Accepter cookie ?
25/03/2021 reseauinternational.net  4 min #187325

Syrie - Dix ans déjà

par Dominique Delawarde.

Le suivi de la crise sanitaire ne doit pas occulter le suivi de la géopolitique. Depuis 10 ans déjà, le peuple syrien souffre d'une guerre civile initiée et entretenue par la « coalition occidentale » dirigée par les USA au seul profit d'Israël et de l'hégémonie US sur la planète.

Deux courtes pièces à conviction (vidéos) parmi beaucoup d'autres :

Deux textes intéressants et argumentés dont je partage les conclusions viennent ponctuer ce triste dixième anniversaire.

Celui de Michel Rimbaud, ancien ambassadeur, paru dans le magazine Afrique- Asie sous le titre : « Nous ne savions pas... qu'il y a un droit international »

et celui de Bruno Guigue, ancien haut fonctionnaire français, paru sur plusieurs sites, dont celui de RT, sous le titre : « Fichez la paix à la Syrie »

Chacun peut comprendre que ces textes ne soient pas repris par les médias mainstream occidentaux contrôlés par une poignée de milliardaires, pro-israéliens pour des raisons que chacun peut découvrir facilement.

En pleine épidémie, la gouvernance et les médias mainstream français, plus sionistes que les israéliens eux-mêmes, continuent de soutenir les rebelles islamistes anti-gouvernementaux en Syrie, comme s'il n'y avait rien de plus important à faire. Alors que ni l'épidémie, ni le terrorisme ne sont éradiqués sur notre territoire, notre exécutif continue inlassablement de participer, à l'étranger et aux côtés du suzerain US, aux actions génératrices d'un « chaos constructif » pro Israélien au moyen orient.

En me réveillant le matin, je suis presque satisfait de voir que l'occident enregistre, et de très loin, les bilans les plus lourds et les échecs les plus flagrants dans la gestion de cette épidémie. Pourquoi ?

Parce que je me dis qu'après tout, il pourrait bien y avoir une justice divine. Que les couvre-feux et les confinements de populations qui nous répugnent feront peut être prendre conscience aux citoyens français des souffrances que notre exécutif inflige, depuis dix ans, au peuple syrien soumis à notre ingérence permanente, tenace et meurtrière au profit des islamistes les plus radicaux,. et d'Israël, bien sûr.

Parce que la gestion de cette épidémie occupe toujours plus nos dirigeants qui ont donc moins de temps à consacrer aux ingérences tous azimuts dans les affaires des pays souverains.

Parce que l'épidémie hypothèque d'énormes moyens financiers qui sont et seront autant de moins à consacrer au financement de nos ingérences calamiteuses, aujourd'hui et demain.

Je ne m'étonne plus qu'un sondage récent révèle que Emmanuel Macron inspire principalement de la « colère » (28%), du « dégoût » et du « désespoir » (21%), de la honte (18%) aux Français. Pour ce qui me concerne j'éprouve : et de la colère et du dégout et de la honte que la France puisse être dirigée par le mensonge, les pressions étrangères, la corruption et les conflits d'intérêt d'une trop large part de l'élite.

Grâce à la crise sanitaire, je ne désespère pas d'une prise de conscience, par les électeurs français, des manipulations permanentes dont ils sont les objets par les politiques et les médias mainstream. Il faudra, tôt ou tard, botter le cul de ces gens élus par défaut, et plutôt mal, avec la complicité malsaine des médias mainstream et de ceux qui les contrôlent

Je garde l'espoir, sans en être sûr, que tout cela se passe pacifiquement. Rien ne serait plus dommageable pour notre pays qu'une guerre civile opposant deux conceptions du monde et de la France dans laquelle le plus déterminé (pas forcément le plus riche) l'emportera

 Dominique Delawarde

 reseauinternational.net

 Commenter