{"193844":{"id":"193844","parent":"193693","time":"1629368908","url":"http:\/\/www.francesoir.fr\/politique-monde\/afghanistan-les-talibans-ont-saisi-des-dispositifs-biometriques-militaires","category":"Monde","title":"Afghanistan : les talibans ont saisi des donn\u00e9es biom\u00e9triques militaires am\u00e9ricaines","image":"http:\/\/newsnet.fr\/img\/newsnet_193844_912646.jpg","hub":"newsnet","url-explicit":"afghanistan-les-talibans-ont-saisi-des-donnees-biometriques-militaires-americaines","admin":"newsnet","views":"107","priority":"1","length":"3555","lang":"","content":"\u003Cp\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/img\/newsnet_193844_912646.jpg\" \/\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u00a9 NARINDER NANU \/ AFP\/Archives\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDes dispositifs de collecte et d'identification biom\u00e9triques ont \u00e9t\u00e9 saisis la semaine derni\u00e8re lors de l'offensive des talibans, rapporte un article de \u003Ca href=\"https:\/\/theintercept.com\/2021\/08\/17\/afghanistan-taliban-military-biometrics\"\u003EThe Intercept\u003C\/a\u003E. Ces donn\u00e9es pourraient aider \u00e0 identifier les Afghans qui ont aid\u00e9 les forces de la coalition.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ECon\u00e7ues pour traquer les terroristes, des donn\u00e9es pourraient aider les talibans\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EL'arm\u00e9e am\u00e9ricaine a longtemps utilis\u00e9 des dispositifs HIIDE (\u00c9quipement portable de d\u00e9tection d'identit\u00e9 inter-agences) dans sa \"guerre mondiale\" contre le terrorisme. Elle a par exemple utilis\u00e9 la biom\u00e9trie pour aider \u00e0 identifier Oussama Ben Laden lors du raid de 2011 sur sa cachette pakistanaise. Le Pentagone avait d\u00e9ploy\u00e9 ces dispositifs de surveillance biom\u00e9trique HIIDE pour collecter des donn\u00e9es sensibles sur 80% de la population afghane afin de lutter contre le terrorisme, mais pas seulement. Cette technologie a aussi \u00e9t\u00e9 c\u00e9d\u00e9e au gouvernement afghan pour \u00eatre utilis\u00e9e dans les cartes d'identit\u00e9, ont indiqu\u00e9 des sources. Des scans d'iris et des empreintes digitales, ainsi que des informations biographiques des Afghans qui ont aid\u00e9 les \u00c9tats-Unis, se trouvent d\u00e9sormais dans les mains des talibans qui pourraient les utiliser dans des repr\u00e9sailles contre la population.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ELes talibans pourraient faire appel au Pakistan pour se servir des donn\u00e9es\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EL'arm\u00e9e am\u00e9ricaine craint que les talibans b\u00e9n\u00e9ficient de l'aide du Pakistan, dont les services secrets disposent de l'infrastructure technique pour utiliser ces donn\u00e9es. Selon un v\u00e9t\u00e9ran des op\u00e9rations sp\u00e9ciales de l'arm\u00e9e am\u00e9ricaine, il est possible que les talibans aient besoin d'outils suppl\u00e9mentaires pour traiter ces donn\u00e9es. Cet expert a exprim\u00e9 ses inqui\u00e9tudes quant \u00e0 l'aide de l'ISI (La Direction pour le renseignement inter-services au Pakistan), un service connu pour travailler en \u00e9troite collaboration avec les talibans.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EUne occasion de d\u00e9battre des dangers de la g\u00e9n\u00e9ralisation de la surveillance biom\u00e9trique\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEn juillet dernier, face \u00e0 l'essor des technologies biom\u00e9triques, la D\u00e9fenseure des droits s'alarmait dans un rapport, des \"\u003Ca href=\"https:\/\/www.francesoir.fr\/actualites-france\/la-defenseure-des-droits-alerte-sur-les-risques-considerables-des-technologies\"\u003Erisques\u003C\/a\u003E consid\u00e9rables\" qu'elles comportent. \"Les avanc\u00e9es que permettent les technologies biom\u00e9triques ne sauraient s'effectuer ni au d\u00e9triment d'une partie de la population, ni au prix d'une surveillance g\u00e9n\u00e9ralis\u00e9e\", a averti cette autorit\u00e9 ind\u00e9pendante, dirig\u00e9e par Claire H\u00e9don. Alors que les technologies biom\u00e9triques de surveillance se d\u00e9ploient partout dans le monde, sous pr\u00e9texte de lutte antiterroriste, le retour des talibans rappelle l'importance de r\u00e9fl\u00e9chir \u00e0 la confidentialit\u00e9 de ces donn\u00e9es, et aux cons\u00e9quences qu'elles peuvent avoir si elles tombent dans de mauvaises mains. Welton Chang, responsable de la technologie de Human Rights First et ancien officier du renseignement de l'arm\u00e9e am\u00e9ricaine, s'inqui\u00e8te du danger de ce type de donn\u00e9es, surtout dans des contextes pareils : \"\u00c0 l'avenir, l'appareil militaire et diplomatique am\u00e9ricain devrait r\u00e9fl\u00e9chir soigneusement \u00e0 l'opportunit\u00e9 de d\u00e9ployer ces syst\u00e8mes dans des situations aussi fragiles que l'Afghanistan.\"\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/www.francesoir.fr\/politique-monde\/afghanistan-les-talibans-ont-saisi-des-dispositifs-biometriques-militaires\"\u003Efrancesoir.fr\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E"}}