Accepter cookie ?
19/05/2022 mondialisation.ca  6 min #208469

Scott Ritter : Les livraisons d'armes à l'Ukraine changent la donne

Par  Scott Ritter

Scott Ritter est un ancien officier du renseignement militaire américain. Durant la guerre du Golfe (1990-1991), il était l'expert en missiles balistiques auprès du général Norman Schwarzkopf et fin 1991 il est entré à la commission spéciale des Nations unies.

Voici quelques extraits d'une interview où il réévalue ses précédentes analyses sur la situation en Ukraine. D'un discours optimiste sur la victoire de la Russie, il est devenu pessimiste quant à ses chances de l'emporter sans changer de braquet et passer d'une « opération spéciale » à une guerre. Ritter était rejoint par Ray McGovern et l'animateur Garland Nixon dans l'émission Saturday Morning Live. (les citations suivantes sont retranscrites de la vidéo originale en anglais).

SATURDAY MORNING LIVE WITH SCOTT RITTER AND RAY MCGOVERN

L'aide militaire que l'Occident fournit à l'Ukraine change la dynamique et si la Russie ne trouve pas un moyen d'aborder cette question de manière significative... le conflit ne prendra jamais fin.

Ce qui me frustre... c'est que, selon mon évaluation, il serait très difficile pour l'Ukraine d'absorber ce nouvel équipement mais les obusiers sont déjà en opération contre la Russie. (Et) Ils ont un effet dans la région de Kharkov. Pas tous les 90, mais plusieurs batteries sont en place et sont utilisées.

Comment cela s'est-il produit ?

Et c'est la raison pour laquelle j'ai radicalement changé mon évaluation globale, car je partais du principe que la Russie serait capable d'interdire la grande majorité de ces équipements, mais la Russie s'est montrée incapable ou peu désireuse de le faire et - en conséquence - les Ukrainiens ont un impact significatif sur le champ de bataille. Pas dans les zones de contestation principale, comme le Donbass, mais à la périphérie. C'est pourquoi la Russie a effectué des retraits tactiques au nord de Kharkov, parce que pour égaler les meilleures capacités de l'Ukraine, la Russie devrait détourner des ressources de son effort principal, ce qu'elle a décidé de ne pas faire. Ils sont donc en train de reconfigurer le champ de bataille. (échange de terrains dans différentes zones)...

C'est un moment pivot dans la guerre, car ce que cela signifie, c'est que la démilitarisation n'a pas lieu. Pour toutes les forces que la Russie détruit à l'est, l'Ukraine reconstruit une capacité significative (à l'ouest). Je compare cela à Moscou en décembre 1941, lorsque les Allemands se dirigeaient vers Moscou et que les Russes ont commencé à leur jeter des choses, sacrifiant tout pour ralentir l'offensive allemande. jusqu'à ce que le général Hiver et la combinaison des divisions sibériennes leur donnent la capacité de contre-attaquer. Les Allemands ont été saignés à blanc et ils ont été arrêtés et refoulés. Si la Russie ne change pas ses calculs, alors c'est la trajectoire vers laquelle nous nous dirigeons, parce que 200 000 soldats, quelles que soient leurs capacités, ne sont pas capables de faire grand-chose. Et les combats qui ont lieu en ce moment - même s'ils massacrent des Ukrainiens - ne sont pas gratuits pour les Russes. Ils perdent des équipements, ils perdent des hommes, ils perdent du matériel, et à moins que Poutine ne mobilise ou ne transfère des forces, ceux-ci ne sont pas remplacés. Donc, au lieu d'avoir 200 000 hommes en ligne, la Russie pourrait avoir 180 000 hommes. Et si vous ne pensez pas que retirer 20 000 hommes ne change pas les options disponibles pour les dirigeants russes, alors vous ne connaissez rien à la guerre.

Donc, je crois que la Russie va gagner à l'est, ils les broient en ce moment même, ils les massacrent ; La quantité de morts et de destructions infligées aux Ukrainiens est inimaginable, mais je crois que les Ukrainiens sont prêts à subir ces pertes afin de gagner du temps pour reconstituer une armée capable de défier la Russie. Parce qu'à moins que la Russie ne soit prête à franchir le Dniepr et à se diriger vers l'Ukraine occidentale où elle pourra éliminer la profondeur stratégique des Ukrainiens, la démilitarisation de l'Ukraine n'aura pas lieu. Elle ne peut avoir lieu lorsque des dizaines de milliards de dollars d'équipement affluent et que la Russie n'est pas en mesure de les interdire. Le fait que ces obusiers avancés fonctionnent sur les lignes de front en ce moment même, montre que quelque chose ne va pas dans la méthodologie russe. Et - à moins qu'ils ne modifient cette méthodologie - je pense que nous sommes partis pour un très long été.

L'idée que l'armée ukrainienne a été éliminée en tant que force de combat efficace est un concept erroné, et à moins que la Russie n'élargisse son opération militaire spéciale - probablement au point de la transformer d'une opération militaire spéciale en une guerre qui inclut la totalité de l'espace de combat ukrainien - (alors) c'est un conflit qui est dangereusement proche de devenir ingagnable par la Russie, ce qui signifie que même s'ils peuvent atteindre leurs objectifs dans l'est avec 200 000 soldats, ils ne sont pas en mesure d'empêcher l'Ukraine de se réarmer et de se rééquiper alors que l'Ukraine reçoit des dizaines de milliards de dollars d'équipement de la part de l'OTAN - Si vous laissez à votre ennemi un « espace sûr » pour reconstruire sa capacité militaire, vous ne gagnerez jamais....

Oui, la Russie est en train de gagner à l'est, ce qui est leur objectif était depuis le début. Et ils sont en train de l'accomplir. C'est l'opération militaire spéciale. Mais maintenant nous parlons de « guerre », et je ne pense pas que la Russie ait encore fait cette transition. Il s'agit d'une guerre par procuration de facto entre l'Occident et la Russie qui utilise les forces ukrainiennes comme l'épée de l'OTAN. L'objectif est de « saigner la Russie à blanc ». Et si la Russie ne change pas la dynamique, elle sera saignée à blanc. Zelensky a indiqué qu'il est prêt à mobiliser un million de personnes, à un moment où l'Occident est prêt à fournir le financement et l'équipement nécessaires pour transformer ce million d'hommes en une véritable menace militaire.

Je considère donc que ce qui s'est passé au cours des dernières semaines est décisif.

L'aide militaire que l'Occident fournit est en train de changer la dynamique et si la Russie ne trouve pas le moyen d'y remédier de manière significative et de l'éliminer en tant que capacité militaire... alors le conflit ne prendra jamais fin.

Version française :  Entre deux guerres

 Source originale en anglais

La source originale de cet article est  une.com

Copyright ©  Scott Ritter,  une.com, 2022

 mondialisation.ca

 Commenter
Se réfère à : 1 article