{"179238":{"id":"179238","parent":"0","time":"1600099681","url":"http:\/\/cadtm.org\/Colonialisme-numerique-et-dette-ecologique","category":"documentaires","title":"Colonialisme num\u00e9rique et dette \u00e9cologique","lead_image_url":"http:\/\/newsnet.fr\/img\/newsnet_179238_8d77d7.png","hub":"newsnet","url-explicit":"colonialisme-numerique-et-dette-ecologique","admin":"newsnet","views":"41","priority":"3","length":"10738","lang":"","content":"\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_179238_8d77d7.png\" \/\u003E\u003Cp\u003E\u00c0 Agbogboshie, dans la banlieue d'Accra, au Ghana, connue pour \u00eatre une destination l\u00e9gale et ill\u00e9gale pour les d\u00e9chets d'\u00e9quipements \u00e9lectriques et \u00e9lectroniques en provenance de pays industrialis\u00e9s (Photo de Muntaka Chasant,, Wikim\u00e9dia)\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EInstitutions internationales, gouvernements du Nord et industriels op\u00e8rent une \u00e9ni\u00e8me conqu\u00eate de l'Afrique \u00e0 travers des discours progressistes sur les bienfaits du num\u00e9rique pour le d\u00e9veloppement.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa d\u00e9mocratisation des \u00e9quipements informatiques et d'Internet au cours des ann\u00e9es 1990, les technologies de l'information et de la communication (TIC) ont \u00e9t\u00e9 pr\u00e9sent\u00e9es (et le sont toujours) comme la passerelle que des pays pauvres, et plus sp\u00e9cialement encore le continent africain, devraient emprunter pour impulser leur d\u00e9veloppement. D'o\u00f9 de nombreux discours afin de promouvoir ces dispositifs, et cela est en partie motiv\u00e9 par des strat\u00e9gies capitalistes visant la conqu\u00eate de march\u00e9s nouveaux.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EParmi les instances principales de promotion de l'occidentalisation et des politiques n\u00e9olib\u00e9rales, la Banque mondiale n'est pas en reste.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDes \u00ab lives \u00bb sont r\u00e9guli\u00e8rement organis\u00e9s par la Banque pour faire rencontrer industriels, politiques et technocrates, en vue de faire avancer le lobbying au service des industries high tech, ou dans un autre langage, pour le d\u00e9veloppement.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EUn exemple parmi d'autres, le 12 octobre 2018 : \u003Cb\u003E\u003Ci\u003ER\u00e9inventer le d\u00e9veloppement gr\u00e2ce au num\u00e9rique\u003C\/i\u003E\u003C\/b\u003E :\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003E\u00ab L'innovation num\u00e9rique avance \u00e0 pas de g\u00e9ant, ouvrant un vaste champ de possibles aux individus, aux entreprises et aux pouvoirs publics. Comment les pays en d\u00e9veloppement peuvent-ils exploiter au mieux ces transformations au profit de la croissance \u00e9conomique et de leur population ? \u00bb\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EOn remarquera que dans l'ordre d'\u00e9num\u00e9ration, la croissance \u00e9conomique passe avant le profit envers la population.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003E\u00ab S'ils veulent exploiter pleinement le potentiel des technologies num\u00e9riques au service de leur d\u00e9veloppement, les pays doivent poser les bases de l'\u00e9conomie digitale et s'adapter \u00e0 des changements qui vont devenir la norme, en favorisant l'innovation et l'entrepreneuriat. \u00bb\u003C\/i\u003E [\u003Ca href=\"#nb1\" name=\"nh1\"\u003E1\u003C\/a\u003E]\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECe chemin du d\u00e9veloppement num\u00e9rique pour un avenir meilleur, devenu presque un droit humain fondamental, est promu \u00e9galement par la commission Afrique des Nations unies. Le num\u00e9rique envisag\u00e9 comme solution \u00e0 tous les probl\u00e8mes, tr\u00e8s r\u00e9guli\u00e8rement martel\u00e9 depuis des ann\u00e9es, l'est encore plus avec la crise sanitaire du coronavirus.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cq\u003ELes multiples usages en augmentation de diverses technologies ne sont pas issus d'un mouvement naturel de l'Histoire mais plut\u00f4t le fruit d'un intense lobbying\u003C\/q\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELes r\u00e9actions face aux d\u00e9fis sanitaires et \u00e9conomiques de la covid-19 montrent clairement que les pays africains - \u003Ci\u003E\u00ab se doivent d'opter pour un haut d\u00e9bit, plus rapide, moins cher et \u00e9tendu au dernier kilom\u00e8tre de leurs populations \u00bb. La Sous-secr\u00e9taire g\u00e9n\u00e9rale et Secr\u00e9taire\u003Cbr \/\u003E\nex\u00e9cutive de la Commission \u00e9conomique pour l'Afrique (CEA), M\u003Csup\u003Eme\u003C\/sup\u003E Vera Songwe, a fait \u00e9cho \u00e0 ce point, aujourd'hui, lors d'un dialogue politique de haut niveau virtuel sur \u00ab l'utilisation de la technologie pour aider les pays africains \u00e0 lutter contre le Covid-19 \u00bb\u003C\/i\u003E. [\u003Ca href=\"#nb2\" name=\"nh2\"\u003E2\u003C\/a\u003E]\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EMalgr\u00e9 les discours sur les bienfaits partag\u00e9s du num\u00e9rique, le d\u00e9ploiement des infrastructures TIC en Afrique cr\u00e9e des disparit\u00e9s entre pays et \u00e0 l'int\u00e9rieur d'un m\u00eame pays, allant ainsi \u00e0 l'encontre des discours pr\u00e9sentant ces TIC comme la panac\u00e9e du d\u00e9veloppement.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ED'autres grandes messes organis\u00e9es au si\u00e8ge de la Banque mondiale \u00e0 Washington vont se consacrer aux \u003Ci\u003E\u00ab possibilit\u00e9s de collaboration entre entreprises du secteur priv\u00e9, pouvoirs publics et organisations telles que le Groupe de la Banque mondiale, dans le cadre d'actions qui pourraient fournir des services essentiels tout en g\u00e9n\u00e9rant des profits \u00bb\u003C\/i\u003E. La Banque participe aussi \u00e0 creuser le foss\u00e9 num\u00e9rique \u00e0 travers la promotion des usages num\u00e9riques comme priorit\u00e9 de d\u00e9veloppement, pour ensuite ambitionner de combler ce foss\u00e9 en apportant la connectivit\u00e9 aux mis\u00e9reux qui en seraient d\u00e9poss\u00e9d\u00e9s jusqu'\u00e0 pr\u00e9sent. Les discussions men\u00e9es permettent de mettre en avant \u003Ci\u003E\u00ab la n\u00e9cessit\u00e9 d'\u00e9tendre la connectivit\u00e9 et de combler le foss\u00e9 num\u00e9rique mondial \u00bb\u003C\/i\u003E. Les participants \u00e0 ces r\u00e9unions publiques peuvent ainsi reconna\u00eetre le travail men\u00e9 par la Banque \u003Ci\u003E\u00ab en ce qu'elle est en mesure de contribuer \u00e0 la mise en place des infrastructures num\u00e9riques de base indispensables pour concr\u00e9tiser le potentiel de cette nouvelle \u00e9conomie au profit de tous\u003Cbr \/\u003E\net dans le monde entier \u00bb\u003C\/i\u003E.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cbig\u003EPropagande et solutionnisme technologique\u003C\/big\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EComme le disent Julia Verne, Julian Stenmanns et Stefan Ouma, \u003Ci\u003E\u00ab l'imp\u00e9ratif de connectivit\u00e9 est au cœur des discours sur le d\u00e9veloppement de l'Afrique. En d\u00e9pit de son apparente nouveaut\u00e9, ce paradigme \u00ab connectiviste \u00bb s'inscrit dans la vieille tradition modernisatrice qui repose sur l'id\u00e9e lin\u00e9aire de \u00ab retard \u00bb et de \u00ab rattrapage \u00bb. Comme elle, il tend \u00e0 faire l'impasse sur la r\u00e9alit\u00e9 des rapports de force et de domination qui structurent\u003Cbr \/\u003E\nle champ des technologies de l'information et de la communication \u00bb\u003C\/i\u003E [\u003Ca href=\"#nb3\" name=\"nh3\"\u003E3\u003C\/a\u003E].\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cq\u003EEst-on pr\u00eat \u00e0 regarder en face le fait que le cœur de la catastrophe \u00e9cologique est en train de devenir le num\u00e9rique ?\u003C\/q\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECes auteurs pr\u00e9cisent \u00e9galement que, sans \u003Ci\u003E\u00ab nier l'existence de multiples petites et moyennes entreprises et de nombreux consommateurs en Afrique en qu\u00eate d'une logistique plus efficace ou de TIC moins co\u00fbteux, le discours dominant imagine g\u00e9n\u00e9ralement la recherche de l'inter-connectivit\u00e9 mondiale en des termes apolitiques qui dissimulent les int\u00e9r\u00eats des grandes entreprises, lesquelles consid\u00e8rent l'expansion des TIC dans les pays du Sud comme un nouvel espace de rotation du capital. \u00bb\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EBruno Poncelet l'a mis en \u00e9vidence dans plusieurs \u00e9tudes et conf\u00e9rences, les multiples usages en augmentation de diverses technologies ne sont pas issus d'un mouvement naturel de l'Histoire mais plut\u00f4t le fruit d'un intense lobbying. En Europe, cette invasion technologique qui entoure tout un chacun en 2020 vient notamment des recommandations de Digital Europe, un groupe de puissantes firmes marchandes asiatiques, \u00e9tasuniennes et europ\u00e9ennes, qui s'organisent pour d\u00e9fendre leurs int\u00e9r\u00eats aupr\u00e8s de l'Union europ\u00e9enne (UE). \u003Ci\u003E\u00ab L'un de leurs axes de travail consiste \u00e0 pr\u00e9senter un argumentaire g\u00e9n\u00e9ral pour donner du sens et de la l\u00e9gitimit\u00e9 \u00e0 la transformation digitale de la soci\u00e9t\u00e9 \u00bb\u003C\/i\u003E. Sans que cela n'\u00e9tonne vraiment, on retrouve un discours semblable dans un grand nombre de rapports politiques gouvernementaux (ou sur le site officiel de la Commission europ\u00e9enne) consacr\u00e9s aux projets num\u00e9riques. Tous ass\u00e8nent la m\u00eame id\u00e9e : les outils num\u00e9riques sont un bienfait d'int\u00e9r\u00eat g\u00e9n\u00e9ral pour autant qu'on en ait la ma\u00eetrise, ce qui implique d'agir au plus vite pour digitaliser nos soci\u00e9t\u00e9s... Mais, concr\u00e8tement, \u00e7a veut dire quoi \u00ab digitaliser la soci\u00e9t\u00e9 \u00bb ? Pour Digital Europe, cela peut tenir en une phrase : \u003Ci\u003E\u00ab Il faut cr\u00e9er (au minimum \u00e0 l'\u00e9chelle europ\u00e9enne, si possible \u00e0 l'\u00e9chelle mondiale) un march\u00e9 num\u00e9rique aussi globalis\u00e9 que possible \u00bb\u003C\/i\u003E. [\u003Ca href=\"#nb4\" name=\"nh4\"\u003E4\u003C\/a\u003E]\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EOn s'aper\u00e7oit qu'il en va de m\u00eame avec la Banque mondiale vis \u00e0 vis de l'Afrique, le d\u00e9veloppement technologique est une \u00e9tape cruciale pour le bien de toutes et tous...\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cbig\u003ELes technologies au d\u00e9triment de l'\u00e9cologie\u003C\/big\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ED\u00e9monter l'id\u00e9e que les technologies high tech, et plus sp\u00e9cialement le num\u00e9rique, ne se diffusent pas par nature, implique d'enqu\u00eater sur les strat\u00e9gies des industriels et des institutions internationales.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECes derni\u00e8res, pleinement int\u00e9gr\u00e9es dans la logique technocratique et capitaliste, n'envisagent que des r\u00e9ponses capitalistes et technocratiques \u00e0 des questions politiques telles que la gestion de la sant\u00e9, les syst\u00e8mes agricoles, les transports publics et tout autre type de services [\u003Ca href=\"#nb5\" name=\"nh5\"\u003E5\u003C\/a\u003E].\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EParall\u00e8lement aux probl\u00e8mes politiques, sociaux et sanitaires que pose le d\u00e9ferlement technologique tous azimuts, une autre probl\u00e9matique est celle de la dette \u00e9cologique et de l'extractivisme associ\u00e9e \u00e0 ce mod\u00e8le de d\u00e9veloppement.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EMathieu Amiech, coresponsable des \u00e9ditions La Lenteur, posait la question lors d'une interview pour le site reporterre.net : \u003Ci\u003E\u00ab est-on pr\u00eat \u00e0 regarder en face le fait que le cœur de la catastrophe \u00e9cologique est en train de devenir le num\u00e9rique ? \u00bb\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u00c0 contre courant du discours abstrait sur un num\u00e9rique qui profiterait \u00e0 toutes et tous, l'auteur soulignait des pr\u00e9requis, trop souvent ignor\u00e9s : \u003Ci\u003E\u00ab Le ph\u00e9nom\u00e8ne technologique est indissociable de la logique de profit. Notre mod\u00e8le \u00e9conomique ne peut survivre et cro\u00eetre que s'il \u00e9tend la sph\u00e8re marchande. Il faut donc inventer de nouvelles marchandises. C'est ce que permet le num\u00e9rique. \u00bb\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe num\u00e9rique n'a rien de virtuel ou immat\u00e9riel. Il n\u00e9cessite toute une infrastructure contenant, entre autres, des c\u00e2bles terrestres et sous-marins en cuivre, des gigantesques datacenters, des bornes wifi (la 3G consomme 15 fois plus d'\u00e9nergie que le wifi, 23 fois plus pour la 4G)... \u00c0 chaque technologie son lot de d\u00e9sastres environnementaux. L'extraction de quelques dizaines de m\u00e9taux rares n\u00e9cessite le recours aux \u00e9nergies fossiles, le gaspillage d'\u00e9normes quantit\u00e9s d'eau, la destruction d'espaces naturels et le d\u00e9versement de produits chimiques. L'essor des TIC explique, selon Apoli Bertrand Kameni [\u003Ca href=\"#nb6\" name=\"nh6\"\u003E6\u003C\/a\u003E], \u003Ci\u003E\u00ab le d\u00e9clenchement, la fr\u00e9quence et la poursuite des conflits politiques et arm\u00e9s en Afrique \u00bb\u003C\/i\u003E ces trente derni\u00e8res ann\u00e9es.\u003C\/p\u003E\u003Chr \/\u003E\u003Cb\u003EArticle extrait de l'AVP n\u00b0 78 \u00ab Dette, coronavirus et alternatives \u00bb, magazine semestriel du CADTM disponible gratuitement en pdf, en vente unique (5 €) et en abonnement annuel.\u003C\/b\u003E\u003Cp\u003E\u003Cbig\u003ENotes\u003C\/big\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E[\u003Ca href=\"#nh1\" name=\"nb1\"\u003E1\u003C\/a\u003E] \u003Ca href=\"https:\/\/live.banquemondiale.org\/developpement-disruptif-plateformes-numeriques-et-innovation-changent-l-avenir\"\u003Elive.banquemondiale.org\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E[\u003Ca href=\"#nh2\" name=\"nb2\"\u003E2\u003C\/a\u003E] \u003Ca href=\"https:\/\/www.un.org\/africarenewal\/fr\/derni%C3%A8re-heure\/une-technologie-innovante-et-une-connectivit%C3%A9-essentielles-pour-lutter-contre-le\"\u003Eun.org\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E[\u003Ca href=\"#nh3\" name=\"nb3\"\u003E3\u003C\/a\u003E] Alternatives Sud : Impasses num\u00e9riques.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E[\u003Ca href=\"#nh4\" name=\"nb4\"\u003E4\u003C\/a\u003E] Robin Delobel, \u003Ca href=\"https:\/\/www.cadtm.org\/Ecologie-ou-technologies-un-choix-a-faire\"\u003Ecadtm.org\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E[\u003Ca href=\"#nh5\" name=\"nb5\"\u003E5\u003C\/a\u003E] Robin Delobel et Adrien Peroches, \u003Ca href=\"https:\/\/www.cadtm.org\/Smartphones-bancarisation-et-pauvrete-Les-mensonges-de-Melinda-Gates\"\u003Ecadtm.org\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E[\u003Ca href=\"#nh6\" name=\"nb6\"\u003E6\u003C\/a\u003E] Apoli Bertrand Kameni, \u00ab Minerais strat\u00e9giques, enjeux africains \u00bb\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/cadtm.org\/Colonialisme-numerique-et-dette-ecologique\"\u003Ecadtm.org\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E"}}