Le journalisme de guerre occidental se résume à des articles du genre « Les officiels de notre camp ont dit »

Par  Moon of Alabama - Le 7 août 2022

Larry Johnson est  consterné, à juste titre, par un article du New York Times citant de nombreux « officiels » mais ne vérifiant aucune des affirmations, pourtant manifestement fausses, de ces officiels :

Je ne cesse d'être étonné par l'incapacité totale des journalistes à rassembler les faits. Je pense que cela se résume à de la paresse. Pourquoi faire des recherches ou des réflexions indépendantes qui vous obligent à aller sur le front alors que vous pouvez gober et régurgiter des points de discussion pré-établis ? Vous êtes payé de la même façon et vous pouvez même recevoir un Pulitzer si vous êtes le diffuseur le plus enthousiaste de la connerie du régime.

Un  article récent du New York Times, intitulé « Selon des responsables occidentaux, les erreurs de la Russie créent une opportunité pour l'Ukraine », illustre ce phénomène. Voici les points saillants de cet article de Julian Barnes et Eric Schmitt :

L'article du NYT est également  disponible ici.

Je ne vais pas me joindre à Larry pour dissiper les mythes que ces « journalistes » essaient de répandre. Ces personnes ne vont pas sur le terrain pour examiner les faits. Ils ne consultent pas les cartes du front, les statistiques sur les pertes, la structure des forces ou les données économiques. Ils n'ont aucune expérience de l'art de la guerre. Ce sont de simples sténographes, grassement payés, qui s'accrochent aux lèvres des « officiels » et écrivent ce que les « sources » qui les invitent veulent qu'ils racontent.

Difficile à croire ? Eh bien, voici la source mentionnée dans l'article du NYT sur lequel Larry Johnson se déchaîne :

, selon des responsables américains et européens.

Les responsables américains et européens disent

La Russie a annoncé, et l'Occident a prédit,

Les commandants russes ont dit

L'OTAN et d'autres responsables disent

Ces responsables reconnaissent

ont déclaré de hauts responsables militaires et des législateurs américains.

ces responsables ont dit.

a déclaré la représentante Elissa Slotkin.

un haut fonctionnaire du ministère de la Défense a déclaré récemment.

Les responsables européens ont dit,

selon les responsables du renseignement américain et allié.

ont dit des responsables occidentaux du renseignement

Les rapports du renseignement américain ont dit

selon des officiels informés de ces évaluations.

Des officiels américains ont dit

Les responsables occidentaux du renseignement disent

un officiel du renseignement occidental comparé à

les officiels occidentaux ont dit.

Selon certaines estimations des services de renseignement

les officiels américains ont dit.

selon les responsables occidentaux du renseignement.

Des officiels ukrainiens ont dit.

Des officiers supérieurs de l'armée américaine ont dit

Le brigadier Christopher King, le plus haut officier britannique d'une cellule militaire à Stuttgart, en Allemagne, a déclaré

Et un haut responsable militaire ukrainien a déclaré

le responsable a ajouté

Les évaluations des services de renseignement américains et occidentaux

Les responsables américains et britanniques ont déclaré

Le représentant Michael Waltz, républicain de Floride, a déclaré

Le Président Volodymyr Zelensky a déclaré aux membres du Congrès

M. Waltz a dit.

Ce n'est même pas du journalisme « il a dit, elle a dit«. Il s'agit d'une pure sténographie des déclarations d'une seule des parties en conflit, sans aucune tentative de vérifier la véracité douteuse de ces affirmations.

Le New York Times n'est pas le seul à produire de telles conneries. Un  article récent du Washington Post, intitulé  » La promesse de la Russie d'annexer l'Ukraine occupée suscite des divisions et des appels à l'aide. «, suit le même schéma :

La promesse de la Russie d'annexer des poches de l'Ukraine occupée a placé les États-Unis et ses partenaires dans une situation difficile, alors que l'inquiétude grandit à Washington et à Kiev quant à savoir si l'Occident est en mesure d'éviter un tournant décisif dans la guerre, dès le mois prochain.

De quel « tournant » parlent-ils ? La Russie gagne cette guerre depuis le premier jour. Cela ne va pas changer.

Quatre auteurs, Karoun Demirjian, Karen DeYoung, Loveday Morris et Michael Birnbaum, ont été nécessaires pour assembler ces absurdités. Voici les sources qu'ils mentionnent :

les critiques de la réponse de l'administration Biden disent

La promesse de la Russie de

Les dirigeants russes ont signalé

Le secrétaire d'État Antony Blinken et de hauts responsables de la Maison Blanche ont prévenu

les critiques de la réponse de l'administration Biden jusqu'à présent prétendent

l'Occident dit

a déclaré le représentant Michael Waltz (R-Fla.),

Le membre du Congrès a noté que

Waltz a dit,

L'ambassade de Russie à Washington n'a pas répondu

Le ministre des Affaires étrangères du pays, Sergei Lavrov, a déclaré

Le gouvernement de Kiev a

Zelensky avertissant que

Les responsables de l'administration Biden insistent

Les évaluations occidentales du conflit citent régulièrement tout en amplifiant

Dans plus d'une douzaine d'interviews et de séances d'information, des responsables de la Maison Blanche, du Département d'État, du Pentagone et de la communauté du renseignement américaine ont défendu

Ces responsables ont minimisé

a déclaré le porte-parole du Pentagone, Todd Breasseale.

certains hauts fonctionnaires américains ont déclaré

Les conseillers de Zelensky ont été catégoriques sur le fait que

Yuriy Sak, un conseiller du ministre de la défense ukrainien Oleksii Reznikov, a déclaré dans une interview.

la communauté du renseignement américain a changé selon les officiels.

selon des fonctionnaires familiers avec le partage de l'information. Comme d'autres, ils ont parlé sous couvert de l'anonymat

alors que les alliés occidentaux disent

a déclaré le représentant Mike Quigley (D-Ill.),

La Commission européenne a déclaré lundi

Certains ont pointé du doigt

selon Rafael Loss, un analyste basé à Berlin au Conseil européen des relations étrangères.

Les critiques notent

que l'Union européenne a accepté la semaine dernière

a déclaré Sam Charap, spécialiste de la Russie et politologue à la RAND Corporation.

dit-il.

Le ministre des Affaires étrangères de Lettonie, Edgars Rinkevics, a reconnu

Mais il a rejeté

Rinkevics a déclaré dans une interview.

Poutine a fait sensation en annonçant que

Les officiels occidentaux disent

Sak, l'assistant du ministre de la défense ukrainien, a fait l'éloge de

il a dit,

Sak a dit.

Au bas de l'article, le Post fait savoir à ses lecteurs d'où les « reporters » de cet article, sur l'Ukraine (!), sont en train de sténographier :

Birnbaum a fait son reportage d'Athènes. Morris a fait son reportage de Berlin. Shane Harris, à Washington, et Florian Neuhof, à Berlin, ont contribué à ce rapport.

Ce qui est terrifiant avec de tels articles, c'est que des « officiels » à Washington et en Europe lisent réellement de telles choses et y croient. Ils consomment les mythes qu'ils produisent eux-mêmes et agissent ensuite en conséquence. Ils ignorent ainsi l'histoire, les faits de base et la vie bien réelle des personnes qui deviennent les victimes de leurs guerres.

Moon of Alabama

Traduit par Wayan, relu par Hervé, pour le Saker Francophone.

 lesakerfrancophone.fr

 Commenter

Référencé par :

1 article

Référencé par :

1 article

Se réfère à :

1 article