La Russie et l'Ukraine s'accusent mutuellement de frappes sur le site d'une centrale nucléaire

© AP Photo

Des militaires russes gardent une zone de la centrale de Zaporojie, la plus grande centrale nucléaire d'Europe, en territoire sous contrôle militaire russe dans le sud-est de l'Ukraine, le 1er mai 2022 (image d'illustration)

6 août 2022, 13:20

Le ministère russe de la Défense a rapporté que le 5 août, «entre 16h20 et 17h24» (heure locale), des groupes armés ukrainiens avaient effectué trois frappes d'artillerie sur  le territoire de la centrale nucléaire de Zaporojie et de la ville d'Energodar, toutes deux sous contrôle de l'armée russe en Ukraine. «Au total, 20 obus de 152 mm ont été tirés», ajoute la même source.

«Le bombardement a été effectué par une des unités de la 45e brigade d'artillerie des forces armées ukrainiennes depuis des positions de tir près du village de Marganets, sur la rive opposée du réservoir de Krementchouk, contrôlée par l'armée ukrainienne», indique également la Défense russe.

Les autorités ukrainiennes ont quant à elles accusé l'armée russe d'être responsable des frappes sur le territoire de cette centrale nucléaire, la plus grande d'Europe. «Aujourd'hui, les occupants ont créé une autre situation extrêmement risquée pour toute l'Europe : ils ont frappé à deux reprises la centrale nucléaire de Zaporijjia [Zaporojie]. Tout bombardement de ce site est un crime éhonté, un acte de terreur», a ainsi déclaré le président ukrainien Volodymyr Zelensky dans son message vidéo quotidien, le 5 août.

«Malgré les provocations des Russes, la centrale continue de fonctionner et de fournir de l'électricité au système énergétique de l'Ukraine grâce à des lignes en service. Conformément à leur capacité, il a été décidé de décharger et de déconnecter l'un des réacteurs», a pour sa part fait savoir la société d'Etat ukrainienne Energoatom, notant toutefois qu'il existait «des risques de fuite d'hydrogène et de pulvérisation de substances radioactives».

L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) avait jugé le 2 août que la situation était «volatile» et «de plus en plus dangereuse de jour en jour» à la centrale de Zaporojie.

Pour rappel, l'armée russe a pris le contrôle d'une partie de la région de Zaporojié dans le cadre de  son opération militaire en Ukraine.

 francais.rt.com

 Commenter

Articles enfants plus récents en premier
31/08/2022 mondialisation.ca  5 min #214668

La Russie et l'Ukraine s'accusent mutuellement de frappes sur le site d'une centrale nucléaire

Billet atomique : De Godot à l'Aiea, les Usa et l'Ukraine attendent ...

Par Karine Bechet-Golovko

En attendant Godot, pardon de l'Agence internationale de l'énergie atomique, Volodomir et Joe voient eux aussi leur inquiétude monter : est-ce bien le bon endroit ? Vont-ils réellement oser venir ? Pourtant, ce n'est pas faute de tirer, de plus en plus fort et de plus en plus près. L'inquiétude est à son comble : s'ils arrivent cette semaine, il sera trop tard pour organiser une catastrophe nucléaire imputable à la Russie.

La Russie et l'Ukraine s'accusent mutuellement de frappes sur le site d'une centrale nucléaire

Jouer avec le feu en Ukraine. Les risques soustimés d'une escalade catastrophique

Par John J. Mearsheimer − Le 17 août 2022 − Source Foreign Affairs

Les responsables politiques occidentaux semblent être parvenus à un consensus sur la guerre en Ukraine : le conflit s'installera dans une longue impasse et, finalement, une Russie affaiblie acceptera un accord de paix favorable aux États-Unis et à ses alliés de l'OTAN, ainsi qu'à l'Ukraine.

23/08/2022 investigaction.net  5 min #214254

La Russie et l'Ukraine s'accusent mutuellement de frappes sur le site d'une centrale nucléaire

Le péril nucléaire et la folie humaine

Gabrielle Lefèvre

Nous sommes en vacances et pourtant nous dansons au pied d'un volcan. Et nous nageons en pleine 'absurdie' diplomatique. Alors que les forces ukrainiennes n'arrêtent pas de bombarder les alentours de la centrale nucléaire de Zaporijjia, occupée par l'armée russe, le président français Emmanuel Macron a appelé mardi « au retrait des forces russes de la centrale nucléaire de Zaporijjia, dans le sud de l'Ukraine, en soulignant les «risques» que leur présence fait peser sur la sécurité du site ».

La Russie et l'Ukraine s'accusent mutuellement de frappes sur le site d'une centrale nucléaire

Zelensky : Faites sauter la centrale nucléaire de Zaporijia !

par Boris Guennadevitch Karpov.

Le ministère russe de la Défense a informé que l'Ukraine prépare une provocation le jour de la visite du secrétaire général de l'ONU à Lvov où il rencontrera Zelensky et Erdogan. Ce jour, c'est le 19 août. La provocation en question concerne le complexe nucléaire de Zaporijia, centrale de 6 réacteurs (2 seulement sont en service).

Il est amusant (?) de constater que les Ukrainiens accusent les Russes de bombarder la centrale, alors que cette centrale est sous le contrôle des forces russes depuis plusieurs semaines.

La Russie et l'Ukraine s'accusent mutuellement de frappes sur le site d'une centrale nucléaire

La centrale nucléaire de Zaporojie : l'Europe n'a pas besoin d'une catastrophe nucléaire

par Karine Bechet-Golovko.

La centrale nucléaire de Zaporojié, actuellement sous contrôle russe, fait l'objet d'un tir continu de l'artillerie - ukrainienne. Les médias occidentaux font semblant d'être objectifs, en affirmant que Moscou et Kiev se rejettent la responsabilité, comme si la logique n'entraînerait pas une responsabilité de Kiev - les armées se tirent assez rarement dessus volontairement et régulièrement.

La Russie et l'Ukraine s'accusent mutuellement de frappes sur le site d'une centrale nucléaire

Le chantage nucléaire de Kiev

par Erwan Castel.

Le 11 août 2022, l'artillerie ukrainienne a de nouveau tiré sur la centrale nucléaire de Zaporodje, située à Energodar sur la rive gauche du Dniepr, tout comme la propagande ukro-atlantiste, dans un débilisme paroxysmique, accuse la Russie de ces bombardements. Dans un article précédent j'avais déjà rendu compte des bombardements de Kiev sur cette centrale nucléaire qui est la plus grande d'Europe.

13/08/2022 arretsurinfo.ch  10 min #213727

La Russie et l'Ukraine s'accusent mutuellement de frappes sur le site d'une centrale nucléaire

« Il est dans l'intérêt de Kiev de tenir l'Aiea à l'écart de la centrale nucléaire de Zaporojie »

Controverse. Selon Moscou c'est l'Ukraine qui bombarde la centrale nucléaire de Zaporojie. Les médias occidentaux, reprenant la version du régime Zelensky, affirment le contraire.

Commentaire de Maria Zakharova, porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, sur les bombardements incessants de la centrale nucléaire de Zaporojie par l'Ukraine, 8 août 2022.

La Russie appelle depuis longtemps la communauté internationale, par divers canaux et à différents niveaux, à condamner fermement les frappes militaires incessantes menées par le régime de Kiev sur le site de la centrale nucléaire de Zaporojie, y compris en utilisant des armements de plus en plus destructeurs.

La Russie et l'Ukraine s'accusent mutuellement de frappes sur le site d'une centrale nucléaire

Centrale de Zaporijia : de qui se moque-t-on ?

par Philippe Huysmans.

La centrale nucléaire de Zaparijia, qui était tombée aux mains des forces russes le 4 mars dernier, soit dans les premier jours de l'opération spéciale en Ukraine - suite à un audacieux raid des troupes aéroportées - a été bombardée à de multiples reprises ces derniers jours.

Et soyons clair, bombarder une centrale nucléaire en activité est totalement irresponsable, mais étrangement, les médias de grands chemins n'hésitent pas à laisser planer le doute quant aux responsables de ces frappes (quand ils n'accusent pas directement les Russes) :