13/02/2024 francais.rt.com  3 min #242788

Selon un sondage, seuls 24% des Français estiment vivre dans une «société juste»


© MIGUEL MEDINA Source: AFP

24% des Français interrogés estiment vivre dans une société juste en France et 68% dénoncent le mépris social dans le baromètre de confiance OpinionWay de février 2024.

24% des Français sondés estiment vivre dans une société juste en France et seuls 3% d'entre eux sont «tout à fait d'accord» avec cette idée. Des chiffres dérisoires décrits par le baromètre de la confiance politique publié par OpinionWay, publié ce 13 février pour le Centre de recherches politiques de Sciences Po et réalisé entre le 8 et le 18 janvier.

C'est le 15e baromètre de ce type à être publié et le millésime de février visait à prendre la température après la nomination de Gabriel Attal à Matignon le 9 janvier.

Parmi les catégories interrogées, on retrouve un sentiment de vivre dans une société juste plus développé chez les cadres et membres des professions supérieures (30%) que chez les ouvriers (20%). Ce sentiment est particulièrement bas chez les lycéens (19%) et chez les retraités (24%).

En revanche, parmi les personnes sondées, les électeurs d'Emmanuel Macron au premier tour de l'élection présidentielle de 2022 sont 42% à penser vivre dans une société juste. Un chiffre qui chute à 20% pour les électeurs de Jean-Luc Mélenchon et à 18% pour ceux de Marine Le Pen.

Absence de reconnaissance et mépris

Seulement un peu plus de la moitié des personnes interrogées (53%) affirment que leurs efforts accomplis dans leur vie professionnelle ont été reconnus et récompensés. Là encore s'opère une fracture entre les cadres qui sont 64% à estimer que leur travail est reconnu et seulement 43% pour les ouvriers. La classe moyenne, dont le revenu oscille entre 2 000 et 4 500 euros par mois, demeure au-dessus de la moyenne totale avec 56% d'interrogés ressentant une reconnaissance pour leur travail.

L'étude a également interrogé les Français sur le sentiment de mépris social : 68 % des personnes sollicitées affirment ainsi que la France reste une société dans laquelle «beaucoup de gens sont méprisés». Ce sentiment est partagé quel que soit le niveau de diplôme avec 70% des titulaires d'un CAP et 64% des titulaires d'un diplôme supérieur à bac+2.

Au cœur de ce sentiment de mépris, le délaissement de l'apprentissage. En effet, 85% des interrogés pensent que l'apprentissage n'est pas assez reconnu. Près de huit Français sur dix estiment par ailleurs que la société donne trop de poids aux diplômes par rapport à l'expérience professionnelle.

En dépit du sentiment de mépris social, 38% des personnes interrogées désirent vouloir créer leur entreprise, un taux qui passe à 52% pour les moins de 35 ans. Parmi les Français qui veulent créer leur propre entreprise, on retrouve un tiers de personnes désireuses de monter une affaire artisanale.

 francais.rt.com

 Commenter