{"184104":{"id":"184104","parent":"0","time":"1610449223","url":"http:\/\/www.les-crises.fr\/?p=259262","category":"documentaires","title":"Face aux pressions dans le choix d'un gouvernement, l'\u00e9lecteur n'a jamais son mot \u00e0 dire","lead_image_url":"http:\/\/newsnet.fr\/img\/newsnet_184104_c67402.jpg","hub":"newsnet","url-explicit":"face-aux-pressions-dans-le-choix-d-un-gouvernement-l-electeur-n-a-jamais-son-mot-a-dire","admin":"newsnet","views":"44","priority":"3","length":"7066","lang":"","content":"\u003Cp\u003ESource : \u003Ca href=\"https:\/\/consortiumnews.com\/2020\/12\/09\/the-odd-way-a-new-us-president-picks-a-cabinet\"\u003EConsortium News, Joe Lauria\u003C\/a\u003E\u003Cbr \/\u003E\nTraduit par les lecteurs du site Les-Crises\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ELes \u00e9lecteurs am\u00e9ricains devraient avoir leur mot \u00e0 dire concernant le cabinet avec lequel un candidat \u00e0 la pr\u00e9sidence se propose d'entrer au pouvoir, \u00e9crit Joe Lauria.\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_184104_fcd737.jpg\" \/\u003E\u003Cp\u003ELes partisans de Biden c\u00e9l\u00e8brent sa victoire sans savoir quel sera son cabinet. (Flickr\/ Ted Eytan)\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ESavoir de qui un nouveau pr\u00e9sident ou une nouvelle pr\u00e9sidente s'entoure est une question extr\u00eamement importante quant \u00e0 l'orientation du pays, et pourtant dans le syst\u00e8me am\u00e9ricain, ce n'est qu'apr\u00e8s une \u00e9lection pr\u00e9sidentielle que les \u00e9lecteurs peuvent voir \u00e0 quoi ressemblera le cabinet d'un nouveau pr\u00e9sident.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EPour une raison inconnue, le seul nom qu'un candidat \u00e0 la plus haute fonction est tenu de divulguer est celui du ou de la vice-pr\u00e9sident.e propos\u00e9.e, le poste qui a le moins d'importance dans une nouvelle administration.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EApr\u00e8s l'\u00e9lection d'un nouveau pr\u00e9sident, d\u00e9bute un jeu bizarre consistant \u00e0 faire fuiter vers les m\u00e9dias les noms de candidats \u00e0 des postes de hauts niveaux tels que secr\u00e9taire d'\u00c9tat, secr\u00e9taire \u00e0 la d\u00e9fense et conseiller \u00e0 la s\u00e9curit\u00e9 nationale. Il appartient alors aux groupes d'int\u00e9r\u00eats, aux militants et aux membres du parti vainqueur de faire pression en priv\u00e9 et en public en faveur ou contre ces noms sans aucune certitude de succ\u00e8s.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe public n'est pas au courant du marchandage \u00e0 huis clos digne de maquignons qui pourrait \u00eatre men\u00e9 dans ces s\u00e9lections tr\u00e8s importantes, et pour lesquelles l'\u00e9lecteur n'a absolument pas son mot \u00e0 dire.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EAinsi, Michele Flournoy a \u00e9t\u00e9 largement annonc\u00e9e comme le choix de Joe Biden pour le poste de secr\u00e9taire \u00e0 la d\u00e9fense. Des groupes progressistes se sont vigoureusement exprim\u00e9s pour la contrer. Finalement, Biden a choisi l'ancien g\u00e9n\u00e9ral Lloyd J. Austin III, membre du conseil d'administration d'un grand entrepreneur militaire. Pourquoi Biden a \u00e9t\u00e9 conduit \u00e0 le choisir plut\u00f4t que Flournoy reste tr\u00e8s myst\u00e9rieux. La presse a seulement rapport\u00e9 le fait qu'Austin est afro-am\u00e9ricain et que Biden avait d\u00e9j\u00e0 nomm\u00e9 plusieurs femmes pour d'autres postes.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EMichael Morell, ancien directeur adjoint de la CIA, a \u00e9t\u00e9 propos\u00e9 par Biden comme directeur de la CIA, un choix qui a contrari\u00e9 certains d\u00e9mocrates puissants. Le s\u00e9nateur Ron Wyden (D\u00e9mocrate-Oregon), membre de la commission s\u00e9natoriale du renseignement, a accus\u00e9 Morell de faire \u00ab l'apologie de la torture \u00bb et, avec d'autres membres d\u00e9mocrates, s'oppose \u00e0 son \u00e9ventuelle nomination. Pourtant, Tom Vilsack, pr\u00e9sident - lobbyiste du Conseil am\u00e9ricain des exportations de produits laitiers, connu sous le nom de Monsieur Monsanto, a \u00e9t\u00e9 nomm\u00e9 par Biden au poste de secr\u00e9taire \u00e0 l'agriculture, sans que, jusqu'\u00e0 maintenant, personne ne bronche.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EUniquement au S\u00e9nat\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EUne fois qu'une nomination est pr\u00e9sent\u00e9e, seul le S\u00e9nat, et non les \u00e9lecteurs, est appel\u00e9 \u00e0 approuver la plupart de ces postes (ce n'est cependant pas le cas pour le conseiller \u00e0 la s\u00e9curit\u00e9 nationale, poste tr\u00e8s influent).\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EComme la plupart des membres du gouvernement choisis au cours des deux derni\u00e8res d\u00e9cennies se sont r\u00e9v\u00e9l\u00e9s avoir \u00e9t\u00e9 d'anciens fonctionnaires devenus lobbyistes de l'industrie, revenus dans le gouvernement par le syst\u00e8me de la porte tambour (habituellement pour soi-disant r\u00e9glementer une industrie pour laquelle ils venaient de faire pression), il est particuli\u00e8rement pr\u00e9judiciable que les \u00e9lecteurs n'aient rien \u00e0 dire sur cette mascarade dans le syst\u00e8me am\u00e9ricain.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELes \u00e9lecteurs pourraient en effet \u00eatre sceptiques quand au choix d'un candidat de nommer des lobbyistes pour diriger des services gouvernementaux affili\u00e9s \u00e0 leurs terrains de lobbying, si seulement ils savaient avant l'\u00e9lection qui a \u00e9t\u00e9 choisi par le candidat pour son cabinet. Concr\u00e8tement, les \u00e9lecteurs peuvent faire leur choix en tenant compte du cabinet d'un candidat sortant, ce qui donne un avantage injuste au challenger.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EExiger d'un d\u00e9mocrate de centre-droit comme Biden qu'il choisisse les membres de son cabinet \u00e0 l'avance aurait pu le forcer \u00e0 s'engager en faveur de candidats progressistes afin d'obtenir le vote progressiste. Dans l'\u00e9tat actuel des choses, il a suffi \u00e0 Biden de laisser la gauche du parti r\u00e9diger des chapitres d'un programme \u00e9lectoral sans int\u00e9r\u00eat et de faire des promesses creuses pour obtenir leurs voix, puis de leur refuser des postes minist\u00e9riels apr\u00e8s l'\u00e9lection.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EDonner aux \u00e9lecteurs leur mot \u00e0 dire sur la formation du cabinet\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELes \u00e9lecteurs am\u00e9ricains devraient avoir leur mot \u00e0 dire sur le cabinet avec lequel un candidat \u00e0 la pr\u00e9sidence se propose d'entrer au pouvoir.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDans un syst\u00e8me parlementaire, le parti qui n'est pas au pouvoir d\u00e9signe des d\u00e9put\u00e9s \u00e9lus comme membres d'un cabinet \u00ab fant\u00f4me \u00bb afin que, lorsque le moment des \u00e9lections arrive, les \u00e9lecteurs sachent qui occupera les postes les plus importants si l'opposition gagne et forme un nouveau gouvernement.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EUn syst\u00e8me parlementaire pr\u00e9sente deux autres avantages. Il fait le distinguo entre le chef de gouvernement pragmatique et le chef d'\u00c9tat symbolique. Dans le syst\u00e8me am\u00e9ricain, tout cela est dangereusement associ\u00e9, donnant \u00e0 un pr\u00e9sident am\u00e9ricain des attributs monarchiques de pouvoir (tels que le droit de veto et de gr\u00e2ce). Un syst\u00e8me parlementaire permet \u00e9galement \u00e0 des partis mineurs de gagner des si\u00e8ges et d'avoir leur mot \u00e0 dire sur le pouvoir.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EMais un syst\u00e8me parlementaire aux \u00c9tats-Unis n'est pas une n\u00e9cessit\u00e9 lorsqu'il s'agit de nommer les membres du cabinet. Les candidats devraient \u00eatre tenus de divulguer les noms des membres de leur cabinet avant les \u00e9lections afin que les \u00e9lecteurs puissent prendre une d\u00e9cision.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ENon seulement le S\u00e9nat, mais la population qui serait alors inform\u00e9e et devrait donner son assentiment. En l'absence de faute criminelle ou manquement \u00e9thique grave, un membre du cabinet devrait \u00eatre tenu de servir au moins deux ans, y compris lors d'un second mandat.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EApr\u00e8s tout, les gens ne choisissent pas seulement un pr\u00e9sident, qui le plus souvent, comme on l'a vu pour Donald Trump, n'est pas pleinement en charge, mais une administration puissante et non \u00e9lue qui aura une influence sur les d\u00e9cisions qui peuvent d\u00e9terminer la vie ou la mort aux \u00c9tats-Unis et \u00e0 l'\u00e9tranger.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EJoe Lauria est r\u00e9dacteur en chef de Consortium News et ancien correspondant \u00e0 l'ONU du Wall Street Journal, du Boston Globe et de nombreux autres journaux. Il a \u00e9t\u00e9 journaliste d'investigation pour le Sunday Times de Londres et a commenc\u00e9 sa carri\u00e8re professionnelle en tant que pigiste pour le New York Times. Il peut \u00eatre joint \u00e0 l'adresse joelauria\u003Cspan class=\"philum ic-arobase\"\u003E\u003C\/span\u003Econsortiumnews.com et suivi sur Twitter \u003Ca onclick=\"SaveJ('popup_app__3_twit_call_@unjoe(dot)_ban');\" class=\"txtx\"\u003E@unjoe.\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ESource : \u003Ca href=\"https:\/\/consortiumnews.com\/2020\/12\/09\/the-odd-way-a-new-us-president-picks-a-cabinet\"\u003EConsortium News, Joe Lauria\u003C\/a\u003E, 09-12-2020\u003Cbr \/\u003E\nTraduit par les lecteurs du site Les-Crises\u003C\/p\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_184104_c67402.jpg\" \/\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/www.les-crises.fr\/?p=259262\"\u003Eles-crises.fr\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E"}}