{"184173":{"id":"184173","parent":"0","time":"1610581698","url":"http:\/\/www.ism-france.org\/\/analyses\/Surpeuplement-et-siege-des-scenarios-de-pandemie-inquietants-a-Gaza-article-21329","category":"Palestine","title":"Surpeuplement et si\u00e8ge : des sc\u00e9narios de pand\u00e9mie inqui\u00e9tants \u00e0 Gaza","lead_image_url":"http:\/\/newsnet.fr\/img\/newsnet_184173_01895b.jpg","hub":"newsnet","url-explicit":"surpeuplement-et-siege-des-scenarios-de-pandemie-inquietants-a-gaza","admin":"newsnet","views":"11","priority":"2","length":"9091","lang":"","content":"\u003Cp\u003EPar Yousef Aljamal\u003Cbr \/\u003E\n\u003Ci\u003EAvec le d\u00e9clenchement de la pand\u00e9mie COVID-19, la situation catastrophique dans la bande de Gaza s'aggrave et exige une intervention imm\u00e9diate de la communaut\u00e9 internationale.\u003C\/i\u003E\u003Cbr \/\u003E\n06.01.2021 - La bande de Gaza, une enclave c\u00f4ti\u00e8re de 41km de long, qui abrite plus de 2,1 millions de Palestiniens, dont 75% sont des r\u00e9fugi\u00e9s, a \u00e9t\u00e9 l'un des derniers territoires \u00e0 \u00eatre touch\u00e9 par la pand\u00e9mie COVID-19 en raison de son isolement et de son si\u00e8ge qui durent depuis 13 ans.\u003C\/p\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_184173_d8f912.jpg\" \/\u003E\u003Cp\u003EUn homme portant un masque passe devant une fresque repr\u00e9sentant un virus pour attirer l'attention et sensibiliser \u00e0 la lutte contre la pand\u00e9mie de coronavirus dans la bande de Gaza, le 3 octobre 2020. Photo par Mustafa Hassona, Anadulu Images.\u003Cbr \/\u003E\nLorsque le COVID-19 est apparu, certains pensaient que Gaza \u00e9tait largement immunis\u00e9e contre le virus et que le fardeau de la pand\u00e9mie mondiale lui serait \u00e9pargn\u00e9. Les enfants n\u00e9s \u00e0 Gaza en 2007, l'ann\u00e9e o\u00f9 le si\u00e8ge a \u00e9t\u00e9 officiellement impos\u00e9, ont maintenant moins de 13 ans. C'est la dur\u00e9e du si\u00e8ge - un si\u00e8ge qui, ironiquement, a d'abord prot\u00e9g\u00e9 Gaza de la pand\u00e9mie mondiale, mais, h\u00e9las, pas pour tr\u00e8s longtemps.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECe m\u00eame si\u00e8ge qui a stopp\u00e9 l'arriv\u00e9e de la pand\u00e9mie \u00e0 Gaza pendant quelques mois a transform\u00e9 la vie des Palestiniens en une souffrance permanente. Depuis 2007, Gaza est pratiquement coup\u00e9e du reste du monde. Cependant, le si\u00e8ge et sa protection temporelle contre le virus n'ont pas dur\u00e9 longtemps : le premier cas de transmission au sein de la communaut\u00e9 a \u00e9t\u00e9 enregistr\u00e9 \u00e0 Gaza fin ao\u00fbt 2020.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa r\u00e9cente augmentation du nombre de patients atteints de COVID-19 dans l'enclave c\u00f4ti\u00e8re est inqui\u00e9tante pour plusieurs raisons.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EUne infrastructure sanitaire fragile\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELors de ses trois attaques isra\u00e9liennes majeures sur Gaza en 2008, 2012 et 2014, Isra\u00ebl a pris pour cible des dizaines d'\u00e9tablissements de sant\u00e9, y compris des \u00e9quipes m\u00e9dicales, des ambulances, des h\u00f4pitaux et des laboratoires.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEn 2014, une enqu\u00eate d'Amnesty International a \u003Ca href=\"https:\/\/www.amnesty.org\/en\/latest\/news\/2014\/08\/mounting-evidence-deliberate-attacks-gaza-health-workers-israeli-army\"\u003Er\u00e9v\u00e9l\u00e9\u003C\/a\u003E que les forces isra\u00e9liennes ont d\u00e9lib\u00e9r\u00e9ment men\u00e9 des attaques contre des professionnels de la sant\u00e9 \u00e0 Gaza, qui ont entra\u00een\u00e9 la mort de six personnes.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u00ab \u003Ci\u003ELes descriptions d\u00e9chirantes faites par les ambulanciers et autres m\u00e9decins de la situation totalement impossible dans laquelle ils doivent travailler, avec des bombes et des balles qui tuent ou blessent leurs coll\u00e8gues alors qu'ils tentent de sauver des vies, d\u00e9peignent une sombre r\u00e9alit\u00e9 de la vie \u00e0 Gaza\u003C\/i\u003E \u00bb, a d\u00e9clar\u00e9 Philip Luther, directeur du programme Moyen-Orient et Afrique du Nord d'Amnesty International.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe ciblage des infrastructures de sant\u00e9 d\u00e9j\u00e0 fragiles a eu des cons\u00e9quences catastrophiques pour la population de Gaza. Aujourd'hui, \u00e0 Gaza, des milliers de patients, y compris des canc\u00e9reux, n'ont pas acc\u00e8s aux m\u00e9dicaments dont ils ont cruellement besoin. Actuellement, des milliers de canc\u00e9reux de Gaza re\u00e7oivent des traitements en Cisjordanie, o\u00f9 ils demandent des permis isra\u00e9liens pour entrer \u00e0 J\u00e9rusalem.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDans de nombreux cas, ils re\u00e7oivent un refus pour \"raisons de s\u00e9curit\u00e9\", une explication utilis\u00e9e par les autorit\u00e9s isra\u00e9liennes qui peut \u00eatre interpr\u00e9t\u00e9e de mani\u00e8re tr\u00e8s vague.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa politique isra\u00e9lienne qui consiste \u00e0 refuser aux Palestiniens de Gaza le droit de se rendre en Cisjordanie \u00e0 des fins m\u00e9dicales ou sociales \u00e9quivaut \u00e0 une punition collective. Des centaines de Palestiniens sont morts en attendant ces permis et des milliers de familles palestiniennes ont \u00e9t\u00e9 s\u00e9par\u00e9es \u00e0 cause de cette politique isra\u00e9lienne.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEn outre, de nombreux m\u00e9dicaments de base ne sont pas disponibles \u00e0 Gaza. \u003Ca href=\"https:\/\/www.aljazeera.com\/news\/2020\/11\/23\/gaza-declares-covid-19-disaster-with-health-system-near-collapse\"\u003ETrente-deux pour cent\u003C\/a\u003E des m\u00e9dicaments de base ne sont pas disponibles dans les r\u00e9serves du minist\u00e8re palestinien de la Sant\u00e9 \u00e0 Gaza, et 62 % des m\u00e9dicaments et du mat\u00e9riel utilis\u00e9s par les laboratoires m\u00e9dicaux manquent.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa bande de Gaza manque de g\u00e9n\u00e9rateurs d'oxyg\u00e8ne, de ventilateurs, d'\u00e9quipements de protection individuelle et de produits d'hygi\u00e8ne. Les r\u00e9cents dons de certains de ces \u00e9quipements indispensables par le Kowe\u00eft, le Qatar, les \u00c9mirats arabes unis, la Malaisie et la Turquie peuvent att\u00e9nuer la crise, mais ils ne la r\u00e9soudront pas.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EIronie du sort, le seul g\u00e9n\u00e9rateur d'oxyg\u00e8ne dans la zone centrale de la bande de Gaza \u00e0 l'h\u00f4pital Al-Aqsa a cess\u00e9 de fonctionner le 10 novembre 2020, aggravant la situation des patients qui ont besoin d'oxyg\u00e8ne, en particulier les patients COVID-19.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDeux h\u00f4pitaux ont \u00e9t\u00e9 affect\u00e9s au traitement des patients COVID-19, l'h\u00f4pital europ\u00e9en de Gaza et l'h\u00f4pital de l'Amiti\u00e9 turque. Cependant, le nombre de patients est en augmentation, et les h\u00f4pitaux qui ne disposent que de 100 unit\u00e9s de soins intensifs au total peuvent difficilement suivre, compte tenu de leur capacit\u00e9 limit\u00e9e et du fait qu'ils occupent d\u00e9j\u00e0 90 % des lits.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"https:\/\/ibb.co\/wwtn7pk\"\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_184173_01895b.jpg\" \/\u003E\u003C\/a\u003E\u003Cbr \/\u003E\n\u003Csmall\u003EDes fonctionnaires du minist\u00e8re palestinien de la Sant\u00e9 font des pr\u00e9l\u00e8vements sur les Palestiniens qui vivent au camp de Jabalia pour le test COVID-19, dans la ville de Gaza, le 30 octobre 2020. Photo par Ali Jadallah, Anadolu Images.\u003C\/small\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EPic dans les cas de COVID-19\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDes chiffres inqui\u00e9tants sont apparus dans la bande de Gaza ces derniers jours, avec des centaines de personnes qui contractent le virus chaque jour. Pr\u00e8s d'un test sur quatre effectu\u00e9 par le minist\u00e8re de la Sant\u00e9 \u00e9tait positif le 22 novembre 2020. Au 6 d\u00e9cembre 2021, 43.134 Palestiniens de Gaza avaient \u00e9t\u00e9 test\u00e9s positifs, 404 \u00e9taient d\u00e9c\u00e9d\u00e9s et 9.308 cas \u00e9taient toujours actifs.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa hausse du nombre de cas ne peut pas \u00eatre consid\u00e9r\u00e9e ind\u00e9pendamment de la r\u00e9alit\u00e9 de Gaza, o\u00f9 75% de la population est constitu\u00e9e de r\u00e9fugi\u00e9s vivant dans huit camps. Le fait que Gaza soit l'un des endroits les plus dens\u00e9ment peupl\u00e9s de la plan\u00e8te, avec une moyenne de 5.000 personnes au km\u00b2, a largement contribu\u00e9 \u00e0 cette situation. En outre, il y a eu un manque important d'implication dans les mesures de distanciation sociale, les mesures d'hygi\u00e8ne et le port de masques.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EAvec le d\u00e9clenchement de la pand\u00e9mie de COVID-19, la situation catastrophique dans la bande de Gaza exige que la communaut\u00e9 internationale et les parties concern\u00e9es interviennent imm\u00e9diatement pour mettre fin \u00e0 une catastrophe imminente, et fassent pression sur Isra\u00ebl pour qu'il autorise l'entr\u00e9e de fournitures m\u00e9dicales par ailleurs refus\u00e9es sous pr\u00e9texte de s\u00e9curit\u00e9.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EL'Organisation mondiale de la sant\u00e9 (OMS) doit faire pression sur les autorit\u00e9s isra\u00e9liennes pour qu'elles mettent fin \u00e0 leurs restrictions et veillent \u00e0 ce que l'enclave c\u00f4ti\u00e8re et les territoires palestiniens obtiennent leur part de vaccins.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EMalheureusement, l'Allemagne a r\u00e9cemment d\u00e9cid\u00e9 d'inclure Isra\u00ebl dans son programme de vaccination, mais pas les Palestiniens qui vivent sous les complications de l'occupation, du si\u00e8ge, des restrictions impos\u00e9es \u00e0 leurs d\u00e9placements et de l'effondrement du syst\u00e8me de sant\u00e9.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EL'Allemagne doit inclure les Palestiniens dans ses plans de distribution de vaccins car les pand\u00e9mies ont prouv\u00e9 qu'elles ne sont pas discriminatoires envers les personnes et qu'elles transcendent les fronti\u00e8res des entit\u00e9s et des \u00c9tats.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa r\u00e9cente augmentation du nombre de cas de COVID-19 \u00e0 Gaza a pouss\u00e9 les autorit\u00e9s locales du Hamas \u00e0 imposer un couvre-feu les vendredis et samedis afin de tenter d'arr\u00eater la propagation du virus. De telles mesures peuvent limiter la propagation du virus, mais avec 35 % des cas test\u00e9s revenant positifs, la situation semble plus catastrophique qu'on ne le pensait.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EMort et pauvret\u00e9\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EM\u00eame avant le d\u00e9clenchement de la pand\u00e9mie dans les territoires palestiniens, des centaines de patients ont perdu la vie aux postes de contr\u00f4le et en raison de l'absence de permis ou de la fermeture des fronti\u00e8res. L'apparition du COVID-19 \u00e0 Gaza a rendu la situation aux fronti\u00e8res encore plus compliqu\u00e9e, le point de passage de Rafah reliant Gaza \u00e0 l'\u00c9gypte \u00e9tant ferm\u00e9 plus souvent pour freiner la propagation du virus.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELes fermetures r\u00e9p\u00e9t\u00e9es des fronti\u00e8res n'ont fait qu'empirer la situation des Palestiniens qui pr\u00e9voyaient de quitter ou de retourner \u00e0 Gaza, en particulier des patients, dont beaucoup n'avaient plus d'argent alors qu'ils attendaient la r\u00e9ouverture des fronti\u00e8res.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEn termes \u00e9conomiques, \u003Ca href=\"https:\/\/gisha.org\/updates\/11275\"\u003Eselon\u003C\/a\u003E le Bureau central palestinien des statistiques (PCBS), m\u00eame avant le d\u00e9clenchement de la pand\u00e9mie dans la bande de Gaza, 26.000 Palestiniens avaient perdu leur emploi en mars 2020, le taux de ch\u00f4mage s'\u00e9levant \u00e0 45,5% dans la population g\u00e9n\u00e9rale et \u00e0 62,1% chez les femmes.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ESource : \u003Ca href=\"https:\/\/politicstoday.org\/overcrowded-and-under-siege-worrying-pandemic-scenarios-in-gaza\"\u003EPolitics today\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ETraduction : MR pour ISM\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/www.ism-france.org\/\/analyses\/Surpeuplement-et-siege-des-scenarios-de-pandemie-inquietants-a-Gaza-article-21329\"\u003Eism-france.org\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E"}}