27/06/2020 reseauinternational.net  2 min #176022

Le conseil municipal de Minneapolis approuve la mesure visant à abolir les forces de l'ordre

par Ben Feuerherd.

Vendredi, le conseil municipal de Minneapolis a approuvé à l'unanimité une mesure visant à abolir le commissariat de police de la ville - une proposition radicale dans le contexte des efforts déployés à l'échelle nationale par des militants pour couper les fonds des services de police locaux.

Le vote à 12 voix contre 0 ne démantèlera pas automatiquement le département, mais constitue une première étape d'un long processus législatif qui devra finalement bénéficier du soutien populaire des habitants de la ville lors des élections de novembre.

La proposition a gagné en popularité parmi les membres du conseil municipal au milieu des nombreuses protestations et émeutes qui ont eu lieu dans la ville après le meurtre de George Floyd par un officier de police de la ville le mois dernier.

L'officier Derek Chauvin s'est agenouillé sur la nuque de Floyd jusqu'à ce que ce dernier perde conscience et finisse par succomber, un événement qui a été filmé. Le meurtre de Floyd a déclenché des protestations nationales contre la brutalité policière et a déclenché des efforts pour défrayer ou abolir les forces de police dans les villes de tout le pays.

Le vote pour l'abolition des forces de l'ordre vendredi nécessitera la modification de la charte de la ville. Un projet d'amendement qui a été mis en ligne suggère de remplacer la force par un « Département de la sécurité communautaire et de la prévention de la violence ».

Le département suggéré serait composé d'officiers de la paix et assurerait la sécurité publique par « une approche holistique, orientée vers la santé publique ».

Les membres du conseil municipal espéraient capitaliser sur le soutien de la population pour abolir le département au milieu des protestations dans la ville et à travers le pays avant le vote vendredi.

« Il est temps de procéder à des changements structurels », a déclaré Steve Fletcher, membre du conseil, à l'Associated Press avant le vote. « Il est temps de repartir de zéro et de réinventer la sécurité publique ».

La proposition devra passer par un comité, puis être examinée par la commission de la charte de la ville, puis approuvée à nouveau par l'ensemble du conseil municipal d'ici le 21 août.

Le maire de Minneapolis, Jacob Frey, ne soutient pas la proposition et a le pouvoir d'y opposer son veto.

source :  nypost.com

traduction par  Aube Digitale

via  aubedigitale.com

 reseauinternational.net

 Commenter
admin [Commentaire] 2020-06-27 #9739

très intéressant,
ce scintillement de l'histoire en marche