14/05/2020 reporterre.net  2 min #173891

Des organisations écolos et paysannes dénoncent le lobbying de l'agro-industrie

Loin de vouloir aider l'ensemble de la profession, le syndicat majoritaire [la FNSEA] et d'autres acteurs tels que les distributeurs instrumentalisent la crise pour imposer en sous-main leur vision d'une agriculture « à la française ». À coup de communication mensongère, de pression sur les agriculteurs et de tentatives de détricotage de la réglementation sanitaire et environnementale, ils conduisent l'alimentation vers une impasse et les paysans vers la précarité économique, tout ceci dans un contexte d'émergence d'une crise alimentaire majeure partout dans le monde. »

Les organisations ont cité plusieurs exemples de manœuvres de lobbying :

  • « Des syndicats agricoles ont déposé, en pleine crise et sans concertations réelles, des chartes leur permettant de  réduire de moitié les distances nationales minimales entre les zones d'épandage de pesticides et les habitations. »
  • Le 6 mai, les coopératives agricoles françaises demandaient le report d'une mesure importante sur les pesticides, à savoir la séparation de la vente et du conseil.
  • La grande distribution, en pleine crise sanitaire, a augmenté une partie de ses marges, par exemple sur la viande bovine : « Si les prix aux consommateurs sont restés stables, les prix d'achat payés aux producteurs [ont diminué] encore plus drastiquement depuis le début du confinement. »

Cette conjonction de faits inacceptables montre à l'envi que les tenants de l'agriculture industrielle ne reculent devant rien, même devant l'instrumentalisation d'une crise sanitaire majeure pour défendre un système périmé. Pourtant cette épreuve collective devrait nous apprendre au contraire que le temps est venu pour une paysannerie fondée sur l'agroécologie. »

Les organisations sanitaires sont : CCFD-Terre Solidaire, Confédération paysanne, Fédération nationale d'agriculture biologique, Générations futures, Greenpeace, Les Amis de la Terre, Réseau Action Climat, Réseau Civam.

Lire aussi :  Et si le coronavirus ouvrait la voie de l'autonomie alimentaire ?

 reporterre.net

 Commenter