{"192543":{"id":"192543","parent":"191809","time":"1626905517","url":"http:\/\/arretsurinfo.ch\/loccupation-americaine-de-lafghanistan-est-heureusement-terminee\/","category":"USA","title":"L'occupation am\u00e9ricaine de l'Afghanistan est heureusement termin\u00e9e","image":"http:\/\/newsnet.fr\/img\/newsnet_192543_d2e6a2.jpg","hub":"newsnet","url-explicit":"l-occupation-americaine-de-l-afghanistan-est-heureusement-terminee","admin":"newsnet","views":"232","priority":"3","length":"20613","lang":"","content":"\u003Cp\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/img\/newsnet_192543_d2e6a2.jpg\" \/\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cbig\u003EUn cas d'\u00e9cole de honte nationale\u003C\/big\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EPar Dmitry Orlov.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EParu le 12 juillet 2021 sur le site \u003Ca href=\"http:\/\/cluborlov.blogspot.fr\"\u003EClub Orlov\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EL'occupation am\u00e9ricaine de l'Afghanistan est, heureusement, termin\u00e9e, et la fa\u00e7on dont elle s'est termin\u00e9e fait remarquablement miroir \u00e0 cette initiative qui \u00e9tait compl\u00e8tement malavis\u00e9. Les \u00c9tats-Unis se sont retir\u00e9s au milieu de la nuit, sans avertir leurs alli\u00e9s et en laissant derri\u00e8re eux un \u00c9tat fantoche s'effondrant rapidement, qu'ils ont mis en place et soutenu pendant deux d\u00e9cennies, pour un co\u00fbt de 2 260 milliards de dollars. Pour vous donner un ordre d'id\u00e9e de ce chiffre, la population de l'Afghanistan est de 38 millions d'habitants ; son revenu annuel par habitant est de 581 dollars. En multipliant les deux ensemble et le tout par 20 ans, on obtient 441,56 milliards de dollars. Ainsi, les d\u00e9penses am\u00e9ricaines en Afghanistan ont d\u00e9pass\u00e9 le PIB du pays par un facteur de cinq !\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEt qu'est-ce que cela a donn\u00e9 ? Eh bien, pendant qu'il \u00e9tait sous le contr\u00f4le des \u00c9tats-Unis (dans de nombreux cas plus th\u00e9orique que r\u00e9el), l'Afghanistan est devenu responsable de 90 % de l'approvisionnement mondial en opium, soit environ 58,5 milliards de dollars par an. M\u00eame s'il s'agissait d'un stratag\u00e8me de corruption visant \u00e0 utiliser des fonds publics pour s'emparer de l'argent sale de la drogue, l'entreprise afghane s'est av\u00e9r\u00e9e pitoyablement inefficace, et c'est probablement la raison pour laquelle le sujet n'est presque jamais abord\u00e9. \u00catre dirig\u00e9 par un gouvernement mafieux n'est peut-\u00eatre pas particuli\u00e8rement honteux pour les personnes qui n'ont pas honte, mais \u00eatre dirig\u00e9 par un gouvernement mafieux qui ne peut m\u00eame pas voler correctement est, pour les voleurs, le d\u00e9shonneur ultime.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EUn d\u00e9shonneur encore plus grand est peut-\u00eatre de laisser derri\u00e8re soi des dizaines de personnes que les talibans consid\u00e8rent comme des collaborateurs am\u00e9ricains : des traducteurs et d'autres personnels de service recrut\u00e9s et employ\u00e9s par les forces am\u00e9ricaines et de l'OTAN en Afghanistan au cours des deux derni\u00e8res d\u00e9cennies. Une chose honorable \u00e0 faire serait de les faire venir par avion aux \u00c9tats-Unis et de leur donner un endroit o\u00f9 vivre et une pension. La chose d\u00e9shonorante \u00e0 faire est ce que les \u00c9tats-Unis font habituellement dans de telles circonstances : abandonner leurs alli\u00e9s d\u00e8s qu'ils deviennent inutiles. Le monde entier regarde et la le\u00e7on qu'il en tire est la suivante : les \u00c9tats-Unis sont en recul rapide et chaotique, et il est manifestement dangereux d'\u00eatre un alli\u00e9 am\u00e9ricain ou, pire encore, un collaborateur am\u00e9ricain.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EMais des sujets aussi importants sont soigneusement ignor\u00e9s. Ce dont on parle \u00e0 la place... rien, le son du silence. Joe Biden nous a r\u00e9cemment laiss\u00e9 entrevoir son vide mental interne en d\u00e9clarant : \u003Ci\u003E\u00ab Nous sommes all\u00e9s [en Afghanistan] pour deux raisons : pour... pour... \u00bb\u003C\/i\u003E. Puis son regard vide s'est fig\u00e9 et il a fini par trouver deux explications opportunes : attraper Oussama Ben Laden (qui se trouvait au Pakistan, un alli\u00e9 des \u00c9tats-Unis \u00e0 l'\u00e9poque, profitant de sa retraite tranquille de la CIA \u00e0 c\u00f4t\u00e9 d'un coll\u00e8ge militaire) et combattre le terrorisme (qui est aujourd'hui un probl\u00e8me plus grave que jamais).\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ENous pourrions en conclure que l'\u00e9chec am\u00e9ricain en Afghanistan et le fait d'y rester pendant deux d\u00e9cennies \u00e9tait une erreur \u00e9pouvantable, et c'est certainement le cas, mais cela n'explique pas pourquoi cette erreur a \u00e9t\u00e9 commise. Pourquoi les empires, en particulier les empires mourants, sont-ils attir\u00e9s par l'Afghanistan comme des papillons de nuit par une flamme ? L'\u00e9tude de cas ci-dessous est tir\u00e9e de mon livre \u003Ca href=\"https:\/\/www.cultureetracines.com\/categories\/45-les-cinq-stades-de-l-effondrement.html\"\u003EThe Five Stages of Collapse\u003C\/a\u003E. Elle porte sur les Pachtounes, mais, en simplifiant un peu, les Talibans, qui selon toutes les indications seront bient\u00f4t \u00e0 nouveau en charge de l'ensemble de l'Afghanistan, sont des Pachtounes ethniques (ils ont recrut\u00e9 un grand nombre de Tadjiks ethniques ces derniers temps, mais cela ne change pas leur nature fondamentale).\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EAu-del\u00e0 de la satisfaction d'un int\u00e9r\u00eat pour la politique \u00e9trang\u00e8re am\u00e9ricaine, l'histoire de l'Afghanistan, et des Talibans dans ce pays, offre une occasion pr\u00e9cieuse de changer d'attitude. Vous n'avez peut-\u00eatre pas une haute opinion d'eux ; en retour, ce qu'ils pensent de vous, c'est que vous devriez vous taire, partir et rester en dehors de tout cela. Vous pouvez \u00eatre tent\u00e9 de leur exposer vos tendres sentiments \u00e0 l'\u00e9gard de la libert\u00e9, de la d\u00e9mocratie, des droits de l'homme, du progr\u00e8s social et technologique, de l'environnementalisme, de l'\u00e9galit\u00e9 des sexes et des droits reproductifs des femmes. Ils ignoreront simplement tout cela comme un bruit idiot et enfantin.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EIl y a de fortes chances pour que votre civilisation enti\u00e8re finisse par tomber en poussi\u00e8re et qu'il n'en reste rien, \u00e0 part quelques armature rouill\u00e9es sortant du b\u00e9ton fissur\u00e9, et eux seront toujours l\u00e0, comme avant. Votre d\u00e9fi est d'apprendre \u00e0 les respecter, en sachant pertinemment qu'ils n'auront jamais, au grand jamais, de respect pour vous.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003E\u00c9tude de cas : Les Pachtounes\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EParmi les nombreux espaces non gouvern\u00e9s du monde, il y en a peu qui soient aussi durables et aussi capables de r\u00e9sister aux assauts incessants des empires que les zones tribales pachtounes, qui chevauchent la fronti\u00e8re poreuse et largement th\u00e9orique entre l'Afghanistan et le Pakistan, y compris la zone tribale pakistanaise du Waziristan. Pour les envahisseurs, il s'agit d'une forteresse invisible mais imprenable qui a r\u00e9sist\u00e9 \u00e0 toutes les tentatives de la part d'autorit\u00e9s gouvernementales centralis\u00e9es d'imposer leur volont\u00e9. Le terme \u003Ci\u003E\u00ab non gouvern\u00e9 \u00bb\u003C\/i\u003E est, comme d'habitude, mal appliqu\u00e9 ici : les Pachtounes ont un syst\u00e8me de gouvernance alternatif dont les r\u00e8gles emp\u00eachent l'\u00e9tablissement de toute autorit\u00e9 centralis\u00e9e. Avec plus de quarante millions de personnes, ils constituent l'un des plus grands groupes ethniques de la plan\u00e8te. Leur capacit\u00e9 \u00e0 r\u00e9sister aux Britanniques, aux Pakistanais, aux Sovi\u00e9tiques et maintenant aux Am\u00e9ricains et \u00e0 l'OTAN en fait l'une des plus grandes r\u00e9ussites anti-imp\u00e9rialistes de notre plan\u00e8te. Qu'est-ce qui constitue la coquille d'une noix si difficile \u00e0 casser ? C'est une question int\u00e9ressante, et c'est pourquoi j'ai d\u00e9cid\u00e9 d'inclure un expos\u00e9 sur les Pachtounes, la noix la plus difficile \u00e0 casser de tout le sac de noix tribal.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EUne autre question tout aussi int\u00e9ressante est de savoir ce qui a pouss\u00e9 une succession d'empires \u00e0 continuer de faire des tentatives futiles pour la casser, en sacrifiant des vies et des tr\u00e9sors pour la conqu\u00eate d'un morceau de terre rude, farouchement ind\u00e9pendant, inaccessible et pratiquement sans valeur. Ne serait-il pas beaucoup plus simple de laisser les Pachtounes tranquilles et de continuer \u00e0 utiliser des fusils contre des Pygm\u00e9es arm\u00e9s de fruits m\u00fbrs ? La compulsion de conqu\u00eate et d'asservissement n'est en aucun cas nouvelle, et les tribus n'ont cess\u00e9 de conqu\u00e9rir et d'asservir d'autres tribus depuis la pr\u00e9histoire, mais avec l'\u00e9mergence des empires mondiaux, un nouvel \u00e9l\u00e9ment semble avoir \u00e9t\u00e9 introduit : l'intol\u00e9rance totale \u00e0 une ind\u00e9pendance totale. Chaque secteur de la plan\u00e8te, aussi petit soit-il, doit \u00eatre attribu\u00e9e \u00e0 un \u00c9tat internationalement reconnu qui est li\u00e9 \u00e0 d'autres \u00c9tats par des trait\u00e9s et des relations juridiques \u00e9tatiques. L'ordre politique mondial ne peut plus tol\u00e9rer une seule tache blanche sur la carte politique. Son imp\u00e9ratif semble \u00eatre de forcer chaque groupe humain \u00e0 s'asseoir \u00e0 la table des n\u00e9gociations, o\u00f9 les plus puissants (du moins le pensent-ils) ont toujours le dessus, et \u00e0 signer des documents juridiquement contraignants. L'existence d'un tel point blanc constitue une menace existentielle pour l'ensemble du syst\u00e8me, c'est pourquoi les efforts d\u00e9ploy\u00e9s pour l'\u00e9liminer sont souvent disproportionn\u00e9s par rapport \u00e0 sa valeur ou \u00e0 sa menace. Comme des extraterrestres, les grands empires arrivent en piqu\u00e9 et disent : \u003Ci\u003E\u00ab Emmenez-moi \u00e0 votre chef ! \u00bb\u003C\/i\u003E. Et s'il n'y a pas de chef, et que le seul \u00e9l\u00e9ment de politique \u00e9trang\u00e8re que cette tribu particuli\u00e8re ait jamais d\u00e9velopp\u00e9 est exhaustivement d\u00e9crit par les mots \u003Ci\u003E\u00ab partez et laissez-nous tranquilles \u00bb\u003C\/i\u003E, alors un malentendu en r\u00e9sulte in\u00e9vitablement et les choses finissent mal pour les deux parties. Nommer un larbin local pour signer des documents juridiquement contraignants au nom d'un territoire non gouvern\u00e9 qui est cens\u00e9 se comporter comme un \u00c9tat-nation ne fonctionne pas.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EIl semblerait que l'\u00c9tat ne puisse pas imposer son autorit\u00e9 sur une r\u00e9gion si le syst\u00e8me de gouvernance local sous-jacent n'est pas hi\u00e9rarchique, s'auto-renforce de lui-m\u00eame et est d\u00e9centralis\u00e9, et s'il a une forte tradition d'unit\u00e9 dans le seul but de se liguer contre les menaces ext\u00e9rieures et une tradition tout aussi forte de tentative de vengeance de toutes les morts injustifi\u00e9es (comme un membre de la famille tu\u00e9 par un drone am\u00e9ricain Predator). C'est le cas des Pachtounes. Leur code de conduite ancien et \u00e9ternel est le Pashtunwali, ou \u003Ci\u003E\u00ab la voie pachtoune \u00bb\u003C\/i\u003E. La raison de suivre le Pashtunwali est d'\u00eatre un bon Pashtoune. En retour, ce que fait un bon Pachtoune est de suivre le Pashtunwali. Ce principe s'auto-renforce car tout Pachtoune qui ne suit pas le Pashtunwali est incapable de s'assurer la coop\u00e9ration des autres Pachtounes et a une esp\u00e9rance de vie tr\u00e8s faible, car l'ostracisme \u00e9quivaut g\u00e9n\u00e9ralement \u00e0 une condamnation \u00e0 mort. Chez les Pachtounes, le droit \u00e0 la vie n'existe pas ; il n'y a que la raison qui le pousse \u00e0 ne pas tuer quelqu'un sur-le-champ. Si cela vous semble inutilement dur, \u00e0 quoi vous attendiez-vous ? Un voyage \u00e0 Disneyland ? Il va sans dire que les Pachtounes ne peuvent pas \u00eatre s\u00e9duits par des offres de progr\u00e8s social et de d\u00e9veloppement \u00e9conomique, car ce n'est pas le but du Pashtunwali. Le but du Pashtunwali est de perp\u00e9tuer le Pashtunwali, et il est apparemment tr\u00e8s, tr\u00e8s bon \u00e0 cela.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa soci\u00e9t\u00e9 pachtoune est class\u00e9e comme segmentaire, un sous-type d'ac\u00e9phale (sans chef). Les principales figures d'autorit\u00e9 sont les anciens (maliks) qui servent un chef de tribu local (khan), mais leur position de leader reste \u00e0 tout moment subordonn\u00e9e \u00e0 la priorit\u00e9 accord\u00e9e aux int\u00e9r\u00eats de la tribu. Toutes les d\u00e9cisions sont prises par consensus, ce qui limite consid\u00e9rablement le champ d'action unitaire. Toutefois, lorsqu'ils sont confront\u00e9s \u00e0 une menace ext\u00e9rieure, les Pachtounes sont capables de nommer un dictateur et de le servir avec une ob\u00e9issance absolue jusqu'\u00e0 ce que la menace soit \u00e9teinte.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe pachtounwali d\u00e9finit les concepts cl\u00e9s suivants : l'honneur (\u003Ci\u003Enang\u003C\/i\u003E) exige une action, quelles qu'en soient les cons\u00e9quences, d\u00e8s que le pachtounwali est viol\u00e9. Il est permis de mentir et de tuer pour prot\u00e9ger son \u003Ci\u003Enang\u003C\/i\u003E. La vengeance (\u003Ci\u003Ebadal\u003C\/i\u003E) exige \u003Ci\u003E\u00ab œil pour œil \u00bb\u003C\/i\u003E en cas de blessure ou de dommage, mais permet aussi le paiement d'une compensation pour \u00e9viter l'effusion de sang. L'incarc\u00e9ration est consid\u00e9r\u00e9e comme inacceptable et injuste en toutes circonstances. Elle est consid\u00e9r\u00e9e comme une ing\u00e9rence dans la justice, car elle complique le processus de vengeance et emp\u00eache le paiement d'une compensation. C'est pourquoi l'Afghanistan a \u00e9t\u00e9 le th\u00e9\u00e2tre d'\u00e9vasions spectaculaires de prisons, o\u00f9 des centaines de d\u00e9tenus sont lib\u00e9r\u00e9s en une seule attaque de type militaire ; l'objectif des assaillants n'est pas seulement de lib\u00e9rer les prisonniers, mais aussi de les tuer plus tard ou de leur demander r\u00e9paration. La loi de l'hospitalit\u00e9 (\u003Ci\u003Enanawatai\u003C\/i\u003E) exige que tout Pachtoune accueille et donne asile \u00e0 quiconque le demande. Dans le cadre du \u003Ci\u003Enang\u003C\/i\u003E, l'invit\u00e9 doit \u00eatre maintenu en parfaite s\u00e9curit\u00e9 et \u00e0 l'abri de tout danger pendant qu'il est invit\u00e9. Une fois qu'il a franchi le seuil et qu'il n'est plus un invit\u00e9, il peut \u00eatre abattu \u00e0 loisir si une telle action s'av\u00e8re n\u00e9cessaire. Les lois interdisant d'h\u00e9berger des fugitifs, de servir de complice apr\u00e8s le fait, d'entraver les enqu\u00eates officielles, etc. sont d\u00e9nu\u00e9es de sens et toute tentative de les faire appliquer entra\u00eene automatiquement le \u003Ci\u003Ebadal\u003C\/i\u003E.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EL'organe de gouvernement local pachtoune est la \u003Ci\u003Ejirga\u003C\/i\u003E, qui n'est convoqu\u00e9e que pour des occasions sp\u00e9ciales. Elle tire ses racines de la d\u00e9mocratie ath\u00e9nienne, bien que certains sp\u00e9cialistes soutiennent qu'elle lui est ant\u00e9rieure. Les participants se disposent en cercle et chacun a le droit de s'exprimer. Personne ne pr\u00e9side, conform\u00e9ment au principe selon lequel personne n'est sup\u00e9rieur aux yeux du pachtounwali. La d\u00e9cision est bas\u00e9e sur un consensus majoritaire. Ceux qui d\u00e9fient la d\u00e9cision de la \u003Ci\u003Ejirga\u003C\/i\u003E s'exposent \u00e0 un incendie criminel et \u00e0 un meurtre officiellement sanctionn\u00e9s. Il est significatif que la \u003Ci\u003Ejirga\u003C\/i\u003E ne permette pas la repr\u00e9sentation : il s'agit d'une d\u00e9mocratie directe plut\u00f4t que repr\u00e9sentative. Il est \u00e9galement crucial que la \u003Ci\u003Ejirga\u003C\/i\u003E se r\u00e9serve le droit d'abroger tout accord pr\u00e9c\u00e9demment conclu, ce qui rend impossible toute relation l\u00e9gale fond\u00e9e sur un trait\u00e9 entre l'\u00c9tat et les Pachtounes. Enfin, seuls ceux qui suivent le Pashtunwali peuvent participer \u00e0 une \u003Ci\u003Ejirga\u003C\/i\u003E ; tous les \u00e9trangers sont automatiquement exclus.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECela devrait vous donner une id\u00e9e de la raison pour laquelle le Pashtunwali repr\u00e9sente un probl\u00e8me insoluble pour tout empire qui veut dominer les Pachtounes. Jetons maintenant un bref coup d'œil \u00e0 l'histoire longue et embrouill\u00e9e de ces tentatives.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ELes empires s'y cassent les dents\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe premier empire moderne \u00e0 avoir eu maille \u00e0 partir avec les Pachtounes est l'empire britannique, qui a tent\u00e9 avec optimisme de leur imposer le code p\u00e9nal indien. Lorsque les Pachtounes ont refus\u00e9 de reconna\u00eetre ce code comme juste, il en a r\u00e9sult\u00e9 un carnage consid\u00e9rable. Les Britanniques ont abandonn\u00e9 alors toute tentative d'imposer un syst\u00e8me de justice et ont recouru plut\u00f4t \u00e0 des moyens administratifs : leur politique de fronti\u00e8res ferm\u00e9es vise \u00e0 s\u00e9parer les tribus des plaines de celles des collines. Cette politique n'a pas r\u00e9ussi \u00e0 arr\u00eater le carnage et a \u00e9t\u00e9 abandonn\u00e9e apr\u00e8s trente ans. Finalement, les Britanniques ont \u00e9t\u00e9 contraints de recourir \u00e0 des accommodements en reconnaissant le droit tribal pachtoune. Puis ils se sont vid\u00e9s de leur sang et sont partis dans une pr\u00e9cipitation inconvenante, laissant les Pachtounes aux Pakistanais, qui pratiquaient eux aussi des accommodements. Le mouvement taliban, qui est majoritairement dirig\u00e9 par des Pachtounes, a \u00e9t\u00e9 reconnu par le Pakistan. Le Pakistan s'est content\u00e9 de permettre l'autonomie des Pachtounes jusqu'au 11 septembre 2001. Depuis lors, il a \u00e9t\u00e9 contraint de faire au moins semblant d'imposer son autorit\u00e9 aux Pachtounes, afin de donner l'impression de coop\u00e9rer avec ses alli\u00e9s am\u00e9ricains, bien qu'il ne reste plus grand-chose de cette coop\u00e9ration aujourd'hui.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELes Sovi\u00e9tiques ont d\u00e9barqu\u00e9 en Afghanistan dans un effort malavis\u00e9 pour d\u00e9fendre le socialisme contre les tendances r\u00e9gressives contre-r\u00e9volutionnaires, conform\u00e9ment \u00e0 la doctrine Brejnev. Ils ont tent\u00e9 en vain d'\u00e9radiquer les identit\u00e9s ethniques et religieuses par une strat\u00e9gie de r\u00e9pression et ont r\u00e9ussi, pendant un certain temps, \u00e0 consolider le contr\u00f4le des zones urbaines tandis que la r\u00e9sistance, principalement pachtoune, prenait pied dans les collines entourant Kaboul, la capitale. Ils ont \u00e9galement bombard\u00e9 sans rel\u00e2che la fronti\u00e8re afghano-pakistanaise pour cr\u00e9er un \u003Ci\u003Eno man's land\u003C\/i\u003E. Ce faisant, ils ont \u00e9chou\u00e9 dans les grandes largeurs, cr\u00e9ant une crise de r\u00e9fugi\u00e9s de tr\u00e8s grande ampleur et assurant ainsi \u00e0 leurs ennemis un large soutien international. Une fois que, gr\u00e2ce aux efforts de la CIA (qui travaillait en \u00e9troite collaboration avec Oussama Ben Laden), les Pachtounes ont acquis des missiles anti-a\u00e9riens Stinger, les Sovi\u00e9tiques ont progressivement perdu la capacit\u00e9 de poursuivre la campagne a\u00e9rienne.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELes efforts d\u00e9ploy\u00e9s par les Sovi\u00e9tiques pour gagner le cœur et l'esprit des Pachtounes ont \u00e9galement \u00e9t\u00e9 un \u00e9chec spectaculaire. Le pachtounwali exigeait une vengeance pour les actions militaires des Sovi\u00e9tiques, m\u00eame de la part des Pachtounes les plus ambivalents. Les quelques anciens que les Sovi\u00e9tiques ont r\u00e9ussi \u00e0 coopter par l'intimidation ou la corruption ont rapidement perdu le soutien de leurs partisans. Les Sovi\u00e9tiques se sont retir\u00e9s en 1988, n'ayant fait aucun progr\u00e8s et ayant perdu la volont\u00e9 politique de r\u00e9ussir. Ce fut un conflit co\u00fbteux, sans aucun b\u00e9n\u00e9fice.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELes Am\u00e9ricains (et quelques troupes de l'OTAN) sont actuellement en train de r\u00e9p\u00e9ter l'exp\u00e9rience sovi\u00e9tique, avec des r\u00e9sultats tr\u00e8s similaires. Voici un joli petit fait pour illustrer ce point : le 18 mars 2012, Hamid Karzai, le pr\u00e9sident de l'Afghanistan impos\u00e9 par les Am\u00e9ricains et un Pachtoune de souche (mais un apostat \u00e9vident du Pachtounwali) d\u00e9non\u00e7ait les Am\u00e9ricains comme \u00e9tant des \u003Ci\u003E\u00ab d\u00e9mons \u00bb\u003C\/i\u003E engag\u00e9s dans des \u003Ci\u003E\u00ab  actes sataniques.\u00bb\u003C\/i\u003E Les Am\u00e9ricains ont rapidement r\u00e9agi... en ne disant rien et en faisant encore moins. Puis ils ont fait appel \u00e0 des m\u00e9dias aux ordres bien-pensants qui ont d\u00e9clar\u00e9 que l'Afghanistan \u00e9tait encore, potentiellement, \u003Ci\u003E\u00ab une bonne guerre \u00bb\u003C\/i\u003E. Ainsi, le r\u00e9sultat de l'invasion am\u00e9ricaine de l'Afghanistan \u00e9tait pr\u00e9visible : les Am\u00e9ricains font comme si rien ne s'\u00e9tait pass\u00e9. Lorsqu'ils seront forc\u00e9s d'en discuter, ils resteront dans l'illusion. Mais surtout, elle ne fait pas la une des journaux, et les Am\u00e9ricains ne savent plus, ou ne se soucient plus, de ce qui se passe l\u00e0-bas. Au d\u00e9part, les \u00c9tats-Unis sont entr\u00e9s en Afghanistan avec l'illusion qu'ils y trouveraient Oussama Ben Laden (alors que, si l'on en croit les informations, Oussama \u00e9tait au Pakistan, vivant tranquillement \u00e0 c\u00f4t\u00e9 d'une \u00e9cole militaire). Si les avions de ligne recommencent \u00e0 s'\u00e9craser sur des gratte-ciel, il y a de fortes chances pour qu'une autre tribu soit \u003Ci\u003E\u00ab bombard\u00e9e pour la renvoyer \u00e0 l'\u00e2ge de pierre \u00bb\u003C\/i\u003E.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EUne approche qui fonctionne\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EIl est difficile, mais pas impossible, d'engager un dialogue constructif avec les Pachtounes : en des temps meilleurs, les Pakistanais ont \u00e9t\u00e9 les plus proches de le faire. Ils ont offert gratuitement les quelques cadeaux importants que les Pachtounes \u00e9taient pr\u00eats \u00e0 accepter et \u00e0 appr\u00e9cier. Ils ont offert aux Pachtounes un sentiment de participation en leur donnant une large audience et une voix. Ils ont fourni un horizon temporel illimit\u00e9 pour engager les Pachtounes en tant que voisins permanents, en construisant des liens traditionnels et des relations \u00e0 long terme. Ces activit\u00e9s reposaient sur la conviction que les tentatives d'imposer l'ordre sans autorit\u00e9 l\u00e9gitime sont vou\u00e9es \u00e0 l'\u00e9chec et sur la prise de conscience qu'avec les Pachtounes, une telle autorit\u00e9 l\u00e9gitime doit n\u00e9cessairement venir de l'int\u00e9rieur et rester autonome et d\u00e9centralis\u00e9e.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe succ\u00e8s de ces accommodements s'explique en partie par le fait que le Pakistan est un \u00c9tat faible aux ressources limit\u00e9es. Mais tant qu'il y aura de puissants empires militaires sur la plan\u00e8te (plus pour tr\u00e8s longtemps, esp\u00e9rons-le), nous devrons nous attendre \u00e0 ce que l'un d'entre eux vienne p\u00e9riodiquement et, comme ceux qui l'ont pr\u00e9c\u00e9d\u00e9, se casse les dents sur le Pashtunwali. On pourrait penser qu'ils apprendront de leurs erreurs respectives, mais voici une r\u00e8gle simple \u00e0 retenir : l'intelligence d'un groupe de personnes hi\u00e9rarchiquement organis\u00e9 est inversement proportionnelle \u00e0 sa taille, et les grands empires militaires sont si grands, et par cons\u00e9quent si stupides, qu'ils n'apprennent jamais, jamais rien.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EDmitry Orlov\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003ELe \u003Ca href=\"https:\/\/lesakerfrancophone.fr\/les-cinq-stades-de-leffondrement\"\u003Elivre de Dmitry Orlov\u003C\/a\u003E est l'un des ouvrages fondateurs de cette nouvelle \u00ab discipline \u00bb que l'on nomme aujourd'hui : \u00ab collapsologie \u00bb c'est \u00e0-dire l'\u00e9tude de l'effondrement des soci\u00e9t\u00e9s ou des civilisations.\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003EIl vient d'\u00eatre r\u00e9\u00e9dit\u00e9 aux \u00e9ditions \u003Ca href=\"https:\/\/www.cultureetracines.com\/categories\/45-les-cinq-stades-de-l-effondrement.html\"\u003ECultures & Racines\u003C\/a\u003E.\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EIl vient aussi de publier son dernier livre, \u003Ci\u003E\u003Ca href=\"https:\/\/www.amazon.com\/dp\/B095GSG5ZS\"\u003EThe Arctic Fox Cometh\u003C\/a\u003E\u003C\/i\u003E.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ETraduction par le blog \u003Ca href=\"http:\/\/versouvaton.blogspot.fr\"\u003EVersouvaton.blogspot.fr\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/arretsurinfo.ch\/loccupation-americaine-de-lafghanistan-est-heureusement-terminee\/\"\u003Earretsurinfo.ch\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E"}}