{"180349":{"id":"180349","parent":"0","time":"1602629716","url":"http:\/\/www.legrandsoir.info\/a-arras-dans-sa-ville-natale-robespierre-aura-son-musee.html","category":"Histoire","title":"A Arras, dans sa ville natale, Robespierre aura son mus\u00e9e","lead_image_url":"http:\/\/newsnet.fr\/img\/newsnet_180349_399dce.jpg","hub":"newsnet","url-explicit":"a-arras-dans-sa-ville-natale-robespierre-aura-son-musee","admin":"newsnet","views":"7","priority":"2","length":"6047","lang":"","content":"\u003Cimg style=\" width:350px;\" src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_180349_399dce.jpg\" \/\u003E\u003Cp\u003EJacques KMIECIAK\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa municipalit\u00e9 d'Arras (Pas-de-Calais) projette, \u00e0 l'horizon 2026, l'ouverture d'un mus\u00e9e consacr\u00e9 \u00e0 Maximilien Robespierre (1758 - 1794). Il s'agit d'une revendication trentenaire de l'association Les Amis de Robespierre pour le bicentenaire de la R\u00e9volution fran\u00e7aise.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EPourfendeur des guerres d'agression et de l'in\u00e9galit\u00e9 des races, favorable \u00e0 l'abolition de l'esclavage, au suffrage universel, rousseauiste dans l'\u00e2me, Maximilien Robespierre est l'une des figures de proue de la R\u00e9volution fran\u00e7aise de 1789. Membre du Comit\u00e9 de salut public d\u00e8s la fin juillet 1793, il y militera, avec le soutien du peuple de Paris, pour l'abolition des droits f\u00e9odaux, une juste r\u00e9partition des richesses, et m\u00e8nera une lutte acharn\u00e9e contre la R\u00e9action, jusqu'\u00e0 son ex\u00e9cution le 28 juillet 1794. Personnage embl\u00e9matique de la R\u00e9volution, mais aussi son incarnation la plus controvers\u00e9e, Maximilien Robespierre est n\u00e9 en mai 1758, \u00e0 Arras destin\u00e9 \u00e0 devenir le chef-lieu du d\u00e9partement du Pas-de-Calais. Apr\u00e8s des \u00e9tudes de droit \u00e0 Paris, il revient en Artois pour y exercer la profession d'avocat.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EUn engagement trahi par la social-d\u00e9mocratie\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEn 1990, sous l'impulsion de Marcel Roger, un dirigeant du PCF local, la municipalit\u00e9 fait l'acquisition de la modeste maison o\u00f9 v\u00e9cut Robespierre avec sa sœur Charlotte et son fr\u00e8re Augustin, de 1787 \u00e0 avril 1789 et son d\u00e9part aux Etats-G\u00e9n\u00e9raux \u00e0 Versailles. Elle se situe dans l'actuelle rue Robespierre, pr\u00e8s du th\u00e9\u00e2tre en centre-ville. L'association Les Amis de Robespierre pour le bicentenaire de la R\u00e9volution fran\u00e7aise (ARBR) r\u00e9it\u00e8re sa proposition d'un lieu consacr\u00e9 \u00e0 l'Incorruptible dans sa ville natale. Elle imagine alors obtenir rapidement gain de cause. D'autant que la Ville a achet\u00e9 cette demeure \u00ab en vue de la cr\u00e9ation d'un mus\u00e9e \u00bb ! L\u00e9on Fatoux, le maire (PS), trahira pourtant son engagement. Il pr\u00e9f\u00e8rera louer ce lieu en piteux \u00e9tat aux Compagnons du tour de France. Certes, ceux-ci proc\u00e8deront \u00e0 sa restauration, mais cet espace ne sera que parcimonieusement ouvert au public. De surcro\u00eet, \u00ab seuls quelques objets \u00e9voqueront Robespierre au grand dam des touristes \u00bb, rappelle Alcide Carton, le pr\u00e9sident de l'ARBR. Au d\u00e9part des Compagnons en 2016, l'ARBR est plus que jamais convaincue que l'\u00ab inventeur avec d'autres de la R\u00e9publique, m\u00e9ritait, ici, un endroit qui \u00e9voque sa vie et son action \u00bb. A cette \u00e9poque, Alcide Carton soumet au maire Fr\u00e9d\u00e9ric Leturque une p\u00e9tition en ce sens, riche de 7 000 signatures.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EInt\u00e9r\u00eat touristique\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe premier magistrat, un centriste, comprend bien tout le potentiel \u00e9conomique et touristique qu'il peut en tirer d'autant qu'il a \u00e9t\u00e9 interpell\u00e9 sur le sujet \u00e0 l'autre bout du monde, lors d'un voyage en Nouvelle-Z\u00e9lande ! Dans une interview accord\u00e9e, en ao\u00fbt dernier, au quotidien \u003Ci\u003ELib\u00e9ration\u003C\/i\u003E, Fr\u00e9d\u00e9ric Leturque a enfin pr\u00e9cis\u00e9 ses intentions. L'hiver prochain, le conseil municipal devrait se prononcer sur la cr\u00e9ation d'un espace mus\u00e9ographique dans le cadre d'un plan pluriannuel d'investissement. Son co\u00fbt, support\u00e9 \u00e0 hauteur d'un tiers par la Ville, est estim\u00e9 \u00e0 800 000 euros. Des lettres sign\u00e9es de l'Incorruptible, un acte de bapt\u00eame, une assiette \u00e0 sa gloire pourraient alimenter cet espace. L'ARBR se dit pr\u00eate \u00e0 mettre \u00e0 sa disposition sa riche biblioth\u00e8que. Il ne serait pas pour autant question \u00ab d'en faire un mus\u00e9e poussi\u00e9reux, centr\u00e9 sur quelques objets \u00bb, insiste Alcide Carton. \u00ab L'objectif de la municipalit\u00e9 est surtout de repositionner Robespierre dans sa ville natale. Il s'agira d'ailleurs moins d'un mus\u00e9e que d'un centre d'interpr\u00e9tation. Pas question de glorifier, de sacraliser Robespierre, ni de le d\u00e9nigrer. Notre objectif sera d'expliquer, de donner \u00e0 comprendre son r\u00f4le pendant la R\u00e9volution, en faisant la part belle aux outils num\u00e9riques \u00bb, insiste Laurent Wiart, conservateur en charge du patrimoine \u00e0 Arras. Une d\u00e9termination qui s'inscrit \u00ab dans la volont\u00e9 municipale de mettre en avant d'autres enfants d'Arras, de l'antique Come l'Atr\u00e9bate au c\u00e9l\u00e9brissime Vidocq, un ancien bagnard devenu chef de la S\u00fbret\u00e9 \u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EUn lieu de culture historique\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa Ville compte s'entourer de toutes les pr\u00e9cautions scientifiques requises dans la mesure o\u00f9 Robespierre \u00ab demeure un personnage clivant et cliv\u00e9 \u00bb, estime-t-elle. Le contenu de ce centre d'interpr\u00e9tation sera ainsi d\u00e9fini par un comit\u00e9 scientifique notamment compos\u00e9 de Guillaume Mazeau et Herv\u00e9 Leuwers. \u00ab La controverse n'est pas leur propos. Ces historiens font de l'Histoire \u00bb, se r\u00e9jouit le pr\u00e9sident de l'ARBR, qui y voit aussi le souhait \u00ab de sortir des pol\u00e9miques ou des controverses politiciennes autour du personnage et de proposer aux Arrageois et aux touristes un v\u00e9ritable lieu de culture historique \u00bb. Une exigence d'autant plus pressante que les combats (la\u00efcit\u00e9, libert\u00e9 d'opinion, \u00e9galit\u00e9 sociale, droits \u00e0 l'\u00e9ducation et de vivre dignement, etc.) men\u00e9s en son temps par Robespierre \u00ab restent d'actualit\u00e9 \u00bb, selon lui. N'en d\u00e9plaise \u00e0 ses d\u00e9tracteurs qui continuent, surfant sur la vague de \u00ab deux si\u00e8cles de mensonges d'Etat \u00bb d'apr\u00e8s l'expression de l'historien Jean-Cl\u00e9ment Martin, d'entretenir la \u00ab l\u00e9gende noire \u00bb de Robespierre... Un Robespierre encore parfois pr\u00e9sent\u00e9, \u00e0 la suite des travaux de Fran\u00e7ois Furet, comme un tyran sanguinaire, un ap\u00f4tre de la Terreur, le bourreau de la Vend\u00e9e... Pourtant \u00ab de nombreux historiens actuels de la R\u00e9volution d\u00e9montent, depuis une dizaine d'ann\u00e9es, ces pr\u00e9jug\u00e9s \u00bb, commente Alcide Carton. Et ce dernier d'imaginer que l'av\u00e8nement d'un mus\u00e9e Robespierre \u00e0 Arras \u00ab montre enfin le chemin \u00e0 d'autres \u00e9diles qui demeurent toujours curieusement frileux \u00e0 donner \u00e0 Robespierre la reconnaissance r\u00e9publicaine qu'il m\u00e9rite \u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/www.legrandsoir.info\/a-arras-dans-sa-ville-natale-robespierre-aura-son-musee.html\"\u003Elegrandsoir.info\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E"}}