{"177324":{"id":"177324","parent":"176874","time":"1595884929","url":"http:\/\/www.tlaxcala-int.org\/article.asp?reference=29416","category":"documentaires","title":"Crimes sanitaires","lead_image_url":"http:\/\/newsnet.fr\/img\/newsnet_177324_4d9c49.jpg","hub":"newsnet","url-explicit":"crimes-sanitaires","admin":"newsnet","views":"48","priority":"3","length":"13745","lang":"fr","content":"\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/www.tlaxcala-int.org\/biographie.asp?ref_aut=7364&lg_pp=fr\"\u003ESpyros Manouselis Σπύρος Μανουσέλης\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EToutes les pratiques sanitaires contre la pand\u00e9mie jusqu'\u00e0 ce jour, cette s\u00e9rie de mesures et de pratiques biom\u00e9dicales cens\u00e9es assurer la protection des soci\u00e9t\u00e9s humaines contre le nouvel agent infectieux, ne s'appuyaient pas sur des connaissances et des recherches rigoureuses, mais sur une propagande g\u00e9n\u00e9ralis\u00e9e \u00e0 propos d'une \u00ab guerre \u00bb contre un ennemi invisible, r\u00e9sum\u00e9e \u00e0 des slogans terroristes diffus\u00e9s chaque jour par les m\u00e9dias, tels que \u00ab Restez \u00e0 la maison \u00bb pendant la premi\u00e8re phase de la pand\u00e9mie et \u00ab Restez prudents \u00bb pendant la seconde.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDurant la pand\u00e9mie actuelle (mais probablement apr\u00e8s) il est apparu que les citoyens ne disposent plus du droit naturel \u00e0 la sant\u00e9 dont ils jouissaient hier encore, et qu'ils sont donc l\u00e9galement tenus de veiller par tous les moyens \u00e0 la sant\u00e9 publique et ainsi de contribuer \u00e0 la \u00ab bios\u00e9curit\u00e9 \u00bb globale, c'est \u00e0 dire de respecter une s\u00e9rie de mesures et de nouvelles pratiques biom\u00e9dicales cens\u00e9es assurer la protection des soci\u00e9t\u00e9s humaines contre toute menace biologique.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEn r\u00e9alit\u00e9, comme nous le verrons aujourd'hui, la bios\u00e9curit\u00e9 a \u00e9t\u00e9 invent\u00e9e pour donner une illusion de s\u00e9curit\u00e9 par une protection sanitaire artificielle, qui n'aboutit qu'\u00e0 priver graduellement les hommes de leur vie sociale, en misant exclusivement sur la garantie biom\u00e9dicale de leur survie. Les plus r\u00e9centes pratiques en mati\u00e8re de protection de la sant\u00e9 publique et individuelle qui ont \u00e9t\u00e9 adopt\u00e9es pour combattre le nouveau coronavirus justifient-elles la perspective d'une \u00ab bios\u00e9curit\u00e9 \u00bb universelle?\u003C\/p\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_177324_f3c66b.jpg\" \/\u003E\u003Cp\u003EQuand la \u00ab sant\u00e9 \u00bb nous est impos\u00e9e comme imp\u00e9ratif biopolitique\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDepuis le d\u00e9but avril jusqu'\u00e0 la fin mai, plus de la moiti\u00e9 de la population mondiale a \u00e9t\u00e9 assign\u00e9e \u00e0 r\u00e9sidence pour limiter la propagation du nouveau coronavirus. Bien s\u00fbr, ce n'est ni la premi\u00e8re ni la derni\u00e8re fois dans l'histoire de l'humanit\u00e9 que certaines populations sont forc\u00e9es de se confiner pour se prot\u00e9ger d'une \u00e9pid\u00e9mie meurtri\u00e8re.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe plus ahurissant dans l'actuelle pand\u00e9mie de Covid-19, c'est la vitesse \u00e0 laquelle elle s'est r\u00e9pandue sur toute la plan\u00e8te, et le fait qu'environ 3,9 milliards de gens ontnt \u00e9t\u00e9 mis en quarantaine presque simultan\u00e9ment. Cela fait automatiquement de cette pand\u00e9mie une exp\u00e9rience psychologique et anthropologique sans pr\u00e9c\u00e9dent.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EIl s'agit en effet d'un \u00e9v\u00e9nement historique tout \u00e0 fait nouveau, dont les cons\u00e9quences, psychologiques au niveau individuel et sociales au niveau collectif, n'ont pas encore \u00e9t\u00e9 \u00e9tudi\u00e9es, bien qu'elles aient affect\u00e9 et affectent encore presque tout le monde. Le bouleversement de la vie sociale quotidienne de tant de gens, sans qu'on puisse en pr\u00e9voir la fin, cr\u00e9e tr\u00e8s certainement de la peur, de l'angoisse, des syndromes d\u00e9pressifs et d'autres traumatismes non encore visibles.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDans l'histoire la plus r\u00e9cente, des ph\u00e9nom\u00e8nes analogues mais localis\u00e9s, de confinement social dus \u00e0 une \u00e9pid\u00e9mie virale ont \u00e9t\u00e9 \u00e9tudi\u00e9s dans le cas du SARS en Chine et au Canada, ainsi que de l'\u00e9pid\u00e9mie d'Ebola dans certains pays africains. De m\u00eame, les cons\u00e9quences psychologiques du confinement d'\u00eatres humains dans des conditions extr\u00eames ont \u00e9t\u00e9 \u00e9tudi\u00e9es chez des cosmonautes en orbite autour de la Terre.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECependant, le cas des cosmonautes, bien qu'extr\u00eame, n'en est pas moins le fruit d'une d\u00e9cision consciente prise en toute libert\u00e9. C'est une exp\u00e9rience de confinement soigneusement pr\u00e9par\u00e9e, dont les cons\u00e9quences et la date de fin sont connues \u00e0 l'avance, qui reste n\u00e9anmoins traumatique pour les cosmonautes.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EQuelle est l'attitude des gens terrifi\u00e9s par le nouveau coronavirus, confront\u00e9s \u00e0 la n\u00e9cessit\u00e9 \u00ab sanitaire \u00bb de bouleverser de fa\u00e7on radicale leurs activit\u00e9s quotidiennes et de reporter \u00e0 une date ind\u00e9termin\u00e9e la satisfaction de certains de leurs besoins biologiques et sociaux \u00e9l\u00e9mentaires ? Certains ont h\u00e2te de retourner \u00e0 leur vie normale d'avant le virus, tandis que la plupart abordent leur retour \u00e0 leur vie ant\u00e9rieure avec un m\u00e9lange de peur, d'angoisse ou m\u00eame de panique tant que le coronavirus circulera librement.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECependant, le fait d'\u00e9viter la compagnie et le contact physique avec nos amis et nos \u00eatres chers, de ne jamais \u00e9changer des poign\u00e9es de main et des baisers avec eux est contraire \u00e0 notre propension en tant qu'animaux sociaux, tandis que la privation prolong\u00e9e de contacts physiques et de relations intimes avec autrui est consid\u00e9r\u00e9e comme une des causes principales des troubles psychosomatiques et de d\u00e9pression chez la plupart des gens.\u003C\/p\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_177324_973665.jpg\" \/\u003E\u003Cp\u003ELe confinement pour raisons de... sant\u00e9\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEn effet, de nombreuses \u00e9tudes psychologiques - tant avant que pendant la pand\u00e9mie - confirment que le confinement prolong\u00e9 et la solitude forc\u00e9e sont les probl\u00e8mes les plus communs de l'homme moderne, se manifestant par des sentiments permanents d'anxi\u00e9t\u00e9, d'intense malaise et de d\u00e9pression qui gr\u00e8vent sa sant\u00e9 physique et mentale.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ESi \u00e0 ces probl\u00e8mes psychologiques pr\u00e9- existants et tr\u00e8s r\u00e9pandus dans les soci\u00e9t\u00e9s modernes, on ajoute d'une part la menace constante et omnipr\u00e9sente d'infection par le nouveau coronavirus et d'autre part les effets \u00e9conomiques d'une quarantaine prolong\u00e9e, alors les sentiments d'angoisse intense et l'ins\u00e9curit\u00e9 persistante s'intensifient et ont un effet d\u00e9vastateur sur la sant\u00e9 et l'esp\u00e9rance de vie des personnes, en particulier de celles appartenant aux groupes les plus vuln\u00e9rables (personnes \u00e2g\u00e9es, malades).\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EC'est un \u00e9tat insupportable d'angoisse chronique qui, malgr\u00e9 la diminution du nombre de cas et de la mortalit\u00e9 due \u00e0 la pand\u00e9mie, cr\u00e9e chez les individus hypochondriaques une r\u00e9action parano\u00efaque de r\u00e9pression permanente de leur envie de quitter la maison, de retourner au travail et de rencontrer des amis, qui sont automatiquement class\u00e9s comme de mena\u00e7ants \u00ab porteurs\u00bb responsables de la transmission du coronavirus.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDe cette mani\u00e8re, cependant, les relations interpersonnelles sont fa\u00e7onn\u00e9es et r\u00e9gul\u00e9es par une culture de \u00ab suspicion universelle\u00bb. Celle-ci, comme on sait, de par les r\u00e8gles suffocantes et donc contre nature qu'elle impose, ne cr\u00e9e que des relations inhumaines et d\u00e9shumanisantes.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EUn exemple typique en sont les nouveaux contacts et rapports d\u00e9mat\u00e9rialis\u00e9s - c'est-\u00e0-dire exclusivement virtuels sur Internet - qui, lors de la derni\u00e8re pand\u00e9mie, ont doubl\u00e9 parce qu'ils offraient un substitut s\u00fbr \u00e0 des relations r\u00e9elles mais potentiellement infectieuses entre des personnes confin\u00e9es chez elles.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECela peut \u00eatre une \u00ab solution\u00bb temporaire pour r\u00e9pondre \u00e0 notre besoin inh\u00e9rent de communication et de contact social, mais qui, \u00e0 long terme, peut entra\u00eener de nombreux probl\u00e8mes - en particulier chez les jeunes internautes - par exemple, le fait de confondre le r\u00e9el avec le virtuel, et la baisse graduelle de leur besoin vital de relations corporelles et de communication en face-\u00e0-face. Ainsi, apr\u00e8s la pand\u00e9mie, il y a un risque s\u00e9rieux que de nombreuses personnes \u00ab choisissent\u00bb de rester isol\u00e9es chez elles, \u00abvivant\u00bb exclusivement dans la r\u00e9alit\u00e9 rassurante mais virtuelle qu'offre Internet.\u003C\/p\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_177324_826704.jpg\" \/\u003E\u003Cp\u003ELa \u00ab vie saine\u00bb comme terrorisme\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EIl suffit d'\u00eatre attentif aux d\u00e9clarations quotidiennes des gouvernements, aux pr\u00e9visions d'attentats terroristes et aux plans des organisations financi\u00e8res internationales pour les ann\u00e9es \u00e0 venir, pour prendre conscience que l'enjeu n'est pas, aujourd'hui, le salut des gens face au coronavirus, mais la gestion panoptique et totalitaire, \u00e0 travers des crises sanitaires r\u00e9currentes, non seulement de la sant\u00e9 physique mais aussi de la vie socio-\u00e9conomique et psychologique d'une population humaine pl\u00e9thorique.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EIl s'agit d'une nouvelle hygi\u00e8ne plan\u00e9taire qui cr\u00e9e des probl\u00e8mes sociaux, \u00e9conomiques et humanitaires d\u00e9j\u00e0 visiblement tr\u00e8s aigus, et dont personne ne peut garantir qu'elle sera moins destructrice pour la vie humaine que la pand\u00e9mie actuelle de coronavirus. Car il devrait d\u00e9sormais \u00eatre clair que la catastrophe qui nous affecte maintenant n'est pas purement de nature virale, mais est, dans une tr\u00e8s large mesure... caus\u00e9e par l'homme.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EAinsi, pendant la p\u00e9riode de la pand\u00e9mie, mais aussi apr\u00e8s celle-ci, les citoyens n'ont plus automatiquement le plein droit \u00e0 la sant\u00e9 ([health safety* \u003Ci\u003Een anglais dans le texte\u003C\/i\u003E]), mais sont \u00e9galement tenus par la loi de prendre soin de la sant\u00e9 publique et de la \u00ab bios\u00e9curit\u00e9 \u00bb (biosecurity*). Le terme bios\u00e9curit\u00e9 d\u00e9crit une s\u00e9rie de nouvelles mesures et pratiques biom\u00e9dicales cens\u00e9es assurer la protection des soci\u00e9t\u00e9s contre tout agent infectieux et contre toute menace biologique.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EUn exemple typique de ces strat\u00e9gies terroristes \u00ab bios\u00e9curitaires \u00bb de masse est la r\u00e9cente quarantaine plan\u00e9taire, qui a fait du droit de chaque individu \u00e0 la sant\u00e9 une obligation de se prot\u00e9ger et de prot\u00e9ger les autres contre la menace d'infection (voir \u00e9galement l'encadr\u00e9).\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EIl va sans dire que les pratiques sanitaires extr\u00eames qui ont \u00e9t\u00e9 pratiqu\u00e9es \u00e0 ce jour au nom de la bios\u00e9curit\u00e9 ne reposent pas sur des connaissances et des recherches scientifiques rigoureuses, mais sur la propagande de \u00abguerre\u00bb g\u00e9n\u00e9ralis\u00e9e contre un ennemi invisible (le nouveau virus), qui se r\u00e9sume tr\u00e8s efficacement dans les slogans terroristes \u00ab Restons \u00e0 la maison \u00bb de la premi\u00e8re phase et \u00ab Restons en s\u00e9curit\u00e9 \u00bb de la deuxi\u00e8me phase de la pand\u00e9mie, qui sont diffus\u00e9s quotidiennement dans les m\u00e9dias.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003Eux nouvelles pratiques biopolitiques de culpabilisation individuelle et, dans le m\u00eame temps, de marginalisation massive des groupes humains les plus \u00ab \u00e0 risque \u00bb, pratiques qui ont \u00e9t\u00e9 largement accept\u00e9es puisqu'elles sont cens\u00e9es garantir la s\u00e9curit\u00e9 et la protection des personnes, nous devons opposer notre solidarit\u00e9 active avec les victimes du Covid-19 et r\u00e9sister par tous les moyens \u00e0 cette tentative manifeste de d\u00e9shumaniser nos vies au nom d'une bios\u00e9curit\u00e9 irr\u00e9alisable.\u003C\/p\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_177324_4d9c49.jpg\" \/\u003E\u003Cp\u003ESc\u00e9narios \u00ab bios\u00e9curitaires \u00bb dans une soci\u00e9t\u00e9 de zombies\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ESelon le discours politique dominant, la plupart des gens ont fait preuve d'une grande retenue et d'une grande discipline face \u00e0 la nouvelle pand\u00e9mie et se sont comport\u00e9s avec un \u00ab sens \u00e9lev\u00e9 de responsabilit\u00e9 \u00bb envers la soci\u00e9t\u00e9. Pour ceux qui, comme l'auteur de cet article, ne sont pas convaincus par ce constat \"flatteur\", l'acceptation massive et l'application unanime de r\u00e8gles de s\u00e9curit\u00e9 sanitaire tr\u00e8s inhabituelles contre le coronavirus constituent un probl\u00e8me tr\u00e8s s\u00e9rieux.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECe probl\u00e8me n'est pas essentiellement scientifique mais surtout biopolitique, dans le sens o\u00f9 il touche concr\u00e8tement les formes de gestion sociale de la sant\u00e9 et de la vie de l' ensemble de la population actuelle.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EL'empressement et la rapidit\u00e9 impressionnantes avec lesquelles la plupart des gens ont accept\u00e9 de sacrifier leurs besoins sociaux personnels et leurs pr\u00e9dispositions biologiques les plus profondes pour prot\u00e9ger leur sant\u00e9 devraient plut\u00f4t \u00eatre attribu\u00e9es \u00e0 la d\u00e9sinformation et \u00e0 la terreur sanitaire \u00e0 l'\u00e9chelle mondiale suscit\u00e9es autour du danger imm\u00e9diat mortel et peut-\u00eatre qu'eux-m\u00eames et leurs proches courent du fait de la propagation incontr\u00f4l\u00e9e de la nouvelle \u00e9pid\u00e9mie.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEn ce sens, le probl\u00e8me dominant de ceux qui d\u00e9cident de faire face et de g\u00e9rer cette pand\u00e9mie est de parvenir \u00e0 la plus grande \u00ab bios\u00e9curit\u00e9 \u00bb possible.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ELa \u00ab bios\u00e9curit\u00e9 \u00bb en tant que terrorisme sanitaire\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa premi\u00e8re formulation explicite du concept de \u00ab bios\u00e9curit\u00e9 \u00bb comme option politique centrale visant \u00e0 g\u00e9rer la sant\u00e9 des citoyens, afin de garantir arbitrairement l'immunit\u00e9 contre certaines maladies infectieuses dangereuses, se trouve dans le livre de l'historien fran\u00e7ais Patrick Zylberman intitul\u00e9 \u003Ca href=\"http:\/\/www.gallimard.fr\/Catalogue\/GALLIMARD\/NRF-Essais\/Tempetes\u003Cbr \/\u003E\nbiennes\"\u003ETemp\u00eates microbiennes\u003C\/a\u003E (Gallimard, 2013)\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDans ce livre important, malheureusement non traduit en grec, Zylberman, suivant la m\u00e9thode de l'arch\u00e9ologie des concepts de son professeur Michel Foucault, reconstitue en d\u00e9tail et de mani\u00e8re tr\u00e8s convaincante la version la plus r\u00e9cente, historiquement, du concept de \u00ab s\u00e9curit\u00e9 sanitaire \u00bb comme outil dominant, qui s'\u00e9labore et s'exerce, en fonction des circonstances historiques, \u00e0 travers deux sc\u00e9narios alternatifs mais compl\u00e9mentaires: le meilleur sc\u00e9nario possible et le pire sc\u00e9nario possible pour la mise en ex\u00e9cution et la gestion d'une crise sanitaire.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EComme tout le montre, dans la pand\u00e9mie actuelle est appliqu\u00e9 exactement ce que Patrick Zylberman d\u00e9crivait il y a sept ans : c'est le pire sc\u00e9nario possible qui s'applique \u00e0 la crise sanitaire mondiale.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ESi le sc\u00e9nario de bios\u00e9curit\u00e9 le plus inhumain et le plus d\u00e9shumanisant est bel et bien mis en œuvre pour g\u00e9rer la crise virale actuelle, alors on est en droit de douter de l'avenir proche des relations humaines. Apr\u00e8s tout, par d\u00e9finition, la bios\u00e9curit\u00e9 incorporelle et impersonnelle ne convient qu'\u00e0 des soci\u00e9t\u00e9s de zombies. Mais nous en dirons plus \u00e0 ce sujet dans notre prochain article.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECourtesy of \u003Ca href=\"http:\/\/tlaxcala-int.org\"\u003ETlaxcala\u003C\/a\u003E\u003Cbr \/\u003E\nSource: \u003Ca href=\"https:\/\/www.efsyn.gr\/epistimi\/mihanes-toy-noy\/248560_ygeionomika-kakoyrgimata\"\u003Eefsyn.gr\u003C\/a\u003E\u003Cbr \/\u003E\nPublication date of original article: 20\/06\/2020\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/www.tlaxcala-int.org\/article.asp?reference=29416\"\u003Etlaxcala-int.org\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E"}}