{"178942":{"id":"178942","parent":"0","time":"1599463071","url":"http:\/\/www.bastamag.net\/comment-conquerir-la-souverainete-alimentaire-en-france-relocalisation-circuits-courts-agriculture-locale","category":"R\u00e9seau social","title":"« Nos territoires ne sont autonomes sur rien » : comment parvenir \u00e0 la souverainet\u00e9 alimentaire en France","lead_image_url":"http:\/\/newsnet.fr\/img\/newsnet_178942_842445.png","hub":"newsnet","url-explicit":"laquo-nos-territoires-ne-sont-autonomes-sur-rien-raquo-comment-parvenir-a-la-souverainete-alimentaire-en-france","admin":"newsnet","views":"58","priority":"3","length":"15560","lang":"","content":"\u003Cp\u003Epar \u003Ca href=\"https:\/\/www.bastamag.net\/Sophie-Chapelle\"\u003ESophie Chapelle\u003C\/a\u003E 7 septembre 2020\u003C\/p\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_178942_5e356b.jpg\" \/\u003E\u003Cp\u003ELa Covid-19 a mis en lumi\u00e8re les vuln\u00e9rabilit\u00e9s de notre syst\u00e8me alimentaire extr\u00eamement d\u00e9pendant des circuits logistiques internationaux. Beaucoup n'ont pas attendu l'\u00e9pid\u00e9mie pour s'atteler \u00e0 relocaliser l'agriculture et \u00e0 favoriser les circuits les plus courts possibles. Tour d'horizon des leviers n\u00e9cessaires pour une v\u00e9ritable souverainet\u00e9 alimentaire.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ETrois jours. C'est la dur\u00e9e des stocks alimentaires dans les grandes surfaces en cas de rupture d'approvisionnement. \u003Ci\u003E\u00ab La plus grosse vuln\u00e9rabilit\u00e9 de notre syst\u00e8me mondialis\u00e9, ce sont les transports\u003C\/i\u003E, souligne St\u00e9phane Linou, pionnier du mouvement \u00ab locavore \u00bb en France, qui d\u00e9fend un approvisionnement alimentaire le plus local possible [\u003Ca href=\"#nb1\" name=\"nh1\"\u003E1\u003C\/a\u003E]. \u003Ci\u003EAvec la Covid-19 et les menaces de gr\u00e8ve des routiers, on a fris\u00e9 la catastrophe. \u00bb\u003C\/i\u003E Pointant la difficult\u00e9 du syst\u00e8me actuel \u00e0 garantir la s\u00e9curit\u00e9 alimentaire lorsqu'il est soumis \u00e0 une perturbation, il affirme que \u003Ci\u003E\u00ab nous avons z\u00e9ro r\u00e9silience alimentaire \u00bb\u003C\/i\u003E.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ENotre pr\u00e9c\u00e9dente enqu\u00eate : \u003Ca href=\"https:\/\/www.bastamag.net\/Crise-alimentaire-mondiale-pandemie-de-faim-pauvrete-extreme-revenu-criquets-pelerins\"\u003ECrise alimentaire mondiale : \u00ab Nous sommes au bord d'une pand\u00e9mie de la faim \u00bb\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ESelon une \u00e9tude publi\u00e9e en 2017 par le cabinet de conseil Utopies, l'autonomie alimentaire des cent premi\u00e8res aires urbaines fran\u00e7aises s'\u00e9l\u00e8ve \u00e0 seulement 2 % en moyenne [\u003Ca href=\"#nb2\" name=\"nh2\"\u003E2\u003C\/a\u003E]. Dit autrement, 98 % du contenu des aliments consomm\u00e9s par les 1,7 millions d'habitants de l'aire urbaine de Marseille - Aix-en-Provence ont \u00e9t\u00e9 produits \u00e0 des centaines voire des milliers de kilom\u00e8tres. Pourtant, de la nourriture est bien produite \u00e0 proximit\u00e9 de ces grandes villes. Mais la majorit\u00e9 de ce qui y est produit est export\u00e9 ailleurs, dans d'autres r\u00e9gions ou d'autres pays.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EGrande exportatrice de c\u00e9r\u00e9ales et de produits animaux, la France est d\u00e9ficitaire en fruits et l\u00e9gumes et en ol\u00e9oprot\u00e9agineux. La moiti\u00e9 des fruits et l\u00e9gumes consomm\u00e9s en France sont import\u00e9s, et la plupart des \u00e9levages fran\u00e7ais sont nourris avec des cultures ayant parcouru 10 000 kilom\u00e8tres. \u003Ci\u003E\u00ab Nos territoires ne sont autonomes sur rien, ils sont sous perfusion \u00bb\u003C\/i\u003E, d\u00e9plore St\u00e9phane Linou.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cbig\u003ELa souverainet\u00e9 alimentaire est incompatible avec le dogme du libre-\u00e9change\u003C\/big\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELes vuln\u00e9rabilit\u00e9s du syst\u00e8me mises en exergue par la Covid-19 ont-elles amen\u00e9 \u00e0 une prise de conscience au plus haut niveau de l'\u00c9tat ? D\u00e8s le 12 mars, Emmanuel Macron affirme que \u003Ci\u003E\u00ab d\u00e9l\u00e9guer notre alimentation (...) \u00e0 d'autres est une folie \u00bb\u003C\/i\u003E, pr\u00e9cisant qu'il faut en \u003Ci\u003E\u00ab reprendre le contr\u00f4le \u00bb\u003C\/i\u003E. Mais deux semaines plus tard, le Conseil de l'Union europ\u00e9enne, dont la France fait partie, a donn\u00e9 son feu vert \u00e0 l'accord de commerce avec le Vietnam, qui implique de nouvelles importations et exportations de nourriture. L'ex\u00e9cutif fran\u00e7ais ne s'est pas non plus \u00e9mu de la finalisation de l'accord UE-Mexique qui devrait faciliter l'importation de plus de produits agricoles en Europe, ni des d\u00e9clarations du commissaire europ\u00e9en au commerce Phil Hogan sur le besoin de signer de nouveaux accords de libre-\u00e9change [\u003Ca href=\"#nb3\" name=\"nh3\"\u003E3\u003C\/a\u003E].\u003C\/p\u003E\u003Cfigure\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_178942_f2ee8b.png\" \/\u003E\u003Cfigcaption\u003ER\u00e9partition des importations et des exportations agricoles fran\u00e7aises brutes, en hectares par grandes cat\u00e9gories de denr\u00e9es. \u00a9 Solagro\u003C\/figcaption\u003E\u003C\/figure\u003E\u003Cp\u003ECes d\u00e9cisions politiques h\u00e9rissent celles et ceux qui se battent depuis de nombreuses ann\u00e9es pour une agriculture locale de qualit\u00e9, et garantissant un revenu d\u00e9cent aux agriculteurs et agricultrices. \u003Ci\u003E\u00ab Je n'attends rien du gouvernement Macron\u003C\/i\u003E, l\u00e2che Josie Riffaud, paysanne en Gironde et ancienne d\u00e9l\u00e9gu\u00e9e de \u003Ca href=\"https:\/\/www.bastamag.net\/Via-campesina-200-millions-de\"\u003ELa Via Campesina\u003C\/a\u003E, un mouvement international d'organisations paysannes qui compte 200 millions de membres. \u003Ci\u003ES'il voulait faire quelque chose pour nous, il aurait commenc\u00e9 par ne pas fermer les march\u00e9s durant l'\u00e9pid\u00e9mie. Comment a-t-il pu laisser penser que les march\u00e9s locaux de plein air sont plus dangereux que les grandes surfaces ? C'est inadmissible. \u00bb\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe mouvement Via Campesina promeut la \u00ab souverainet\u00e9 alimentaire \u00bb depuis trois d\u00e9cennies, bien avant la r\u00e9cup\u00e9ration politique qu'en fait Emmanuel Macron, qui a semble-t-il d\u00e9couvert avec la crise du coronavirus les notions d'autonomie et de souverainet\u00e9. La notion de souverainet\u00e9 alimentaire se veut une r\u00e9ponse aux accords de libre-\u00e9change et \u00e0 l'Organisation mondiale du commerce qui d\u00e9stabilisent les agricultures locales et ruinent l'agriculture non industrielle. \u003Ci\u003E\u00ab La souverainet\u00e9 alimentaire rel\u00e8ve d'une vision politique beaucoup plus syst\u00e9mique que la s\u00e9curit\u00e9 alimentaire, en incluant le droit des peuples \u00e0 d\u00e9finir eux-m\u00eames leurs syst\u00e8mes alimentaires et agricoles \u00bb\u003C\/i\u003E, poursuit Josie Riffaud. Ce concept \u00e9minemment d\u00e9mocratique, qui part des territoires, est incompatible avec le dogme du libre-\u00e9change, qui met en concurrence produits locaux et aliments fabriqu\u00e9s, souvent dans de mauvaises conditions sociales voire environnementales, \u00e0 des milliers de kilom\u00e8tres.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cbig\u003EPlanifier les besoins alimentaire au m\u00eame titre que l'urbanisme ou les services publics\u003C\/big\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EPar o\u00f9 commencer pour reconqu\u00e9rir notre souverainet\u00e9 alimentaire ? St\u00e9phane Linou propose d'inscrire dans la loi un pourcentage obligatoire d'autonomie alimentaire des territoires - dont le p\u00e9rim\u00e8tres reste \u00e0 d\u00e9finir - \u00e0 l'image de ce qu'impose la loi relative \u00e0 la solidarit\u00e9 et au renouvellement urbain qui vise les 20 % de logements sociaux par commune. \u003Ci\u003E\u00ab Dans les documents de planification sont quantifi\u00e9s les besoins en logements, en cr\u00e8ches, en zones commerciales... mais jamais les besoins en nourriture \u00bb\u003C\/i\u003E, poursuit St\u00e9phane Linou. Selon lui, les projets alimentaires territoriaux doivent \u00eatre rendus obligatoires et conditionner les autres planifications, comme les plans locaux d'urbanisme par exemple. Le retour des ceintures mara\u00eech\u00e8res autour des villes serait, logiquement, indispensable. \u003Ci\u003E\u00ab Il faudrait aussi identifier ce que l'on ne peut pas produire, pour pouvoir organiser des \u00e9changes entre r\u00e9gions \u00bb\u003C\/i\u003E, ajoute St\u00e9phane Linou.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EPour le moment, il existe en France une centaine de projets alimentaires territoriaux, \u00e9labor\u00e9s avec les acteurs locaux - producteurs, consommateurs, collectivit\u00e9s locales, etc. \u003Ci\u003E\u00ab Ils ont pour objectif de relocaliser l'agriculture et l'alimentation dans les territoires en soutenant l'installation agricole, les circuits courts ou les produits locaux dans les cantines \u00bb\u003C\/i\u003E d\u00e9crit Jean Jacques Mathieu, membre du Conseil national de l'alimentation, qui d\u00e9pend des ministres charg\u00e9s de l'Agriculture, de la Sant\u00e9 et de la Consommation.\u003C\/p\u003E\u003Cfigure\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_178942_47b0a0.png\" \/\u003E\u003Cfigcaption\u003EPlusieurs organisations ont cr\u00e9\u00e9 Parcel, un outil num\u00e9rique permettant \u00ab d'\u00e9valuer pour un territoire donn\u00e9 les surfaces agricoles n\u00e9cessaires pour se nourrir localement, ainsi que les emplois agricoles et les effets \u00e9cologiques associ\u00e9s \u00bb (\u003Ca href=\"https:\/\/www.bastamag.net\/Parcel-relocalisation-agricole-circuits-courts-agriculture-bio-territoires\"\u003Enotre article\u003C\/a\u003E).\u003C\/figcaption\u003E\u003C\/figure\u003E\u003Cp\u003ECes planifications alimentaires pourraient \u00e9viter des situations aberrantes telles que celle v\u00e9cue par Charlotte Kerglonou durant le confinement. Cette productrice de lait de vache en Ille-et-Vilaine a d\u00fb r\u00e9duire sa production \u00e0 la demande de sa coop\u00e9rative, alors que la grande surface \u00e0 4 kilom\u00e8tres de sa ferme manquait de lait ! \u003Ci\u003E\u00ab Vendre les produits au plus pr\u00e8s, b\u00e2tir des laboratoires de transformation ou des l\u00e9gumeries [o\u00f9 les l\u00e9gumes sont tri\u00e9s, lav\u00e9s, \u00e9pluch\u00e9s et emball\u00e9s, pr\u00eats \u00e0 l'emploi pour les cantines par exemple] \u00e0 l'\u00e9chelle la plus locale possible : c'est du bon sens, et cela permet aussi de r\u00e9duire les transports, et donc notre impact \u00e9cologique \u00bb\u003C\/i\u003E, pense l'agricultrice.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EC'est aussi l'avis d'une large majorit\u00e9 de Fran\u00e7ais. Plusieurs \u00e9tudes r\u00e9alis\u00e9es durant le confinement r\u00e9v\u00e8lent que pr\u00e8s de 90 % des personnes interrog\u00e9es appellent les pouvoirs publics \u00e0 relocaliser le maximum de fili\u00e8res de production diss\u00e9min\u00e9es aux quatre coins de la plan\u00e8te [\u003Ca href=\"#nb4\" name=\"nh4\"\u003E4\u003C\/a\u003E].\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cbig\u003EFormer et installer des dizaines de milliers de paysans\u003C\/big\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EPriorit\u00e9 donc \u00e0 la production locale, \u00e0 la condition qu'il reste suffisamment de paysans pour produire. \u003Ci\u003E\u00ab La France compte moins de paysans que de tracteurs : 1 % de la population, soit 3 % de la population active, s'occupe de la nourrir \u00bb\u003C\/i\u003E, rappelle Anne-C\u00e9cile Brit, ing\u00e9nieure en alimentation durable [\u003Ca href=\"#nb5\" name=\"nh5\"\u003E5\u003C\/a\u003E].\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EC'est trop peu, d'autant qu'un paysan sur deux partira \u00e0 la retraite dans les dix ans \u00e0 venir. Ne pas laisser l'h\u00e9morragie se poursuivre implique \u003Ci\u003Ea minima\u003C\/i\u003E de remplacer 150 000 personnes, quand le rythme actuel est de 14 000 installations par an. Pour Morgan Ody, paysanne dans le Morbihan, il faut viser davantage. \u003Ci\u003E\u00ab Des centaines de milliers d'installations \u00bb\u003C\/i\u003E sont n\u00e9cessaires si l'on veut r\u00e9pondre \u00e0 la demande massive de produits locaux et sans pesticide, tout en se lib\u00e9rant de la d\u00e9pendance aux \u00e9nergies fossiles.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDurant le confinement, cette mara\u00eech\u00e8re a \u00e9t\u00e9 sollicit\u00e9e \u00e0 de nombreuses reprises par des personnes en ch\u00f4mage partiel ou des saisonniers, venus lui proposer de l'aide [\u003Ca href=\"#nb6\" name=\"nh6\"\u003E6\u003C\/a\u003E]. \u003Ci\u003E\u00ab Il faut trouver, partout, les moyens d'accueillir les personnes int\u00e9ress\u00e9es par l'agriculture. Leur proposer des formations courtes, des ateliers de d\u00e9couverte, des fermes ouvertes ou des r\u00e9unions d'information. \u00bb\u003C\/i\u003E La fermeture de centres de formation agricole inqui\u00e8te cette paysanne, membre de la Conf\u00e9d\u00e9ration paysanne. \u003Ci\u003E\u00ab Nous devons militer, aupr\u00e8s des r\u00e9gions notamment, pour que les fonds destin\u00e9s \u00e0 la formation soient maintenus, et m\u00eame augment\u00e9s. \u00bb\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cbig\u003ERendre le foncier accessible, revoir notre r\u00e9gime alimentaire\u003C\/big\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003E\u00ab Les collectivit\u00e9s locales doivent aussi mettre \u00e0 disposition du foncier pour que les populations produisent une part de leur nourriture\u003C\/i\u003E, estime St\u00e9phane Linou. \u003Ci\u003ESans quoi, on s'achemine vers de tr\u00e8s gros conflits sociaux li\u00e9s \u00e0 \"un effet ciseau alimentaire\", entre le ch\u00f4mage d'un c\u00f4t\u00e9 et de l'autre l'augmentation des cours alimentaires mondiaux qui risquent de se r\u00e9percuter sur les prix d'achat. \u00bb\u003C\/i\u003E Le pari est loin d'\u00eatre gagn\u00e9. L'opacit\u00e9 qui r\u00e8gne sur les transactions fonci\u00e8res facilite l'accaparement des terres par les plus gros exploitants et des investisseurs, au d\u00e9triment des futurs paysans (\u003Ca href=\"https:\/\/www.bastamag.net\/L-accaparement-de-terres-et-la\"\u003Enotre enqu\u00eate\u003C\/a\u003E).\u003C\/p\u003E\u003Cfigure\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_178942_842445.png\" \/\u003E\u003Cfigcaption\u003ESelon l'association Les Greniers d'abondance, \u00ab la communaut\u00e9 de communes est une bonne \u00e9chelle pour agir \u00bb. Elle a publi\u00e9 un \u003Ca href=\"https:\/\/resiliencealimentaire.org\"\u003Eguide\u003C\/a\u003E \u00ab Vers la r\u00e9silience alimentaire \u00bb, \u00e0 destination notamment des collectivit\u00e9s.\u003C\/figcaption\u003E\u003C\/figure\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003E\u00ab Pour se passer de l'agriculture industrielle, notre alimentation devra limiter les prot\u00e9ines d'origine animale \u00bb\u003C\/i\u003E, pr\u00e9vient Jean-Marc Thomas, porte parole de la Conf\u00e9d\u00e9ration paysanne en Bretagne. La production de viande, de lait et d'œufs mobilise 85 % des surfaces agricoles n\u00e9cessaires \u00e0 notre alimentation. L'\u00e9levage industriel est par ailleurs tr\u00e8s largement majoritaire en France, que ce soit en poulets, dindes, poules pondeuses, lapins ou cochons, rappelle l'association Greniers d'abondance. La r\u00e9duction de nos \u00e9levages industriels permettrait en plus de se mettre en conformit\u00e9 avec les objectifs de r\u00e9duction de gaz \u00e0 effet de serre d'ici 2040.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cbig\u003EReconna\u00eetre le travail agricole par le revenu\u003C\/big\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECette crise sanitaire appelle aussi \u00e0 une revalorisation des m\u00e9tiers d'utilit\u00e9 publique, dont les paysans font partie. Un tiers d'entre eux vit aujourd'hui avec \u003Ca href=\"https:\/\/www.bastamag.net\/Crise-agricole-comment-empecher-banques-et-creanciers-de-s-enrichir-grace-au\"\u003Emoins de 350 euros par mois\u003C\/a\u003E. \u003Ci\u003E\u00ab Les prix agricoles doivent payer les co\u00fbts de production et le travail, ce qui suppose de ma\u00eetriser la production europ\u00e9enne et de fixer des droits de douane variables aux fronti\u00e8res de l'Union europ\u00e9enne \u00bb\u003C\/i\u003E, propose G\u00e9rard Choplin, sp\u00e9cialiste des politiques agricoles, commerciales et alimentaires. \u003Ci\u003E\u00ab En \u00e9change, toute exportation \u00e0 un prix inf\u00e9rieur \u00e0 ce niveau serait tax\u00e9e. C'est l'une des bases de la souverainet\u00e9 alimentaire : pas de protection sans mettre fin au dumping. \u00bb\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDans un appel commun, plusieurs organisations appellent \u00e9galement \u00e0 la transparence des prix d'achat et des prix de vente de la grande distribution, donc des marges de cette derni\u00e8re, afin de garantir une alimentation de qualit\u00e9 accessible \u00e0 tous et r\u00e9mun\u00e9rer dignement le travail des paysans et de tous les salari\u00e9s de la cha\u00eene alimentaire [\u003Ca href=\"#nb7\" name=\"nh7\"\u003E7\u003C\/a\u003E]. Parmi les leviers pour transformer le syst\u00e8me figure aussi la \u003Ca href=\"https:\/\/www.bastamag.net\/Pour-une-Securite-sociale-alimentaire-Comme-la-sante-l-alimentation-doit-sortir\"\u003Es\u00e9curit\u00e9 sociale de l'alimentation\u003C\/a\u003E, \u00e2prement discut\u00e9e dans les mouvements sociaux. Une initiative que \u003Ci\u003EBasta !\u003C\/i\u003E vous racontera dans les jours qui viennent.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ESophie Chapelle\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cbig\u003ENotes\u003C\/big\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E[\u003Ca href=\"#nh1\" name=\"nb1\"\u003E1\u003C\/a\u003E] De 2008 \u00e0 2009, St\u00e9phane Linou a relev\u00e9 le d\u00e9fi de se nourrir uniquement avec des produits issus d'un rayon de 150 kilom\u00e8tres autour de son domicile \u00e0 Castelnaudary, dans l'Aude.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E[\u003Ca href=\"#nh2\" name=\"nb2\"\u003E2\u003C\/a\u003E] Le choix de l'aire urbaine permet d'inclure la couronne p\u00e9riurbaine et le potentiel d'activit\u00e9s agricoles qui s'y trouve. Voir l'\u00e9tude : \"Autonomie alimentaire des villes, \u00c9tat des lieux et enjeux pour la fili\u00e8re agro-alimentaire fran\u00e7aise\" (2017). \u003Ca href=\"https:\/\/www.utopies.com\/publications\/autonomie-alimentaire-des-villes\"\u003ESource\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E[\u003Ca href=\"#nh3\" name=\"nb3\"\u003E3\u003C\/a\u003E] Voir le \u003Ca href=\"https:\/\/ec.europa.eu\/commission\/commissioners\/2019-2024\/hogan\/announcements\/introductory-statement-commissioner-phil-hogan-informal-meeting-eu-trade-ministers_en\"\u003Ecommuniqu\u00e9\u003C\/a\u003E (en anglais) du commissaire Phil Hogan le 16 avril 2020\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E[\u003Ca href=\"#nh4\" name=\"nb4\"\u003E4\u003C\/a\u003E] Sondage Viavoice pour \u003Ci\u003ELib\u00e9ration\u003C\/i\u003E, avril 2020 \u003Ca href=\"http:\/\/www.institut-viavoice.com\/wp-content\/uploads\/2020\/03\/Barometre-Viavoice-Liberation-Avril2020-Coronavirus.pdf\" target=\"_blank\"\u003Eici\u003C\/a\u003E ; Sondage Odoxa-Comfluence pour \u003Ci\u003ELes \u00c9chos\u003C\/i\u003E et Radio Classique, avril 2020, \u003Ca href=\"http:\/\/www.odoxa.fr\/sondage\/juge-mauvais-communication-jusqua-present-president-promettre-aux-francais-monde-dapres-rupture-totale-precedent\"\u003El\u00e0\u003C\/a\u003E.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E[\u003Ca href=\"#nh5\" name=\"nb5\"\u003E5\u003C\/a\u003E] Weronika Zarachowicz, \u00ab L'autonomie alimentaire une illusion ? \u00bb, \u003Ci\u003ET\u00e9l\u00e9rama\u003C\/i\u003E, 15 avril 2020.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E[\u003Ca href=\"#nh6\" name=\"nb6\"\u003E6\u003C\/a\u003E] Plus de 300 000 personnes se sont inscrites sur la plateforme de recrutement \u00ab des bras pour ton assiette \u00bb, \u00e0 la suite de \u003Ca href=\"https:\/\/www.bastamag.net\/contrat-saisonnier-agricole-condition-de-travail-SMIC-pesticides-TMS-covid19-coronavirus\"\u003El'appel du ministre de l'Agriculture \u00e0 travailler aux champs\u003C\/a\u003E.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E[\u003Ca href=\"#nh7\" name=\"nb7\"\u003E7\u003C\/a\u003E] Conf\u00e9d\u00e9ration paysanne, F\u00e9d\u00e9ration des March\u00e9s de France, Commerce \u00e9quitable France, Oxfam, les Amis de la Terre, le MIRAMAP et les Amis de la Conf'. Appel \u00ab Pour des fili\u00e8res alimentaires responsables et \u00e9quitables \u00bb, avril 2020. lire \u003Ca href=\"https:\/\/www.confederationpaysanne.fr\/actu.php?id=10097\"\u003Eici\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/www.bastamag.net\/comment-conquerir-la-souverainete-alimentaire-en-france-relocalisation-circuits-courts-agriculture-locale\"\u003Ebastamag.net\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E"}}