{"178048":{"id":"178048","parent":"177596","time":"1597504516","url":"http:\/\/www.elcorreo.eu.org\/CES-CRIMES-CONTRE-L-HUMANITE-MILITAIREMENT-NON-NECESSAIRES-Hiroshima-l-anniversaire-d-une-lecon-que-l-humanite-n-a-pas-apprise","category":"Histoire","title":"Ces Crimes Contre L'Humanit\u00e9 Militairement Non N\u00e9cessaires : Hiroshima, l'anniversaire d'une le\u00e7on que l'humanit\u00e9 n'a pas apprise.","lead_image_url":"http:\/\/newsnet.fr\/img\/newsnet_178048_c6114c.jpg","hub":"newsnet","url-explicit":"ces-crimes-contre-l-humanite-militairement-non-necessaires-hiroshima-l-anniversaire-d-une-lecon-que-l-humanite-n-a-pas-apprise","admin":"newsnet","views":"57","priority":"3","length":"23763","lang":"","content":"\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EIl y a 75 ans, Hiroshima a marqu\u00e9 le d\u00e9but de la capacit\u00e9 humaine \u00e0 d\u00e9truire toute vie sur la plan\u00e8te. Sur les 350 000 personnes qui s'y trouvaient le 6 ao\u00fbt, 140 000 \u00e9taient d\u00e9c\u00e9d\u00e9es en d\u00e9cembre.\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cfigure\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_178048_7bd16c.jpg\" \/\u003E\u003Cfigcaption\u003E\u003Cb\u003EImage a\u00e9rienne de la port\u00e9e de la bombe\u003Cbr \/\u003E\nImagen a\u00e9rea del alcance de la bomba\u003C\/b\u003E\u003C\/figcaption\u003E\u003C\/figure\u003E\u003Cp\u003E\u00c0 8 h 15, le 6 ao\u00fbt 1945, un bombardier B-29, appartenant \u00e0 un groupe de trois \u00ab \u003Ci\u003Eforteresses volantes\u003C\/i\u003E \u00bb naviguant \u00e0 8 500 m\u00e8tres, a largu\u00e9 une bombe sur Hiroshima. Les avions avaient d\u00e9coll\u00e9 six heures et demie plus t\u00f4t, au milieu de la nuit, de l'\u00eele de Tinian, au large de Guam, \u00e0 2 700 kilom\u00e8tres au sud-est du Japon. La bombe portait le nom innocent de \u00ab \u003Cspan id=\"bt71bd19\"\u003E\u003Ca onclick=\"togglebub('app__71bd19_wiki_call_https(ddot)(slash)(slash)fr(dot)wikipedia(dot)org(slash)wiki(slash)Little*Boy_1')\"\u003E\u003Cspan class=\"philum ic-wiki2\"\u003E\u003C\/span\u003E\u003C\/a\u003E\u003C\/span\u003E \u003Ca href=\"https:\/\/fr.wikipedia.org\/wiki\/Little_Boy\"\u003ELittle Boy\u003C\/a\u003E \u00bb, elle mesurait 3 m\u00e8tres de long et 71 cm de diam\u00e8tre. Son poids \u00e9tait de quatre tonnes. Elle a explos\u00e9 \u00e0 une hauteur de 590 m\u00e8tres, lib\u00e9rant une \u00e9nergie \u00e9quivalente \u00e0 l'explosion de 13 000 tonnes de TNT, soit la capacit\u00e9 de bombardement conventionnelle de 2 000 B-29. La bombe a eu trois effets mortels : la chaleur, l'explosion et les radiations.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EAu moment de l'explosion, une boule de feu de centaines de milliers de degr\u00e9s Celsius a \u00e9t\u00e9 cr\u00e9\u00e9e \u00e0 son \u00e9picentre a\u00e9rien. Trois dixi\u00e8mes de seconde plus tard, la temp\u00e9rature dans l'hypocentre (le point au sol directement en dessous de l'\u00e9picentre) est pass\u00e9e de 3000 \u00e0 4000 degr\u00e9s. Entre trois et dix secondes apr\u00e8s l'explosion, cette \u00e9norme \u00e9mission de chaleur a tu\u00e9 ceux qui y \u00e9taient expos\u00e9s dans un rayon d'un kilom\u00e8tre, les br\u00fblant et d\u00e9truisant leurs organes internes. Dans un rayon de 3,5 kilom\u00e8tres, des personnes ont \u00e9galement br\u00fbl\u00e9es ; le bois des maisons, les arbres et les v\u00eatements ont pris feu.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EL'onde de choc de l'explosion a \u00e9t\u00e9 d\u00e9vastatrice. G\u00e9n\u00e9rant \u00e0 1,3 kilom\u00e8tre de l'hypocentre, une force de sept tonnes par m\u00e8tre carr\u00e9 et un ouragan de 120 kilom\u00e8tres par seconde. Ce vent d'ouragan a port\u00e9 jusqu'\u00e0 onze kilom\u00e8tres. La vague a d\u00e9shabill\u00e9 les gens, d\u00e9chir\u00e9 en bandes leur peau br\u00fbl\u00e9e, fractur\u00e9 les organes internes de certaines victimes et enfonc\u00e9 des fragments de verre et d'autres d\u00e9bris dans leur corps. Dans un rayon de trois kilom\u00e8tres, 90% des b\u00e2timents ont \u00e9t\u00e9 compl\u00e8tement d\u00e9truits ou se sont effondr\u00e9s. Au total 76 327 b\u00e2timents, en bois ou en b\u00e9ton.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEn huit minutes, une colonne de fum\u00e9e, de poussi\u00e8re et de d\u00e9bris s'est \u00e9lev\u00e9e jusqu'\u00e0 9 000 m\u00e8tres dans le ciel, cr\u00e9ant un \u00e9norme nuage en forme de champignon.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELes radiations des rayons gamma et neutrones, le troisi\u00e8me effet, ont caus\u00e9 un large \u00e9ventail de blessures et de maladies dans un rayon de 2,3 kilom\u00e8tres. Ceux qui sont entr\u00e9s dans la zone au cours des cent heures suivantes ont \u00e9galement re\u00e7u des radiations gamma. Leurs cons\u00e9quences \u00e0 long terme continuent d'\u00eatre responsables aujourd'hui de cancers, leuc\u00e9mies et autres maladies.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ESur les 350 000 personnes qui se trouvaient \u00e0 Hiroshima le 6 ao\u00fbt, au moment de l'explosion, 140 000 \u00e9taient d\u00e9c\u00e9d\u00e9es d\u00e8s le moi de d\u00e9cembre 1945. \u00c0 Nagasaki, bombard\u00e9e trois jours plus tard, 70 000 de ses 270 000 habitants sont morts. Toutes les victimes n'\u00e9taient pas japonaises. Parmi les morts se trouvaient des dizaines de milliers de Cor\u00e9ens et de catholiques. Au moment de l'explosion, il y avait 50 000 Cor\u00e9ens \u00e0 Hiroshima, dont 30 000 sont morts. Les Cor\u00e9ens \u00e9taient des ouvriers qui avaient \u00e9t\u00e9 d\u00e9port\u00e9s au Japon dans des conditions proches de l'esclavage. A Nagasaki, ce groupe comptait environ 10 000 personnes et la plupart sont morts. \u00c0 Hiroshima, il y avait une communaut\u00e9 j\u00e9suite, avec quatre pr\u00eatres, dont deux ont \u00e9t\u00e9 br\u00fbl\u00e9s. Le p\u00e8re Wilheim Kleinsorge, un Allemand de 38 ans, \u00e9tait l'un d'entre eux. Il a surv\u00e9cu \u00e0 la bombe et dans les ann\u00e9es 1950 a demand\u00e9 la citoyennet\u00e9 japonaise et a adopt\u00e9 le nom de p\u00e8re Makoto Takakura. Malade chronique et travaillant toujours dur au service des autres, il est d\u00e9c\u00e9d\u00e9 en 1977. Un cas parmi tant d'autres. Les victimes de Nagasaki comprenaient plus de 8 500 catholiques sur 12 000 dans la ville.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDans les deux villes, la moiti\u00e9 des personnes dans un rayon de 1,2 kilom\u00e8tre de l'hypocentre sont d\u00e9c\u00e9d\u00e9es le jour m\u00eame de l'explosion. Les chances de vie parmi ceux qui ont surv\u00e9cu le premier jour d\u00e9pendaient de leur proximit\u00e9 avec l'hypocentre et de la gravit\u00e9 de leurs blessures.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cbig\u003ER\u00e9cits\u003C\/big\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELes r\u00e9cits des victimes et des survivants sont abondants et accablants. En soixante ans, tout a d\u00e9j\u00e0 \u00e9t\u00e9 expliqu\u00e9, dans les \u003Ci\u003ENotes d'Hiroshima\u003C\/i\u003E, du prix Nobel Kenzaburo Oe ; dans les livres et les r\u00e9cits de brillants journalistes prim\u00e9s au Pulitzer comme John Hersey ; dans le travail d'historiens et de philosophes, ou dans les archives compl\u00e8tes du \u003Ci\u003EHiroshima Peace Memorial Museum\u003C\/i\u003E. Tout cela rend la recherche de nouveaux t\u00e9moignages redondante parmi les pr\u00e8s de 300 000 \u00ab \u003Ci\u003Ehibakusha\u003C\/i\u003E \u00bb (touch\u00e9s par la bombe) qui restent encore au Japon, dont 90 000 habitent cette ville.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ETrois aspects sont r\u00e9currents avec une grande fr\u00e9quence dans ses histoires. La premi\u00e8re, le souvenir de la deuxi\u00e8me sir\u00e8ne de ce matin lumineux d'ao\u00fbt, qui indiquait, \u00e0 07h31, la fin de l'alarme a\u00e9rienne qui avait sonn\u00e9 22 minutes plus t\u00f4t. Les alarmes a\u00e9roport\u00e9es \u00e9taient fr\u00e9quentes et faisaient partie de la vie quotidienne pendant plusieurs mois, mais la bombe est tomb\u00e9e alors que leur sonnerie \u00e9tait termin\u00e9e. Un autre souvenir est le celui du flash, une lumi\u00e8re irr\u00e9elle, sans \u00e9gal dans la nature, qui donne lieu \u00e0 des descriptions des plus vari\u00e9es et m\u00eame franchement contradictoires. La troisi\u00e8me est l'impression que la bombe \u00e9tait tomb\u00e9e sur le b\u00e2timent ou sur l'endroit exact o\u00f9 le narrateur se trouvait, dans un impact direct, une conviction d\u00e9mentie plus tard avec surprise en r\u00e9alisant la d\u00e9vastation totale de tout l'horizon...\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ETaeko Teramae\u003C\/b\u003E, 15 ans, \u00e9tudiante, travaillait avec d'autres camarades de classe de son \u00e9cole au central t\u00e9l\u00e9phonique de la ville, situ\u00e9 \u00e0 500 m\u00e8tres de l' \u003Cspan id=\"bt779886\"\u003E\u003Ca onclick=\"togglebub('app__779886_wiki_call_https(ddot)(slash)(slash)fr(dot)wikipedia(dot)org(slash)wiki(slash)Hypocentre_1')\"\u003E\u003Cspan class=\"philum ic-wiki2\"\u003E\u003C\/span\u003E\u003C\/a\u003E\u003C\/span\u003E \u003Ca href=\"https:\/\/fr.wikipedia.org\/wiki\/Hypocentre\"\u003Ehypocentre\u003C\/a\u003E.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u00ab C'\u00e9tait une belle matin\u00e9e, j'ai lev\u00e9 les yeux vers le ciel \u00e0 travers la fen\u00eatre et j'ai vu quelque chose de brillant descendre, de plus en plus long et de plus en plus brillant en tombant. Juste au moment o\u00f9 je pensais \u00e0 ce que c'\u00e9tait, \u00e7a a explos\u00e9 dans une grande lueur. C'\u00e9tait si fort que j'ai pens\u00e9 que mon corps allait fondre. Puis la lueur s'est att\u00e9nu\u00e9e... et blanc. J'ai regard\u00e9 autour de moi et j'ai entendu un \u00e9norme fracas, comme un tremblement de terre. Puis il faisait soudainement nuit, je me suis retrouv\u00e9 pi\u00e9g\u00e9e dans les d\u00e9combres du b\u00e2timent et je me suis \u00e9vanouie.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EUn jeune homme de 21 ans qui se trouvait \u00e0 deux kilom\u00e8tres de l'hypocentre explique, maintenant vieil homme, que se souvenir du 6 ao\u00fbt est quelque chose d'\u00ab horrible \u00bb. \u00ab Il y avait un flash et je ne pouvais rien voir parce que la poussi\u00e8re et la fum\u00e9e couvraient mes yeux. Je me demandais ce qui s'\u00e9tait pass\u00e9. J'ai regard\u00e9 autour de moi et j'ai vu les casernes militaires d\u00e9truites, les maisons en feu...\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EQuelques minutes plus tard, en regardant et en marchant dans les rues d\u00e9vast\u00e9es, les histoires regorgent de descriptions de personnes en lambeaux, aux cheveux br\u00fbl\u00e9s, \u00e0 la peau coll\u00e9e \u00e0 leurs v\u00eatements et suspendue en bandes, marchant comme des \u00e2mes en peine, pieds nus et avec la plante de leurs pieds br\u00fbl\u00e9e parce que l'explosion avait pris les chaussures, ou parce que les semelles de celles-ci \u00e9taient coll\u00e9es \u00e0 l'asphalte fondu par la chaleur. \u00bb\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u00ab Autour du pont Tsurumi, presque tout le monde \u00e9tait nu et ressemblait \u00e0 des personnages d'un film d'horreur, avec la peau et la chair terriblement br\u00fbl\u00e9es et douloureuses \u00bb, se souvient Miyoko Matsubara, \u00e2g\u00e9e alors de douze ans. \u00ab L'endroit \u00e9tait plein de bless\u00e9s. La chaleur \u00e9tait insupportable, alors je suis entr\u00e9e dans la rivi\u00e8re. Dans l'eau, il y avait beaucoup de gens qui pleuraient et demandaient de l'aide. Le courant transportait d'innombrables cadavres, certains flottaient, d'autres coulaient. Certains corps ont \u00e9t\u00e9 mutil\u00e9s avec des intestins \u00e0 l'air. C'\u00e9tait un spectacle horrible, mais j'ai saut\u00e9 dans l'eau pour me sauver de la chaleur insupportable.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u00ab J'ai vu des gens brul\u00e9s, se promener dans les rues sans savoir o\u00f9 aller \u00bb, explique Teramae, l'\u00e9tudiante de 15 ans du central t\u00e9l\u00e9phonique. \u00ab Parmi eux se trouvait une femme enceinte qui avait accouch\u00e9 \u00e0 cause du \u003Ci\u003Echoc\u003C\/i\u003E de la bombe. Le premier cri du fils fut sur le corps br\u00fbl\u00e9 de la m\u00e8re \u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u00ab La chose la plus horrible dont je me souvienne, c'est comment j'ai \u00e9chapp\u00e9 \u00e0 la ville en marchant sur des cadavres \u00bb, se souvient une femme, alors petite fille de huit ans. \u00ab Il y avait des gens qui \u00e9taient prostr\u00e9s avec de graves br\u00fblures et en passant, ils m'ont attrap\u00e9 les jambes pour demander de l'eau, mais j'ai fui, les abandonnant, parce que je voulais vivre. Depuis, ma vie a \u00e9t\u00e9 mis\u00e9rable \u00bb, t\u00e9moigne t-elle.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u00ab Je suis all\u00e9 \u00e0 l'h\u00f4pital de la Croix-Rouge \u00e0 c\u00f4t\u00e9 de chez moi pour soigner des parents, en passant, une femme m'a appel\u00e9, m'a donn\u00e9 des baguettes et m'a demand\u00e9 d'enlever le journal qui lui couvrait le dos \u00bb, se souvient un ouvrier cor\u00e9en, alors \u00e2g\u00e9 de 17 ans. \u00ab Quand je les ai retir\u00e9s, j'\u00e9tais sans voix ; c'\u00e9tait plein de vers. Il m'a demand\u00e9 de les extraire avec des baguettes. Ils ne grouillaient pas l\u00e0-bas, mais ils vivaient dans son corps. Je ne peux l'oublier \u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EUne autre fille \u00e2g\u00e9e de 15 ans se souvient que \u00ab quelques heures apr\u00e8s l'explosion, il y a eu des \u00e9clairs et une pluie noire est tomb\u00e9e comme une averse de l'apr\u00e8s-midi. Nous avions peur d'un autre bombardement et avons couru nous cacher sous les arbres. Nous avons pass\u00e9 la nuit dans une bambouseraie, beaucoup y sont venus pour s'abriter, tous vomisaient. M\u00eame ceux qui semblaient l\u00e9g\u00e8rement bless\u00e9s et br\u00fbl\u00e9s sont morts en quelques jours, ce qui m'a \u00e9tonn\u00e9 \u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EUn jeune homme de 21 ans qui a surv\u00e9cu \u00e0 un kilom\u00e8tre de l'hypocentre explique avoir \u00e9t\u00e9 amen\u00e9 le 8 dans la tente d'un h\u00f4pital de campagne bless\u00e9 : \u00ab Il y avait des gens avec des br\u00fblures plus graves que les miennes, un homme avec du verre cass\u00e9 dans les yeux, une personne aveugle aux yeux grands ouverts, et d'autres fous qui criaient des choses \u00e9tranges et tremblaient. C'\u00e9tait l' enfer lui m\u00eame.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cbig\u003EUn crime militairement inutile\u003C\/big\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa plupart des villes japonaises, \u00e0 l'exception de Kyoto, avaient d\u00e9j\u00e0 \u00e9t\u00e9 d\u00e9truites, mais Hiroshima \u00e9tait presque intacte et beaucoup de gens pensaient cet \u00e9t\u00e9 l\u00e0 qu'elle ne serait jamais attaqu\u00e9e. Ils ne savaient pas qu'en mai, le \u003Ci\u003EComit\u00e9 de politique militaire des Etats-Unis\u003C\/i\u003E avait interdit le bombardement d'une demi-douzaine de villes s\u00e9lectionn\u00e9es comme cibles pour le \u00ab bombardement A \u00bb \u00ab pour s'assurer que les effets de la destruction soient clairement observ\u00e9s \u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe 25 juillet, la liste des villes s\u00e9lectionn\u00e9es a \u00e9t\u00e9 r\u00e9duite \u00e0 quatre ; \u003Cb\u003EHiroshima\u003C\/b\u003E, \u003Cb\u003EKokura\u003C\/b\u003E, \u003Cb\u003ENiigata\u003C\/b\u003E et \u003Cb\u003ENagasaki\u003C\/b\u003E. Hiroshima a \u00e9t\u00e9 d\u00e9finie comme \u00ab \u003Ci\u003Epremi\u00e8re cible\u003C\/i\u003E \u00bb le 2 ao\u00fbt parce qu'on croyait \u00e0 tort, qu'il n'y avait pas de prisonniers de guerre alli\u00e9s. Le sort de la ville \u00e9tait jet\u00e9.\u003C\/p\u003E\u003Cimg style=\" width:250px;\" src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_178048_8aabbf.jpg\" \/\u003E\u003Cp\u003ELa bombe n'avait aucune justification militaire. La d\u00e9faite du Japon \u00e9tait d\u00e9j\u00e0 un fait et sa reddition inconditionnelle \u00e9tait une question de quelques mois, selon les estimations militaires \u00e9tasuniennes, maintenant accept\u00e9es par la plupart des historiens. Mais le nouvel artefact contenait un message de puissance mondiale qui transcendait le d\u00e9fi japonais et dont le vrai le destinataire \u00e9tait l'Union Sovi\u00e9tique. L'amiral William Leahy, chef d'\u00e9tat-major du pr\u00e9sident Truman, \u00e9crit dans ses m\u00e9moires : \u00ab L'utilisation de cette arme barbare \u00e0 Hiroshima et Nagasaki n'a fourni aucune assistance mat\u00e9rielle dans notre guerre contre le Japon. Les Japonais avaient d\u00e9j\u00e0 \u00e9t\u00e9 vaincus et ils \u00e9taient pr\u00eats \u00e0 se rendre. Ce fait historique n'emp\u00eache pas que dans la derni\u00e8re enqu\u00eate connue, 56% des Etasuniens continuent de croire que les bombardements nucl\u00e9aires de 1945 \u00e9taient justifi\u00e9s.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"https:\/\/apjjf.org\/2020\/13\/Mitchell.html\"\u003EComme l'a expliqu\u00e9 le journaliste et \u00e9crivain Greg Mitchell\u003C\/a\u003E, la propagande de l'\u00e9poque impliquait directement Truman et le g\u00e9n\u00e9ral Leslie R. Groves, directeur du \u003Cb\u003E\u003Ci\u003E\u003Cspan id=\"bt244cdc\"\u003E\u003Ca onclick=\"togglebub('app__244cdc_wiki_call_https(ddot)(slash)(slash)fr(dot)wikipedia(dot)org(slash)wiki(slash)Projet*Manhattan_1')\"\u003E\u003Cspan class=\"philum ic-wiki2\"\u003E\u003C\/span\u003E\u003C\/a\u003E\u003C\/span\u003E \u003Ca href=\"https:\/\/fr.wikipedia.org\/wiki\/Projet_Manhattan\"\u003Eprojet Manhattan\u003C\/a\u003E\u003C\/i\u003E\u003C\/b\u003E, pour \u003Ci\u003Ed\u00e9caf\u00e9iner\u003C\/i\u003E un film hollywoodien (\u003Ci\u003EThe Beginning or the End\u003C\/i\u003E, sorti en 1947), initialement focalis\u00e9 comme une r\u00e9flexion critique sur la bombe. De nombreuses ann\u00e9es plus tard, l'historien et hispaniste Gabriel Jackson a observ\u00e9 :\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ccenter\u003E\u00ab \u003Cb\u003EL'utilisation de la bombe atomique a montr\u00e9 qu'un pr\u00e9sident normal et d\u00e9mocratiquement \u00e9lu\u003Cbr \/\u003E\npouvait utiliser l'arme de la m\u00eame mani\u00e8re qu'un dictateur nazi l'aurait utilis\u00e9e.\u003Cbr \/\u003E\nAinsi, pour quiconque s'int\u00e9resse aux distinctions morales dans les diff\u00e9rents types de gouvernement,\u003Cbr \/\u003E\nles \u00c9tats-Unis d'Am\u00e9rique ont brouill\u00e9 la diff\u00e9rence entre fascisme et d\u00e9mocratie.\u003C\/b\u003E \u00bb\u003C\/center\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe 13 f\u00e9vrier 1945, en Europe, plus de 2 500 avions \u00e9tasuniens et britanniques \u003Cspan id=\"btf0a805\"\u003E\u003Ca onclick=\"togglebub('app__f0a805_wiki_call_https(ddot)(slash)(slash)fr(dot)wikipedia(dot)org(slash)wiki(slash)Bombardement*de*Dresde_1')\"\u003E\u003Cspan class=\"philum ic-wiki2\"\u003E\u003C\/span\u003E\u003C\/a\u003E\u003C\/span\u003E \u003Ca href=\"https:\/\/fr.wikipedia.org\/wiki\/Bombardement_de_Dresde\"\u003Eont d\u00e9truit Dresde\u003C\/a\u003E, une grande ville allemande pratiquement sans d\u00e9fense et d\u00e9pourvue d'une industrie de guerre pertinente, tuant 35 000 personnes. En juillet 1945, l'aviation strat\u00e9gique US avait bombard\u00e9 les 60 plus grandes villes japonaises, d\u00e9truisant des millions de maisons et provoquant l'exode de huit millions de citoyens. Les \u00c9tats-Unis ont perdu 292 000 hommes, et tr\u00e8s peu de civils, dans toutes les sc\u00e8nes de la Seconde Guerre mondiale, bien moins que les non-combattants tu\u00e9s dans les bombardements des villes japonaises au printemps-\u00e9t\u00e9 1945. \u003Cspan id=\"btb737dc\"\u003E\u003Ca onclick=\"togglebub('app__b737dc_wiki_call_https(ddot)(slash)(slash)fr(dot)wikipedia(dot)org(slash)wiki(slash)Bombardements*de*Tokyo_1')\"\u003E\u003Cspan class=\"philum ic-wiki2\"\u003E\u003C\/span\u003E\u003C\/a\u003E\u003C\/span\u003E \u003Ca href=\"https:\/\/fr.wikipedia.org\/wiki\/Bombardements_de_Tokyo\"\u003EA Tokyo, les bombes incendiaires lanc\u00e9s la nuit du 9 au 10 mars\u003C\/a\u003E, en une seule op\u00e9ration, avaient transform\u00e9 les rues de la ville en rivi\u00e8res de feu, tuant 100 000 personnes, en blessant 40 000 autres et laissant plus d'un million de sans-abri. Mais ce qui s'est pass\u00e9 \u00e0 Hiroshima et \u00e0 Nagasaki \u00e9tait diff\u00e9rent, d'une nature diff\u00e9rente.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa mort de ces villes a \u00e9t\u00e9 r\u00e9alis\u00e9e avec un seul artefact, dont les effets demeurent ; certains sont morts sur le coup, d'autres, apparemment indemnes ou l\u00e9g\u00e8rement bless\u00e9s, sont morts des jours, des mois ou des ann\u00e9es plus tard. Et les enfants des personnes touch\u00e9es pouvaient \u00e9galement \u00eatre des victimes. Seulement l\u00e0, l'ampleur et la nature du massacre ont fait penser aux victimes non pas comme des habitants d'une ville malheureuse, ni comme des citoyens japonais d'un pays en guerre, mais comme des membres de l'esp\u00e8ce humaine.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ETechniquement, la bombe a annonc\u00e9, pour la premi\u00e8re fois de l'histoire, la capacit\u00e9 humaine d'autodestruction de toute vie sur la plan\u00e8te. Au fil du temps, la socialisation de cette ressource dans l'environnement international (d'abord les \u00c9tats-Unis, puis l'URSS, l'Angleterre, la France, puis la Chine, Isra\u00ebl, l'Inde et le Pakistan, et potentiellement presque tous) a tout chang\u00e9, comme Albert Einstein l'avait pr\u00e9dit : \u00ab L'arme nucl\u00e9aire a tout chang\u00e9, sauf la mentalit\u00e9 de l'homme. \u00bb\u003C\/p\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_178048_c6114c.jpg\" \/\u003E\u003Cp\u003ECette r\u00e9flexion en a inspir\u00e9 beaucoup dans les ann\u00e9es 50 et 60 et a laiss\u00e9 une empreinte particuli\u00e8re sur le Japon, mais elle a apparemment \u00e9t\u00e9 oubli\u00e9e. La \u00ab \u003Ci\u003Eperestro\u00efka\u003C\/i\u003E \u00bb de Mikhail Gorbatchev, souvent d\u00e9cri\u00e9e ou ridiculis\u00e9e, par pure ignorance, avait pour principale impulsion \u00e9thique cette grande pens\u00e9e einsteinienne. Depuis Gorbatchev, personne n'a plus parl\u00e9, depuis les plus hautes fonctions du pouvoir, de l'abolition de l'arme nucl\u00e9aire.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ESon \u00e9chec politique, et non moral, a \u00e9t\u00e9, pour cette raison, une perte grave et pass\u00e9e inaper\u00e7ue, qu'il faudra un jour r\u00e9cup\u00e9rer. Il y a 14 000 ogives nucl\u00e9aires dans le monde, chacune vingt fois plus puissante que la bombe d'Hiroshima. Officiellement la guerre froide est termin\u00e9e, mais les choses restent plus ou moins les m\u00eames, en termes de logique des arsenaux et des mentalit\u00e9s. Les dangers n'ont pas \u00e9t\u00e9 r\u00e9duits mais accrus par la rupture unilat\u00e9rale r\u00e9p\u00e9t\u00e9e des accords de d\u00e9sarmement par les \u00c9tats-Unis. L'ancien secr\u00e9taire US \u00e0 la D\u00e9fense, William J. Perry, a d\u00e9clar\u00e9 : \u00ab Je n'ai jamais eu plus peur d'une explosion nucl\u00e9aire qu'aujourd'hui. \u00bb\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cbig\u003EUne ville splendide\u003C\/big\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ESoixante-cinq ans plus tard, Hiroshima est une ville splendide, d'un peu plus d'un million d'habitants. Son site vieux de 400 ans, sur le delta form\u00e9 par sept rivi\u00e8res, dans une vall\u00e9e entour\u00e9e de montagnes et prot\u00e9g\u00e9e de la mer par une s\u00e9rie d'\u00eeles, abrite aujourd'hui une ville mod\u00e8le qui exprime nombre des vertus du peuple japonais. Autour de l'endroit o\u00f9 la bombe est tomb\u00e9e, dans le \u00ab \u003Cspan id=\"bt5bed0e\"\u003E\u003Ca onclick=\"togglebub('app__5bed0e_wiki_call_https(ddot)(slash)(slash)fr(dot)wikipedia(dot)org(slash)wiki(slash)Parc*du*M%C3%A9morial*de*la*Paix*de*Hiroshima_1')\"\u003E\u003Cspan class=\"philum ic-wiki2\"\u003E\u003C\/span\u003E\u003C\/a\u003E\u003C\/span\u003E \u003Ca href=\"https:\/\/fr.wikipedia.org\/wiki\/Parc_du_M%C3%A9morial_de_la_Paix_de_Hiroshima\"\u003EParc de la Paix\u003C\/a\u003E \u00bb, un lieu d'isolement a \u00e9t\u00e9 cr\u00e9\u00e9 qui comprend un mus\u00e9e exemplaire que des centaines de milliers d'\u00e9coliers visitent chaque ann\u00e9e. \u00ab Que toutes les \u00e2mes ici reposent en paix \u00bb, lit-on l'inscription sur le simple monument qui garde dans une pierre un registre avec tous les noms des victimes. Chaque 6 ao\u00fbt, le registre est mis \u00e0 jour avec de nouveaux noms.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEn ao\u00fbt 1945, Ichiro Moritaki \u00e9tait professeur \u00e0 l'Universit\u00e9 d'Hiroshima. Le 6 au matin, il \u00e9tait avec ses \u00e9tudiants mobilis\u00e9s, travaillant dans les chantiers navals de la ville, \u00e0 3,7 kilom\u00e8tres de l'hypocentre. Tout son corps et son visage \u00e9taient couverts de cristaux provenant de l'explosion. Il \u00e9tait aveugle d'un œil, mais a surv\u00e9cu.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u00ab Son horrible exp\u00e9rience et son statut de philosophe l'ont amen\u00e9 \u00e0 r\u00e9fl\u00e9chir et \u00e0 consacrer sa vie \u00e0 emp\u00eacher la r\u00e9p\u00e9tition de quelque chose comme \u00e7a \u00bb, explique sa fille, Haruko. Pendant pr\u00e8s d'un demi-si\u00e8cle, Moritaki, le premier pr\u00e9sident de l'Association des survivants de la bombe atomique d'Hiroshima et de Nagasaki, \u00ab Nihon Hidankyo \u00bb, deux fois nomin\u00e9 au prix Nobel de la paix, s'est assis pendant une heure en silence \u00e0 chaque fois qu'un essai nucl\u00e9aire avait lieu dans le monde.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EIl l'a fait 475 fois, la derni\u00e8re fois en juillet 1993, \u00e0 la veille de sa mort, alors qu'il avait 92 ans. Il \u00e9tait l'un des p\u00e8res du mouvement pacifiste et antinucl\u00e9aire japonais, aujourd'hui en regrettable d\u00e9clin.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u00ab Sa th\u00e8se \u00e9tait que l'humanit\u00e9 devrait passer de la civilisation du pouvoir \u00e0 la civilisation de l'amour et que les \u00eatres humains ne peuvent pas coexister avec la technologie nucl\u00e9aire, un peu \u00e0 la mani\u00e8re de Gandhi et Einstein. \u00bb\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EApr\u00e8s la guerre, le Japon a contribu\u00e9 \u00e0 un monde viable avec deux choses tr\u00e8s importantes : sa constitution pacifiste, qui interdisait au Japon d'entrer en guerre et de maintenir des forces arm\u00e9es, et les trois principes antinucl\u00e9aires de 1967, ne pas produire, ne pas acqu\u00e9rir et ne pas admettre sur son territoire de telles armes.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EJusque dans les ann\u00e9es 80, ces principes avaient un soutien compris entre 70% et 90% dans les sondages, mais au cours des quinze derni\u00e8res ann\u00e9es, depuis l'\u00e9clatement de la \u003Cb\u003Ebulle\u003C\/b\u003E \u00e9conomique de la croissance japonaise, les choses ont chang\u00e9, explique Haruko Moritaki, qui suit les traces de son p\u00e8re en tant que secr\u00e9taire g\u00e9n\u00e9rale de l'\u003Ci\u003EAlliance pour l'abolition des armes nucl\u00e9aires d'Hiroshima\u003C\/i\u003E (HANWA).\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELes id\u00e9es pacifistes et antinucl\u00e9aires continuent de b\u00e9n\u00e9ficier d'un grand soutien populaire dans le pays, mais la droite et les faucons locaux ont clairement renforc\u00e9 leur domination et ont d\u00e9caf\u00e9in\u00e9 la constitution et ces principes, \u00e0 partir de lois et de modifications, explique Moritaki, qui avait cinq ans quand la bombe a explos\u00e9 et qui souffre d'un cancer.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u00ab Ils disent que tout cela fut le r\u00e9sultat de l'imposition des \u00c9tats-Unis - ce qui fait partie de la v\u00e9rit\u00e9 - et ils profitent de la crise d'identit\u00e9 que traverse actuellement le Japon, en raison de son d\u00e9clin d\u00e9mographique et \u00e9conomique, pour affirmer ce qu'ils pr\u00e9sentent comme un pays normal, libre des hypoth\u00e8ques d\u00e9coulant de sa d\u00e9faite lors de la Seconde Guerre Mondiale. C'est le contexte de la remilitarisation du Japon, que les \u00c9tats-Unis favorisent dans leur objectif de cerner militairement la Chine d'un bouclier antimissile insens\u00e9 (NMD), ainsi que de l'attitude officielle \u00e9hont\u00e9e de r\u00e9\u00e9crire et d'embellir les crimes de guerre japonais contre ses voisins asiatiques, symbolis\u00e9 par le honteux sanctuaire et mus\u00e9e de Yasukuni \u00e0 Tokyo.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EPendant des ann\u00e9es, l'\u00e9ducation pacifiste faisait partie de l'enseignement au Japon. Les \u00e9coles demandaient des conf\u00e9rences et des visites aux associations de \u003Ci\u003Ehibakusha\u003C\/i\u003E pour diffuser leur message anti-nucl\u00e9aire et pacifiste. Depuis le d\u00e9but du si\u00e8cle, le minist\u00e8re de l'\u00c9ducation contr\u00f4le et emp\u00eache cela. \u00ab \u003Ci\u003ECes derni\u00e8res ann\u00e9es, aucune \u00e9cole publique ne nous a appel\u00e9s pour ces cours et nous nous en sommes vu refuser l'acc\u00e8s, donc notre action s'est r\u00e9duite aux universit\u00e9s et aux \u00e9coles priv\u00e9es\u003C\/i\u003E \u00bb, explique Moritaki.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe Japon, qui \u00e9tait il y a soixante ans la premi\u00e8re victime de l'arme nucl\u00e9aire, montre avec son involution actuelle que l'homme n'a pas appris la le\u00e7on d'Hiroshima. Son ambigu\u00eft\u00e9 et son m\u00e9pris pour les victimes de sa cruelle occupation et guerre en Cor\u00e9e, en Chine et en Asie de l'Est, montre que \u00ab cette nation m\u00fbre, admirable et exemplaire en tant de choses, est absolument immature et enfantine dans sa politique \u00e9trang\u00e8re \u00bb, estime l'ancien diplomate Australien Gregory Clark, r\u00e9sident depuis quarante ans au Japon. Coupl\u00e9 \u00e0 l'agitation du r\u00e9gime compliqu\u00e9 de la Cor\u00e9e du Nord et du mouvement ind\u00e9pendantiste ta\u00efwanais, deux politiques con\u00e7ues \u00e0 Washington, tout cela est en train d'incuber en une grave crise en Asie.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ERafael Poch de Feliu*\u003C\/b\u003E pour son blog personnel \u003Ca href=\"http:\/\/rafaelpoch.com\"\u003ERafael Poch de Feliu\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/rafaelpoch.com\/2020\/08\/08\/el-aniversario-de-una-leccion-que-la-humanidad-no-aprendio\"\u003ERafael Poch de Feliu\u003C\/a\u003E. Catalunya, le 8 ao\u00fbt 2020.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003E* Rafael Poch-de-Feliu\u003C\/b\u003E a \u00e9t\u00e9 durant plus de vingt ans correspondant de \u00ab \u003Ci\u003ELa Vanguardia\u003C\/i\u003E \u00bb \u00e0 Moscou \u00e0 P\u00e9kin et \u00e0 Paris. Avant il a \u00e9tudi\u00e9 l'Histoire contemporaine \u00e0 Barcelone et \u00e0 Berlin-Ouest, il a \u00e9t\u00e9 correspondant en Espagne du \u00ab \u003Ci\u003EDie Tageszeitung\u003C\/i\u003E \u00bb, r\u00e9dacteur de l'agence allemande de presse \u00ab \u003Ci\u003EDPA\u003C\/i\u003E \u00bb \u00e0 Hambourg et correspondant itin\u00e9rant en Europe de l'Est (1983 \u00e0 1987). \u003Ca href=\"https:\/\/rafaelpoch.com\"\u003EBlog personnel\u003C\/a\u003E. Auteur de : \u00ab La Gran Transici\u00f3n. Rusia 1985-2002 \u00bb ; \u00ab \u003Ca href=\"http:\/\/www.elcorreo.eu.org\/La-quinta-Alemania-de-Rafael-Poch-de-Feliu-con-Angel-Ferrero-y-Carmela-Negrete\"\u003ELa quinta Alemania\u003C\/a\u003E. Un modelo hacia el fracaso europeo \u00bb y de \u00ab \u003Ca href=\"http:\/\/www.elcorreo.eu.org\/Entender-la-Rusia-de-Putin-de-Rafael-Poch-de-Feliu?\"\u003EEntender la Rusia de Putin\u003C\/a\u003E. De la humiliaci\u00f3n al restablecimiento \u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ETraduit de l'espagnol pour \u003Ca href=\"http:\/\/www.elcorreo.eu.org\/CRIMENES-CONTRA-LA-HUMANIDAD-MILITARMENTE-INNECESARIOSHiroshima-el-aniversario-de-una-leccion-que-la-humanidad-no-aprendio\"\u003EEl Correo de la Diaspora\u003C\/a\u003E par\u003C\/b\u003E : Estelle et Carlos Debiasi\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/www.elcorreo.eu.org\/CES-CRIMES-CONTRE-L-HUMANITE-MILITAIREMENT-NON-NECESSAIRES-Hiroshima-l-anniversaire-d-une-lecon-que-l-humanite-n-a-pas-apprise\"\u003EEl Correo de la Diaspora\u003C\/a\u003E. Paris, le 15 ao\u00fbt 2020\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECette cr\u00e9ation par \u003Cb\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/www.elcorreo.eu.org\"\u003Eelcorreo.eu.org\u003C\/a\u003E\u003C\/b\u003E est mise \u00e0 disposition selon les termes de la \u003Cb\u003Elicence Creative Commons Paternit\u00e9 - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 Unported\u003C\/b\u003E. Bas\u00e9e sur une œuvre de \u003Cb\u003Ewww.elcorreo.eu.org\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/www.elcorreo.eu.org\/CES-CRIMES-CONTRE-L-HUMANITE-MILITAIREMENT-NON-NECESSAIRES-Hiroshima-l-anniversaire-d-une-lecon-que-l-humanite-n-a-pas-apprise\"\u003Eelcorreo.eu.org\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E"}}