29/06/2020 reporterre.net  3 min #176124

Convention climat : Emmanuel Macron promet un projet de loi et 15 milliards d'euros supplémentaires

Emmanuel Macron a-t-il été influencé par la  « vague verte » des élections municipales ? Le président de la République s'est exprimé ce lundi 29 juin au sujet des  propositions de la convention citoyenne pour le climat (CCC). « Je vous ai fait confiance, vous avez été à la hauteur de cette confiance », a-t-il déclaré aux 150 citoyens tirés au sort, qui ont travaillé pendant neuf mois sur 149 mesures adoptées à la majorité. Dans les jardins de l'Élysée, Emmanuel Macron a promis des réponses « fortes » à ces propositions.

Le chef de l'État a annoncé que l'ensemble des propositions de la CCC (à l'exception de trois avec lesquelles il est « en désaccord ») seront intégrées dans un grand projet de loi spécifique qui sera présenté à la fin de l'été. Il a écarté la création d'une taxe de 4 % sur les dividendes distribués au-delà de dix millions d'euros par an, la limitation de la vitesse à 110 km/h sur les autoroutes et la réécriture du préambule de la Constitution.

Il s'est en revanche dit favorable à une réécriture de l'article 1er de la Constitution. Un premier référendum devrait avoir lieu « d'ici à 2021 » et portera sur cette réécriture, en y introduisant des notions de « biodiversité, d'environnement, de lutte contre le réchauffement climatique ». Un autre référendum serait également possible dès 2021, « sur la base de l'article 11 de la Constitution, sur un ou plusieurs textes de loi reprenant [les] propositions. » En outre, Emmanuel Macron a affirmé que « 15 milliards d'euros supplémentaires sur deux ans seront injectés pour la conversion écologique de notre économie ».

Le président de la République a assuré aux citoyens qu'ils auront « un droit d'alerte » et qu'ils pourront suivre l'évolution de leur travail dans les mois à venir. D'autres conventions citoyennes « sur d'autres sujets » verront prochainement le jour, et une réforme du Conseil économique social et environnemental fera de lui « la chambre des conventions citoyennes ». « Le temps est à l'action et nous allons agir ensemble », a conclu Emmanuel Macron.

 reporterre.net

 Commenter