16/09/2023 mrmondialisation.org  8 min #233895

Tribune : les Jo2024 de Paris sont un désastre écologique et social

Collectifs militants, associations et mouvements écologistes prennent la parole contre l'organisation des JO de Paris. Pollutions, projets délétères, atteintes au droit du travail, dérives autoritaires, surveillances,... les coût sont multiples pour notre avenir commun, au nom d'un vieux modèle élitiste qui n'est plus tenable. Tribune.

Dans un an jour pour jour, la séquence des jeux olympiques et paralympiques de Paris devrait prendre fin. Nous, collectifs militants, associations et mouvements écologistes, profitions de cette date pour réitérer notre opposition à ces jeux et annoncer une mobilisation pour l'année à venir.

Les Jeux Olympiques de Paris sont  un grand projet inutile et imposé qui saccage notre environnement, porte atteinte aux droits sociaux des travailleurs et des habitants et accélère la dérive autoritaire de l'État français.

Un projet écocidaire

Nous nous opposons également à la candidature des Alpes pour les jeux olympiques d'hiver 2030 : après avoir fait  fondre les glaciers par le tourisme de masse et l'inaction climatique, faire des jeux sur de la neige artificielle est d'un cynisme édifiant.

Écologiquement, les constructions des Jeux et du Grand Paris sont responsables de la destruction d'espaces de nature dans la métropole parisienne et les départements alentours.

Des installations routières comme l'échangeur place Pleyel va encore augmenter  la pollution de nos villes, et ce à proximité d'un établissement scolaire.

Un projet anti-social

Les municipalités de Paris et de plusieurs villes concernées sont pourtant dirigées par des coalitions socialistes, communistes et écologistes qui voient dans ces constructions des moyens d'améliorer les conditions de vie des habitants. Mais sans contrôle des prix, l'explosion des loyers empêche les gens de rester dans leur quartier. Ces aménagements ont des qualités, mais en accélérant la gentrification, ils ne profiteront pas longtemps à celles et ceux qui vivent au quotidien les travaux et leurs nuisances.

Les habitants pauvres sont chassés de la capitale

Les habitants pauvres sont chassés de la capitale : ainsi, les campements d'exiléEs ont été déplacés loin des regards alors que leur accueil dans des conditions dignes n'est toujours pas envisagé par notre gouvernement, sensible aux sirènes de l'extrême droite qu'il prétend combattre. Les personnes sans domiciles, toujours plus nombreuses dans nos rues, seront envoyées dans d'autres villes. Les étudiants qui ne peuvent déjà plus se loger, devaient être  virés de leurs logements CROUS réquisitionnés pour l'occasion. Un référé a heureusement annulé l'exécution de cette injustice.

 May 26, 2023

Concernant les retombées économiques des jeux, elles sont dans tous les pays  négatives pour les habitants, qui doivent rembourser les surcoûts astronomiques des constructions et des équipements.

Les jeux n'auront pour public qu'une minorité fortunée, et ne pourront être suivis qu'à la télévision par les supporters pour qui les prix des billets et d'un séjour dans la capitale ne sont tout simplement pas accessibles. C'est aux plus pauvres de payer le prix fort pour ces jeux de la Honte.

Un projet qui exploite

Les jeux ne respectent pas le droit du travail. Contrairement aux athlètes de certains sports dont on connait les salaires pharaoniques, les personnes qui travailleront sur place n'auront pas droit à des conditions de travail dignes, en particulier les armées de vigiles et d'agents d'entretiens qui seront mobilisés sur le projet. Ainsi, le comité olympique manque cruellement de vigiles pour assurer la sécurité de l'événement, et une pression est actuellement exercée sur tous les demandeurs d'emploi de la région pour qu'ils acceptent ce travail, alors que leur formation ou leur santé ne le permet pas.

Et les milliers de bénévoles de ces jeux qui brassent des milliards d'euros, et auxquels on a vendu le soi-disant rêve olympique, ne seront pas défrayés et ne pourront, dans la plupart des cas, pas assister à la moindre compétition.

Un projet liberticide

L'enjeu de la sécurité est tel que l'État, via des lois scélérates, a considérablement réduit les libertés publiques avec pour prétexte les jeux olympiques, introduisant notamment de multiples amendes forfaitaires délictuelles jusqu'ici rarissimes, ou la surveillance algorithmique. Celle-ci, dans les endroits où elle a été expérimentée, a conduit à des erreurs graves et grotesques, racistes ou sexistes, sans compter une massive et incontrôlée collecte des données personnelles via le traitement par l'Intelligence Artificielle des images de vidéosurveillance.

Les jeux olympiques de Paris ne sont pas pires que la coupe du Monde de football au Qatar, mais ils ne sont pas meilleurs.

Partout où ils passent, les JO produisent les mêmes résultats : faire violence aux habitants les plus vulnérables, renforcer le pouvoir policier des États, mais surtout servir de diversion aux graves problèmes sociaux, écologiques et démocratiques que traversent nos sociétés. Ils exacerbent également les nationalismes etJeux Olympiques : affrontements géopolitiques | Stories of Conflict, le monde en 5min chrono | ARTE

Depuis l'aube des temps, les tyrans utilisent des grands jeux pour acheter la bienveillance des peuples, mais aujourd'hui  la situation écologique et sociale est trop grave.

Un projet vitrine

Les JO sont la vitrine du système qui saccage la planète et asservit les peuples.

Les JO sont la vitrine du système qui saccage la planète et asservit les peuples. Les États-nations y font leur propagande,  les multinationales leur publicité. Les chefs d'État y lavent leur image et les grandes entreprises y font oublier leurs crimes contre l'environnement et les travailleurs dans les pays du Sud comme dans les pays du Nord.

Macron veut se mettre en scène comme champion de la démocratie et de l'écologie alors qu'il piétine notre population en lui imposant  une réforme des retraites inutile et injuste, qu'il réprime nos manifestations et nos quartiers dans  une violence policière prise en exemple par tous les dictateurs, et qu'il ment quotidiennement sur l'écologie. On ne se proclame pas champion de la Terre en prétendant ne pas prévoir les incendies, les sécheresses, les inondations  annoncés par les scientifiques depuis plus de 50 ans, ni en défendant l'agro-industrie qui saccage les terres et exploite les agriculteurs.

Nous ne sommes pas contre les sportifs et leur supporters. Pour nous, la pratique sportive est nécessaire et bénéfique. C'est une aventure humaine et une source de plaisir physique, émotionnelle et sociale. Elle crée du lien et du partage. Nous appelons de nos vœux le soutien et le développement des clubs de sport dans nos quartiers et nos villages. De nombreux clubs se meurent faute de subventions: le sport est-il, lui aussi, réservé à une élite?

Les JO produisent l'effet inverse d'une conception saine du sport : nous dénonçons le monde économique qui instrumentalise les sportifs et les supporters. A quoi sert le sport s'il sert de publicité à des entreprises comme Coca-cola qui sont responsables des problèmes de santé liés à  la malbouffe de centaine millions de personnes dans le monde - Coca-cola qui puise dans les réserves d'eau des pays du Sud ?

Airbnb, Alibaba, Allianz, Samsung, Visa, Carrefour, LVMH, Orange, Sanofi, Accor, Danone, Enedis, pour ne citer que les plus connus des partenaires des JO, forment une collection sinistre d'entreprises aux pratiques écocidaires et sans égards pour les travailleurs et les habitants.

Les JO sont une gigantesque vitrine de la consommation à outrance. Les athlètes olympiques et paralympiques servent de mascottes commerciales à des nations et des entreprises menteuses et criminelles. A l'heure où l'action contre la destruction de l'environnement terrestre est vitale pour l'humanité et l'ensemble des êtres vivants, nous ne pouvons plus laisser faire.

Nous appelons les sportifs, les bénévoles, les supporters à prendre conscience qu'ils sont l'outil d'une vaste entreprise de détournement de l'opinion publique, loin des enjeux vitaux de notre époque.

Ne laissons pas se faire ces jeux Olympiques d'un capitalisme qui se prétend Vert. Ni ici, ni ailleurs, la propagande d'une destruction joyeuse de l'environnement et de nos conditions de vie ne doit pas continuer.

Pas de retraite, pas de JO. Pas de Justice, pas de JO. Pas d'écologie, pas de JO !

Signataires : Alternatiba Paris/ Collectif Pleyel / Les Insurgés/ NPA/ PEPS/ Saccages 2024/ Les soulèvements des terres comités du 11e, 12e et 20e/ Youth for Climate...

- Initiative soutenue et relayée par : Mr Mondialisation

Photo d'entête @Jeanne Menjoulet/Flickr
Manifestation contre la loi sécurité globale

 mrmondialisation.org

 Commenter