{"179054":{"id":"179054","parent":"0","time":"1599681240","url":"http:\/\/www.les2rives.info\/neoliberalisme_honduras","category":"Latina","title":"\u00e9tat des lieux du n\u00e9olib\u00e9ralisme au Honduras - Jos\u00e9 Molina","lead_image_url":"http:\/\/newsnet.fr\/img\/newsnet_179054_3ce056.jpg","hub":"newsnet","url-explicit":"etat-des-lieux-du-neoliberalisme-au-honduras-jose-molina","admin":"newsnet","views":"61","priority":"3","length":"5576","lang":"","content":"\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_179054_3ce056.jpg\" \/\u003E\u003Cp\u003EAprès le coup d'État de 2009, les gouvernements en place men\u00e9s par le Parti national, ont fait de la pr\u00e9carit\u00e9 du travail une politique prioritaire de l'État, en appliquant les recommandations des organisations financières internationales, des transnationales et des propri\u00e9taires des principales entreprises, maquiladoras et banques du pays.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EAinsi, sous le gouvernement de Pepe Lobo, et alors que Juan Hernández [le pr\u00e9sident actuel du Honduras, NdL2R] \u00e9tait pr\u00e9sident du Congrès national, le Programme national d'emploi horaire a \u00e9t\u00e9 approuv\u00e9 par le d\u00e9cret 230-2010 sur une base \"temporaire\", arguant que la loi \u00e9tait très b\u00e9n\u00e9fique pour la population \u00e9conomiquement active car les travailleurs pouvaient exercer jusqu'\u00e0 trois emplois simultan\u00e9ment.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EQuatre ans plus tard, (2014), par le biais du d\u00e9cret 354-2013, le congrès a approuv\u00e9 de manière permanente la d\u00e9sastreuse loi sur le travail horaire, malgr\u00e9 les protestations des travailleurs organis\u00e9s, qui ont mis en garde contre l'atteinte aux principales conquêtes ouvrières obtenues lors de la glorieuse grève de la banane de 1954, telles que : la stabilit\u00e9 du travail, la journ\u00e9e de 8 heures, les avantages sociaux, les cong\u00e9s pay\u00e9s, le paiement du quatorzième mois de salaire, la s\u00e9curit\u00e9 sociale et la libre syndicalisation. En outre, cette loi d\u00e9place les personnes ayant un emploi permanent qui, une fois qu'elles sont employ\u00e9es de façon pr\u00e9caire vers le salaire horaire qu'elles reçoivent, ne les ajuste pas pour couvrir le coût du panier alimenaire de base.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELes cons\u00e9quences de ces recettes n\u00e9olib\u00e9rales, d\u00e9velopp\u00e9es \u00e0 l'\u00e9tranger et appliqu\u00e9es au pied de la lettre dans notre pays par les barons de la drogue au pouvoir, ont \u00e9t\u00e9 d\u00e9sastreuses : la pauvret\u00e9 est plus grande et touche plus de 70 % de la population ; la concentration des richesses entre quelques mains (oligarchie-militaire-civil) ; le d\u00e9mantèlement de l'État-nation par une dictature narco-oligarchique et militaire qui contrôle tous les pouvoirs de l'État, les m\u00e9dias corporatifs, les chefs des \u00e9glises et la soci\u00e9t\u00e9 civile ; la stagnation et la r\u00e9gression de l'\u00e9conomie ; la militarisation de la soci\u00e9t\u00e9 ; les privatisations ; l'ouverture aux capitaux \u00e9trangers et les concessions des biens communs de la Terre Mère (extractivisme).\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa liste continue encore : vente du territoire national (ZEDES) ; migration en particulier vers les États-Unis, le Panama et l'Espagne ; augmentation exponentielle de la dette ext\u00e9rieure ; taux \u00e9lev\u00e9 de criminalit\u00e9 et de f\u00e9minicide, trafic de drogue, d'armes et de personnes ; corruption et vol flagrant de fonds publics, en particulier dans les domaines de la sant\u00e9, des ressources naturelles et de l'\u00e9ducation ; bas salaires ; chômage et licenciements (massacres), etc.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEt comme si cela ne suffisait pas, en d\u00e9cembre dernier, dans la ville de Wuhan, en R\u00e9publique populaire de Chine, une \u00e9pid\u00e9mie de la maladie infectieuse appel\u00e9e Covid-19 a \u00e9clat\u00e9, d\u00e9clar\u00e9e pand\u00e9mie mondiale par l'OMS et qui a d\u00e9j\u00e0 infect\u00e9 plus de 60 000 Honduriens (chiffres officiels) (il n'existe toujours pas de remède ni de vaccin contre Covid-19, malgr\u00e9 les efforts de la science et de la technologie).\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe 13 mars, le Congrès national a approuv\u00e9 en un seul d\u00e9bat en utilisant sa majorit\u00e9 de parti m\u00e9canique, la Loi sp\u00e9ciale d'acc\u00e9l\u00e9ration \u00e9conomique et de protection sociale pour faire face \u00e0 la pand\u00e9mie de Covid-19 (construction d'hôpitaux), accordant au Narco-Gouvernement 420 millions de dollars, soit environ 10 milliards de lempiras [\u003Ci\u003Ela monnaie du Honduras, NdL2R\u003C\/i\u003E].\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEt ils ont continu\u00e9 \u00e0 se donner plus de moyens. Au 31 mai, plus de 18,3 milliards de lempiras avaient \u00e9t\u00e9 approuv\u00e9s, plus une r\u00e9duction de 10 % des budgets de toutes les institutions gouvernementales et une d\u00e9duction sur les salaires des employ\u00e9s publics. Cependant, les employ\u00e9s du secteur de la sant\u00e9 continuent d'acheter leurs propres fournitures de bios\u00e9curit\u00e9 et les hôpitaux sont vides de m\u00e9dicaments et de mat\u00e9riel m\u00e9dical, la question qui se pose g\u00e9n\u00e9ralement est de savoir où se trouve l'argent.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EPendant ce temps, des milliers de travailleurs qui travaillent dans les franchises de restauration rapide (INTUR) ont \u00e9t\u00e9 suspendus sans salaire pendant 3 mois, il en va de même pour les travailleurs des maquiladoras (zones de traitement pour l'exportation) ; ils ont \u00e9t\u00e9 licenci\u00e9s sans aucun droit du travail. Les employ\u00e9s du publics se retrouvent en d\u00e9tresse, eux \u00e0 qui on dit qu'ils sont sur la liste noire et qu'ils partiront \"\u00e0 plat\", c'est-\u00e0-dire sans prestations sociales. Et que dire des millions de compatriotes qui gagnent leur vie au quotidien grâce aux diverses activit\u00e9s de l'\u00e9conomie informelle, de la femme qui vend des sacs d'eau ou ramasse des bidons et des pots en plastique aux micro-entrepreneurs.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe Covid-19 en est venu \u00e0 d\u00e9voiler l'essence d\u00e9shumanis\u00e9e et cruelle du n\u00e9olib\u00e9ralisme, les gens sont confront\u00e9s quotidiennement au choix de sortir dans la rue pour manger ou bien de mourir.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EJos\u00e9 MOLINA\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ESource: \u003Ca href=\"https:\/\/elperroamarillo.news\/articulos\/modelo-neoliberal-nos-convierte-en-mercancia\"\u003EEl Perro Amarillo\u003C\/a\u003E - Traduction: Paul Genre pour Les 2 Rives\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"https:\/\/www.les2rives.info\/neoliberalisme_honduras\"\u003Eles2rives.info\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E"}}