04/02/2024 reseauinternational.net  4 min #242130

The Cia Is Using a European Nato Ally's Spy Service to Conduct a Covert Sabotage Campaign Inside Russia Under the Agency's Direction, According to Former Us. Intelligence and Military Officials

La Cia recueille des informations sur le Hamas pour Israël

par Faouzi Oki

La Centrale Intelligence Agence (CIA) américaine soutient les efforts israéliens visant à recueillir des renseignements sur les principaux responsables du parti politique palestinien et du mouvement Hamas, ont indiqué récemment des responsables américains anonymes qui se sont entretenus avec le New York Times. Ces responsables ont à leur tour été successivement ciblés pour être assassinés par les forces israéliennes.

La CIA a créé un groupe de travail spécial axé sur les hauts responsables du Hamas à la suite du déclenchement de la guerre ouverte entre les forces israéliennes et plusieurs groupes du Hamas basés dans la bande de Gaza, sur ordre spécifique du conseiller américain à la Sécurité nationale, Jake Sullivan. L'agence a également relevé le niveau de priorité accordé au groupe palestinien, que Washington a désigné comme organisation terroriste, du niveau quatre au niveau deux, permettant ainsi d'allouer des fonds supplémentaires à la collecte de renseignements.

Cette révélation intervient alors que les États-Unis ont intensifié leurs activités militaires au Moyen-Orient en lançant des frappes aériennes et des missiles à grande échelle le 12 janvier contre la coalition yéménite Ansurullah, qui avait activement soutenu l'effort de guerre en cours des groupes palestiniens contre Israël, notamment avec des drones et des attaques de missiles.

Cela fait également suite à l'assassinat par Israël du chef adjoint du Hamas, Saleh Al Arouri, à Beyrouth, la capitale libanaise, le 2 janvier 2024. Les États-Unis ont été fortement impliqués dans le soutien à l'effort de guerre israélien dans la bande de Gaza depuis début octobre, ce qui s'est traduit non seulement par une augmentation massive des fournitures d'équipement, dont beaucoup étaient avant destinées pour l'Ukraine et également par le déploiement de personnel sur les moyens terrestres et aériens pour soutenir activement l'effort de guerre. Le New York times cite aussi l'envoi du lieutenant-général du Corps des Marines James Glynn et d'autres officiers en Israël pour donner des conseils sur les opérations, et le déploiement de drones MQ Reaper pour des vols au-dessus de Gaza afin de ramasser des informations et de les transmettre aux forces israéliennes. De nombreuses informations font également état de forces spéciales américaines sur le terrain à Gaza pour soutenir les opérations israéliennes.

Le colonel à la retraite de l'armée américaine Douglas MacGregor, s'adressant à l'animateur de talk-show Tucker Carlson a signalé le 25 octobre 2023 à propos de ces opérations : «Au cours des dernières 24 heures environ, certaines de nos forces d'opérations spéciales et des forces d'opérations spéciales israéliennes sont entrées dans Gaza pour effectuer une reconnaissance, pour planifier l'endroit où ils pourraient vouloir aller pour libérer des otages et avoir un impact, et ils ont été abattus et ont subi de lourdes pertes, d'après ce que je comprends».

Le conseil municipal de Chicago approuve le cessez-le-feu à Gaza

Le conseil municipal de Chicago a approuvé une résolution en faveur d'un cessez-le-feu à Gaza, ce qui en fait la plus grande ville américaine à prendre cette mesure en soutien au peuple palestinien. La résolution, qui a été approuvée la semaine dernière par le maire de Chicago, Brandon Johnson, a été adoptée fin janvier 2024 avec un vote décisif au conseil municipal de Chicago.

En réaction à cette mesure entièrement pro-palestinienne, Hatem Abudayeh, chef national de la communauté palestinienne aux États-Unis, a remercié dans un communiqué Brandon Johnson ainsi qu'un certain nombre d'autres personnes qui ont joué un rôle dans l'adoption de la résolution. Cette mesure est une source d'inspiration pour enregistrer des victoires plus importantes visant à contraindre Joe Biden à cesser de soutenir le génocide contre le peuple palestinien.

La résolution de cessez-le-feu de Chicago intervient après des mois de plaidoyer mené par une coalition diversifiée de militants dirigée par les communautés palestinienne, arabe et musulmane de la ville de Chicago. La ville rejoint désormais une liste croissante de localités aux États-Unis, au nombre d'environ 70 début février, qui ont appelé à un cessez-le-feu.

 Faouzi Oki

 reseauinternational.net

 Commenter