12/05/2024 reseauinternational.net  7 min #248415

Le pouvoir de la narrative

par Caitlin Johnstone

Le secrétaire d'État américain et un oligarque de la technologie de surveillance du Bilderberg ont fait des aveux très intéressants sur le mouvement de protestation contre le massacre de Gaza, soutenu par les États-Unis, et les problèmes qu'il pose à l'empire qu'ils aident à diriger.

Au cours d'un  discours au vitriol sur les manifestants universitaires lors du Ash Carter Exchange on Innovation and National Security, le PDG de Palantir, Alex Karp, a déclaré sans ambages que si les partisans des manifestants remportaient le débat sur cette question, l'Occident perdrait la capacité de mener des guerres.

Pour ceux qui l'ignorent, Palantir est une entreprise technologique de surveillance et d'extraction de données  soutenue par la CIA, qui entretient des liens étroits avec le  cartel du renseignement américain et avec  Israël, jouant un rôle crucial dans le réseau de surveillance  tentaculaire de l'empire américain et dans les  atrocités commises par Israël contre les Palestiniens. Karp est un milliardaire qui siège au  comité directeur du groupe Bilderberg et  participe régulièrement au Forum économique mondial et à d'autres plateformes de gestion de l'empire ploutocratique.

“We think these things that are happening across college campuses are a sideshow. No, they are the show.”
“If we lose the intellectual debate, you will not be able to deploy any army in the West, ever.”#Palantir CEO Alex Karp at #SCSPAIExpo2024

«Nous pensons que ce qui se passe sur les campus universitaires est un spectacle secondaire. Non, c'est le spectacle principal».
«Si nous perdons le débat intellectuel, vous ne pourrez plus jamais déployer une armée».

«Nous pensons en quelque sorte que ces choses qui se produisent, sur les campus universitaires en particulier, sont comme un spectacle secondaire - non, c'est le spectacle clé», a déclaré Karp au cours de son discours. «Parce que si nous perdons le débat intellectuel, vous ne pourrez plus jamais déployer une armée».

Tout le monde devrait écouter très attentivement les paroles de Karp, car il est en train de dévoiler tout le jeu. Il explique clairement à quel point il est crucial pour l'empire d'écraser ce mouvement de protestation et le zeitgeist sur lequel il repose, parce que l'existence même de la machine de guerre impériale en dépend. À une époque où la plupart des doreurs d'image impériaux tentent de rejeter l'importance de ce mouvement et de ce que font les jeunes sur les campus universitaires du monde entier, il s'agit là d'un aveu vraiment extraordinaire de la part de quelqu'un qui vit au plus profond des entrailles de l'hydre impériale.

Ce genre de conférences sont idéales pour obtenir de ces monstres des informations utiles que vous n'entendez pas normalement, car lorsqu'ils sont entourés d'hommes de main de l'empire partageant les mêmes idées, ils ont tendance à parler beaucoup plus librement que lorsqu'ils sont face à un public de gens normaux.

Nous en avons eu une nouvelle illustration lors d'une  conversation entre le sénateur Mitt Romney et le secrétaire d'État Antony Blinken à l'Institut McCain la semaine dernière, au cours de laquelle tous deux ont reconnu certains faits qui ne sont généralement pas mentionnés par ces gens.

Après avoir déploré le manque de succès d'Israël en matière de «relations publiques» dans le cadre de son assaut contre Gaza, Mitt Romney a carrément déclaré que c'était «la raison pour laquelle nous avons reçu un soutien massif pour fermer potentiellement TikTok ou d'autres entités de cette nature» - le «nous» signifiant lui-même et ses collègues législateurs au Capitole.

«Comment la narrative a évolué, oui, c'est une excellente question», a répondu Blinken. Au début de sa carrière à Washington, tout le monde obtenait ses informations à la télévision et dans des journaux comme le New York Times, le Wall Street Journal et le Washington Post.

«Aujourd'hui, bien sûr, nous recevons des informations par intraveineuse, avec de nouvelles impulsions, des apports chaque milliseconde», a poursuivi Blinken. «Et bien sûr, la façon dont cela s'est déroulé a dominé la narrative sur les médias sociaux. Dans l'écosystème des médias sociaux, le contexte, l'histoire, les faits se perdent et l'émotion, l'impact des images dominent. Et nous ne pouvons pas - nous ne pouvons pas ignorer cela, mais je pense que cela a aussi un effet très, très, très stimulant sur la narrative».

Vous avez remarqué qu'il a prononcé trois fois le mot «narrative» ? C'est ainsi que les gestionnaires d'empire se parlent entre eux, parce que c'est ainsi qu'ils pensent.

En effet, les gestionnaires d'empire sont toujours très conscients d'une chose que les êtres humains normaux ne connaissent pas : le véritable pouvoir vient de la manipulation des histoires - des narratives - que les gens se racontent à propos de leur réalité.

Ils comprennent que les êtres humains sont des animaux qui racontent des histoires et dont la vie intérieure est généralement dominée par des récits mentaux sur ce qui se passe, de sorte que si l'on peut contrôler ces récits, on peut contrôler les êtres humains.

Ils comprennent que le pouvoir consiste à contrôler ce qui se passe, mais que le véritable pouvoir consiste à contrôler ce que les gens pensent de ce qui se passe.

Ils comprennent que celui qui contrôle la narrative contrôle le monde.

C'est ce qui se passe avec toute la propagande des médias de masse, la manipulation des algorithmes de la Silicon Valley, les groupes de réflexion financés par les ploutocrates et la fabrication de la culture dominante à New York et à Hollywood. Quelques manipulateurs astucieux ont compris qu'il est possible de contrôler une société en contrôlant ses récits dominants.

Nos dirigeants ne pensent pas aux choses comme le font les gens normaux. Ils ne pensent pas à faire ce qu'il faut ou à agir d'une manière qui profite à tous. Ils ne pensent pas en termes de vérité et d'honnêteté ou d'absence de vérité et d'honnêteté. Ils ne pensent qu'aux histoires que les gens se racontent les uns aux autres et à la manière dont ces histoires peuvent être modifiées pour servir les intérêts de l'empire qu'ils gèrent.

Les gestionnaires d'empire - et les personnes hautement manipulatrices en général - n'utilisent pas le langage de la même manière que les gens normaux. Les êtres humains normaux utilisent le langage pour se connecter et communiquer, alors que les manipulateurs ne l'utilisent que pour obtenir ce qu'ils veulent des gens et exercer un contrôle sur eux. Pour ce faire, ils s'efforcent de contrôler les récits que les gens se font de leur réalité matérielle.

C'est pourquoi, lorsque Romney et Blinken se demandent pourquoi les gens sont si en colère contre Israël, il ne leur vient même pas à l'esprit de discuter de la manière dont l'image publique d'Israël est ternie par ses propres actions, ou de suggérer qu'il pourrait améliorer cette image en cessant simplement de se comporter de manière monstrueuse. Tout ce dont ils parlent, c'est de la «narrative» au sujet de ce que fait Israël et du fait que la capacité des gens à partager des idées et des informations en ligne rend cette narrative plus difficile à contrôler.

Ainsi, alors que les gens normaux regardent les effusions de sang et l'horreur à Gaza et crient à tue-tête que cela doit cesser, nos dirigeants nous entendent et pensent : «Oh non, nous devons trouver un moyen d'empêcher les gens de croire à ce récit et de les amener à en croire un autre».

C'est ce à quoi nous assistons avec toutes les tentatives d'étouffer la liberté d'expression dans les manifestations et en ligne. Ils comprennent que s'ils perdent le contrôle de la narration, ils ne pourront plus déployer leurs armées [sans provoquer un rejet par la population, NdT].

Ne commettez donc pas l'erreur de croire que vos tentatives pour perturber leur contrôle narratif ne fonctionnent pas. Ne laissez personne vous dire que vos manifestations ne font aucune différence ou que votre discours dissident ne représente aucune menace pour les puissants. Si ce que vous faites ne fonctionnait pas, les dirigeants de l'empire ne seraient pas en train de s'affoler.

source :  Caitlin Johnstone via  Le Saker Francophone

 reseauinternational.net

 Commenter