14/05/2020 reseauinternational.net  2 min #173878

écoles... La balle aux prisonniers, avec que des prisonniers !

par Charles Sannat.

Aujourd'hui c'était la rentrée des classes.

Une bien triste rentrée des classes.

Pour beaucoup d'enfants l'école c'est synonyme de copains retrouvés, d'amies et autres camarades de classe.

L'école c'est parfois des soucis d'enfants mais, nous le souhaitons tous, également de la joie et beaucoup d'apprentissages.

Ces dernières années le côté apprentissage laissait beaucoup à désirer. Il restait au moins le plaisir de voir les gamins avoir envie d'aller à l'école le matin.

Puis le SRAS-Cov 2 est arrivé.

La balle aux prisonniers est devenue la réalité.

Des prisonniers sans la balle.

Limites à ne pas dépasser.

Barrières infranchissables.

Lignes à ne pas franchir.

L'école ce n'est pas cela.

L'école ne doit surtout pas devenir cela.

Virus ou pas.

L'école ne peut pas devenir une prison où les profs sont les matons.

Voilà une récrée...

Voici une cantine...

Et voici enfin une rentrée des classes... je vous passe la longue file d'attente afin de valider la température de votre gamin.

Si jamais le thermomètre sonne, Blanquer enverra sans doute immédiatement ses brigades sanitaires vous chercher pour vous mettre en quarantaine de force s'il l le faut.

Où cela va-t-il donc s'arrêter ?

Il y a une limite à ne pas franchir.

L'école dans de telles conditions n'est pas acceptable.

Tout simplement.

Soit ce virus est dangereux, et les écoles restent fermées.

Soit il y a moins « de danger à rester chez soi qu'à aller à l'école » comme l'a dit bravache le ministre de l'éducation, et dans ce cas on arrête ces conneries.

Il semble que les parents eux, pensent que l'école dans ces conditions se sert à rien.

Il est objectivement difficile de leur donner tort et de trouver ces images normales.

Elles ne sont pas normales.

Elles ne doivent jamais l'être.

source :  insolentiae.com

 reseauinternational.net

 Commenter