{"180484":{"id":"180484","parent":"178943","time":"1602890515","url":"http:\/\/www.legrandsoir.info\/c-est-un-incroyable-echec-du-journalisme-exberliner.html","category":"m\u00e9dias","title":"\u00ab C'est un incroyable \u00e9chec du journalisme. \u00bb (Exberliner)","lead_image_url":"http:\/\/newsnet.fr\/img\/newsnet_180484_1a3018.jpg","hub":"newsnet","url-explicit":"c-est-un-incroyable-echec-du-journalisme-exberliner","admin":"newsnet","views":"37","priority":"4","length":"25511","lang":"","content":"\u003Cimg style=\" width:250px;\" src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_180484_1a3018.jpg\" \/\u003E\u003Cp\u003EStefania MAURIZI\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa journaliste italienne Stefania Maurizi a travaill\u00e9 pour certaines des plus grandes publications du pays, dont \u003Ci\u003Ela Repubblica\u003C\/i\u003E, \u003Ci\u003El'Espresso\u003C\/i\u003E et, maintenant, \u003Ci\u003EIl Fatto Quotidiano\u003C\/i\u003E. En 2009, elle a commenc\u00e9 \u00e0 travailler avec Julian Assange et WikiLeaks sur des dossiers secrets concernant la guerre en Afghanistan, les c\u00e2bles de la diplomatie am\u00e9ricaine et les d\u00e9tenus de Guantanamo. Elle a \u00e9galement enqu\u00eat\u00e9 sur des dossiers top-secrets divulgu\u00e9s par le d\u00e9nonciateur Edward Snowden, r\u00e9v\u00e9lant entre autres des cas graves de pollution environnementale en Italie et d'exploitation de travailleurs pakistanais dans une usine exploit\u00e9e par une soci\u00e9t\u00e9 italienne.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EMaurizi a \u00e9t\u00e9 t\u00e9moin lors des audiences d'extradition d'Assange le mois dernier. Alors qu'un juge londonien r\u00e9fl\u00e9chit \u00e0 l'opportunit\u00e9 d'extrader le fondateur de WikiLeaks vers les \u00c9tats-Unis, nous lui avons parl\u00e9 de son exp\u00e9rience de se faire de puissants ennemis, de ce qu'elle d\u00e9crit comme des campagnes de diffamation contre WikiLeaks et ceux qui travaillent avec eux - et pourquoi Assange n'aurait jamais d\u00fb quitter Berlin.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cbig\u003E* * *\u003C\/big\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EComment avez-vous commenc\u00e9 \u00e0 travailler pour WikiLeaks ?\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEn 2008, je travaillais pour un grand magazine d'information italien, \u003Ci\u003El'Espresso\u003C\/i\u003E. J'avais d\u00e9j\u00e0 travaill\u00e9 comme journaliste d'investigation et quand j'ai regard\u00e9 les publications de WikiLeaks comme le document sur les proc\u00e9dures op\u00e9rationnelles standard de Guantanamo, j'ai \u00e9t\u00e9 tr\u00e8s impressionn\u00e9e. Le document avait \u00e9t\u00e9 demand\u00e9 par l'Union am\u00e9ricaine des libert\u00e9s civiles et le Pentagone en avait refus\u00e9 l'acc\u00e8s. WikiLeaks a pu obtenir le document, non seulement cela, mais ils ont aussi inform\u00e9 le Pentagone qu'ils ne le retireraient pas de leur site web. Pour moi, c'\u00e9tait vraiment important, car cela m'a fait r\u00e9aliser le courage des personnes qui sont derri\u00e8re WikiLeaks. C'\u00e9tait \u00e0 l'\u00e9poque o\u00f9 le \u003Ci\u003ENew York Times\u003C\/i\u003E publiait des mensonges sur la guerre en Irak. Le \u003Ci\u003EWashington Post\u003C\/i\u003E a publi\u00e9 l'histoire des sites clandestins de la CIA, mais il n'avait pas publi\u00e9 les noms des pays d'Europe de l'Est o\u00f9 ces sites \u00e9taient bas\u00e9s, parce que l'administration Bush avait demand\u00e9 qu'ils ne soient pas publi\u00e9s, et la CIA continuait \u00e0 torturer les personnes qui se trouvaient sur ces sites clandestins.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EQuand j'ai r\u00e9alis\u00e9 qu'il y avait une organisation m\u00e9diatique qui n'\u00e9tait pas pr\u00eate \u00e0 ob\u00e9ir au Pentagone, j'ai su que je devais \u00e9tablir un contact parce que j'aimais leur travail et leur courage. C'est ce que j'ai fait et en 2009, ils m'ont appel\u00e9 au milieu de la nuit pour me dire : \"\u003Ci\u003EVous avez une heure. Allez sur votre ordinateur et t\u00e9l\u00e9chargez le document, sinon nous le supprimerons\u003C\/i\u003E\". Ils m'ont demand\u00e9 de les aider \u00e0 v\u00e9rifier si le document \u00e9tait authentique. Ils m'ont dit que si c'\u00e9tait le cas, je pourrais faire une enqu\u00eate et travailler avec WikiLeaks. Je suis all\u00e9 sur mon ordinateur et j'ai vu que le document concernait la crise des ordures \u00e0 Naples, j'ai v\u00e9rifi\u00e9 qu'il \u00e9tait authentique et certainement dans l'int\u00e9r\u00eat du public en raison de l'implication pr\u00e9sum\u00e9e des services secrets italiens. C'\u00e9tait la premi\u00e8re fois que je travaillais en partenariat avec WikiLeaks et je le fais depuis.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EQuel \u00e9tait le processus de v\u00e9rification lorsque vous travailliez avec les documents de WikiLeaks ?\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ETout d'abord, il faut comprendre que c'est un mensonge absolu que WikiLeaks se contente de balancer des documents sur Internet. J'ai travaill\u00e9 sur tous leurs documents, \u00e0 l'exception des quelques documents qu'ils ont publi\u00e9s sans aucun partenaire m\u00e9diatique. Dans la plupart des cas, WikiLeaks effectue son propre processus de v\u00e9rification et les partenaires m\u00e9diatiques font le leur en parall\u00e8le. Nous \u00e9changeons nos opinions et nos pr\u00e9occupations sur l'authenticit\u00e9 d'un document et nous ne nous sommes jamais tromp\u00e9s. En travaillant pour un partenaire m\u00e9dia, la plupart du temps, vous recevez quelque chose comme 100 000 documents et peut-\u00eatre cinq millions de courriels. Vous recherchez dans ces bases de donn\u00e9es de minuscules informations et vous faites votre propre v\u00e9rification en utilisant les techniques journalistiques classiques. Par exemple, lorsque nous avons re\u00e7u des courriels au sujet de Stratfor, nous avons v\u00e9rifi\u00e9 si tous les employ\u00e9s de Stratfor \u00e9taient les bons et si les faits d\u00e9crits dans les courriels \u00e9taient vrais. Si vous vous trompez et que votre r\u00e9putation est compromise, il est tr\u00e8s difficile de la r\u00e9cup\u00e9rer. La r\u00e9putation est votre monnaie d'\u00e9change en tant que journaliste.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa plupart du temps, l'entreprise d'o\u00f9 proviennent les documents ne veut pas coop\u00e9rer. Dans le cas des fuites de c\u00e2bles diplomatiques am\u00e9ricains, cela n'a pas \u00e9t\u00e9 difficile car nous avions une \u00e9quipe avec des coll\u00e8gues am\u00e9ricains qui savaient comment les c\u00e2bles sont \u00e9crits et r\u00e9dig\u00e9s. Ce travail n'est possible que parce que nous travaillons ensemble. Pour les dossiers de Guantanamo, nous avons travaill\u00e9 avec le Washington Post, Le Monde et un expert de Guantanamo, Andy Worthington. Je pense que WikiLeaks \u00e9tait efficace pour r\u00e9unir la bonne \u00e9quipe de personnes comp\u00e9tentes pour v\u00e9rifier les documents. La v\u00e9rification est le probl\u00e8me le plus s\u00e9rieux, car vous pouvez imaginer qu'il est tr\u00e8s facile de d\u00e9truire la r\u00e9putation de l'organisation en lui envoyant de faux documents.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EL'une des principales accusations port\u00e9es contre WikiLeaks est que la plupart des documents divulgu\u00e9s contenaient des informations confidentielles qui sont gard\u00e9es secr\u00e8tes pour une raison pr\u00e9cise. Pensez-vous que toutes les informations confidentielles peuvent \u00eatre partag\u00e9es avec le grand public, sans discrimination ?\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EVoyez-vous, en tant que journalistes, nous recevons constamment des documents \u00e0 diffusion restreinte. Sans utilisation d'informations restreintes, il n'y a pas de journalisme. Bien s\u00fbr, nous sommes des gens rationnels et nous nous soucions des cons\u00e9quences de ce que nous publions. En m\u00eame temps, vous devez r\u00e9aliser que tous les secrets ne se ressemblent pas. Par exemple, si vous disposez des mesures de s\u00e9curit\u00e9 d'une centrale nucl\u00e9aire, il y a une raison de garder ces informations secr\u00e8tes, \u00e0 savoir qu'elles pourraient \u00eatre utilis\u00e9es par des terroristes. Dans d'autres cas, vous avez des informations qui sont class\u00e9es secr\u00e8tes simplement parce qu'elles sont embarrassantes, parce que quelqu'un essaie de dissimuler des crimes de guerre, des actes de torture ou des crimes contre l'humanit\u00e9 - et nous avons absolument le droit de d\u00e9voiler ces secrets.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EA votre avis, quelle a \u00e9t\u00e9 la fuite la plus significative de WikiLeaks ?\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EL'affaire Abu Omar. L'Italie est le seul pays au monde qui a pu condamner les agents de la CIA impliqu\u00e9s dans l'enl\u00e8vement du religieux de Milan. Il a \u00e9t\u00e9 captur\u00e9 en milieu de journ\u00e9e dans le centre de Milan. Nos procureurs ont \u00e9t\u00e9 si bons qu'ils ont r\u00e9ussi \u00e0 identifier 26 ressortissants am\u00e9ricains, pour la plupart des agents de la CIA. Ils les ont mis sous enqu\u00eate et les ont tous condamn\u00e9s. Les \u00c9tats-Unis ont fait pression sur les politiciens italiens et ont d\u00e9clar\u00e9 : \"Il n'y a rien de plus dangereux pour nos relations bilat\u00e9rales\".\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EPour cette raison, six ministres de la justice ont refus\u00e9 le mandat d'arr\u00eat contre les agents de la CIA. Deux pr\u00e9sidents italiens, dont notre pr\u00e9sident actuel, Mattarella, ont accord\u00e9 deux gr\u00e2ces pr\u00e9sidentielles \u00e0 trois agents de la CIA et au chef de la s\u00e9curit\u00e9 de la base am\u00e9ricaine d'Aviano. C'est l\u00e0 qu'Abu Omar a \u00e9t\u00e9 amen\u00e9 imm\u00e9diatement apr\u00e8s son enl\u00e8vement. Ces personnes ont b\u00e9n\u00e9fici\u00e9 de l'impunit\u00e9 et n'ont jamais pass\u00e9 un seul jour en prison. En 2016, la Cour europ\u00e9enne des droits de l'homme a condamn\u00e9 l'Italie pour avoir accord\u00e9 l'impunit\u00e9. Mais tout cela s'est fait dans la sph\u00e8re publique, gr\u00e2ce aux c\u00e2bles. J'ai pu fournir des preuves de la pression exerc\u00e9e par les diplomates am\u00e9ricains sur les politiciens italiens. Sans les c\u00e2bles, nous n'aurions jamais eu la moindre preuve de ce qui se passait. Il n'y a pas d'autre moyen d'acc\u00e9der \u00e0 ces informations et il aurait \u00e9t\u00e9 impossible pour les procureurs d'avoir des preuves.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EVous dites donc que c'est dans l'int\u00e9r\u00eat du public parce que les Italiens doivent \u00eatre inform\u00e9s de la corruption politique de leur gouvernement.\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EOui, mais cela va au-del\u00e0 de la corruption - il est ill\u00e9gal d'accorder l'impunit\u00e9 \u00e0 des personnes impliqu\u00e9es dans des enl\u00e8vements. Il n'y a pas d'autre moyen d'obtenir des preuves sur ces choses extr\u00eamement graves. Nous avons besoin de d\u00e9nonciateurs, mais nous avons aussi besoin d'organisations comme WikiLeaks pour publier des informations. Vous avez peut-\u00eatre le meilleur d\u00e9nonciateur, les documents secrets les plus explosifs, mais si vous n'avez pas le courage de les rendre publics, ils ne valent rien. Les gens disent : \"Eh bien, nous aimons Chelsea Manning, elle a eu le courage, mais WikiLeaks n'\u00e9tait qu'un r\u00e9cepteur passif\". C'est compl\u00e8tement faux. Si vous avez d\u00e9j\u00e0 \u00e9t\u00e9 journaliste, vous savez ce que cela signifie de publier quelque chose que quelqu'un de tr\u00e8s puissant veut emp\u00eacher. Vous savez ce que cela signifie d'avoir peur pour votre vie et votre libert\u00e9. Vous devez avoir des journalistes et des \u00e9diteurs extr\u00eamement courageux qui vous diront : \"Je publierai quoi qu'il arrive\". C'est ce qui m'a impressionn\u00e9 d\u00e8s le d\u00e9but. Je suis journaliste depuis 19 ans et je n'ai jamais entendu personne dire \"non\" au Pentagone.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EQue pensez-vous des d\u00e9nonciateurs comme Snowden qui, au lieu d'utiliser une plateforme comme WikiLeaks, ont choisi de faire confiance \u00e0 deux journalistes c\u00e9l\u00e8bres et \u00e0 la presse traditionnelle ?\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EBien s\u00fbr, c'est au d\u00e9nonciateur de d\u00e9cider de ce qui lui convient le mieux. Je peux vous dire que si un d\u00e9nonciateur s'adresse \u00e0 WikiLeaks, ses documents seront certainement publi\u00e9s. Si vous choisissez un seul journaliste, vous devez bien le conna\u00eetre, lui faire vraiment confiance et savoir s'il prendra le risque de publier des informations dangereuses. Dans le cas de WikiLeaks, ils tiennent toujours leurs promesses, ils publient toujours. Ils ont une longue exp\u00e9rience de la publication de documents risqu\u00e9s. Depuis 14 ans, quoi qu'il arrive, ils ont eu le courage d'en assumer les graves cons\u00e9quences. Julian Assange n'a pas connu la libert\u00e9 depuis qu'il a publi\u00e9 les documents secrets am\u00e9ricains.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EJe ne dis pas qu'Assange et WikiLeaks sont parfaits. Parfois, ils ont fait des erreurs, mais parfois on fait des erreurs quand on est en territoire inconnu. C'est toujours un d\u00e9fi, surtout quand on veut publier des documents originaux, une base de donn\u00e9es d'un million de documents sans r\u00e9v\u00e9ler d'informations personnelles. Bien s\u00fbr, si vous ne publiez pas ces documents, vous ne vous trompez pas. Dix ans plus tard, nous avons toujours acc\u00e8s aux c\u00e2bles et ils sont toujours pertinents. Chaque jour, je me rends sur la base de donn\u00e9es des c\u00e2bles de WikiLeaks. Je cherche un homme politique pr\u00e9cis, un diplomate ou une ONG et je vois s'il y a des informations \u00e0 leur sujet. Vous n'avez pas besoin d'appeler Assange pour demander l'acc\u00e8s \u00e0 la base de donn\u00e9es, il vous suffit d'aller sur le site web et de chercher.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EComment expliquez-vous que les grands m\u00e9dias ne soutiennent pas davantage WikiLeaks ?\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EIl y a une guerre de propagande contre WikiLeaks depuis 2010. Bien s\u00fbr, apr\u00e8s cela, il n'y a plus de sympathie et de soutien. Le gouvernement am\u00e9ricain a commenc\u00e9 cette guerre d\u00e8s le d\u00e9but. A partir du moment o\u00f9 le Pentagone a dit \"qu'ils pourraient avoir du sang sur les mains\", tous les m\u00e9dias ont rapport\u00e9 la m\u00eame chose. Cette propagande a contribu\u00e9 \u00e0 influencer l'opinion publique. C'est la m\u00eame chose avec la Russie - apportez-moi la preuve que WikiLeaks \u00e9tait de m\u00e8che avec le Kremlin. On ne nous a jamais montr\u00e9 de preuves. J'ai vu de mes propres yeux comment cette propagande fonctionne. Lorsque j'ai travaill\u00e9 sur les courriels de Podesta [les courriels de \u003Cspan id=\"btd9c91b\"\u003E\u003Ca onclick=\"togglebub('app__d9c91b_wiki_call_https(ddot)(slash)(slash)en(dot)wikipedia(dot)org(slash)wiki(slash)John*Podesta_1')\"\u003E\u003Cspan class=\"philum ic-wiki2\"\u003E\u003C\/span\u003E\u003C\/a\u003E\u003C\/span\u003E \u003Ca href=\"https:\/\/en.wikipedia.org\/wiki\/John_Podesta\"\u003EPodesta\u003C\/a\u003E, ancien \u003Cspan id=\"bt3ce089\"\u003E\u003Ca onclick=\"togglebub('app__3ce089_wiki_call_https(ddot)(slash)(slash)en(dot)wikipedia(dot)org(slash)wiki(slash)White*House*chief*of*staff_1')\"\u003E\u003Cspan class=\"philum ic-wiki2\"\u003E\u003C\/span\u003E\u003C\/a\u003E\u003C\/span\u003E \u003Ca href=\"https:\/\/en.wikipedia.org\/wiki\/White_House_chief_of_staff\"\u003Echef de cabinet de la Maison Blanche\u003C\/a\u003E et pr\u00e9sident de la campagne pr\u00e9sidentielle am\u00e9ricaine de 2016 d'Hillary Clinton, dont le compte Gmail a \u00e9t\u00e9 pirat\u00e9 par des inconnus \u00e0 l'\u00e9poque et publi\u00e9 plus tard par Wikileaks], j'\u00e9tais le seul partenaire m\u00e9diatique, car personne ne voulait toucher les courriels en raison de la campagne m\u00e9diatique qui disait qu'ils provenaient d'espions russes. Cela a fonctionn\u00e9.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EMais il est impossible que les journalistes soient aussi vuln\u00e9rables \u00e0 la propagande mensong\u00e8re. C'est le contraire de ce que vous attendez d'un journaliste professionnel.\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EQuand on sait que pas un seul journaliste n'a essay\u00e9 d'obtenir les documents de l'affaire Julian Assange et WikiLeaks, cela en dit long sur le niveau du journalisme. Ils ont fait un reportage sur l'affaire sans jamais demander d'informations factuelles ou de documents. Ils rapportaient tout ce que les procureurs et les avocats leur disaient. J'ai essay\u00e9 d'acc\u00e9der \u00e0 ces documents. Apr\u00e8s cinq ans, il \u00e9tait si difficile de comprendre l'affaire, en particulier les all\u00e9gations su\u00e9doises de viol, parce que les reportages \u00e9taient si mauvais.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EJe me suis dit que je ne pouvais pas g\u00e9rer un tel chaos, j'ai commenc\u00e9 \u00e0 d\u00e9poser ma demande de libert\u00e9 d'information en Su\u00e8de, au Royaume-Uni, aux \u00c9tats-Unis et en Australie. Cette affaire dure depuis dix ans et j'ai pass\u00e9 les cinq derni\u00e8res ann\u00e9es \u00e0 essayer d'obtenir les documents en utilisant la loi sur la libert\u00e9 de l'information (FOIA) et en plaidant ma FOIA devant quatre juridictions : mes avocats et moi nous battons toujours pour obtenir les documents, ce qui vous montre le secret insupportable qui entoure cette affaire. J'ai sept avocats, quatre juridictions. Je vous dis cela pour vous faire comprendre \u00e0 quel point les reportages sont superficiels, m\u00eame si des centaines de journalistes en ont parl\u00e9. C'est un incroyable \u00e9chec du journalisme.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EQue dites-vous aux personnes qui, normalement, soutiendraient la d\u00e9nonciation et WikiLeaks, mais qui ne soutiennent pas Assange \u00e0 cause de l'affaire su\u00e9doise, c'est-\u00e0-dire les accusations de viol port\u00e9es contre lui ?\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EL'affaire su\u00e9doise est l'un des \u00e9l\u00e9ments importants qui ont servi \u00e0 d\u00e9truire la r\u00e9putation de Julian Assange. Chaque fois que vous avez une accusation d'agression sexuelle ou de p\u00e9dophilie, les gens sont imm\u00e9diatement solidaires des victimes pr\u00e9sum\u00e9es. Je ne pense pas que l'affaire su\u00e9doise \u00e9tait un complot, je ne crois pas aux conspirations. Ce que je veux dire, c'est que cette affaire \u00e9tait pleine de myst\u00e8res, par exemple pourquoi cette affaire est rest\u00e9e ouverte si longtemps sans qu'on l'inculpe ou qu'on abandonne l'affaire une fois pour toutes.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EUn procureur italien tr\u00e8s en vue m'a demand\u00e9 pourquoi l'affaire durait depuis 2010 sans aucun progr\u00e8s. J'ai expliqu\u00e9 que l'absence de progr\u00e8s \u00e9tait due au fait que les procureurs su\u00e9dois ne voulaient pas se rendre \u00e0 Londres pour interroger Julian Assange et d\u00e9cider de l'inculper ou d'abandonner l'affaire une fois pour toutes. Lorsque j'ai eu acc\u00e8s aux documents en vertu de la loi sur la libert\u00e9 de l'information, j'ai d\u00e9couvert que ce sont les autorit\u00e9s britanniques qui avaient dit aux procureurs su\u00e9dois de ne pas se rendre \u00e0 Londres pour l'interroger. Elles leur avaient \u00e9galement dit que l'affaire n'\u00e9tait pas trait\u00e9e comme simple demande d'extradition, et elles avaient \u00e9galement d\u00e9courag\u00e9 les procureurs su\u00e9dois de laisser tomber leur affaire en 2013, lorsqu'ils avaient envisag\u00e9 de le faire.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EPourquoi les autorit\u00e9s britanniques se m\u00ealeraient-elles d'une affaire de viol su\u00e9dois pr\u00e9sum\u00e9 ?\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EC'est exactement la question que j'ai commenc\u00e9 \u00e0 me poser. Quel genre d'int\u00e9r\u00eats particuliers les autorit\u00e9s britanniques auraient-elles dans cette affaire ? J'ai demand\u00e9 d'autres documents et on m'a dit qu'ils avaient \u00e9t\u00e9 d\u00e9truits, ce qui est tr\u00e8s suspect, car lorsqu'ils ont d\u00e9truit les documents, l'affaire \u00e9tait encore en cours et tr\u00e8s controvers\u00e9e.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECinq ans plus tard, j'essaie toujours d'obtenir une r\u00e9ponse sur les raisons de cette situation. Cela a \u00e9t\u00e9 fait par le CPS (Crown Prosecution Service), la m\u00eame agence charg\u00e9e d'extrader Assange vers les Etats-Unis. Cela me rend tr\u00e8s suspicieux. Cette affaire su\u00e9doise a eu un impact \u00e9norme sur la r\u00e9putation d'Assange en le faisant appara\u00eetre comme un violeur qui a \u00e9chapp\u00e9 \u00e0 la justice. L'enqu\u00eate est maintenant close et ne peut \u00eatre rouverte en raison de la prescription.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EQue pensez-vous de la fa\u00e7on dont le Royaume-Uni a r\u00e9agi \u00e0 toute cette affaire ?\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EIl faut savoir que Londres et le Royaume-Uni entretiennent une relation particuli\u00e8re avec les \u00c9tats-Unis, non seulement sur le plan historique, mais aussi dans le cadre d'un partenariat solide pour le partage des renseignements. Le Royaume-Uni pourrait m\u00eame \u00eatre plus s\u00e9rieux que les \u00c9tats-Unis en mati\u00e8re de renseignement. Ce n'est pas une co\u00efncidence s'ils ont produit la saga de James Bond qui id\u00e9alise les agents secrets : ils ont une v\u00e9ritable culture et un amour pour le renseignement, le secret, les services secrets. Julian Assange n'aurait jamais d\u00fb aller au Royaume-Uni. Le 27 septembre 2010, il s'est envol\u00e9 pour Berlin afin de me rencontrer, moi et d'autres journalistes. Apr\u00e8s cette rencontre, il a d\u00e9cid\u00e9 de s'envoler pour Londres afin de travailler sur les journaux de guerre en Irak et les c\u00e2bles de la diplomatie am\u00e9ricaine. J'ai tendance \u00e0 croire qu'il n'aurait jamais connu une situation aussi d\u00e9vastatrice en mati\u00e8re de droit, d'emprisonnement, d'arrestation et maintenant de prison de Belmarsh et le risque d'extradition vers les \u00c9tats-Unis, s'il n'avait pas quitt\u00e9 Berlin pour prendre l'avion pour Londres.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EConsid\u00e9rez-vous les juges britanniques comme complices des services de renseignement ou partageant l'agenda politique des \u00c9tats-Unis ?\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECe que je dis, c'est que le groupe de travail des Nations unies sur la d\u00e9tention arbitraire a confirm\u00e9 que le Royaume-Uni et la Su\u00e8de le d\u00e9tenaient arbitrairement depuis 2010. Ce n'est pas mon opinion, c'est ce que le groupe de travail des Nations Unies sur la d\u00e9tention arbitraire a \u00e9tabli. Et les autorit\u00e9s britanniques n'ont absolument rien fait \u00e0 ce sujet. Ni les m\u00e9dias, ni les procureurs, ni la justice n'ont rien fait \u00e0 ce sujet. Lorsque le rapporteur sp\u00e9cial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, leur \u003Ca href=\"https:\/\/www.exberliner.com\/features\/julian-assange-trial-2020\/nils-melzer-assange\"\u003Ea ouvertement \u00e9crit\u003C\/a\u003E pour leur dire qu'Assange avait \u00e9t\u00e9 soumis \u00e0 la torture psychologique et qu'ils abusaient de ses droits, l\u00e0 encore, rien n'a \u00e9t\u00e9 fait.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EJe sais qu'ils ont une r\u00e9putation de fair-play et de justice, mais en fin de compte, si vous regardez cette affaire de pr\u00e8s, leur r\u00e9putation souffre beaucoup car ils se comportent comme un pays hors-la-loi. Ils ne se soucient pas de la d\u00e9cision du groupe de travail des Nations unies ou des rapports de Nils Melzer. Ils maintiennent un \u00e9diteur dans une prison de haute s\u00e9curit\u00e9 comme n'importe quel autre criminel. Ils lui ont refus\u00e9 m\u00eame une heure en plein air \u00e0 l'ambassade, une punition inflig\u00e9e uniquement aux pires criminels. Si vous regardez cette affaire, la rh\u00e9torique sur les institutions britanniques respectant les droits de l'homme et la libert\u00e9 de la presse, vous obtenez un tableau diff\u00e9rent.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EVous avez \u00e9t\u00e9 un t\u00e9moin concret au proc\u00e8s de Julian Assange le mois dernier. Que pensez-vous de la proc\u00e9dure au cours de ces quatre semaines d'octobre, et que pensez-vous qu'il va se passer maintenant ?\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EJe pense que l'aspect le plus crucial des audiences est le fait que les autorit\u00e9s am\u00e9ricaines ont d\u00e9form\u00e9 les faits : l'accusation persiste \u00e0 pr\u00e9tendre que les autorit\u00e9s am\u00e9ricaines ne poursuivent pas le journalisme de Julian Assange, mais plut\u00f4t une publication \u00e9troitement limit\u00e9e de documents non censur\u00e9s qui, selon elles, mettent en danger les sources et les informateurs am\u00e9ricains. Tout d'abord, ce n'est pas vrai : tout journaliste digne de ce nom peut v\u00e9rifier l'acte d'accusation qui le remplace et se rendre compte que les autorit\u00e9s am\u00e9ricaines le poursuivent pour des activit\u00e9s purement journalistiques, comme la r\u00e9ception et l'obtention de documents classifi\u00e9s comme les c\u00e2bles, les dossiers de Guantanamo et les r\u00e8gles d'engagement en Irak.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EElles tentent \u00e9galement de l'emprisonner \u00e0 vie pour la divulgation non autoris\u00e9e de ces documents classifi\u00e9s. Il s'agit d'activit\u00e9s purement journalistiques : si Julian Assange se retrouve en prison pour cela, chaque journaliste sera en danger. Ce sera la fin du journalisme exposant les crimes de guerre, la torture et les graves violations des droits de l'homme. Deuxi\u00e8mement, les autorit\u00e9s am\u00e9ricaines continuent d'accuser M. Assange d'avoir mis des vies en danger.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ED\u00e8s le d\u00e9but, le Pentagone a tent\u00e9 de faire valoir que WikiLeaks pourrait avoir du sang sur les mains, et depuis 2010, ils ont travaill\u00e9 tr\u00e8s dur pour \u00e9valuer l'impact potentiellement n\u00e9faste de ces publications. Dix ans plus tard, ils sont toujours incapables d'apporter la moindre preuve que quelqu'un a \u00e9t\u00e9 tu\u00e9 ou bless\u00e9 ou mis en prison \u00e0 la suite des r\u00e9v\u00e9lations de WikiLeaks. M\u00eame lors du proc\u00e8s de Chelsea Manning, le chef du groupe de travail mis en place par les autorit\u00e9s am\u00e9ricaines pour analyser les publications n'a pas trouv\u00e9 une seule \"victime\".\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEn attendant, nous avons de nombreuses preuves de crimes de guerre gr\u00e2ce aux publications de WikiLeaks. Le fait que les criminels de guerre n'aient jamais \u00e9t\u00e9 inculp\u00e9s et n'aient jamais pass\u00e9 un seul jour en prison, alors que Julian Assange n'a jamais retrouv\u00e9 la libert\u00e9 et risque maintenant de passer sa vie en prison, vous donne une mesure de la fa\u00e7on dont la d\u00e9mocratie am\u00e9ricaine a perdu son chemin. L'affaire Assange est un signal d'alarme : La d\u00e9mocratie am\u00e9ricaine devient si dystopique que les criminels de guerre jouissent de l'impunit\u00e9, alors qu'un journaliste qui expose des crimes de guerre est condamn\u00e9 \u00e0 la prison \u00e0 vie. C'est un cas sans pr\u00e9c\u00e9dent.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EMais ce serait malgr\u00e9 tout un argument raisonnable de dire qu'Assange aurait pu mettre la vie des gens en danger en n'\u00e9tant pas assez prudent et en publiant des c\u00e2bles non censur\u00e9s.\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa raison pour laquelle les documents des c\u00e2bles non expurg\u00e9s ont \u00e9t\u00e9 publi\u00e9s est que deux journalistes du Guardian ont publi\u00e9 le mot de passe dans un livre, rendant ainsi l'information accessible \u00e0 tous, et que quelqu'un d'autre a publi\u00e9 les archives compl\u00e8tes. WikiLeaks n'a jamais pr\u00e9vu de publier des c\u00e2bles non censur\u00e9s. Au contraire, pendant pr\u00e8s d'un an, une proc\u00e9dure minutieuse a \u00e9t\u00e9 mise en place pour censurer les c\u00e2bles. Si le plan avait \u00e9t\u00e9 de publier les documents non expurg\u00e9s, pourquoi aurions-nous fait cela ? Il s'agit d'une campagne permanente visant \u00e0 d\u00e9peindre WikiLeaks comme des criminels irresponsables mettant des vies en danger. Cela fait partie de la guerre de propagande contre WikiLeaks.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ECroyez-vous toujours que le Royaume-Uni va c\u00e9der aux Etats-Unis et extrader Julian Assange ? Il est ill\u00e9gal d'extrader quelqu'un pour des raisons politiques, n'est-ce pas ?\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EAbsolument. Mais ils s'en moquent. Nous avons vu comment ils ont trait\u00e9 cette affaire. Si les gens se r\u00e9fugient dans une ambassade, vous leur offrez g\u00e9n\u00e9ralement un passage s\u00fbr. Ils n'ont jamais propos\u00e9 cela. Les autorit\u00e9s britanniques \u00e9taient pr\u00eates \u00e0 prendre d'assaut l'ambassade, alors qu'elles l'ont laiss\u00e9 l\u00e0 pendant sept ans sans traitement m\u00e9dical ni acc\u00e8s \u00e0 l'ext\u00e9rieur. Finalement, ils l'ont arr\u00eat\u00e9 et l'ont emmen\u00e9 dans une prison de s\u00e9curit\u00e9 maximale et il n'est pas autoris\u00e9 \u00e0 en sortir, m\u00eame s'il risque d'\u00eatre infect\u00e9 par le Covid-19. Pour ces raisons, je ne peux pas croire qu'ils respecteront les r\u00e8gles.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EQue pensez-vous que les personnes qui se soucient de la libert\u00e9 de la presse peuvent faire \u00e0 ce stade ?\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EJe veux que les gens connaissent bien les faits dans cette affaire, en raison de cette guerre de propagande. C'est ce qui me motive. Je ne re\u00e7ois pas d'argent, je lutte pour obtenir de l'argent pour mon litige sur la libert\u00e9 d'information et je peux vous dire que ce genre de travail ne vous permet pas de vous faire des amis puissants. C'est tout le contraire - vous avez des ennemis puissants. Personne ne veut avoir de probl\u00e8mes avec les \u00c9tats-Unis. Ils sont trop puissants, leur influence se fait sentir dans le monde entier. Je me bats parce que je veux vivre dans une soci\u00e9t\u00e9 o\u00f9 l'on peut r\u00e9v\u00e9ler les crimes de guerre sans finir en prison, comme l'a fait Chelsea Manning.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EJe veux vivre dans un monde o\u00f9 vous avez la possibilit\u00e9 de r\u00e9v\u00e9ler les crimes de guerre sans risquer de perdre votre libert\u00e9 comme c'est le cas pour Julian Assange. Si nous ne construisons pas de telles soci\u00e9t\u00e9s, personne ne le fera \u00e0 notre place, nous devons nous battre pour qu'il en soit ainsi. Je peux me battre de la seule fa\u00e7on que je connaisse, avec le journalisme. Je veux utiliser mon journalisme pour obtenir les faits exacts sur cette affaire et pour faire comprendre aux gens \u00e0 quel point il est d\u00e9lirant de perdre sa libert\u00e9 en d\u00e9non\u00e7ant des crimes de guerre.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EStefania MAURIZI\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003Einterview\u00e9e par Nadja Vancauwenberghe, John Brown\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003ETraduction \"plus qu'un \u00e9chec, un naufrage\" par Viktor Dedaj pour le Grand Soir avec probablement toutes les fautes et coquilles habituelles\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u00bb\u00bb \u003Ca href=\"https:\/\/www.exberliner.com\/features\/julian-assange-trial-2020\/stefania-maurizi-assange-interview\"\u003Eexberliner.com\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/www.legrandsoir.info\/c-est-un-incroyable-echec-du-journalisme-exberliner.html\"\u003Elegrandsoir.info\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E"}}