 la servitude, mais nous pouvons construire, l\u00e0 un nous sommes, des \u00eelots de libert\u00e9, ou rejoindre ceux qui existent, sur le terrain quand cela est possible, et sinon, en esprit, par le partage et la r\u00e9flexion. Car comme l'a dit Victor Hugo \u00ab Lutter c'est vivre \u00bb. Et renoncer \u00e0 la libert\u00e9, c'est d\u00e9j\u00e0 \u00eatre mort...\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EDominique Muselet\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ENote aux lecteurs :\u003C\/b\u003E veuillez cliquer sur les boutons de partage ci-dessus ou ci-dessous. Faites suivre cet article \u00e0 vos listes de diffusion. Publiez cet article sur votre site de blog, vos forums Internet, etc.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECet article a \u00e9t\u00e9 publi\u00e9 initialement par le site de l'auteure \u003Ca href=\"https:\/\/www.salaireavie.fr\/post\/que-peut-on-esp%C3%A9rer-d-une-humanit%C3%A9-domestiqu%C3%A9e\"\u003Esalaireavie.fr\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa source originale de cet article est Mondialisation.ca\u003Cbr \/\u003E\nCopyright \u00a9 \u003Ca href=\"https:\/\/www.mondialisation.ca\/author\/dominique-muselet\"\u003EDominique Muselet\u003C\/a\u003E, Mondialisation.ca, 2020\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/www.mondialisation.ca\/que-peut-on-esperer-dune-humanite-domestiquee\/5647799\"\u003Emondialisation.ca\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E"}}