{"178034":{"id":"178034","parent":"0","time":"1597480759","url":"http:\/\/www.wsws.org\/fr\/articles\/2020\/08\/15\/pers-a15.html","category":"USA","title":"Comment l'oligarchie am\u00e9ricaine a profit\u00e9 de la mort","image":"","hub":"newsnet","url-explicit":"comment-l-oligarchie-americaine-a-profite-de-la-mort","admin":"newsnet","views":"66","priority":"3","length":"8157","lang":"","content":"\u003Cp\u003EPar Andre Damon\u003Cbr \/\u003E\n15 ao\u00fbt 2020\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELes \u00c9tats-Unis ont pos\u00e9 deux jalons mercredi: 1.503 personnes sont mortes du COVID-19, le plus haut niveau en trois mois, et l'indice boursier S&P 500 a atteint son plus haut niveau que jamais en milieu de journ\u00e9e.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EUne heure apr\u00e8s la fermeture des march\u00e9s mercredi, le pr\u00e9sident Donald Trump, l'architecte de la r\u00e9ponse am\u00e9ricaine \u00e0 la pand\u00e9mie qui a fait plus de 170.000 morts, a consacr\u00e9 la quasi-totalit\u00e9 de son briefing quotidien du \u00abgroupe de travail\u00bb sur le coronavirus \u00e0 se vanter de la flamb\u00e9e des march\u00e9s boursiers. Dans ses remarques, Trump a expos\u00e9 la th\u00e9orie qui r\u00e9git la r\u00e9ponse \u00e0 la pand\u00e9mie de la Maison-Blanche, le centre de contr\u00f4le du capitalisme am\u00e9ricain.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ETrump a montr\u00e9 un groupe de diapositives pr\u00e9par\u00e9es par Lawrence Kudlow, directeur du Conseil \u00e9conomique national des \u00c9tats-Unis. Il a fait le lien entre la hausse du march\u00e9 boursier et le fait que la contraction \u00e9conomique due aux fermetures d'usines aux \u00c9tats-Unis \u00e9tait plus faible que dans d'autres pays.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u00abLe march\u00e9 boursier est \u00e0 nouveau en hausse de pr\u00e8s de 300 points aujourd'hui\u00bb, a d\u00e9clar\u00e9 Trump. \u00abNotre \u00e9conomie se comporte nettement mieux que l'Europe - ce que les gens doivent bien comprendre; elle se comporte mieux que n'importe quel march\u00e9 dans le monde en fait\u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ETrump a affirm\u00e9 qu'on a cr\u00e9\u00e9 neuf mille milliards de dollars de richesse financi\u00e8re depuis mars et que la valeur des actions avait augment\u00e9 de pr\u00e8s de 50 pour cent. \u00abC'est un chiffre dont personne n'a jamais entendu parler auparavant\u00bb, a-t-il d\u00e9clar\u00e9, qualifiant les chiffres d'\u00abincroyables\u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EPassant \u00e0 la diapositive suivante, Trump a ajout\u00e9: \u00abVous verrez que la contraction \u00e9conomique induite par le virus aux \u00c9tats-Unis a \u00e9t\u00e9 beaucoup moins prononc\u00e9e que celle d'autres nations\u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ESelon les chiffres pr\u00e9sent\u00e9s par Trump, le PIB r\u00e9el a chut\u00e9 de 10,6 pour cent aux \u00c9tats-Unis au cours des six premiers mois de l'ann\u00e9e, contre 15 pour cent dans la zone euro. Ce qui n'a pas \u00e9t\u00e9 pris en compte par Trump, c'est le fait que, malgr\u00e9 une contraction \u00e9conomique plus faible, le ch\u00f4mage a augment\u00e9 aux \u00c9tats-Unis \u00e0 un niveau beaucoup plus \u00e9lev\u00e9 qu'en Europe.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELes statistiques que Trump a maladroitement pr\u00e9sent\u00e9es concordent avec les observations de l'\u00e9pid\u00e9miologiste Michael Osterholm. Ce dernier a expliqu\u00e9 que les \u00c9tats-Unis sont l'\u00e9picentre mondial de COVID-19 parce que le pays a lev\u00e9 les mesures de confinement bien plus t\u00f4t que les pays qui avaient mieux ma\u00eetris\u00e9 la maladie.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EOsterholm a not\u00e9:\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u00ab Simplement dit, nous [les \u00c9tats-Unis] avons abandonn\u00e9 nos efforts de confinement pour contr\u00f4ler la transmission du virus bien avant que le virus ne soit sous contr\u00f4le. Beaucoup d'autres pays n'ont pas rel\u00e2ch\u00e9 leurs efforts jusqu'\u00e0 une r\u00e9duction consid\u00e9rable du nombre de cas, m\u00eame dans les endroits qui ont connu des \u00e9pid\u00e9mies importantes en mars et avril \u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe 28 mai, les \u00c9tats-Unis ont enregistr\u00e9 leur plus faible moyenne sur sept jours depuis le 31 mars, o\u00f9 elle \u00e9tait de 21.000 cas, soit 6,4 nouveaux cas pour 100.000 personnes par jour. Ce taux \u00e9tait de sept \u00e0 dix fois sup\u00e9rieur \u00e0 celui des pays qui ont r\u00e9ussi \u00e0 limiter leurs nouvelles infections.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEn cons\u00e9quence, les \u00c9tats-Unis ont subi cinq fois plus de cas de COVID-19 que l'Union europ\u00e9enne.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEn d'autres termes, Trump d\u00e9crivait une politique qui consistait \u00e0 laisser d\u00e9lib\u00e9r\u00e9ment plus de 170.000 personnes mourir afin de garantir la poursuite de la hausse de la bourse. Comme l'a r\u00e9cemment fait remarquer un groupe d'experts en sant\u00e9 publique : \u00abNous aurions pu \u00e9viter 99 pour cent de ces d\u00e9c\u00e8s dus au COVID-19. Mais nous ne l'avons pas fait\u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELes remarques de Trump mercredi sont tout aussi glaciales que ses propos de la semaine derni\u00e8re lorsqu'il avait d\u00e9clar\u00e9, devant la r\u00e9alit\u00e9 de 1.000 morts par jour : \u00abIls meurent, c'est vrai, et c'est ce que c'est\u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EComme l'a expliqu\u00e9 le \u003Ci\u003EWorld Socialist Web Site\u003C\/i\u003E, la r\u00e9ponse de la classe dirigeante am\u00e9ricaine \u00e0 la pand\u00e9mie ne visait pas \u00e0 pr\u00e9server des vies humaines, mais \u00e0 d\u00e9fendre et accro\u00eetre la richesse de son oligarchie financi\u00e8re. Dans la mesure o\u00f9 la pand\u00e9mie a jou\u00e9 un r\u00f4le quelconque dans la politique sociale, elle a servi de pr\u00e9texte pour transf\u00e9rer quelque six mille milliards de dollars \u00e0 Wall Street et aux grandes entreprises - un geste approuv\u00e9 presque \u00e0 l'unanimit\u00e9 par les d\u00e9mocrates et les r\u00e9publicains.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa responsabilit\u00e9 de Trump dans ces d\u00e9c\u00e8s est effrayante \u00e0 envisager. Mais il n'aurait jamais pu commettre ce crime sans complicit\u00e9. Tout en se f\u00e9licitant de la r\u00e9ouverture pr\u00e9matur\u00e9e du pays, la Maison-Blanche a laiss\u00e9 la d\u00e9cision de la r\u00e9ouverture aux gouverneurs. Ces derniers, tant d\u00e9mocrates que r\u00e9publicains, ont tous ordonn\u00e9 la r\u00e9ouverture des entreprises dans leur \u00c9tat avant que la pand\u00e9mie ne soit sous contr\u00f4le. De nombreux gouverneurs d\u00e9mocrates, y compris ceux du Maine, de la Caroline du Nord, du Kansas et du Colorado, ont en fait rouvert des entreprises au m\u00e9pris des propres directives de la Maison-Blanche.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EAujourd'hui, c'est le gouverneur d\u00e9mocrate de New York, Andrew Cuomo, qui est \u00e0 la t\u00eate de la campagne qui vise \u00e0 remettre les enseignants au travail. Il a d\u00e9clar\u00e9 la semaine derni\u00e8re que toutes les \u00e9coles de l'\u00c9tat pouvaient rouvrir, frayant ainsi la voie \u00e0 une nouvelle pouss\u00e9e de la pand\u00e9mie. Pour la classe dirigeante, les enfants doivent retourner \u00e0 l'\u00e9cole afin que leurs parents puissent reprendre le travail et gonfler les profits pour payer le renflouement de Wall Street.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa \u00abr\u00e9ussite \u00e9conomique\u00bb proclam\u00e9e par Trump n'est que le succ\u00e8s des riches. Pour la grande majorit\u00e9 de la soci\u00e9t\u00e9 am\u00e9ricaine, les six premiers mois de cette ann\u00e9e ont \u00e9t\u00e9 un d\u00e9sastre. Le nombre de morts approche rapidement les 200.000. Quelque 30 millions de personnes sont au ch\u00f4mage. Suite \u00e0 l'expiration des allocations de ch\u00f4mage f\u00e9d\u00e9rales, des dizaines de millions de personnes sont confront\u00e9es \u00e0 la pauvret\u00e9 et \u00e0 l'expulsion de leurs logis.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EPourtant, neuf des dix milliardaires am\u00e9ricains les plus riches sont aujourd'hui plus riches qu'ils ne l'\u00e9taient il y a un an, selon l'indice des milliardaires de Bloomberg. Ces dix personnes ont re\u00e7u collectivement 200 milliards de dollars au cours de l'ann\u00e9e derni\u00e8re. Leur richesse combin\u00e9e a atteint 906 milliards de dollars, soit une augmentation de 22 pour cent par rapport \u00e0 l'ann\u00e9e pr\u00e9c\u00e9dente.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEn t\u00eate du peloton se trouve Jeff Bezos, qui, avec sa fortune de 187 milliards de dollars, a gagn\u00e9 71 milliards de dollars depuis un an. Le PDG de Microsoft, Bill Gates, a gagn\u00e9 8 milliards de dollars, le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, 20 milliards de dollars, et le PDG de Tesla, Elon Musk, 48 milliards de dollars.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa hausse des march\u00e9s s'est d\u00e9roul\u00e9e parall\u00e8lement \u00e0 la hausse des d\u00e9c\u00e8s. Le 23 mars, le jour o\u00f9 la bourse a atteint son point bas, seulement 693 personnes \u00e9taient mortes du COVID-19 aux \u00c9tats-Unis. Depuis lors, pr\u00e8s de 170.000 autres personnes sont d\u00e9c\u00e9d\u00e9es.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EPour les travailleurs, c'est essentiel de tirer les le\u00e7ons des derniers mois, dans un contexte o\u00f9 la pand\u00e9mie devient incontr\u00f4lable aux \u00c9tats-Unis. Au cours du mois prochain, des millions d'enfants et d'enseignants seront rassembl\u00e9s dans les \u00e9coles, alimentant une r\u00e9surgence massive de la pand\u00e9mie qui peut rendre optimistes les estimations de 300.000 d\u00e9c\u00e8s d'ici la fin de l'ann\u00e9e.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa classe dirigeante est parfaitement dispos\u00e9e \u00e0 accepter des centaines de milliers de d\u00e9c\u00e8s suppl\u00e9mentaires si cela signifie que la valeur des actions va encore augmenter. C'est pourquoi on ne peut pas leur laisser le soin de r\u00e9gler les probl\u00e8mes.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDans tout le pays, les enseignants et les \u00e9ducateurs s'opposent de plus en plus au retour pr\u00e9matur\u00e9 \u00e0 l'\u00e9cole. Cette lutte doit \u00eatre li\u00e9e \u00e0 celle des travailleurs dans les usines et d'autres lieux de travail afin d'assurer la s\u00e9curit\u00e9 au travail et l'arr\u00eat de la production non essentielle, jusqu'\u00e0 ce que la pand\u00e9mie soit contr\u00f4l\u00e9e et \u00e9radiqu\u00e9e.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EAvant tout, le bilan sinistre en vies humaines de cette ann\u00e9e a r\u00e9v\u00e9l\u00e9 l'essence meurtri\u00e8re du capitalisme et montr\u00e9 la n\u00e9cessit\u00e9 urgente de son remplacement par le socialisme. C'est devenu une question de vie ou de mort.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/www.wsws.org\/fr\/articles\/2020\/08\/15\/pers-a15.html\"\u003Ewsws.org\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E"}}