{"196599":{"id":"196599","parent":"196573","time":"1634481256","url":"https:\/\/www.dedefensa.org\/article\/ce-17-octobre","category":"documentaires","title":"Ce 17 octobre...","image":"http:\/\/newsnet.fr\/img\/newsnet_196599_oNrRsHXNCbo.jpg","hub":"newsnet","url-explicit":"ce-17-octobre","admin":"newsnet","views":"309","priority":"3","length":"16485","lang":"","content":"\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"https:\/\/www.dedefensa.org\/blog\/journal-ddecrisis-de-philippe-grasset\"\u003EJournal dde.crisis de Philippe Grasset\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E17 octobre 2021 - Hier ont \u00e9t\u00e9 c\u00e9l\u00e9br\u00e9s les \u00e9v\u00e9nements parisiens de 1961, avec un pr\u00e9sident Macron effectuant son ni\u00e8me virage bombastique sur la guerre d'Alg\u00e9rie. Trop de virages donnent la naus\u00e9e, c'est bien connu. Ce personnage est de cette sorte, capacit\u00e9 d'effectuer autant de virage que n\u00e9cessaire selon ses communicants ; pour cela, il faut avoir un caract\u00e8re de la sorte, illustr\u00e9e par l'image que Theodore Roosevelt (vice-pr\u00e9sident) d\u00e9crivait de son pr\u00e9sident (McKinley) : \u00ab \u003Ci\u003EIl a autant de colonne vert\u00e9brale qu'un \u00e9clair au chocolat.\u003C\/i\u003E \u00bb\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe caract\u00e8re ! Chose essentielle, s'il en est, \"pour former un grand homme\", et ainsi le d\u00e9crivait Talleyrand, selon Charlotte de Laborie, fille d'Antoine-Athanase Roux de Laborie, ami de Talleyrand, rapportant ceci, en d\u00e9cembre 1813 :\u003C\/p\u003E\u003Cblockquote\u003E\u00ab \"\u003Ci\u003E...Il dit alors une de ces choses qui ne sortent jamais de la m\u00e9moire quand on les a entendues ; 'Je suis bien aise de vous communiquer une pens\u00e9e qui est venue dans beaucoup de t\u00eates mais que je n'ai vu bien nettement d\u00e9velopp\u00e9e nulle part. Il y a trois choses n\u00e9cessaires pour former un grand homme, d'abord la position sociale, une haute position ; ensuite la capacit\u00e9 et les qualit\u00e9s ; mais surtout et avant tout le caract\u00e8re. C'est le caract\u00e8re qui fait l'homme.' Et il citait, poursuit-elle, \u00e0 l'appui de son dire, tous les demi-dieux de l'histoire : Alexandre, C\u00e9sar, Fr\u00e9d\u00e9ric, et ajoutait : 'Si un des pieds de ce tr\u00e9pied qui doit se maintenir par l'\u00e9quilibre doit \u00eatre plus faible que les deux autres, que ce ne soit pas le caract\u00e8re... que ce ne soit pas le caract\u00e8re !'\"\u003C\/i\u003E \u00bb\u003C\/blockquote\u003E\u003Cp\u003EPourquoi dis-je cela, \u00e0 propos de Macron et pour en juger d\u00e9finitivement, \u00e0 l'occasion des comm\u00e9morations des \u00e9v\u00e9nements du 17 janvier 1961, \u00e0 Paris, lors d'une manifestation organis\u00e9e par le FLN ? Qui pourra comprendre cette apparente digression, celui-l\u00e0 me comprendra et en d\u00e9duira que je vais au cœur du propos.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EC'\u00e9tait donc hier, au cours d'une comm\u00e9moration, dans ce quinquennat o\u00f9 l'on ne cesse de comm\u00e9morer, jusqu'\u00e0 comm\u00e9morer les comm\u00e9morations, occasion de vertiges et de naus\u00e9es sans fin \u00e0 force de virages. Selon mon jugement, la guerre d'Alg\u00e9rie est, avec la guerre de S\u00e9cession, l'objet guerrier le plus affreusement soumis aux fausses confidences, aux analyses d\u00e9form\u00e9es et retourn\u00e9es, aux propagandes de l'inversion, et tout de son histoire doit \u00eatre consid\u00e9r\u00e9 \u00e0 l'aune de ces agressions m\u00e9morielles et pour s'en d\u00e9fier absolument.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EBernard Lugan, historien de l'Afrique et \"des Afriques\", dont les p\u00e9rip\u00e9ties de vie sont si passionnantes (entretiens \u003Ca href=\"https:\/\/www.tvlibertes.com\/les-conversations-de-paul-marie-couteaux-bernard-lugan-une-certaine-idee-de-la-france-en-afrique\"\u003Eun\u003C\/a\u003E et \u003Ca href=\"https:\/\/www.tvlibertes.com\/les-conversations-de-paul-marie-couteaux-bernard-lugan-une-certaine-idee-de-la-france-en-afrique-2eme-partie\"\u003Edeux\u003C\/a\u003E avec Paul-Marie Couteaux) ; universitaire banni de l'Universit\u00e9 mais convoqu\u00e9 comme expert aupr\u00e8s du Tribunal P\u00e9nal International ; auteur de livres originaux et \u00e9clairants qu'il auto\u00e9dite parce que les \u00e9diteurs ont bien compris qu'ils transgressent les \u00e9dits et sommations du Syst\u00e8me ; \u003Ca href=\"http:\/\/youtube.com\/watch?v=n9fD0ufu9NU\" target=\"_blank\"\u003E\u003Cspan class=\"philum ic-chain\"\u003E\u003C\/span\u003E africaniste\u003C\/a\u003E brillant, passionnant et \u00e9rudit explorateur de la berb\u00e9rit\u00e9 et donc \u003Ca href=\"http:\/\/youtube.com\/watch?v=oNrRsHXNCbo\" target=\"_blank\"\u003E\u003Cspan class=\"philum ic-chain\"\u003E\u003C\/span\u003E de l'Alg\u00e9rie\u003C\/a\u003E, observateur libre et critique de \u003Ca href=\"http:\/\/youtube.com\/watch?v=oNrRsHXNCbo\" target=\"_blank\"\u003E\u003Cspan class=\"philum ic-chain\"\u003E\u003C\/span\u003E la repentance\u003C\/a\u003E, - Bernard Lugan nous fait un rapport de cette journ\u00e9e du 17 octobre 1961 qui n'a rien \u00e0 voir avec l'officielle \u003Ci\u003Enarrative\u003C\/i\u003E offerte en pr\u00e9sent pr\u00e9-\u00e9lectoral \u00e0 la \u003Ci\u003EStart-Up Nation\u003C\/i\u003E.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EOn trouve \u003Ca href=\"https:\/\/bernardlugan.blogspot.com\"\u003Esur le site\u003C\/a\u003E de Bernard Lugan la description de l'\u00e9v\u00e9nement du 17 octobre 1961, solennellement comm\u00e9mor\u00e9e par le pr\u00e9sident. Nous ne sommes pas dans le m\u00eame univers, et l'un des deux est pur simulacre de circonstance et de virages n\u00e9goci\u00e9s \u00e0 la h\u00e2te, selon les \u00e9lectorats. Consultez les nouvelles des salons et des r\u00e9dactions de la presseSyst\u00e8me \u00e0 l'\u00c9lys\u00e9e ou bien allez voir Bernard Lugan chez lui pour visiter l'Histoire.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cbig\u003EPhG - \u003Ci\u003E\u003Ca href=\"https:\/\/www.dedefensa.org\/article\/alors-lauteur-ou-sontles-ames-a-verdun\"\u003ESemper Phi\u003C\/a\u003E\u003C\/i\u003E\u003C\/big\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E_________________________\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cbig\u003EUn \"massacre\" imaginaire\u003C\/big\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECe 17 octobre, comme chaque ann\u00e9e, les autorit\u00e9s fran\u00e7aises, les islamo-gauchistes et le \u00ab Syst\u00e8me \u00bb alg\u00e9rien comm\u00e9morent un massacre qui n'a pas eu lieu...\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ESur ce blog [\u003Ca href=\"https:\/\/bernardlugan.blogspot.com\"\u003Ede Bernard Lugan\u003C\/a\u003E], ayant p\u00e9riodiquement \u00e0 la m\u00eame date d\u00e9construit l'histoire officielle de ce pr\u00e9tendu \u00ab massacre \u00bb, je me contenterai de renvoyer au chapitre IX intitul\u00e9 \u003Ci\u003E\u00ab 17 octobre 1961, un massacre imaginaire\u003C\/i\u003E \u00bb de mon livre \u00ab  \u003Cb\u003E\u003Ca href=\"https:\/\/lafriquereelle.s2.mp-stats.com\/redirect\/Contact\/?s=HjOtGc3GpYAFL%2b3znrPvdMUWzBwGu9hB%2b2zNJRnv50ainCrx%2bFlqDSyBc0iUuuxmQJKuvlcE0a1iCkMfyqTcNO8nZnZ4B9xei9CYTs61HRtWrNbw%2bJyfXPHvL%2f0QwsLdUAcFdH3MT0vjE%2bvXfnikOSOKroppVIkXlC42sklITchmIlJhjos4ouhR8YY5SJiZ%2fpv1quRNyibEigUzNeSHSg%3d%3d&e=WE0ljkVpudEGqLWVFZFW4w%3d%3d\"\u003EAlg\u00e9rie l'Histoire \u00e0 l'endroit\u003C\/a\u003E \u00bb\u003C\/b\u003E en ajoutant ici quelques \u00e9l\u00e9ments essentiels \u00e0 la compr\u00e9hension du montage culpabilisateur qui nous est impos\u00e9 :\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E1) La guerre d'ind\u00e9pendance alg\u00e9rienne se d\u00e9roula \u00e9galement en m\u00e9tropole. Pour la p\u00e9riode du 1er janvier 1956 au 23 janvier 1962, 10 223 attentats y furent ainsi commis par le FLN. Pour le seul d\u00e9partement de la Seine, entre le 1er janvier 1956 et le 31 d\u00e9cembre 1962, 1433 Alg\u00e9riens oppos\u00e9s au FLN furent tu\u00e9s et 1726 autres bless\u00e9s. Au total, de janvier 1955 au 1er juillet 1962, en M\u00e9tropole, le FLN assassina 6000 Alg\u00e9riens et en blessa 9000 autres.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E2) Face \u00e0 ces actes de terrorisme visant \u00e0 prendre le contr\u00f4le de la population alg\u00e9rienne vivant en France, le 5 octobre 1961, un couvre-feu fut impos\u00e9 \u00e0 cette derni\u00e8re afin de g\u00eaner les communications des r\u00e9seaux du FLN et l'acheminement des armes vers les d\u00e9p\u00f4ts clandestins.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E3) En r\u00e9action, le 17 octobre 1961, le FLN d\u00e9cida de manifester afin de montrer sa force, et pour tenter d'achever sa prise de contr\u00f4le des Alg\u00e9riens vivant en m\u00e9tropole.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E4) Assaillis de toutes parts, les \u003Cu\u003E1658\u003C\/u\u003E hommes des forces de l'ordre rassembl\u00e9s en urgence, \u003Cu\u003Eet non les 7000\u003C\/u\u003E comme cela est trop souvent \u00e9crit, sont, sous la plume de militants auto-baptis\u00e9s \u00ab historiens \u00bb, accus\u00e9s d'avoir massacr\u00e9 des centaines de manifestants, d'en avoir jet\u00e9 des dizaines \u00e0 la Seine et d'en avoir bless\u00e9 2300.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EOr, cette version des \u00e9v\u00e8nements du 17 octobre 1961 \u00e0 Paris rel\u00e8ve de la l\u00e9gende et de la propagande. Tout repose en effet sur des chiffres invent\u00e9s ou manipul\u00e9s \u00e0 l'\u00e9poque par le FLN alg\u00e9rien et par ses alli\u00e9s communistes. Jouant sur les dates, additionnant les morts ant\u00e9rieurs et post\u00e9rieurs au 17 octobre, pour eux, tout Nord-Africain mort de mort violente durant le mois d'octobre 1961, est une victime de la \u00ab r\u00e9pression polici\u00e8re \u00bb... M\u00eame les morts par accident de la circulation comme nous le verrons plus loin !!!\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECette manipulation fut r\u00e9duite \u00e0 n\u00e9ant en 1998, quand le Premier ministre de l'\u00e9poque, le socialiste Lionel Jospin, constitua une commission d'enqu\u00eate. Pr\u00e9sid\u00e9e par le conseiller d'Etat Dieudonn\u00e9 Mandelkern, elle fut charg\u00e9e de faire la lumi\u00e8re sur ce qui s'\u00e9tait r\u00e9ellement pass\u00e9 le 17 octobre 1961 \u00e0 Paris. Fond\u00e9 sur l'ouverture d'archives jusque-l\u00e0 ferm\u00e9es, le rapport remis par cette commission fit liti\u00e8re de la l\u00e9gende du pr\u00e9tendu \u00ab massacre \u00bb du 17 octobre 1961[1].\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe paragraphe 2.3.5 du Rapport intitul\u00e9 \u003Ci\u003E\u003Cu\u003ELes victimes des manifestations\u003C\/u\u003E\u003C\/i\u003E est particuli\u00e8rement \u00e9loquent car il parle de sept morts, tout en pr\u00e9cisant qu'il n'y eut qu'un mort dans le p\u00e9rim\u00e8tre de la manifestation, les six autres victimes n'ayant aucun lien avec cet \u00e9v\u00e8nement, ou ayant perdu la vie post\u00e9rieurement \u00e0 la dite manifestation dans des circonstances parfaitement d\u00e9taill\u00e9es dans le rapport.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EQuel est donc l'\u00e9tat des connaissances aujourd'hui ?\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E- Le 17 octobre 1961 \u00e0 Paris, il n'y eut qu'une seule victime \u003Cu\u003Edans le p\u00e9rim\u00e8tre de la manifestation\u003C\/u\u003E... et ce ne fut pas un Alg\u00e9rien, mais un Fran\u00e7ais nomm\u00e9 Guy Chevallier, tu\u00e9 vers 21h devant le cin\u00e9ma REX, cr\u00e2ne fracass\u00e9. Par qui ? L'enqu\u00eate semble attribuer cette mort \u00e0 des coups de crosse de mousqueton.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E- Le 17 octobre 1961, alors que se d\u00e9roulait dans Paris un soi-disant \u00ab massacre \u00bb faisant des dizaines, voire des centaines de morts alg\u00e9riens, ni les h\u00f4pitaux parisiens, ni l'\u003Ci\u003EInstitut M\u00e9dico-L\u00e9gal\u003C\/i\u003E (la Morgue), n'enregistr\u00e8rent l'entr\u00e9e de corps de \u00ab NA \u00bb (Nord-Africain dans la terminologie de l'\u00e9poque). Ce qui ne veut naturellement pas dire qu'il n'y eut pas de bless\u00e9s, mais mon analyse ne porte que sur les morts.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E- A Puteaux, donc loin du p\u00e9rim\u00e8tre de la manifestation, deux morts furent n\u00e9anmoins relev\u00e9s, or ils \u00e9taient \u00e9trangers \u00e0 la manifestation. L'un d'entre eux deux, Abdelkader D\u00e9roues avait \u00e9t\u00e9 tu\u00e9 par balle, quand le second, Lamara Achenoune, avait quant \u00e0 lui \u00e9t\u00e9 achev\u00e9 par balle apr\u00e8s avoir \u00e9t\u00e9 \u00e9trangl\u00e9.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E- Le 18 octobre, \u00e0 04 heures du matin, le bilan qui parvint \u00e0 Maurice Legay le directeur g\u00e9n\u00e9ral de la police parisienne \u00e9tait donc de 3 morts, pour rappel, Guy Chevallier, Abdelkader D\u00e9roues et Lamara Achenoune. Nous sommes donc loin des dizaines ou des centaines de morts et de \u00ab noy\u00e9s \u00bb auxquels la bien-pensance fran\u00e7aise rend annuellement hommage !!!\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cu\u003EConclusion : le seul mort alg\u00e9rien de la manifestation est donc un Fran\u00e7ais m\u00e9tropolitain...\u003C\/u\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECertes, postulent les accusateurs de la France, mais les cadavres des Alg\u00e9riens \u00ab massacr\u00e9s \u00bb par la police furent re\u00e7us \u00e0 l'IML, l'\u003Ci\u003EInstitut M\u00e9dico-L\u00e9gal\u003C\/i\u003E de Paris (la Morgue), les jours suivants.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECette affirmation est \u00e9galement fausse. En effet, l'\u003Cu\u003EAnnexe III\u003C\/u\u003E du \u00ab Rapport Mandelkern \u00bb donne un d\u00e9compte d\u00e9taill\u00e9 des 41 cadavres de Nord-Africains entr\u00e9s \u00e0 l'IML de Paris du 19 octobre au 4 novembre. Pour m\u00e9moire, le 17 octobre il n'y eut aucune entr\u00e9e, et 2 le 18 octobre.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ESur ce nombre de 41 morts, 25, soit 13 corps identifi\u00e9s et 12 corps non identifi\u00e9s sont mentionn\u00e9s sous la rubrique \u00ab \u003Ci\u003EDossiers pour lesquels les informations disponibles sur la date de la mort ou ses circonstances ne permettent pas d'exclure tout rapport avec les manifestations des 17-20 octobre\u003C\/i\u003E \u00bb. Ceci fait que les 16 autres morts n'ont rien \u00e0 voir avec la manifestation du 17 octobre.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEn ce qui concerne les 25 morts restants, notons imm\u00e9diatement que le sous-titre de l'\u003Cu\u003EAnnexe III\u003C\/u\u003E est singulier car la manifestation dont il est question eut lieu le 17 octobre et non les 19 et 20 octobre. De plus, ce titre est trompeur car il laisse sous-entendre que ces 25 d\u00e9c\u00e8s auraient donc pu \u00eatre caus\u00e9s par la police fran\u00e7aise, chiffre d'ailleurs r\u00e9guli\u00e8rement et p\u00e9remptoirement transform\u00e9 en morts av\u00e9r\u00e9s par certains auteurs ou journalistes. Or :\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E1) Si ces derniers avaient pris la peine de lire le document en question dans son originalit\u00e9 et son int\u00e9gralit\u00e9, et non \u00e0 travers ses recensions, ils auraient vu qu'en face de chaque corps est port\u00e9 un num\u00e9ro de dossier de la police judiciaire suivi de la pr\u00e9cision suivante : \u00ab \u003Ci\u003EIndications relev\u00e9es dans le dossier d'enqu\u00eate de la police judiciaire\u003C\/i\u003E \u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E2) Or, gr\u00e2ce \u00e0 ces \u00ab \u003Ci\u003EIndications relev\u00e9es dans le dossier d'enqu\u00eate de la police judiciaire\u003C\/i\u003E \u00bb, il apparait clairement que 17 de ces 25 d\u00e9funts ont \u00e9t\u00e9 tu\u00e9s par le FLN, la strangulation-\u00e9gorgement, l'emploi d'armes blanches etc., n'\u00e9tant pas d'usage dans la police fran\u00e7aise... D'autant plus que parmi ces 17 morts, quatre furent assassin\u00e9s le 19 octobre, soit deux jours apr\u00e8s le 17 octobre, \u00e0 savoir un commer\u00e7ant qui avait refus\u00e9 de suivre la gr\u00e8ve du 19 octobre d\u00e9cr\u00e9t\u00e9e par le FLN et deux autres ligot\u00e9s et noy\u00e9s par ce m\u00eame FLN...\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E3) Cela interroge donc sur le placement de ces morts dans la rubrique \u003Ci\u003E\u00ab Dossiers pour lesquels les informations disponibles sur la date de la mort ou ses circonstances ne permettent pas d'exclure tout rapport avec les manifestations des 17-20 octobre\u003C\/i\u003E \u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EVoyons le d\u00e9tail de cette liste :\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cu\u003ECorps Identifi\u00e9s\u003C\/u\u003E :\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E- 6 furent tu\u00e9s par le FLN (strangulation, arme blanche, arme \u00e0 feu) ;\u003Cbr \/\u003E\n- 2 d\u00e9c\u00e8s sur la voie publique (troubles mentaux et alcoolisme) ;\u003Cbr \/\u003E\n- 1 d\u00e9c\u00e8s par crise cardiaque le 21 octobre ;\u003Cbr \/\u003E\n- 1 d\u00e9c\u00e8s par accident de la circulation ;\u003Cbr \/\u003E\n- 1 mort \u00e0 l'h\u00f4pital Boucicaut des blessures re\u00e7ues le 17 octobre ;\u003Cbr \/\u003E\n- 2 morts dont les causes ne sont pas \u00e9lucid\u00e9es.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cu\u003ECorps non identifi\u00e9s\u003C\/u\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E- 7 tu\u00e9s par le FLN (1 arme blanche, 2 noyades, 1 noyade nu, 2 armes \u00e0 feu, 1 strangulation) ;\u003Cbr \/\u003E\n- 1 mort de blessures \u00e0 la t\u00eate. Blessures re\u00e7ues le 17 octobre ? Nous l'ignorons ;\u003Cbr \/\u003E\n- 1 mort des suites de blessures re\u00e7ues Place Saint-Michel ;\u003Cbr \/\u003E\n- 3 morts dont les causes ne sont pas \u00e9lucid\u00e9es.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EConclusion, sur 25 morts \u00ab \u003Ci\u003Epour lesquels les informations disponibles sur la date de la mort ou ses circonstances ne permettent pas d'exclure tout rapport avec les manifestations des 17-20 octobre\u003C\/i\u003E \u00bb, la Morgue n'en a re\u00e7u que deux d\u00e9c\u00e9d\u00e9s tr\u00e8s probablement des suites de blessures re\u00e7ues le 17 octobre. Une interrogation demeure pour l'un d'entre eux, mais sans aucune certitude.\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ESoit 2 ou 3 morts des suites de leurs blessures, \u003Cu\u003Eaucun n'ayant perdu la vie durant la manifestation\u003C\/u\u003E[2] laquelle n'a donc comme il a \u00e9t\u00e9 dit plus haut, connu qu'un seul mort, le Fran\u00e7ais Guy Chevallier.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ENous voil\u00e0 donc tr\u00e8s loin des 50, 100, 200 ou m\u00eame 300 morts \u00ab victimes de la r\u00e9pression \u00bb avanc\u00e9s par certains, et pour lesquels Fran\u00e7ois Hollande a reconnu la responsabilit\u00e9 de la France !!!\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EMais, plus encore :\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E1) Le \u00ab \u003Cu\u003EGraphique des entr\u00e9es de corps \u00ab N.A \u00bb (Nord-africains) par jour. Octobre 1961 \u00bb,\u003C\/u\u003E nous apprend que du 1er au 30 octobre 1961, 90 cadavres de \u00ab NA \u00bb, furent re\u00e7us \u00e0 l'\u003Ci\u003EInstitut M\u00e9dico-L\u00e9gal\u003C\/i\u003E. Or, selon les enqu\u00eates judiciaires, chaque d\u00e9c\u00e8s \u00e9tant suivi d'une enqu\u00eate, \u003Cb\u003Ela plupart de ces morts \u00e9taient des musulmans pro-Fran\u00e7ais assassin\u00e9s par le FLN\u003C\/b\u003E !!!\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E2) Pour toute l'ann\u00e9e 1961, 308 cadavres de \u00ab N.A \u00bb entr\u00e8rent \u00e0 l'IML, dont plusieurs dizaines de noy\u00e9s. Or, toujours apr\u00e8s enqu\u00eate, il fut \u00e9tabli que la quasi-totalit\u00e9 de ces morts \u00e9taient des victimes du FLN (Harkis, partisans de la France, individus ayant refus\u00e9 d'acquitter \u00ab l'imp\u00f4t de guerre \u00bb, membres du MNA etc.). Or, \u003Cu\u003Eune des m\u00e9thodes d'assassinat du FLN \u00e9tait l'\u00e9tranglement ou l'\u00e9gorgement suivi de la noyade...\u003C\/u\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EPour les historiens de m\u00e9tier, les pr\u00e9tendus \u00ab massacres \u00bb du 17 octobre 1961 constituent donc un exemple extr\u00eame de manipulation de l'histoire.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EQuand la libert\u00e9 de penser sera r\u00e9tablie dans cette Cor\u00e9e du Nord mentale qu'est devenue la pauvre universit\u00e9 fran\u00e7aise, ils feront l'objet de th\u00e8ses car ils seront alors \u00e9tudi\u00e9s comme un cas d'\u00e9cole de fabrication d'un mythe. Comme Katyn, comme les \u00ab charniers \u00bb de Timosoara en Roumanie, comme les \u00ab couveuses \u00bb au Koweit ou encore comme les \u00ab armes de destruction massive \u00bb en Irak.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EMais, dans l'imm\u00e9diat, sourds, aveugles ou simples agents d'influence, les butors continueront \u00e0 \u00e2nonner la l\u00e9gende culpabilisatrice du \u00ab 17 octobre 1961 \u00bb. D'autant plus que, dans l'actuel contexte de tension franco-alg\u00e9rienne, Alger va faire donner ses affid\u00e9s qui seront complaisamment relay\u00e9s par ses habituels suppl\u00e9tifs de presse.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cbig\u003EBernard Lugan\u003C\/big\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cbig\u003ENotes\u003C\/big\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E[1] \u00ab Rapport sur les archives de la Pr\u00e9fecture de police relatives \u00e0 la manifestation organis\u00e9e par le FLN le 17 octobre 1961 \u00bb. Rapport \u00e9tabli \u00e0 la demande du Premier ministre, M. Lionel Jospin et remis au mois de janvier 1998 par M. Dieudonn\u00e9 Mandelkern pr\u00e9sident de section au Conseil d'Etat, pr\u00e9sident ; M. Andr\u00e9 Wiehn, Inspecteur g\u00e9n\u00e9ral de l'administration ; Mme Mireille Jean, Conservateur aux Archives nationales ; M. Werner Gagneron, Inspecteur de l'administration. \u003Cu\u003EEn ligne.\u003C\/u\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E[2] Dans une note infrapaginale, Brunet (2011) parle de 13 morts \u00ab certains \u00bb dont plusieurs bless\u00e9s d\u00e9c\u00e9d\u00e9s ult\u00e9rieurement. Or, ces morts ne sont pas document\u00e9s dans les archives de l'IML. Brunet, J-P., (2011) \u00ab Combien y a-t-il eu de morts lors du drame du 17 octobre 1961 ? \u00bb. \u003Cu\u003EAtlantico\u003C\/u\u003E, 17 octobre 2011.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"https:\/\/www.dedefensa.org\/article\/ce-17-octobre\"\u003Ededefensa.org\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E"}}