22/11/2023 mondialisation.ca  6 min #237726

Gaza : «Nous nous approchons de la conclusion d'un accord de trêve», a annoncé le Hamas

La trêve doit déboucher sur un cessez-le-feu total

Par  CJPMO

Montréal, le 21 novembre 2023 — Canadiens pour la justice et la paix au Moyen-Orient (CJPMO) se félicite de la trêve temporaire annoncée entre Israël et le Hamas sous la médiation du Qatar, et demande instamment au gouvernement canadien de profiter de cet élan pour faire pression en faveur d'un cessez-le-feu permanent. L'accord de trêve permettra d'atténuer temporairement les combats, d'augmenter l'aide humanitaire et d'obtenir la libération de certains prisonniers palestiniens et otages israéliens. CJPMO insiste sur le fait que cette trêve ne doit pas se terminer par la reprise des bombardements aveugles et du siège de Gaza par Israël, mais qu'elle doit conduire à une cessation complète des hostilités et à la fin de l'occupation et du siège – un cessez-le-feu total.

« Nous nous réjouissons de la libération imminente de Palestiniens et d'Israéliens injustement captifs, mais nous ne pouvons pas permettre à Israël de retomber dans sa campagne génocidaire de bombardements aveugles et de nettoyage ethnique », a déclaré Thomas Woodley, président de CJPMO. « Le siège israélien a transformé Gaza en un amas de décombres et de désespoir. Nous ne pouvons pas permettre à Israël d'achever la destruction du système médical de Gaza. Gaza ne tient qu'à un fil et il est de la responsabilité de la communauté internationale de la protéger », a ajouté M. Woodley.

CJPME note que la trêve temporaire comporterait plusieurs éléments qui apporteront un soulagement nécessaire à court terme mais insuffisant :

  • Il y aura une pause temporaire dans les hostilités pendant 4 ou 5 jours, après quoi Israël déclare qu'il a l'intention de reprendre sa guerre contre Gaza. Selon certaines informations, les opérations aériennes israéliennes pourraient se poursuivre dans le nord de la bande de Gaza pendant cette période.
  • Israël libérera environ 150 prisonniers palestiniens, pour la plupart des femmes et des enfants. Plus de 10 000 Palestiniens sont  emprisonnés par Israël, dont beaucoup sont des  prisonniers politiques, beaucoup sont détenus indéfiniment sans inculpation ni jugement, et la plupart sont détenus en Israël (transférés en dehors des territoires occupés en violation de la quatrième convention de Genève). Parmi eux, 200 enfants palestiniens ont été  arrêtés depuis le 7 octobre.
  • Le Hamas va libérer 50 femmes et enfants israéliens retenus en otage. La prise en otage de civils est une violation du droit international.
  • Israël autorisera une augmentation de l'aide humanitaire à Gaza en provenance d'Égypte, y compris du carburant, à raison de 300 camions par jour. Ce chiffre est inférieur à la moyenne de 500 camions par jour qui entraient à Gaza pendant le blocus tel qu'il existait avant le 7 octobre, et bien inférieur à ce qui est nécessaire pour faire face à la catastrophe humanitaire qui s'aggrave, sans parler de l'inverser.

Le Canada a toujours refusé d'appeler à un cessez-le-feu complet à Gaza malgré le nombre astronomique de morts, et CJPMO prévient que le gouvernement libéral est susceptible de soutenir une reprise des hostilités après la fin de cette trêve. L'ambassadeur du Canada à l'ONU, Bob Rae, a  déclaré : « Laissons le massacre et les bombardements s'arrêter suffisamment longtemps pour que les otages soient libérés », ce qui implique que le Canada soutiendrait une reprise complète du massacre et des bombardements des civils de Gaza après avoir atteint cet objectif.

CJPMO souligne que dès le 7 octobre, l'assaut disproportionné et aveugle d'Israël a violé le droit international. « Même avec une pause dans les combats, il faudra des décennies pour réparer les dommages qu'Israël a infligés aux systèmes sanitaires et sociaux de Gaza, et il est probable que des milliers d'autres Palestiniens meurent par manque d'eau potable, d'abris, de médicaments et de services de santé », a déclaré M. Woodley. « De  nombreux responsables  israéliens ont clairement indiqué que leur objectif à Gaza était de pousser la population vers l'Égypte, effaçant ainsi la société palestinienne de la carte. Nous avons besoin que le Canada se lève et exige la fin de la violence insensée et inhumaine d'Israël. »

Plus de 14 000 Palestiniens ont été tués à Gaza, dont plus de 5 600 enfants, et 6 800 autres personnes sont portées disparues sous les décombres ou dont les corps n'ont pas encore été identifiés. Le secrétaire général des Nations unies, António Guterres, a  déclaré hier que « nous assistons à un massacre de civils sans précédent dans aucun conflit depuis que je suis secrétaire général ». La semaine dernière, 36 experts des droits de l'homme des Nations unies ont  averti que les violations commises par Israël à l'encontre des Palestiniens de Gaza « laissent présager un génocide en cours ».

###

Pour plus d'informations, veuillez communiquer avec :
Michael Bueckert, VP CJPMO
Canadiens pour la justice et la paix au Moyen-Orient
Téléphone: 613-315-7947
 Courriel CJPMO Site Web CJPMO

La source originale de cet article est Communiqué du CJPMO

Copyright ©  CJPMO, Communiqué du CJPMO, 2023

 mondialisation.ca

 Commenter