{"178549":{"id":"178549","parent":"178529","time":"1598649497","url":"http:\/\/www.wsws.org\/fr\/articles\/2020\/08\/28\/mars-a29.html","category":"Monde","title":"La maire \u00e9cologiste de Marseille refuse un confinement face \u00e0 la pand\u00e9mie","image":"","hub":"newsnet","url-explicit":"la-maire-ecologiste-de-marseille-refuse-un-confinement-face-a-la-pandemie","admin":"newsnet","views":"32","priority":"1","length":"5471","lang":"","content":"\u003Cp\u003EPar Anthony Torres\u003Cbr \/\u003E\n29 ao\u00fbt 2020\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa maire \u00e9cologiste de Marseille, Mich\u00e8le Rubirola, et la pr\u00e9sidente Les R\u00e9publicains de la m\u00e9tropole et du d\u00e9partement des Bouches-du-Rh\u00f4ne, Martine Vassal, ont fait front commun, jeudi 27 ao\u00fbt, refusant que l'\u00c9tat confine Marseille. Elles suivent ainsi la politique d'immunit\u00e9 collective, visant \u00e0 laisser le virus se r\u00e9pandre, qui est en fait aussi celle suivie par l'\u00c9tat fran\u00e7ais.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECette conf\u00e9rence des \u00e9lus marseillais a eu lieu en parall\u00e8le de la conf\u00e9rence du gouvernement faisant campagne pour la r\u00e9ouverture des \u00e9coles. Selon les deux \u00e9lues marseillaises, l'\u00c9tat aurait un temps envisag\u00e9 un reconfinement local \u00e0 Marseille. Vassal \u00e9voquant m\u00eame \u003Ci\u003E\u00abune \u00e9p\u00e9e de Damocl\u00e8s au-dessus de nos t\u00eates qui serait catastrophique\u00bb,\u003C\/i\u003E s'indignant d'une pratique \u003Ci\u003E\u00abdeux poids deux mesures\u00bb\u003C\/i\u003E par rapport \u00e0 Paris, o\u00f9 le gouvernement n'aurait jamais envisag\u00e9 de reconfinement.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELes Bouches du Rh\u00f4ne a \u00e9t\u00e9 avec la r\u00e9gion \u00cele-de-France les deux premiers territoires m\u00e9tropolitains \u00e0 \u00eatre class\u00e9s zone \u00e0 risque, avant d'\u00eatre rejoint deux jours plus tard par 19 autres d\u00e9partements. Le pr\u00e9fet des Bouches du Rh\u00f4ne a rendu obligatoire le port du masque sur Marseille et une dizaine de villes touristiques du d\u00e9partement, ainsi que la fermeture des bars entre 23h et 6h.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa mairesse de Marseille a d\u00e9clar\u00e9 que \u003Ci\u003E\u00abces d\u00e9cisions ont besoin de concertation\u00bb\u003C\/i\u003E, inqui\u00e8te des cons\u00e9quences \u00e9conomiques et sociales de ces mesures, tout en regrettant que le cap de minuit pour les fermetures, n\u00e9goci\u00e9 avec le pr\u00e9fet de r\u00e9gion, Christophe Mirmand, n'ait pas \u00e9t\u00e9 accept\u00e9.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ERubirola a d\u00e9clar\u00e9: \u003Ci\u003E\u00abLe gouvernement a d\u00e9cid\u00e9 depuis Paris de ce qui serait bon pour notre ville, sans engager le dialogue n\u00e9cessaire avec les \u00e9lus, et surtout sans nous donner les moyens de faire respecter les d\u00e9cisions qui sont les siennes\u00bb\u003C\/i\u003E. Vassal, candidate des R\u00e9publicains lors des municipales, a elle aussi regrett\u00e9 un \u00abmanque de concertation\u00bb. \u00abA Marseille, on est toujours montr\u00e9 comme les mauvais petits canards\u00bb, a-t-elle estim\u00e9.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe professeur Raoult, contest\u00e9 pour sa d\u00e9fense du traitement de la Covid-19 par la chloroquine et qui a d\u00e9clar\u00e9 derni\u00e8rement que ce qui se passe est \u00able plus gros scandale m\u00e9dical de tous les temps\u00bb \u00e9tait aussi pr\u00e9sent. Il a soulign\u00e9 que \u00able taux de mortalit\u00e9 des patients hospitalis\u00e9s depuis le 15 juin dans les Bouches-du-Rh\u00f4ne est de 8,1 pour cent contre 15,8 pour cent \u00e0 Paris.\u00bb\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELes travailleurs ne peuvent pas faire confiance au gouvernement pour faire face \u00e0 la crise sanitaire. Au d\u00e9but de la pand\u00e9mie, le gouvernement Macron a consciemment d\u00e9cid\u00e9 de ne rien faire comme l'a avou\u00e9 l'ex ministre de la sant\u00e9 Agn\u00e8s Buzyn. La politique d'immunit\u00e9 collective pour justifier la reprise du travail est criminelle et irresponsable mettant en danger des centaines voire des millions de personnes pour faire fructifier les milliers de milliards d'euros donn\u00e9s aux banques et aux grandes entreprises.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELes travailleurs ne peuvent rien attendre des deux \u00e9lues marseillaises, pas plus que des partis qu'elles repr\u00e9sentent. Elles critiquent d\u00e9magogiquement les d\u00e9cisions \u00abvenues de Paris\u00bb, mais elles s'alignent sur la politique men\u00e9e par l'\u00c9tat et l'aristocratie financi\u00e8re.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELes deux \u00e9lues s'oppose \u00e0 un confinement de leur ville ou g\u00e9n\u00e9rale sous pr\u00e9texte des cons\u00e9quences \u00e9conomiques. Ceci est la politique ni plus ni moins du gouvernement Macron. Lors de la conf\u00e9rence de presse du gouvernement et en d\u00e9pit des chiffres inqui\u00e9tant sur l'acc\u00e9l\u00e9ration de l'\u00e9pid\u00e9mie de la Covid-19 dans l'Hexagone, le premier ministre a annonc\u00e9 que face \u00e0 cette situation, \u00abnotre objectif, c'est de tout faire pour \u00e9viter un reconfinement surtout g\u00e9n\u00e9ralis\u00e9\u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EAinsi les \u00e9lus marseillaises d\u00e9fendent la politique d'immunit\u00e9 collective qu'elles proposent d'appliquer, de fait, \u00e0 Marseille comme dans le reste du pays.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EAussi, les \u00e9lus marseillaises n'ont pas d\u00e9nonc\u00e9 les milliers de milliards d'euros inject\u00e9s sur les march\u00e9s financiers aux profits des banques et des grandes entreprises, ni la politique de reprise du travail marqu\u00e9e par les licenciements et la destruction d'emplois. La mairesse \u00e9cologiste et la pr\u00e9sidente de la m\u00e9tropole sont comme Macron les repr\u00e9sentantes des banques et des grandes entreprises, mais au niveau municipal.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe confinement annonc\u00e9 par les gouvernements europ\u00e9ens au mois de mars \u00e9tait une r\u00e9ponse aux gr\u00e8ves des travailleurs en Italie et en Europe pour se mettre \u00e0 l'abri lors de l'\u00e9ruption du virus. Les \u00e9lites dirigeantes europ\u00e9ennes qui basaient avant cela leur politique sur l'immunit\u00e9 collective ont craint une explosion sociale si les mesures de confinement n'\u00e9tait pas mises en place. En ravalant leur col\u00e8re, elles ont pr\u00e9f\u00e9r\u00e9 mettre les \u00e9conomies au ralenti.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EA pr\u00e9sent les banques et grandes entreprises veulent que les milliers de milliards d'euros de liquidit\u00e9 servent \u00e0 engranger des profits et refusent donc de nouveaux confinements, tout comme les \u00e9lues marseillaises.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELes travailleurs doivent lutter pour se prot\u00e9ger de la Covid-19 ce qui passe par la cr\u00e9ation d'organisations ind\u00e9pendantes et l'organisation d'une gr\u00e8ve g\u00e9n\u00e9rale \u00e0 travers le monde afin que les travailleurs puissent se mettre \u00e0 l'abri. Pour cela l'expropriation de l'aristocratie financi\u00e8re est n\u00e9cessaire pour que les milliards d'euros publics servent \u00e0 garantir la sant\u00e9 et les conditions de vie d\u00e9cente pour les travailleurs et \u00e0 \u00e9viter les faillites de petites entreprises.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/www.wsws.org\/fr\/articles\/2020\/08\/28\/mars-a29.html\"\u003Ewsws.org\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E"}}