{"178010":{"id":"178010","parent":"0","time":"1597397122","url":"http:\/\/lilianeheldkhawam.com\/2020\/08\/14\/le-livre-choc-la-chimere-qui-a-change-le-monde-la-covid-19-vient-de-wuhan-par-joseph-tritto-france-soir\/","category":"documentaires","title":"Le livre choc:\u00ab La chim\u00e8re qui a chang\u00e9 le monde : la covid-19 vient de Wuhan \u00bb par Joseph Tritto. France Soir","lead_image_url":"http:\/\/newsnet.fr\/img\/newsnet_178010_062f11.jpg","hub":"newsnet","url-explicit":"le-livre-choc-la-chimere-qui-a-change-le-monde-la-covid-19-vient-de-wuhan-par-joseph-tritto-france-soir","admin":"newsnet","views":"333","priority":"4","length":"18877","lang":"","content":"\u003Cfigure\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/img\/newsnet_178010_062f11.jpg\" \/\u003E\u003Cfigcaption\u003E\u003Ci\u003ECe livre paru r\u00e9cemment en Italie arrive aux m\u00eames conclusions, relan\u00e7ant certainement le d\u00e9bat qui int\u00e9resse le monde entier car pour l'instant la \u003Cb\u003Edoxa\u003C\/b\u003E, c'est son \u00ab origine naturelle \u00bb, m\u00eame si les autorit\u00e9s am\u00e9ricaines ont d\u00e9clar\u00e9 \u00eatre attentives aux nouvelles informations. Joseph Tritto son auteur, est un Italien \u00e0 la carri\u00e8re m\u00e9dicale et universitaire internationale. Il est microchirurgien, expert en biotechnologie et nanotechnologie et pr\u00e9sident de la WABT (Acad\u00e9mie mondiale des sciences et technologies biom\u00e9dicales). \u00ab \u003Ca href=\"https:\/\/www.edizionicantagalli.com\/shop\/cina-covid-19\"\u003ELa chim\u00e8re qui a chang\u00e9 le monde\u003C\/a\u003E \u003Cb\u003E\u003Cu\u003E\u00bb\u003C\/u\u003E\u003C\/b\u003E, est destin\u00e9 \u00e0 provoquer \u003Cb\u003Eun d\u00e9bat mondial\u003C\/b\u003E, car l'ouvrage montre, avec des preuves scientifiques, que le \u003Cb\u003Ecoronavirus SARS-Cov-2\u003C\/b\u003E responsable de la Covid-19 \u00e9tait le \u003Cb\u003Er\u00e9sultat d'une ing\u00e9nierie de laboratoire\u003C\/b\u003E. En l'occurrence, le laboratoire de haute s\u00e9curit\u00e9 de Wuhan.\u003C\/i\u003E\u003C\/figcaption\u003E\u003C\/figure\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EGianluca Veneziani de Libero \u003Ca href=\"http:\/\/www.liberoquotidiano.it\/news\/scienze-tech\/salute\/23995494\/coronavirus-joseph-tritto-nato-laboratorio-wuhan-prova-genova-hiv.html\"\u003Ea interview\u00e9 le Pr. Tritto\u003C\/a\u003E, traduction ci-apr\u00e8s. (France Soir)\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EProf. Tritto, pourquoi avez-vous \u00e9crit ce livre, en soutenant une th\u00e8se contre la version partag\u00e9e par la communaut\u00e9 scientifique ?\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EJT : \u00ab Il y a deux motifs. L'un est personnel : j'ai des \u003Cb\u003Eamis m\u00e9decins italiens\u003C\/b\u003E qui ont op\u00e9r\u00e9 \u003Cb\u003Een premi\u00e8re ligne pendant l'\u00e9pid\u00e9mie\u003C\/b\u003E. Certains sont tomb\u00e9s malades, l'un d'eux s'est retrouv\u00e9 en soins intensifs, et s'en est sorti miraculeusement. La deuxi\u00e8me raison est professionnelle : je dirige une ONG, le WABT, qui vise \u00e0 \u003Cb\u003Eanalyser de mani\u00e8re \u00e9thique l'impact de la biotechnologie sur l'\u00eatre humain\u003C\/b\u003E \u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EPourquoi pensez-vous que, d'un point de vue scientifique, le virus SARS-CoV-2, responsable de la Covid, n'a pas d'origine naturelle, mais est une chim\u00e8re recombinante cr\u00e9\u00e9e en laboratoire ?\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EJT : \u00ab L'hypoth\u00e8se accr\u00e9dit\u00e9e jusqu'\u00e0 pr\u00e9sent par plusieurs scientifiques est que ce virus a \u00e9t\u00e9 g\u00e9n\u00e9r\u00e9 dans la nature par \u003Cb\u003Ela combinaison d'un virus de chauve-souris et d'un virus de pangolin.\u003C\/b\u003E Mais, pour que cela se produise, il faudrait d'abord attendre entre 40 et 200 ans, selon les experts, et ensuite que les deux esp\u00e8ces concern\u00e9es partagent la m\u00eame niche \u00e9cologique, ce qui n'est pas le cas ici. En outre, il devrait y avoir \u003Cb\u003Eun h\u00f4te interm\u00e9diaire qui contracte le virus recombin\u00e9 et le transmet aux humains\u003C\/b\u003E : mais, en ce qui concerne le SARS-CoV-2, il n'a pas encore \u00e9t\u00e9 trouv\u00e9. Ces \u00e9l\u00e9ments suffiraient \u00e0 rendre l'hypoth\u00e8se d'une origine naturelle du virus statistiquement improbable et pour l'instant \u003Cb\u003Escientifiquement ind\u00e9montrable.\u003C\/b\u003E Mais, il existe un autre facteur dans le g\u00e9nome du SARS-CoV-2 qui rend cette hypoth\u00e8se non plausible.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EEt quelle est-elle ?\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EJT : \u00ab Dans plusieurs publications, par exemple dans l'\u00e9tude des chercheurs de l'\u003Ci\u003EIndian Institute of Technology\u003C\/i\u003E de New Dehli bas\u00e9e sur les g\u00e9nomes des patients, recueillis dans des bases de donn\u00e9es mondiales, il est d\u00e9montr\u00e9 que le SARS -CoV-2 n'est pas seulement un hybride entre le virus de la chauve-souris et le virus du pangolin. Mais, \u00e0 l'int\u00e9rieur, il y a de \u003Cb\u003Epetits inserts de r\u00e9sidus d'acides amin\u00e9s du virus VIH-1\u003C\/b\u003E, responsable du sida. La pr\u00e9sence de ces inserts dans un virus d\u00e9velopp\u00e9 dans la nature ne pourrait jamais se produire. Et, ce n'est pas tout. Le g\u00e9nome du SARS -CoV-2 pr\u00e9sente une autre modification sur ce qu'on appelle \u003Cb\u003Ele furin intracellulaire,\u003C\/b\u003E comme le confirment deux \u00e9tudes, l'une Chinoise, l'autre franco-canadienne. Les deux inserts ont une fonction sp\u00e9cifique : l'insert VIH-1 \u003Cb\u003Epermet au SARS-Cov-2 de s'ancrer \u00e0 la cellule humaine et de p\u00e9n\u00e9trer dans la cellule\u003C\/b\u003E. Il est donc vraisemblablement responsable de la forte infectivit\u00e9 du virus. La modification du site de clivage furinique permet au virus de se multiplier dans la cellule et le rend \u003Cb\u003Ehautement pathog\u00e8ne\u003C\/b\u003E \u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EDans quel but ce virus chimique aurait-il \u00e9t\u00e9 cr\u00e9\u00e9 ? Comme arme de bioterrorisme ou uniquement pour des \u00e9tudes scientifiques ?\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EJT : Pour donner une r\u00e9ponse, nous devons revenir en \u003Cb\u003E2005\u003C\/b\u003E. Apr\u00e8s l'\u003Cb\u003E\u00e9pid\u00e9mie de SRAS\u003C\/b\u003E, l'Institut de virologie de Wuhan a \u00e9t\u00e9 fond\u00e9, dirig\u00e9 par la professeure Shi Zheng-Li, qui a rep\u00e9r\u00e9 des coronavirus de certaines esp\u00e8ces de chauves-souris et les a recombin\u00e9s avec d'autres composants viraux afin de \u003Cb\u003Ecr\u00e9er des vaccins.\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEn \u003Cb\u003E2010\u003C\/b\u003E, elle est entr\u00e9e en contact avec des chercheurs am\u00e9ricains dirig\u00e9s par le professeur Ralph Baric, qui travaille \u00e0 son tour sur des virus recombin\u00e9es bas\u00e9s sur des coronavirus.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EGr\u00e2ce aux virus \u00ab m\u00e8re \u00bb fournis par Shi, Baric cr\u00e9e en \u003Cb\u003E2015\u003C\/b\u003E une \u003Cb\u003Echim\u00e8re SARS-virus de la souris\u003C\/b\u003E, qui a un effet pathog\u00e8ne sur les cellules humaines \u003Ci\u003Ein vitro\u003C\/i\u003E. \u00c0 partir de ce moment-l\u00e0, la Chine et les \u00c9tats-Unis entrent en concurrence. Shi veut travailler sur un virus plus puissant pour fabriquer un \u003Cb\u003Evaccin plus performant\u003C\/b\u003E : elle combine \u003Ci\u003E\u003Cb\u003Ein vitro\u003C\/b\u003E\u003C\/i\u003E un \u003Cb\u003Evirus de chauve-souris\u003C\/b\u003E avec un \u003Cb\u003Evirus de pangolin\u003C\/b\u003E et en \u003Cb\u003E2017\u003C\/b\u003E elle publie \u003Cb\u003Eles r\u00e9sultats de cette recherche dans plusieurs articles scientifiques\u003C\/b\u003E.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ESes recherches suscitent l'int\u00e9r\u00eat du secteur militaire et m\u00e9dico-biologique chinois qui s'int\u00e9ressent aux armes biologiques utilis\u00e9es comme \u003Cb\u003Emoyen de dissuasion \u00e0 des fins d\u00e9fensives et offensives\u003C\/b\u003E. Ainsi, Shi est soutenue par des m\u00e9decins et des biologistes du milieu politico-militaire, comme Guo Deyin, sp\u00e9cialiste des vaccins contre le sida et l'h\u00e9patite virale et expert en techniques de recombinaison g\u00e9n\u00e9tique.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EL'introduction des nouveaux inserts dans le g\u00e9nome du virus est le r\u00e9sultat de la collaboration entre l'\u00e9quipe de Shi et celle de Guo Deyin. La r\u00e9alisation de cette nouvelle chim\u00e8re, d'un point de vue scientifique, est un succ\u00e8s. A tel point qu'une fois l'\u00e9pid\u00e9mie d\u00e9clench\u00e9e, les deux chercheurs ont demand\u00e9 \u00e0 l'\u003Cb\u003EOMS\u003C\/b\u003E de l'enregistrer comme \u003Cb\u003Eun nouveau virus\u003C\/b\u003E, le \u003Cb\u003EH-nCoV-19\u003C\/b\u003E (\u003Cb\u003EHuman new Covid-19\u003C\/b\u003E), et non comme un autre virus d\u00e9riv\u00e9 du SARS. Il est raisonnable de penser que Shi a agi uniquement du point de vue du \u003Cb\u003Eprestige scientifique\u003C\/b\u003E, mais sans tenir compte des \u003Cb\u003Erisques de s\u00e9curit\u00e9\u003C\/b\u003E et des \u003Cb\u003Eint\u00e9r\u00eats politico-militaires\u003C\/b\u003E que ses recherches auraient suscit\u00e9s \u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EComment, en revanche, le virus a-t-il pu s'\u00e9chapper du laboratoire ? Par un accident, un vol ou le rejet d\u00e9lib\u00e9r\u00e9 dans l'environnement ?\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EJT : J'exclurais cette derni\u00e8re hypoth\u00e8se, qui aurait port\u00e9 pr\u00e9judice aux Chinois, tout comme le vol, car les laboratoires de ce type sont tr\u00e8s contr\u00f4l\u00e9s. Les \u003Cb\u003Efuites accidentelles\u003C\/b\u003E, caus\u00e9es par une panne de courant, ou la contamination accidentelle du personnel, \u003Cb\u003Esont plus probables\u003C\/b\u003E. Trop de gens se d\u00e9pla\u00e7aient dans le laboratoire de Wuhan : plus il y a d'individus, plus le risque de contamination est grand. En outre, de nombreuses personnes du laboratoire n'avaient \u003Cb\u003Epas de formation sp\u00e9cifique\u003C\/b\u003E pour traiter certains virus de mani\u00e8re coordonn\u00e9e et minutieuse.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EPourquoi la Chine n'a-t-elle jamais fourni le g\u00e9nome complet du virus \u00e0 l'OMS ou \u00e0 d'autres pays ?\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EJT : Parce que \u003Cb\u003Efournir le virus ma\u00eetre aurait signifi\u00e9 reconna\u00eetre que le SARS-CoV-2 a \u00e9t\u00e9 cr\u00e9\u00e9 en laboratoire\u003C\/b\u003E. En fait, dans le g\u00e9nome incomplet mis \u00e0 disposition par la Chine, il manque certains inserts codant pour des acides amin\u00e9s du SIDA, qui agissent comme une preuve irr\u00e9futable. En attendant, des n\u00e9gociations sont en cours entre les services de renseignement de 5 pays (\u00c9tats-Unis, Australie, Canada, Nouvelle-Z\u00e9lande, Japon) et la Chine. Le premier, peut-\u00eatre, au travers des n\u00e9gociations diplomatiques, serait pr\u00eat \u003Cb\u003E\u00e0 n\u00e9gliger les responsabilit\u00e9s chinoises\u003C\/b\u003E, dont il a la preuve, en \u003Cb\u003E\u00e9change de la possibilit\u00e9\u003C\/b\u003E d'obtenir \u003Cb\u003Ela matrice du virus pour d\u00e9velopper un vaccin universel\u003C\/b\u003E \u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EAurons-nous un jour un tel vaccin ?\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EJT : Il est \u003Cb\u003Eextr\u00eamement improbable\u003C\/b\u003E de trouver un \u003Cb\u003Evaccin unique pour bloquer le virus\u003C\/b\u003E, \u00e9tant donn\u00e9 les nombreuses mutations du SARS-CoV-2. \u00c0 l'heure actuelle, 11 souches diff\u00e9rentes ont \u00e9t\u00e9 identifi\u00e9es : la lign\u00e9e g\u00e9n\u00e9tique A2a d\u00e9velopp\u00e9e en Europe et la lign\u00e9e B1 qui a pris racine en Am\u00e9rique du Nord sont plus infectieuses que la souche 0 originaire de Wuhan. Je pense donc que \u003Cb\u003Enous pourrions tout au plus trouver un vaccin multivalent\u003C\/b\u003E, valable pour 4-5 souches et \u003Cb\u003Ecapable de couvrir 70-75% de la population mondiale\u003C\/b\u003E \u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EPour conclure, les travaux des Professeurs Montagnier, Perez et Tritto, la g\u00e9n\u00e9ticienne Alexandra Henrion Claude s'interroge elle aussi sur l'origine du virus, avec peu de relais dans les m\u00e9dias mainstream. Auto-censure, v\u00e9rit\u00e9 qui d\u00e9range, g\u00e9o-politique, il est \u00e9vident que ce sujet demande \u00e0 \u00eatre approfondi. \u003Cb\u003EAu d\u00e9l\u00e0 des enjeux politico-\u00e9conomiques, \u00e9tablir l'origine certaine du virus permettrait de trouver une solution m\u00e9dicale (vaccinale ou autre) bien plus rapidement.\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EANNEXE I Synopsis du livre\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003ELes Editions Cantagalli, Sienne viennent de publier le livre du Pr Tritto \u00ab Cina COVID 19. La Chimera che ha cambiato il mondo \u00bb \u00ab Chine Covid 19. La chim\u00e8re qui a chang\u00e9 le monde \u00bb. 272 pages.\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003EA propos de l'auteur : Le professeur Tritto est docteur en urologie, andrologie, microchirurgie de l'infertilit\u00e9, et professeur en micro technologie et nanotechnologie au Royaume-Uni et en Inde. Il est professeur invit\u00e9 et directeur de la nano-m\u00e9decine \u00e0 l'Universit\u00e9 Amity de New Delhi (Inde). Il est pr\u00e9sident de l'Acad\u00e9mie mondiale des sciences et technologies biom\u00e9dicales (WABT), une institution non gouvernementale fond\u00e9e en 1997 sous les auspices de l'UNESCO.\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003EPour le Pr Tritto, la Covid-19 qui infecte et tue \u00e0 travers le monde, n'est pas un virus naturel. Il affirme qu'il a \u00e9t\u00e9 cr\u00e9\u00e9 \u00e0 Wuhan, dans un laboratoire de bios\u00e9curit\u00e9 de niveau 4. Non seulement les scientifiques chinois, mais aussi fran\u00e7ais et am\u00e9ricains ont contribu\u00e9 \u00e0 la production de cette \u00ab chim\u00e8re \u00bb. Le professeur Tritto explique clairement les origines du virus, n\u00e9es de la tentative chinoise d'\u00e9tudier des vaccins contre le SRAS, en ins\u00e9rant des g\u00e9nomes du VIH dans des organismes (ce qui les rend plus agressifs), en ajoutant des \u00e9l\u00e9ments de coronavirus d\u00e9couverts chez les chauves-souris fer \u00e0 cheval, selon une m\u00e9thode appel\u00e9e syst\u00e8me de g\u00e9n\u00e9tique inverse 2.\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003ELe professeur Shi Zheng Li, chef du laboratoire de Wuhan, est pr\u00e9sent\u00e9 comme la figure de proue de ces exp\u00e9riences de g\u00e9nie g\u00e9n\u00e9tique, le laboratoire a re\u00e7u l'aide du gouvernement fran\u00e7ais et de l'institut Pasteur, dont les Chinois ont appris \u00e0 utiliser les g\u00e9nomes du VIH.\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003ECertains scientifiques am\u00e9ricains ont \u00e9galement aid\u00e9, notamment le professeur Ralph S. Baric, de l'Universit\u00e9 de Caroline du Nord, avec des fonds de l'Agence des \u00c9tats-Unis pour le d\u00e9veloppement international (USAID). Les scientifiques am\u00e9ricains \u00e9taient int\u00e9ress\u00e9s par l'\u00e9tude des coronavirus, interdits dans leur pays jusqu'en 2017 en raison de leur dangerosit\u00e9.\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003ELe laboratoire P4 de WuHan destin\u00e9 \u00e0 lutter contre la pathologie se serait progressivement transform\u00e9 en bureau d'\u00e9tudes de bio-ing\u00e9nierie pour construire des armes biologiques mortelles.\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003ECe n'est pas un hasard si, au cours des cinq derni\u00e8res ann\u00e9es, le laboratoire de Wuhan a re\u00e7u la plus grande partie du financement de la Chine pour la recherche virologique, le transformant en un centre de recherche avanc\u00e9 sous le contr\u00f4le direct de l'Acad\u00e9mie chinoise des sciences et du gouvernement chinois.\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003ESelon le professeur Tritto, le professeur Shi Zheng-Li \u00ab n'avait probablement aucun int\u00e9r\u00eat \u00e0 faire du travail pour l'arm\u00e9e ou \u00e0 d'autres fins, \u00e0 moins qu'elle ne soit contrainte \u00e0 le faire.\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003ELe g\u00e9n\u00e9ral de division de l'Arm\u00e9e populaire de lib\u00e9ration Chen Wei, un expert en armes biochimiques et en bioterrorisme, a \u00e9t\u00e9 nomm\u00e9 \u00e0 la t\u00eate de l'Institut de virologie de Wuhan, travaillant avec une \u00e9quipe qui comprend Zhong Nanshan, un pneumologue r\u00e9put\u00e9 avec une longue exp\u00e9rience dans les maladies pulmonaires infectieuses.\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003EDepuis que l'Institut de virologie de Wuhan a \u00e9t\u00e9 plac\u00e9 sous le contr\u00f4le de l'arm\u00e9e chinoise, on ne sait plus rien du professeur Shi Zheng-Li, qui semble avoir disparu.\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003EDans le livre du Pr Tritto, les scientifiques ne sont pas pr\u00e9sent\u00e9s sous leur meilleur jour. Pouss\u00e9s par le d\u00e9sir de savoir, ils deviennent avides de pouvoir, d'ambition, de carri\u00e8re et d'argent.\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003EUne partie du livre est consacr\u00e9e \u00e0 la recherche sur les vaccins, dans laquelle, instituts et laboratoires se font concurrence, non pas pour des raisons m\u00e9dicales et sauver des millions de patients atteints de coronavirus, mais seulement pour \u00eatre les premiers \u00e0 vendre des vaccins dans le monde. La Chine est bien plac\u00e9e dans ce domaine.\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003ESelon le professeur Tritto, P\u00e9kin n'aurait publi\u00e9 que des donn\u00e9es partielles et n'a pas rendu disponible la structure g\u00e9n\u00e9tique originale du coronavirus (virus m\u00e8re). Pourquoi ? Car ce n'est qu'avec la structure originale du virus qu'il est possible de produire un vaccin v\u00e9ritablement universel, efficace partout sur terre. Au fil du temps, les virus mutent et un vaccin produit par un virus mut\u00e9 n'est efficace que pendant une certaine p\u00e9riode et dans certaines zones.\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003EDe nombreux h\u00e9ros sont pr\u00e9sent\u00e9s dans cette pand\u00e9mie. Outre les m\u00e9decins et infirmi\u00e8res qui ont donn\u00e9 leur vie pour soigner les patients lorsqu'ils sont arriv\u00e9s en grand nombre aux urgences, il faut citer les premiers m\u00e9decins qui ont signal\u00e9 l'\u00e9pid\u00e9mie \u00e0 Wuhan, qui ont \u00e9t\u00e9 contraints au silence par la police, menac\u00e9s de renvoi. Le Dr Ai Fen, qui a signal\u00e9 une \u00ab \u00e9trange influence \u00bb d\u00e8s novembre et a \u00e9t\u00e9 musel\u00e9 par les autorit\u00e9s hospitali\u00e8res. Le Dr Li Wenliang, un ophtalmologiste qui a \u00e9t\u00e9 contraint de se taire puis est d\u00e9c\u00e9d\u00e9 de la Cociv-19, infect\u00e9 par l'un de ses patients. On ne sait actuellement rien du Dr Ai Fen, qui est port\u00e9 disparu.\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003ELe livre du professeur Tritto s'int\u00e9resse \u00e9galement \u00e0 l'Organisation mondiale de la sant\u00e9, qui est devenue, selon beaucoup, une \u00ab marionnette \u00bb entre les mains de la Chine, complice de son silence sur l'\u00e9pid\u00e9mie.\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003ELe livre n'est pas seulement tourn\u00e9 vers le pass\u00e9. Le professeur Tritto souhaite voir des r\u00e8gles mondiales adopt\u00e9es pour la recherche sur les chim\u00e8res, les laboratoires de bios\u00e9curit\u00e9 de niveau 4 et la coop\u00e9ration entre les laboratoires militaires et civils. La Chine et d'autres pays devraient \u00e9galement \u00eatre contraints de signer la Convention sur les armes biologiques et \u00e0 toxines (BTWC)\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EANNEXE II : R\u00e9sultat des travaux de Luc Montagnier et Jean-Claude Perez\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003ENous sommes confront\u00e9s \u00e0 la prolif\u00e9ration mondiale d'un nouveau coronavirus. Cela fait suite \u00e0 plusieurs \u00e9closions limit\u00e9es de virus apparent\u00e9s \u00e0 divers endroits dans un pass\u00e9 r\u00e9cent (SRAS, MERS). Bien que l'objectif principal des chercheurs soit d'apporter des solutions th\u00e9rapeutiques et pr\u00e9ventives efficaces \u00e0 la population mondiale, nous devons \u00e9galement mieux comprendre l'origine de l'\u00e9pid\u00e9mie nouvellement induite par le coronavirus afin d'\u00e9viter de futures flamb\u00e9es.\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003ELa pr\u00e9sente \u00e9valuation mol\u00e9culaire consiste \u00e0 \u00e9tudier par une approche bio-infomatique les faits relatifs au virus et \u00e0 ses pr\u00e9curseurs.\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003EEn fait, l'\u00e9tude montre comment 16 fragments (g\u00e8nes Env Pol et Integrase) de diff\u00e9rentes souches, \u00e0 la fois diversifi\u00e9es et tr\u00e8s r\u00e9centes, des r\u00e9trovirus VIH1, VIH2 et SIV sont tr\u00e8s probablement pr\u00e9sents dans le g\u00e9nome de la Covid-19.\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003EDe plus, chacun de ces \u00e9l\u00e9ments est constitu\u00e9 de 18 nucl\u00e9otides ou plus et peut donc avoir une fonction. Ils sont appel\u00e9s El\u00e9ments Informatifs Exog\u00e8nes (EIE).\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003EParmi ces fragments, 12 sont concentr\u00e9s dans une tr\u00e8s petite r\u00e9gion du g\u00e9nome de COVID-19, longueur inf\u00e9rieure \u00e0 900 bases, soit moins de 3% de la longueur totale de ce g\u00e9nome. En outre, ces empreintes sont positionn\u00e9es dans 2 g\u00e8nes fonctionnels de la Covid-19 : les g\u00e8nes de pointe orf1ab et S.\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003EEn r\u00e9sum\u00e9, une r\u00e9gion contigu\u00eb repr\u00e9sentant 2,49% de l'ensemble du g\u00e9nome de la Covid-19 dont 40. 99% est constitu\u00e9 de 12 fragments divers provenant de diff\u00e9rentes souches de r\u00e9trovirus VIH-SIV. Certains de ces 12 EIE semblent concat\u00e9n\u00e9s.\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003ENotamment, la partie r\u00e9trovirale de ces r\u00e9gions, qui se compose de 8 \u00e9l\u00e9ments de diff\u00e9rentes souches de VIH1, VIH2 et SIV couvre une longueur de 275 bases contigu\u00ebs de la Covid-19. La longueur cumul\u00e9e de ces 8 \u00e9l\u00e9ments VIH \/ SIV repr\u00e9sente 200 bases.\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003EPar cons\u00e9quent, la densit\u00e9 de VIH SIV de cette r\u00e9gion de la Covid-19 est de 72,73% (200\/275).\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003EUne grande partie de ces 16 EIE existait d\u00e9j\u00e0 dans les premiers g\u00e9nomes du SRAS d\u00e8s 2003. Cependant, nous d\u00e9montrons comment une nouvelle r\u00e9gion comprenant 4 HIV1 HIV2 Exogenous Information Elements distingue radicalement toutes les souches de la Covid-19 de toutes les souches de SRAS et de chauves-souris, \u00e0 l'exception de celui de la chauve-souris RaTG13. Nous recueillons des faits sur les origines possibles de la Covid-19. Nous avons particuli\u00e8rement analys\u00e9 cette petite r\u00e9gion de 225 bases communes aux la Covid-19 et \u00e0 la chauve-souris RaTG13. Nous avons \u00e9tudi\u00e9 l'\u00e9volution g\u00e9n\u00e9tique la plus r\u00e9cente des souches de la Covid-19 impliqu\u00e9es dans l'\u00e9pid\u00e9mie mondiale. Nous avons trouv\u00e9 une occurrence significative des mutations et des suppressions dans la zone de 225 bases. Sur les g\u00e9nomes d'\u00e9chantillonnage, nous montrons que cette r\u00e9gion cl\u00e9 de 225 bases de chaque g\u00e9nome, riche en EIE, et la r\u00e9gion de 1770 bases SPIKE \u00e9volue beaucoup plus vite que le g\u00e9nome entier correspondant (cas de 44 g\u00e9nomes de patients de l'\u00c9tat de WA Seattle, \u00e9picentre original aux Etats-Unis). Dans l'analyse comparative de la gen\u00e8se de SPIKES de la Covid-19 et de la chauve-souris RaTG13, nous notons deux faits anormaux :\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003E1) l'insertion de 4 acides amin\u00e9s contigus PRRA au milieu de SPIKE (nous montrons que ce site \u00e9tait d\u00e9j\u00e0 un site de clivage optimal AVANT cette insertion).\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003E2) une distribution anormale de codons synonymes dans la seconde moiti\u00e9 de SPIKE.\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003EEnfin, nous montrons l'insertion dans cette r\u00e9gion de 1770 bases SPIKE d'une paire significative d'EIEs de Plasmodium Yolii et d'un possible EIE HIV1 avec une mutation cruciale de Spike.\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003ELes auteurs sont Jean-Claude Perez, PhD Maths \u00a7Informatique Universit\u00e9 de Bordeaux, CHERCHEUR INTERDISCIPLINAIRE RETRAIT\u00c9 (IBM \u00c9m\u00e9rite, IBM European Research Center on Artificial Intelligence Montpellier), Bordeaux M\u00e9tropole, France, et Luc Montagnier, Paris, France\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/www.francesoir.fr\/societe-sante\/covid-19-lorigine-du-virus-lanalyse-du-pr-tritto-confirme-celle-du-pr-montagnier\"\u003Efrancesoir.fr\u003C\/a\u003E\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/lilianeheldkhawam.com\/2020\/08\/14\/le-livre-choc-la-chimere-qui-a-change-le-monde-la-covid-19-vient-de-wuhan-par-joseph-tritto-france-soir\/\"\u003Elilianeheldkhawam.com\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E"}}