{"191359":{"id":"191359","parent":"188328","time":"1624615404","url":"http:\/\/reseauinternational.net\/washington-utilise-la-turquie-comme-un-belier-geostrategique\/","category":"War","title":"Washington utilise la Turquie comme un b\u00e9lier g\u00e9ostrat\u00e9gique","image":"http:\/\/newsnet.fr\/img\/newsnet_191359_322726.jpg","hub":"newsnet","url-explicit":"washington-utilise-la-turquie-comme-un-belier-geostrategique","admin":"newsnet","views":"110","priority":"2","length":"3855","lang":"","content":"\u003Cp\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/img\/newsnet_191359_322726.jpg\" \/\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003Epar Strategika 51.\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EIl existe une volont\u00e9 manifeste au sein de l'Empire d'utiliser la Turquie comme une sorte de b\u00e9lier g\u00e9ostrat\u00e9gique pour enfoncer des verrous strat\u00e9giques. Apr\u00e8s l'interventionnisme militaire turc en Syrie et en Libye, la perc\u00e9e des milieux d'affaires turcs en Afrique et en Asie centrale, la Turquie pourrait jouer un r\u00f4le majeur en Afghanistan et dans l'ensemble du sous-continent indien.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa Turquie cherche \u00e0 pr\u00e9sent \u00e0 jouer un r\u00f4le de premier plan en Afghanistan apr\u00e8s le retrait de la majeure partie des forces US. La s\u00e9curisation de l'a\u00e9roport international de Kaboul devrait \u00eatre assur\u00e9e par des soci\u00e9t\u00e9s militaires priv\u00e9es turques ou carr\u00e9ment les forces arm\u00e9es turques. C\u00f4t\u00e9 turc, on s'attend \u00e0 une coop\u00e9ration militaire avanc\u00e9e avec le Pakistan, pays qui d\u00e9tient une influence politique et strat\u00e9gique majeure en Afghanistan et dont les \u00e9lites et la population sont fascin\u00e9s par le mod\u00e8le turc. Des forces hongroises pourraient assister les forces turques dans la gestion de la s\u00e9curit\u00e9 des infrastructures vitales et celle des missions diplomatiques.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELes officiels turcs ont balay\u00e9 d'un revers de la main la menace du mouvement des Talibans afghans, lequel demeure oppos\u00e9 au maintien de toute pr\u00e9sence militaire dans ce pays. Pour les Turcs, les Talibans, notamment les nouvelles g\u00e9n\u00e9rations de ce mouvement, sont fortement influenc\u00e9s par le rayonnement culturel turc dans le monde et seraient plus enclins \u00e0 respecter la Turquie et \u00e0 n\u00e9gocier avec elle. L'influence du Pakistan voisin et du riche Qatar sur les Talibans peut r\u00e9duire une \u00e9ventuelle hostilit\u00e9 que les factions les plus radicales pourraient afficher \u00e0 l'encontre de la nouvelle configuration politico-militaire.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa reddition d'une centaine de Talibans avec armes et bagages \u00e0 une unit\u00e9 de la guerre psychologique des forces sp\u00e9ciales turques ayant utilis\u00e9 la th\u00e9matique de l'Islam sunnite pr\u00e9figure l'une des m\u00e9thodes auxquelles auront recours les Turcs pour r\u00e9ussir l\u00e0 ou les Am\u00e9ricains et leurs alli\u00e9s europ\u00e9ens se sont cass\u00e9s les dents.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EMais Washington sous-estime deux \u00e9l\u00e9ments essentiels en appelant \u00e0 l'aide Ankara en Afghanistan m\u00eame si le coup est adroitement dirig\u00e9 contre la Chine et la Russie :\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Col\u003E\u003Cli\u003ELa Turquie va exploiter cette perc\u00e9e pour renforcer le pan-turkisme en Asie centrale et faire jonction avec le Xinjiang chinois ou le Turkestan oriental en suivant des objectifs strat\u00e9giques turcs dans un cadre purement n\u00e9o-ottoman r\u00e9vis\u00e9 ;\u003C\/li\u003E\u003Cli\u003EAnkara qui r\u00e9clame le maintien de la logistique militaire US au niveau de l'a\u00e9roport Hamid Karza\u00ef de Kaboul et l'inclusion de l'arm\u00e9e pakistanaise dans le contrat, vise \u00e0 former une nouvelle alliance centr\u00e9e autour de la Turquie. Les Turcs ne cachent pas leur d\u00e9sir d'un statut international pour la nouvelle mission.\u003C\/li\u003E\u003C\/ol\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEn fin de compte, c'est les pays occidentaux qui sont en train de construire le nouvel empire turc tout en critiquant son dirigeant Tayep Re\u00e7ep Erdogan. Ce dernier, \u00e0 la t\u00eate d'un pays ayant r\u00e9ussi \u00e0 se hisser \u00e0 un niveau de puissance jamais \u00e9gal\u00e9 depuis 1923, se targue avec raison d'avoir pu amener l'ensemble de l'Europe \u00e0 lui payer un tribut annuel et d'\u00eatre un acteur incontournable en M\u00e9diterran\u00e9enne, au Levant, en Ukraine, en Afrique du Nord, en Asie centrale, dans le Caucase et bient\u00f4t en Afrique subsaharienne o\u00f9 les Turcs s'activent en tant que sous-traitants des Am\u00e9ricains. C'est une m\u00e9thode \u00e9prouv\u00e9e d'un auxiliaire qui finira t\u00f4t ou tard par prendre la place de l'arm\u00e9e imp\u00e9riale. C'est en tous cas l'intime conviction des dirigeants turcs actuels.\u003C\/p\u003E\u003Chr \/\u003Esource : \u003Ca href=\"https:\/\/strategika51.org\/2021\/06\/24\/washington-utilise-la-turquie-comme-un-belier-geostrategique\"\u003Estrategika51.org\u003C\/a\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/reseauinternational.net\/washington-utilise-la-turquie-comme-un-belier-geostrategique\/\"\u003Ereseauinternational.net\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E"}}