04/03/2024 reseauinternational.net  3 min #244089

Aaron Bushnell s'est immolé pour attirer l'attention sur Gaza

États-Unis : Des vétérans brûlent des uniformes en hommage à Bushnell et dénoncent le génocide à Gaza

par Press TV

Des images circulant sur les réseaux sociaux montrent d'anciens militaires américains brûlant leurs uniformes en hommage à l'aviateur américain récemment décédé après s'être immolé par le feu en signe de protestation contre le soutien total de son pays à la guerre génocidaire en cours du régime israélien contre la bande de Gaza.

Lors d'une veillée commémorative à la mémoire de Aaron Bushnell dans l'Oregon mercredi soir, des vétérans américains se sont livrés à un acte d'hommage poignant en brûlant leurs uniformes militaires dans une poubelle en feu. Ce geste symbolique visait non seulement à honorer le défunt aviateur américain, mais aussi à exprimer un profond rejet de ce qu'ils perçoivent comme une complicité américaine dans le génocide en cours contre les Palestiniens à Gaza.

L'un d'entre eux est vu à plusieurs reprises attisant les flammes, tout en scandant le slogan «Souvenez-vous de Aaron Bushnell, il n'est pas seul».

Les manifestants portaient une grande banderole sur laquelle était libellée : «Les vétérans disent : libérez la Palestine».

Aaron Bushnell, militaire américain de 25 ans s'est immolé dimanche 25 février devant l'ambassade d'Israël à Washington pour protester contre l'offensive israélienne à Gaza. Il a succombé à ses blessures quelques heures plus tard.

Vêtu d'un uniforme militaire, le ton déterminé, il explique qu'il met fin à ses jours pour ne plus être «complice d'un génocide». Il annonce aux internautes qu'il s'apprêtait à faire «un acte de protestation extrême» : «Comparé à ce que subissent les Palestiniens par les colonisateurs, mon acte n'est rien du tout». Arrivé devant l'entrée du bâtiment de l'ambassade israélienne, il effectue sa chorégraphie calmement : pose son téléphone, s'asperge d'essence, met sa casquette, allume son briquet et enflamme son pantalon. Avant de s'effondrer au sol, il crie trois fois, dans la douleur : «Libérez la Palestine».

Les États-Unis ont apporté un soutien sans faille à l'assaut israélien lancé contre Gaza le 7 octobre 2023 à la suite de l'opération surprise de la Tempête d'Al-Aqsa menée par les groupes de résistance siégés dans l'enclave palestinienne.

L'administration américaine est allée plus loin en opposant son veto à trois reprises aux résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies appelant à la cessation immédiate de l'agression israélienne. Washington a également armé Tel-Aviv de plus de 10 000 tonnes de matériels militaires depuis le début de la guerre.

La guerre a jusqu'à présent fait plus de 30 000 morts, dont la plupart des femmes et des enfants.

source :  Press TV

 reseauinternational.net

 Commenter

Référencé par :

1 article