{"184396":{"id":"184396","parent":"182282","time":"1610987049","url":"http:\/\/www.francesoir.fr\/societe-sante\/pfizer-avait-pourtant-tout-prepare-lanvers-du-decor-sur-le-retard-du-vaccin","category":"documentaires","title":"Pfizer avait pourtant tout pr\u00e9par\u00e9 ! L'Anvers du d\u00e9cor sur le retard du vaccin","image":"http:\/\/newsnet.fr\/img\/newsnet_184396_7118c7.png","hub":"newsnet","url-explicit":"pfizer-avait-pourtant-tout-prepare-l-anvers-du-decor-sur-le-retard-du-vaccin","admin":"newsnet","views":"186","priority":"2","length":"12257","lang":"","content":"\u003Cp\u003EPfizer a annonc\u00e9 que les livraisons des vaccins pourraient avoir 3 \u00e0 4 semaines de retard d\u00fb \u00e0 des travaux dans l'usine de Puurs, dans la province d'Anvers en Belgique, plus connue pour ses diamants.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EUne s\u00e9rie d'\u00e9v\u00e8nements entachent la chaine logistique du vaccin et la derni\u00e8re information qui \u00e9voque un retard de livraison du vaccin et serait imputable \u00e0 des travaux conduits dans l'usine, para\u00eet pour le moins surprenante. Et surtout co\u00efncide avec les retours des premi\u00e8res vaccinations (avec entre autres, leurs lots d'effets secondaires notables dont 23 d\u00e9c\u00e8s en Norv\u00e8ge, une annonce d'experts chinois mettant en garde contre le vaccin \u00e0 ARNm...). Les pays en attente de livraison ont d\u00e9j\u00e0 exprim\u00e9 leur insatisfaction et certaines agences sanitaires - comme au Royaume-Uni - ont d\u00e9j\u00e0 d\u00e9cid\u00e9 de ne faire qu'une seule injection alors que Pfizer en recommandait deux. De son c\u00f4t\u00e9 Pfizer assure que les retards de livraison seront limit\u00e9s \u00e0 une semaine.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ERevenons sur les \u00e9v\u00e8nements:\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ED\u00e9but d\u00e9cembre, une\u003C\/b\u003E \u003Ca href=\"https:\/\/www.francesoir.fr\/societe-science-tech\/lagence-europeenne-du-medicament-victime-dune-cyberattaque-visant-les-donnees\"\u003Ecyberattaque contre l'Agence europ\u00e9enne\u003C\/a\u003E \u003Cb\u003Edes m\u00e9dicaments\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe 9 d\u00e9cembre dernier, alors en plein d\u00e9but de la logistique pour la campagne vaccinale, l'\u003Cb\u003EAgence Europ\u00e9enne des m\u00e9dicament (EMA) indiquait avoir fait\u003C\/b\u003E \u003Ca href=\"https:\/\/www.ema.europa.eu\/en\/news\/cyberattack-european-medicines-agency\"\u003El'objet d'une cyberattaque\u003C\/a\u003E. L'Agence a rapidement ouvert une enqu\u00eate approfondie, en \u00e9troite coop\u00e9ration avec les forces de l'ordre et d'autres entit\u00e9s concern\u00e9es \u003Cb\u003Een d\u00e9clarant que des information concernaient les vaccins anti-Covid-19 Pfizer-BioNTech et Moderna.\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECette semaine, les investigations ont montr\u00e9 que \u003Ci\u003E\u00ab certains documents relatifs aux traitements et vaccins anti-Covid-19 auxquels on a acc\u00e9d\u00e9 ill\u00e9galement ont fait l'objet de fuites sur internet \u00bb\u003C\/i\u003E.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe 15 janvier, l'EMA d\u00e9clarait que \u003Ci\u003E\u00ab les documents ont \u00e9t\u00e9 manipul\u00e9s et diffus\u00e9s en ligne de fa\u00e7on \u00e0 casser la confiance du public envers les vaccins. \u00bb\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EFranceSoir ainsi que NOS, la t\u00e9l\u00e9vision publique n\u00e9erlandaise ont vu les documents publi\u00e9s en ligne qui \u003Cb\u003Emontrent que la Commission europ\u00e9enne aurait fait pression sur l'EMA pour l'inciter \u00e0 approuver d\u00e8s que possible les vaccins\u003C\/b\u003E. De plus une source non identifi\u00e9e cit\u00e9e par la t\u00e9l\u00e9vision et par d'autres m\u00e9dias allemands a affirm\u00e9 qu'un \u003Ci\u003E\u00ab service de renseignement \u00e9tranger \u00bb\u003C\/i\u003E \u00e9tait derri\u00e8re le piratage.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EParmi ces documents figuraient des mails confidentiels \u00e0 usage interne dat\u00e9s de novembre sur \u003Ci\u003E\"le processus d'\u00e9valuation des vaccins\"\u003C\/i\u003E, a ajout\u00e9 l'agence dans un communiqu\u00e9. \u003Ci\u003E\u00ab Certains de ces courriers ont \u00e9t\u00e9 manipul\u00e9s par les auteurs [de la cyberattaque] avant leur publication d'une mani\u00e8re susceptible de miner la confiance dans les vaccins \u00bb\u003C\/i\u003E, selon l'agence.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EToutefois, \u003Cb\u003Edans un \u00e9change avec \u003Ca href=\"https:\/\/www.lemonde.fr\/planete\/article\/2021\/01\/16\/vaccins-ce-que-disent-les-documents-voles-a-l-agence-europeenne-des-medicaments_6066502_3244.html\"\u003ELe Monde ce 16 janvier\u003C\/a\u003E, l'EMA reconna\u00eet que\u003C\/b\u003E \u003Ci\u003E\u003Cb\u003E\u00ab les courriels divulgu\u00e9s refl\u00e8tent les probl\u00e8mes et les discussions qui ont eu lieu \u00bb\u003C\/b\u003E\u003C\/i\u003E.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EUn retard dans la livraison redout\u00e9 de 3 \u00e0 4 semaines\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EPfizer-BioNTech, le laboratoire am\u00e9ricain qui produit son vaccin contre le Covid-19, a annonc\u00e9 vendredi 15 janvier que ses livraisons de vaccins en dehors des \u00c9tats-Unis allaient ralentir fin janvier-d\u00e9but f\u00e9vrier. \u003Cb\u003ELe motif invoqu\u00e9 : des travaux dans une de ses usines de production \u00e0 Puurs\u003C\/b\u003E, en Belgique. Apr\u00e8s les vives inqui\u00e9tudes dans les pays de l'Union europ\u00e9enne alors que les variants du virus apparaissent, ce retard initialement estim\u00e9 de 3 \u00e0 4 semaines ne serait finalement que d'une semaine, selon le dernier communiqu\u00e9 de la firme pharmaceutique. Un retard justifi\u00e9 par des modifications \u00e0 effectuer dans \u003Cb\u003Ela cha\u00eene de production de l'usine, qui doit \u00eatre r\u00e9nov\u00e9e\u003C\/b\u003E. Pfizer pr\u00e9cise \u00e9galement que ces modifications \u00ab n\u00e9cessitent des approbations r\u00e9glementaires suppl\u00e9mentaires \u00bb sans les sp\u00e9cifier.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDans un premier temps, le minist\u00e8re de la Sant\u00e9 allemand avait communiqu\u00e9 que \u003Ci\u003E\u00ab la Commission europ\u00e9enne et les Etats membres avaient \u00e9t\u00e9 inform\u00e9s que Pfizer ne serait pas en mesure de respecter pleinement les quantit\u00e9s promises pour les trois \u00e0 quatre prochaines semaines \u00bb.\u003C\/i\u003E Cependant, ce 16 janvier, Pfizer expliquait dans un communiqu\u00e9 que \u00ab le retour \u00e0 la normale est pr\u00e9vu la semaine du 25 janvier \u00bb, disant aussi \u00ab avoir d\u00e9velopp\u00e9 un plan qui permettra d'augmenter les capacit\u00e9s de fabrication en Europe et de fournir beaucoup plus de doses au deuxi\u00e8me trimestre \u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ED\u00e8s l'annonce impr\u00e9cise de ce vendredi, plusieurs pays s'attendaient \u00e0 un rationnement des livraisons d\u00e9but f\u00e9vrier, ajoutant au d\u00e9fi logistique un rebondissement psychologique. Pfizer a sign\u00e9 un contrat avec l'UE pour 600 millions de doses en 2020 dont 75 millions au second trimestre. Aucune information publique n'a filtr\u00e9 sur le nombre de doses pr\u00e9vues au premier trimestre\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa France a d\u00e9j\u00e0 re\u00e7u 1.5 million de doses du vaccin Pfizer-BioNTech et en attendait 520 000 la semaine prochaine. Plus de 318 000 personnes ont d\u00e9j\u00e0 re\u00e7u une premi\u00e8re injection du vaccin et 500 000 ont pris rendez-vous pour \u00eatre vaccin\u00e9es entre le 18 janvier et le 4 f\u00e9vrier.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe minist\u00e8re de la Sant\u00e9 expliquait \u00e0 FranceInfo que \"\u003Ci\u003ESi le d\u00e9ploiement global de notre campagne vaccinale n'est pas remis en cause par cette inflexion dans les livraisons, du fait du syst\u00e8me privil\u00e9gi\u00e9 par la France, qui pr\u00e9voyait une gestion des livraisons anticipant d'\u00e9ventuels retards de production, cette forte baisse obligera le gouvernement \u00e0 ajuster le rythme des vaccinations dans les semaines \u00e0 venir\u003C\/i\u003E\".\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EDes travaux qui arrivent \u00e0 point\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EL'annonce des travaux de l'usine est surprenant car le directeur g\u00e9n\u00e9ral de Pfizer \u00e0 Puurs expliquait au trimestre dernier qu'il attendait avec impatience le premier jour de distribution dans l'Europe des vaccins pfizer. \u003Ca href=\"https:\/\/www.hln.be\/binnenland\/eerste-coronavaccins-uit-puurs-onderweg-voor-verdeling-over-heel-europa-dit-is-een-dag-waar-we-met-z-n-allen-naar-hebben-uitgekeken~aabab364\/?referrer=https%3A%2F%2Fwww.google.fr%2F&referrer=https%3A%2F%2Ft.co%2F\"\u003EDans un message vid\u00e9o\u003C\/a\u003E, il se dit r\u00e9jouit du d\u00e9but de la fourniture europ\u00e9enne du vaccin corona. \u00abC'est le d\u00e9but d'un nouveau chapitre: les premi\u00e8res doses de vaccin, fabriqu\u00e9es \u00e0 Puurs, partent d\u00e9sormais pour tant de pays europ\u00e9ens.\u00bb Il exprime un mot suppl\u00e9mentaire de remerciement pour le personnel de Puurs. \u00ab \u003Ci\u003EJe suis extr\u00eamement fier et reconnaissant, notamment gr\u00e2ce aux plus de 3 000 employ\u00e9s de Pfizer Puurs qui font la diff\u00e9rence jour et nuit. C'est leur conviction, la croyance en la science, qui les a propuls\u00e9s vers l'avant pendant des mois.\u003C\/i\u003E \u00bb\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe vaccin d\u00e9velopp\u00e9 par Pfizer avec BioNTech a \u003Ca href=\"https:\/\/www.hln.be\/medisch\/europese-commissie-laat-pfizer-vaccin-toe-in-eu-beslissend-moment~aa2cf977\"\u003Ere\u00e7u\u003C\/a\u003E lundi une autorisation de mise sur le march\u00e9 \u003Ca href=\"https:\/\/www.hln.be\/medisch\/europese-commissie-laat-pfizer-vaccin-toe-in-eu-beslissend-moment~aa2cf977\"\u003Econditionnelle dans l'Union europ\u00e9enne\u003C\/a\u003E. Cela fait du vaccin am\u00e9ricano-allemand le premier \u00e0 \u00eatre utilis\u00e9 sur le march\u00e9 europ\u00e9en et donc \u00e9galement belge. \"Aujourd'hui, nous ajoutons un chapitre important \u00e0 une r\u00e9ussite europ\u00e9enne\", a annonc\u00e9 la d\u00e9cision de la pr\u00e9sidente de la Commission europ\u00e9enne, Ursula von der Leyen.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDans ce m\u00eame article on peut lire que \u003Cb\u003Ele 20 d\u00e9cembre, l'Agence europ\u00e9enne des m\u00e9dicaments a \u00e9galement donn\u00e9 une recommandation positive pour l'autorisation de mise sur le march\u00e9 au vaccin Pfizer\u003C\/b\u003E. L'EMA a aussi d\u00e9clar\u00e9 que \u00ab l'examen approfondi de l'EMA nous permet de garantir en toute confiance aux citoyens europ\u00e9ens que ce vaccin est s\u00fbr, efficace et r\u00e9pond aux normes de qualit\u00e9 n\u00e9cessaires\u00bb,\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEn effet, un lancement de trois jours de campagnes de vaccination \u00e0 travers l'Union europ\u00e9enne d\u00e9butera le 27 d\u00e9cembre. \u00ab \u003Ci\u003ELes doses du vaccin seront disponibles pour tous les \u00c9tats membres en m\u00eame temps dans les m\u00eames conditions\u003C\/i\u003E \u00bb a d\u00e9clar\u00e9 von der Leyen, pr\u00e9sident de l'EMA.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ETout \u00e9tait dans les starting blocks pour commencer la livraison selon le PDG de BioNTech et commencer la vaccination le 27 d\u00e9cembre.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003E\u00c0 aucun moment il n'a \u00e9t\u00e9 fait mention de possible travaux ou ajustements ni par le personnel de Pfizer ou l'EMA. Tout semblait pr\u00eat.\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ELe chantier de l'usine Pfizer de Puurs a commenc\u00e9 en septembre 2018,\u003C\/b\u003E tel qu'en t\u00e9moigne ce tweet o\u00f9 l'on peut apercevoir en arri\u00e8re-plan la nouvelle usine sur \u003Cb\u003Ela production et l'emballage de m\u00e9dicaments injectables.\u003C\/b\u003E Les messages r\u00e9cents laissaient sous-entendre que ces travaux \u00e9taient achev\u00e9s, et \u00e0 moins qu'ils aient \u00e9t\u00e9 mal r\u00e9alis\u00e9s ou incomplets, il est plus que surprenant que des travaux soient \u00e0 nouveau n\u00e9cessaires.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/img\/newsnet_184396_7118c7.png\" \/\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ELe site de Pfizer \u00e0 Puurs se pr\u00e9pare \u00e0 produire des centaines de millions de doses, \u003Ca href=\"https:\/\/www.lalibre.be\/planete\/sante\/le-site-de-pfizer-a-puurs-se-prepare-a-produire-des-centaines-de-millions-de-doses-5fa97ad39978e20e7059d09d\"\u003Epeut-on lire dans un article de novembre 2020\u003C\/a\u003E.\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EBelga rajoute : \u003Ci\u003Ele site de Puurs, en province d'Anvers, est un des deux sites du groupe pharmaceutique am\u00e9ricain Pfizer choisi pour produire le vaccin actuellement en cours de d\u00e9veloppement contre la Covid-19. Pfizer, associ\u00e9 \u00e0 l'allemand BioNtech, pr\u00e9voit de fournir jusqu'\u00e0 1,3 milliard de doses en 2021.\u003C\/i\u003E 150 personnes embauch\u00e9es \u00e0 Puurs.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EAucune information n'avait donc filtr\u00e9 sur de quelconques travaux. La r\u00e9ponse se trouverait-elle dans les documents qui ont fuit\u00e9 sur Internet ?\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECertains des documents qui ont fuit\u00e9 apportent des compl\u00e9ments d'information aux nombreuses questions que les autorit\u00e9s avaient pos\u00e9es, mais qui n'apparaissaient pas dans les documents publi\u00e9s par Pfizer, ni plus dans les publications scientifiques en soutien de l'efficacit\u00e9 et de l'innocuit\u00e9 suppos\u00e9es de ces vaccins.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EL'EMA \u003Cb\u003Eadmet donc ce jour\u003C\/b\u003E que les documents divulgu\u00e9s \u003Cb\u003Erefl\u00e8tent bien les discussions\u003C\/b\u003E qui se sont tenues \u003Cb\u003Esans parler du contenu.\u003C\/b\u003E Ils omettent donc de parler des tr\u00e8s \u003Cb\u003Enombreux \u00e9l\u00e9ments\u003C\/b\u003E entrant dans la \u003Cb\u003Ecomposition des vaccins\u003C\/b\u003E \u00e9valu\u00e9s comme \u003Cb\u003Ecanc\u00e9rig\u00e8nes et des risques d'enc\u00e9phalites\u003C\/b\u003E. Il est \u00e0 noter que de nombreux cas d'enc\u00e9phalopathie dans le monde ont \u00e9t\u00e9 observ\u00e9s. Nous rel\u00e8verons aussi qu'aucune \u00e9tude n'a \u00e9t\u00e9 men\u00e9e pour \u00e9valuer les propri\u00e9t\u00e9s canc\u00e9rig\u00e8nes de ce vaccin en particulier, et des vaccins \u00e0 ARN en g\u00e9n\u00e9ral, th\u00e9rapie pourtant \u00e9labor\u00e9e depuis 20 ans.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELes premiers retours de vaccination montrent qu'en Isra\u00ebl la \u003Cb\u003Econtamination continue\u003C\/b\u003E alors que 20% de la population est vaccin\u00e9e et ils sont toujours confin\u00e9s. De plus, \u003Ca href=\"https:\/\/www.bloomberg.com\/news\/articles\/2021-01-15\/norway-warns-of-vaccination-risks-for-sick-patients-over-80\"\u003E23 personnes seraient d\u00e9c\u00e9d\u00e9es\u003C\/a\u003E dans des Ehpads en Norv\u00e8ge. Les signalements d'effets secondaires sont aussi nombreux.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ESerait-il envisageable que l'EMA confront\u00e9e \u00e0 la divulgation cette semaine des donn\u00e9es pirat\u00e9es ait demand\u00e9 des informations compl\u00e9mentaires \u00e0 Pfizer ? Rappelons que Pfizer a d\u00e9clar\u00e9 \u00e9tudier les 23 d\u00e9c\u00e8s en Norv\u00e8ge. Devant ces nouvelles demandes de remont\u00e9es directes de pharmacovigilance, ne serait-ce pas \u003Cb\u003Ela super usine de Purrs qui serve d'excuse pour temporiser\u003C\/b\u003E alors que tout le monde \u00e9tait pr\u00eat \u00e0 affronter un challenge logistique \u003Cb\u003E?\u003C\/b\u003E Rappelons que Pfizer n'a pas fourni de preuves factuelles du besoin de ces travaux et qu'\u00e0 aucun moment cela n'est apparu dans les diverses communications pr\u00e9c\u00e9dentes. Contact\u00e9 par la r\u00e9daction, un expert de la production de m\u00e9dicament nous dit \u00ab \u003Ci\u003Ece genre de fermeture d'usine nous ferait plut\u00f4t penser \u00e0 celles que l'on observe lorsqu'une contamination au sein des unit\u00e9s de production contraint ces derni\u00e8res \u00e0 \u00eatre arr\u00eat\u00e9e dans l'urgence.\u00bb\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EAu regard de \u003Cb\u003El'opacit\u00e9 dont est coutumi\u00e8re l'entreprise Pfizer\u003C\/b\u003E, ne serait-il pas plus probant qu'une contamination ait affect\u00e9e l'usine de Puurs ? De l\u00e0 \u00e0 franchir le gu\u00e9, il n'y a qu'un pas.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/www.francesoir.fr\/societe-sante\/pfizer-avait-pourtant-tout-prepare-lanvers-du-decor-sur-le-retard-du-vaccin\"\u003Efrancesoir.fr\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E"}}