{"180492":{"id":"180492","parent":"0","time":"1602923272","url":"http:\/\/www.wsws.org\/fr\/articles\/2020\/10\/17\/sulz-o17.html","category":"m\u00e9dias","title":"Projet 1619: Une guerre de factions \u00e9clate au New York Times","image":"","hub":"newsnet","url-explicit":"projet-1619-une-guerre-de-factions-eclate-au-new-york-times","admin":"newsnet","views":"18","priority":"2","length":"13003","lang":"","content":"\u003Cp\u003EDavid North\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDimanche, le directeur de la publication du \u003Ci\u003ENew York Times,\u003C\/i\u003E A. G. Sulzberger, a publi\u00e9 une d\u00e9claration \u00e0 son personnel pour d\u00e9fendre le Projet 1619 du journal. Sulzberger a appel\u00e9 le Projet, une s\u00e9rie d'essais publi\u00e9s en ao\u00fbt 2019, pour co\u00efncider avec le 400e anniversaire de l'arriv\u00e9e des premiers esclaves dans la Virginie coloniale, \u00abun triomphe journalistique\u00bb qui \u00aba d\u00e9clench\u00e9 une conversation nationale\u00bb. Il a louang\u00e9 la cr\u00e9atrice du projet, Nikole Hannah-Jones, la qualifiant de \u00abjournaliste brillante et de principe\u00bb et a d\u00e9clar\u00e9 que le projet 1619 \u00e9tait l'une de ses \u00abr\u00e9alisations dont il \u00e9tait le plus fier\u00bb en tant que r\u00e9dacteur. Apr\u00e8s avoir \u00e9t\u00e9 entra\u00een\u00e9 dans une \u00abconversation\u00bb qui a co\u00fbt\u00e9 cher \u00e0 la bourse et \u00e0 la r\u00e9putation de son journal, l'\u00e9loge de Sulzberger \u00e0 Hannah-Jones est aussi sinc\u00e8re qu'un baiser sur les l\u00e8vres venant d'un chef de la mafia.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EUn r\u00e9dacteur du \u003Ci\u003ENew York Times Magazine\u003C\/i\u003E, Jake Silverstein, qui a publiquement tweet\u00e9 la d\u00e9claration de Sulzberger dimanche soir, avait publi\u00e9 un commentaire remarquablement similaire sur Twitter un jour plus t\u00f4t. Cela a \u00e9t\u00e9 suivi lundi par une d\u00e9claration officielle du r\u00e9dacteur en chef du \u003Ci\u003ETimes\u003C\/i\u003E, Dean Baquet, publi\u00e9e sur le site Web de la New York Times Company.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EComme Sulzberger, Silverstein se dit \u00abfier\u00bb du projet 1619. Il a appel\u00e9 Hannah-Jones un \u00abtr\u00e9sor national\u00bb, une expression normalement utilis\u00e9e pour d\u00e9crire des parcs comme Yellowstone et le Grand Canyon. Baquet est all\u00e9 encore plus loin. Il a salu\u00e9 le projet 1619 comme \u00abl'un des projets journalistiques les plus importants que le \u003Ci\u003ETimes\u003C\/i\u003E ait produits\u00bb, le pla\u00e7ant ainsi au m\u00eame niveau que la publication par le journal des Pentagon Papers en 1971. Baquet a ajout\u00e9 qu'il continuait de \u00abrejeter\u00bb les critiques \u00e0 l'\u00e9gard de ses \u00e9checs, saluant le Projet 1619 comme \u00abun journalisme de principe, rigoureux et novateur\u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cfigure\u003E\u003Cfigcaption\u003EB\u00e2timent du New York Times (Photo: Javier Do)\u003C\/figcaption\u003E\u003C\/figure\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"https:\/\/www.wsws.org\/asset\/b9ba75d9-6f96-456b-aa1d-4e27ccacc141?rendition=image1280\"\u003Ewsws.org\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EIl y a clairement un air de d\u00e9sespoir dans cette campagne de relations publiques orchestr\u00e9e de haut niveau. De telles d\u00e9clarations sont faites lorsque les t\u00eates sont sur le point de rouler.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe d\u00e9clencheur imm\u00e9diat du m\u00e9morandum de Sulzberger a \u00e9t\u00e9 une chronique du vendredi \u00e9crite par l'\u00e9crivain d'opinion du \u003Ci\u003ETimes\u003C\/i\u003E Bret Stephens, \u00abThe 1619 Chronicles\u00bb. Stephens est l'un des principaux chroniqueurs du \u003Ci\u003ETimes\u003C\/i\u003E. Conservateur anti-Trump, il a soulign\u00e9 l'absurdit\u00e9 de nombreuses affirmations historiques du projet ainsi que son m\u00e9pris des principes journalistiques de base. Stephens a conclu que le projet 1619 \u00e9tait \u00abune th\u00e8se \u00e0 la recherche de preuves\u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EStephens a longuement cit\u00e9 l'\u003Ca href=\"http:\/\/www.wsws.org\/en\/articles\/2019\/11\/14\/mcph-n14.html\"\u003Einterview\u003C\/a\u003E de l'historien James McPherson avec le \u003Ci\u003EWorld Socialist Web Site\u003C\/i\u003E, \u00e0 laquelle il a fourni un lien. D\u00e9but septembre 2019, le WSWS a produit la premi\u00e8re grande r\u00e9v\u00e9lation des falsifications racialistes du \u003Ca href=\"http:\/\/www.wsws.org\/fr\/articles\/2019\/10\/03\/1619-o03.html\"\u003Eprojet 1619\u003C\/a\u003E, quelques semaines apr\u00e8s son d\u00e9ploiement au milieu d'un blitz m\u00e9diatique sans pr\u00e9c\u00e9dent. Le WSWS a suivi cela avec des entretiens avec des universitaires qui ont d\u00e9mantel\u00e9 les principales pr\u00e9tentions du Projet 1619: McPherson, Victoria Bynum, James Oakes, Gordon Wood, Dolores Janiewski, Adolph Reed, Jr., Richard Carwardine et Clayborne Carson.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa chronique de Stephens a mis au jour le conflit acharn\u00e9 qui fait rage au \u003Ci\u003ETimes\u003C\/i\u003E sur la cr\u00e9ation et la promotion du Projet 1619.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa d\u00e9claration de Sulzberger a affirm\u00e9 que l'\u00e9ditorial de Stephens ne signifiait pas \u00abun changement institutionnel\u00bb s'\u00e9loignant du projet. Mais dans le deuxi\u00e8me paragraphe du m\u00e9mo, Sulzberger a rejet\u00e9 les demandes des bailleurs de fonds du projet que Stephens soit censur\u00e9 et m\u00eame renvoy\u00e9. \u00abJe crois fermement au droit de la section Opinion de produire un commentaire, m\u00eame quand - peut-\u00eatre m\u00eame surtout quand - nous ne sommes pas d'accord avec elle en tant qu'institution\u00bb, a \u00e9crit Sulzberger.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa guerre de factions au sein du \u003Ci\u003ETimes\u003C\/i\u003E comprenait une attaque sur Twitter lanc\u00e9e de mani\u00e8re inappropri\u00e9e au nom de la Times Guild, un syndicat de journalistes affili\u00e9 aux Communications Workers of America (CWA). La Guilde a tweet\u00e9: \u00abCela en dit long sur une organisation lorsqu'elle enfreint ces [sic] propres r\u00e8gles et s'en prend \u00e0 l'une d'elle. L'acte, comme l'article, pue.\u00bb\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa Guilde a par la suite supprim\u00e9 le tweet apr\u00e8s qu'un \u00abtoll\u00e9\u00bb a \u00e9clat\u00e9 parmi le personnel du \u003Ci\u003ETimes\u003C\/i\u003E contre cette demande transparente de censure manag\u00e9riale d'un coll\u00e8gue journaliste - sans parler de sa mutilation de la langue anglaise. La Guilde a d\u00e9clar\u00e9 que quiconque avait lanc\u00e9 l'attaque contre Stephens l'avait fait sans autorisation.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EIl n'a pas encore \u00e9t\u00e9 r\u00e9v\u00e9l\u00e9 qui est l'auteur du tweet supprim\u00e9 depuis. Un suspect probable est Hannah-Jones elle-m\u00eame, qui est devenue c\u00e9l\u00e8bre pour ses tirades sur Twitter contre quiconque ose la d\u00e9fier. Le \u003Ci\u003EWashington Post\u003C\/i\u003E a rapport\u00e9 mardi que Hannah-Jones \u00e9tait \u00ablivide\u00bb lorsqu'elle a appris que l'article de Stephens allait para\u00eetre et a envoy\u00e9 des courriels \u00e0 Kathleen Kingsbury, r\u00e9dactrice en chef de la page d'opinion du \u003Ci\u003ETimes\u003C\/i\u003E \u00abavant la publication\u00bb, apparemment dans le but de la bloquer.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EVisant \u00e0 soutenir le Projet 1619, les d\u00e9clarations de Sulzberger, Baquet et Silverstein n'ont fait qu'ajouter de nouvelles couches de malhonn\u00eatet\u00e9. Cela a \u00e9t\u00e9 le mod\u00e8le depuis le d\u00e9but.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EIl n'y a rien dont le \u003Ci\u003ETimes\u003C\/i\u003E puisse \u00eatre fier. Le Projet 1619 est une parodie \u00e0 la fois de l'histoire et du journalisme qui a humili\u00e9 le \u003Ci\u003ETimes\u003C\/i\u003E et sap\u00e9 son statut autoproclam\u00e9 de \u00abjournal de r\u00e9f\u00e9rence\u00bb. Quant \u00e0 la \u00abconversation\u00bb \u00e0 laquelle Sulzberger r\u00e9f\u00e8re, elle a \u00e9merg\u00e9 dans le cadre d'une campagne agressive men\u00e9e par Hannah-Jones et Silverstein pour clore le d\u00e9bat et calomnier les opposants, y compris le \u003Ci\u003EWorld Socialist Web Site\u003C\/i\u003E et les \u00e9minents historiens qu'il a interview\u00e9s.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EHannah-Jones a attaqu\u00e9 \u00e0 plusieurs reprises sur Twitter quiconque d\u00e9non\u00e7ait les fausses all\u00e9gations du projet. Elle a d\u00e9nonc\u00e9 les auteurs du \u003Ci\u003EWorld Socialist Web Site\u003C\/i\u003E comme des \u00abracistes anti-noirs\u00bb. Elle a rejet\u00e9 McPherson, un historien v\u00e9n\u00e9r\u00e9 qui a consacr\u00e9 sa vie \u00e0 l'\u00e9tude de l'\u00e8re de la guerre civile, comme un \u00abhistorien blanc\u00bb non qualifi\u00e9 pour \u00e9crire sur \u00abl'histoire des Noirs\u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EAucune des \u00e9tudes sur le sujet de l'esclavage n'a laiss\u00e9 de trace perceptible sur \u00abl'essai de contextualisation\u00bb d'Hannah-Jones, qui est la pi\u00e8ce ma\u00eetresse du programme de 1619. Chacun de ses arguments se trouve dans le travail d'un seul historien, le regrett\u00e9 nationaliste noir Lerone Bennett, Jr., et ses deux livres les plus connus, \u003Ci\u003EBefore the Mayflower: A History of Black America\u003C\/i\u003E, et son discr\u00e9dit\u00e9 \u003Ci\u003EForced into Glory: Abraham Lincoln's\u003C\/i\u003E White Dream.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u00c0 ce jour, le \u003Ci\u003ETimes\u003C\/i\u003E n'a pas r\u00e9v\u00e9l\u00e9 ses m\u00e9thodes de production du projet. En fait, lorsque le projet 1619 a \u00e9t\u00e9 publi\u00e9, il n'a m\u00eame pas pris la peine d'inclure une bibliographie - bien qu'il ait imm\u00e9diatement commenc\u00e9 \u00e0 envoyer la version imprim\u00e9e aux \u00e9coles publiques \u00e0 court d'argent.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EPr\u00e9occup\u00e9s par les implications p\u00e9dagogiques de l'enseignement de la fausse histoire aux enfants, quatre historiens \u00e9minents interrog\u00e9s par le WSWS - McPherson, Wood, Bynum et Oakes - ont rejoint Sean Wilentz de l'Universit\u00e9 de Princeton en d\u00e9cembre 2019 pour r\u00e9diger une lettre publique au \u003Ci\u003ETimes\u003C\/i\u003E demandant la correction d'erreurs fondamentales de fait dans le projet 1619. Silverstein a \u00e9crit une r\u00e9ponse condescendante insinuant que les universitaires \u00e9taient motiv\u00e9s par des jalousies professionnelles mesquines.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa lettre de Silverstein rejetant les historiens est apparue le 20 d\u00e9cembre 2019. Il a maintenant \u00e9t\u00e9 r\u00e9v\u00e9l\u00e9, par des versions en cache du Projet 1619, que \u003Ci\u003Eseulement deux jours plus t\u00f4t\u003C\/i\u003E, le 18 d\u00e9cembre, le \u003Ci\u003ETimes\u003C\/i\u003E avait subrepticement supprim\u00e9 du texte original (publi\u00e9 sur le le site Web du \u003Ci\u003ETimes\u003C\/i\u003E), son affirmation centrale, selon laquelle l'ann\u00e9e 1619, et non 1776, repr\u00e9sente la \u00abv\u00e9ritable fondation\u00bb des \u00c9tats-Unis. Cette modification n'est apparue qu'il y a un peu plus d'un mois, le 18 septembre. Hannah-Jones a imm\u00e9diatement aggrav\u00e9 la supercherie originale en d\u00e9clarant qu'elle n'avait jamais fait cette d\u00e9claration de \u00abv\u00e9ritable fondation\u00bb - bien qu'elle l'ait fait \u00e0 plusieurs reprises. Hannah-Jones a ensuite supprim\u00e9 l'int\u00e9gralit\u00e9 de son fil Twitter, qui comprenait des dizaines de milliers de tweets.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe \u003Ci\u003ETimes\u003C\/i\u003E consid\u00e8re maintenant la suppression de la th\u00e8se du Projet 1619 comme un changement mineur. Mais en d\u00e9cembre, Silverstein n'a pas admis que cela avait \u00e9t\u00e9 fait dans sa lettre rejetant les cinq historiens. Il a cependant insist\u00e9 sur le fait que \u00abpendant le processus de v\u00e9rification des faits, nos chercheurs ont soigneusement examin\u00e9 tous les articles du num\u00e9ro avec des experts du domaine\u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECela s'est av\u00e9r\u00e9 \u00eatre encore un autre mensonge. Le 6 mars 2020, l'un de ces v\u00e9rificateurs de faits - l'historienne de l'Universit\u00e9 Northwestern Leslie Harris - a publi\u00e9 un article sur \u003Ci\u003EPolitico\u003C\/i\u003E r\u00e9v\u00e9lant qu'elle avait \u00abvigoureusement contest\u00e9\u00bb l'affirmation du projet selon laquelle la r\u00e9volution am\u00e9ricaine avait \u00e9t\u00e9 lanc\u00e9e comme une contre-r\u00e9volution contre les plans britanniques de lib\u00e9ration des esclaves.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EOn ne sait pas qui ont pu \u00eatre les autres v\u00e9rificateurs, mais le projet 1619 \u00e9tait rempli d'erreurs et de distorsions. Pour citer un exemple, l'affirmation de Hannah-Jones selon laquelle Lincoln consid\u00e9rait les Noirs comme \u00abun obstacle \u00e0 l'unit\u00e9 nationale\u00bb avait d\u00e9j\u00e0 \u00e9t\u00e9 d\u00e9mantel\u00e9e par de nombreux historiens en r\u00e9ponse \u00e0 son auteur original, Lerone Bennett, Jr. - y compris dans une critique du livre de Bennett Jr.'s \u003Ci\u003EForced into Glory\u003C\/i\u003E \u00e9crit par McPherson et publi\u00e9 dans le \u003Ci\u003ETimes\u003C\/i\u003E le 27 ao\u00fbt 2000, intitul\u00e9 \u00ab\u00a0\u003Ca href=\"https:\/\/archive.nytimes.com\/www.nytimes.com\/books\/00\/08\/27\/reviews\/000827.27mcphert.html\"\u003ELincoln the Devil\u003C\/a\u003E\u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECinq jours apr\u00e8s la critique de Harris, le 11 mars 2020, Silverstein a r\u00e9dig\u00e9 un changement de formulation qu'il a nomm\u00e9 une \u00abmise \u00e0 jour\u00bb du Projet 1619 d\u00e9clarant que seuls \u00abcertains\u00bb des colons souhaitaient l'ind\u00e9pendance \u00abparce qu'ils voulaient prot\u00e9ger l'institution de l'esclavage.\u00bb La \u00abmise \u00e0 jour\u00bb a laiss\u00e9 en place les erreurs chronologiques et logiques de base. Silverstein n'a pas demand\u00e9 le rappel des centaines de milliers de magazines d\u00e9j\u00e0 envoy\u00e9s aux \u00e9coliers. Il ne s'est pas non plus excus\u00e9 aupr\u00e8s des historiens qu'il d\u00e9criait dans sa lettre de d\u00e9cembre, m\u00eame s'ils avaient signal\u00e9 cette erreur, parmi tant d'autres.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEn r\u00e9sum\u00e9, la \u00abconversation nationale\u00bb de Sulzberger, du point de vue du \u003Ci\u003ETimes\u003C\/i\u003E, n'a \u00e9t\u00e9 rien d'autre qu'une s\u00e9rie de retraites et de dissimulations rat\u00e9es visant \u00e0 sauver la face.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe mensonge le plus fondamental de Sulzberger est son affirmation selon laquelle le Projet 1619 n'a jamais rien eu \u00e0 voir avec l'histoire. D\u00e8s le d\u00e9but, il visait \u00e0 concentrer l'attention nationale sur les divisions raciales dans des conditions dans lesquelles l'in\u00e9galit\u00e9 sociale - c'est-\u00e0-dire la division selon des lignes de classe - atteint des niveaux explosifs. C'\u00e9tait le point culminant d'une campagne obs\u00e9d\u00e9e par la \u00abrace\u00bb dans laquelle, pour ne citer qu'un exemple, les lecteurs du \u003Ci\u003ETimes\u003C\/i\u003E ont appris que la crise de l'\u00e9ducation publique am\u00e9ricaine \u00e9tait le r\u00e9sultat, non d'\u00e9coles priv\u00e9es d'argent, mais de \u00abparents blancs\u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EComme Baquet l'a dit dans un discours divulgu\u00e9 qu'il a prononc\u00e9 au personnel du \u003Ci\u003ETimes\u003C\/i\u003E l'\u00e9t\u00e9 dernier:\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u00abLa race et la compr\u00e9hension de la race devraient faire partie de la fa\u00e7on dont nous couvrons l'histoire am\u00e9ricaine... une des raisons pour lesquelles nous avons tous sign\u00e9 le projet 1619 et l'avons rendu si ambitieux et expansif \u00e9tait d'apprendre \u00e0 nos lecteurs \u00e0 penser un peu plus comme \u00e7a. La race l'ann\u00e9e prochaine - et je pense que c'est, pour \u00eatre franc, ce avec quoi j'esp\u00e8re que vous ressortirez de cette discussion - la race sera l'ann\u00e9e prochaine une grande partie de l'histoire am\u00e9ricaine.\u00bb\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECela s'est jusqu'\u00e0 pr\u00e9sent retourn\u00e9 contre lui. Les Am\u00e9ricains de la classe ouvri\u00e8re, noirs comme blancs, s'inspirent des grandes et ind\u00e9racinables r\u00e9alisations des deux r\u00e9volutions am\u00e9ricaines. Ils croient que l'\u00e9galit\u00e9 humaine est un principe pour lequel il faut se battre et qui doit \u00eatre r\u00e9alis\u00e9, pas un \u00abmythe fondateur\u00bb, comme le d\u00e9fend le \u003Ci\u003ETimes\u003C\/i\u003E avec m\u00e9pris. Les attaques de foules contre les statues de Jefferson, Washington, Lincoln et Grant, encourag\u00e9es sur Twitter par Hannah-Jones, les mettent en col\u00e8re et les d\u00e9go\u00fbtent. Pire encore, le lien clair entre ces attaques et le Projet 1619 a permis \u00e0 Trump et \u00e0 ses partisans fascistes de se pr\u00e9senter comme les gardiens de l'h\u00e9ritage d\u00e9mocratique de la R\u00e9volution am\u00e9ricaine et de la guerre civile.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EAucune flatterie int\u00e9ress\u00e9e de Sulzberger et de ses r\u00e9dacteurs malhonn\u00eates ne peut masquer le fait que le Projet 1619 et les responsables de sa publication ont \u00e9t\u00e9 discr\u00e9dit\u00e9s.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E(Article paru en anglais le 15 octobre 2020)\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/www.wsws.org\/fr\/articles\/2020\/10\/17\/sulz-o17.html\"\u003Ewsws.org\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E"}}