{"185894":{"id":"185894","parent":"185722","time":"1613952370","url":"http:\/\/www.mondialisation.ca\/joe-biden-et-la-fermeture-de-guantanamo\/5653942","category":"USA","title":"Joe Biden et la fermeture de Guantanamo","image":"http:\/\/newsnet.fr\/img\/newsnet_185894_984f59.png","hub":"newsnet","url-explicit":"joe-biden-et-la-fermeture-de-guantanamo","admin":"newsnet","views":"7","priority":"2","length":"5334","lang":"","content":"\u003Cp\u003EPar \u003Ca href=\"https:\/\/www.mondialisation.ca\/author\/german-gorraiz-lopez-2\"\u003EGerm\u00e1n Gorraiz L\u00f3pez\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_185894_984f59.png\" \/\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EGuantanamo (Gitmo pour les Nord-Am\u00e9ricains), serait, en devenant un anachronisme typique de la p\u00e9riode sovi\u00e9tique (goulags), devenu la cible des critiques d'organisations humanitaires, comme Code Pink, Human Rights Watch (HRW) et Amnesty International (AI), qui ont d\u00e9nonc\u00e9 des pratiques inacceptables pour la dignit\u00e9 humaine (privation de sommeil, enfermement de prisonniers nus dans des chambres froides, interrogatoires ext\u00e9nuants et suicides) tout revenant cher.\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa d\u00e9rive totalitaire des Etats-Unis. Le terme dystopie a \u00e9t\u00e9 invent\u00e9 \u00e0 la fin du 19\u00e8me si\u00e8cle par John Stuart Mill en contraste avec le terme utopie, utilis\u00e9 par Thomas More pour d\u00e9signer un lieu ou une soci\u00e9t\u00e9 id\u00e9ale et ce serait une utopie n\u00e9gative o\u00f9 la r\u00e9alit\u00e9 se produit en termes antagonistes \u00e0 ceux d'un id\u00e9al de soci\u00e9t\u00e9. Les dystopies se situent dans des environnements ferm\u00e9s ou claustrophobes encadr\u00e9s dans des syst\u00e8mes antid\u00e9mocratiques o\u00f9 l'\u00e9lite dirigeante croit qu'elle est investie du droit d'envahir tous les domaines de la r\u00e9alit\u00e9 dans ses plans physique et virtuel et m\u00eame dans le nom de la s\u00fbret\u00e9 sacr\u00e9e de l'Etat pour \u00e9liminer le principe de l'inviolabilit\u00e9 (habeas corpus) des personnes qui sont tous les sympt\u00f4mes d'une d\u00e9rive totalitaire ult\u00e9rieure du syst\u00e8me.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EAinsi, dans les sous-sols de l'establishment, un v\u00e9ritable coup d'Etat virtuel se forgeait qui se serait d\u00e9clench\u00e9 dans l'attaque violente contre les tours jumelles du 9\/11, attribu\u00e9e \u00e0 Al-Qa\u00efda. La lutte contre l'Axe du mal a depuis \u00e9t\u00e9 mise en œuvre comme leitmotiv pour cacher le mandat d\u00e9sastreux de George W. Busch en Irak, Iran et Cor\u00e9e du Nord, en intronisant Ben Laden comme ic\u00f4ne de l'Empire du Mal.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EUn mois apr\u00e8s l'attaque du 11\/09, le gouvernement de George W. Bush a secr\u00e8tement d\u00e9cid\u00e9 d'annuler l'une des principales protections constitutionnelles de ce pays (habeas corpus) par le biais de la loi dite \u00abUSA-Patriot Act\u00bb en justifiant sa \u00ablutte contre le terrorisme\u00bb, selon des documents officiels r\u00e9v\u00e9l\u00e9s fin 2005 dans une s\u00e9rie de reportages dans le \u003Ci\u003ENew York Times\u003C\/i\u003E. Le journal a parl\u00e9 de l'existence d'un programme d'\u00e9coute \u00e9lectronique confidentiel pour surveiller les mails et les appels t\u00e9l\u00e9phoniques dans le monde en \u00e9tant l'h\u00e9ritier de l'unit\u00e9 de contre-espionnage cr\u00e9\u00e9e par Donald Rumsfeld et connue sous le nom de Talon (Threat and Local Observation Notice). En outre, selon le m\u00e9dia am\u00e9ricain, depuis 2002, la Section de soutien strat\u00e9gique (SSB)\u00bb a \u00e9t\u00e9 cr\u00e9\u00e9 par Donald Rumsfeld et elle a fonctionn\u00e9 clandestinement sans limitations l\u00e9gales et sous les ordres du secr\u00e9taire \u00e0 la D\u00e9fense. Ses actions seraient les \u00e9pisodes sanglants de violation des droits de l'homme \u00e0 Abou Ghraib et \u00e0 Guantanamo.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EL'image des Etats-Unis est en baisse dans le monde suite aux violations des droits humains \u00e0 Abu Ghraib et Guantanamo. L'une des premi\u00e8res d\u00e9cisions de Barack Obama, apr\u00e8s son investiture en 2009, a \u00e9t\u00e9 de signer un d\u00e9cret pour fermer la prison de la base navale de Guantanamo sur un an. Au cours de son deuxi\u00e8me mandat, ses conseillers \u00e9taient toujours \u00e0 la recherche de m\u00e9canismes juridiques pour mettre fin aux \u00ablimbes juridiques\u00bb de Guantanamo, un espace virtuel fruit de l'ing\u00e9nierie juridique du soi-disant \u00abcomit\u00e9 de guerre\u00bb (nom de code du groupe restreint de juristes et de conseillers qui ont travaill\u00e9 sous les ordres de la Tro\u00efka form\u00e9e par Rumsfeld, Hayden et Cheney), v\u00e9ritables d\u00e9tenteurs du pouvoir pendant le mandat d\u00e9sastreux de George W. Bush. La majorit\u00e9 r\u00e9publicaine au Congr\u00e8s a poursuivi son travail perturbateur pour \u00e9viter la fermeture pr\u00e9vue de la prison. Le Congr\u00e8s am\u00e9ricain a approuv\u00e9 un amendement du d\u00e9put\u00e9 r\u00e9publicain Jackie Walorski qui interdit d'allouer des fonds pour le transfert des 56 d\u00e9tenus y\u00e9m\u00e9nites, invoquant \u00abl'effet de contagion possible de la cr\u00e9ation de groupes terroristes associ\u00e9s \u00e0 Al-Qa\u00efda au Y\u00e9men\u00bb. Le Congr\u00e8s a \u00e9galement rejet\u00e9 un amendement des d\u00e9mocrates ce qui a favoris\u00e9 le retard \u00absine die\u00bb de la fermeture pr\u00e9vue de Guantanamo.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ED'apr\u00e8s le rapport susmentionn\u00e9 de l'ONG Amnesty International, sur les 40 d\u00e9tenus, un seul a \u00e9t\u00e9 officiellement condamn\u00e9 et purge une peine. 15 restent incarc\u00e9r\u00e9s sans inculpation et pourraient \u00eatre lib\u00e9r\u00e9s et 24 sont dans les limbes juridiques, sans aucune accusation contre eux. Par cons\u00e9quent, Joe Biden pourrait nommer un responsable \u00e0 la Maison Blanche pour \u00e9laborer un plan de fermeture de la prison qui inclurait l'utilisation de fonds f\u00e9d\u00e9raux pour envoyer les 39 prisonniers sans charges actives en territoire \u00e9tranger et l'envoi de la seule personne condamn\u00e9e (Khaled Cheikh Mohammed, cerveau autoproclam\u00e9 du 11 septembre) \u00e0 une prison de haute s\u00e9curit\u00e9 aux Etats-Unis.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EGerm\u00e1n Gorraiz L\u00f3pez\u003C\/b\u003E\u003Ci\u003E, analyste politique\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa source originale de cet article est \u003Ca href=\"http:\/\/www.observateurcontinental.fr\/?module=articles&action=view&id=2455\"\u003EObservateur continental\u003C\/a\u003E\u003Cbr \/\u003E\nCopyright \u00a9 \u003Ca href=\"https:\/\/www.mondialisation.ca\/author\/german-gorraiz-lopez-2\"\u003EGerm\u00e1n Gorraiz L\u00f3pez\u003C\/a\u003E, \u003Ca href=\"http:\/\/www.observateurcontinental.fr\/?module=articles&action=view&id=2455\"\u003EObservateur continental\u003C\/a\u003E, 2021\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/www.mondialisation.ca\/joe-biden-et-la-fermeture-de-guantanamo\/5653942\"\u003Emondialisation.ca\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E"}}