30/12/2022 arretsurinfo.ch  3 min #221608

Notre péché est notre honte

« Les « aveux » de Merkel relèvent de la justice »

Angela Merkel. Photo Wikimedia

Dans une récente interview, l'ancienne chancelière a révélé que l'Occident avait orchestré les hostilités en Ukraine.

« Ils parlent beaucoup d'évaluations juridiques de ce qui se passe autour de l'Ukraine, de certains tribunaux, etc., de toutes sortes de manières », a déclaré la porte-parole Maria Zakharova lors d'un point de presse jeudi. « Mais c'est un motif légitime pour passer en jugement devant un tribunal. »

Maria Zakharova, la Porte-Parole du ministère des Affaires étrangères de Russie a déclaré dernièrement que les aveux de l'ancienne chancelière allemande Angela Merkel sur les accords de paix de Minsk pourraient être utilisés à charge devant un tribunal impliquant des hommes politiques occidentaux responsables d'avoir provoqué le conflit ukrainien entre Moscou et Kiev.

Pour bien comprendre le réquisitoire de Zakharova, il est utile de se remémorer le contexte :

Extrait de l'article de  RT  :

L'accord, négocié par l'Allemagne et la France, était censé être une feuille de route pour la paix dans ce pays déchiré par la guerre. Le président russe Vladimir Poutine a déclaré que l'offensive militaire actuelle de son pays avait été motivée par l'échec de la mise en œuvre des termes des accords. L'ancien dirigeant allemand a admis mercredi dans une interview à Die Zeit que le véritable objectif des accords de Minsk était de donner à l'Ukraine le temps de se préparer à une confrontation militaire avec la Russie.

Maria Zakharova a affirmé que les commentaires de Merkel n'étaient rien moins que le témoignage d'une personne qui avait ouvertement admis que tout ce qui avait été fait entre 2014 et 2015 visait à « détourner l'attention de la communauté internationale des vrais problèmes, à gagner du temps, à gonfler le régime de Kiev avec des armes et à transformer le problème en un conflit à grande échelle », a ajouté Zakharova.

Elle a dit que les déclarations de Merkel révèlent « horriblement » que l'Occident utilise « la contrefaçon comme méthode d'action » et recourt à « des machinations, des manipulations et toutes sortes imaginables de distorsions de la vérité, de la loi et des droits «.

La porte-parole a affirmé que l'Occident savait bien en 2015, lorsqu'il a passé des heures à négocier la deuxième partie des accords de Minsk, qu'il n'essaierait même jamais de respecter aucune partie des accords et qu'il injecterait plutôt des armes à Kiev.

« Ils n'ont pitié de personne : des femmes, des enfants, de la population civile du Donbass ou de toute l'Ukraine. Ils avaient besoin d'un conflit et ils y étaient prêts à l'époque, en 2015 », a déclaré Zakharova.

Plus tôt ce mois-ci, un certain nombre de responsables occidentaux ont appelé à la création d'un tribunal spécial soutenu par l'ONU pour enquêter sur les crimes de guerre présumés commis par la Russie au cours de sa campagne militaire en cours en Ukraine. Le Kremlin a déclaré que l'Occident n'avait aucun droit légal ou moral de créer des tribunaux pour enquêter ou poursuivre la Russie sur le conflit, qui, selon Moscou, a finalement été provoqué par les États-Unis et leurs alliés.

Source:  librairie-tropiques.fr

 arretsurinfo.ch

 Commenter