15/05/2024 euro-synergies.hautetfort.com  3 min #248614

Baerbock aux yeux de Pékin: veut-elle aussi ruiner les relations avec la Chine?

Baerbock aux yeux de Pékin: veut-elle aussi ruiner les relations avec la Chine?

Source:  zuerst.de

Berlin/Pékin. La ministre allemande des Affaires étrangères Baerbock (Verts) n'a pas seulement ruiné les relations avec la Russie au cours de ces trente derniers mois. Les relations sino-allemandes, traditionnellement plutôt souples et amicales, sont également un sujet d'irritation pour elle.

Dans l'Empire du Milieu, cela n'échappe pas aux observateurs. Ainsi, le portail d'information chinois China.org dresse un bilan plutôt critique du récent voyage de Baerbock dans le Pacifique Sud ("Voyage de Baerbock dans le Pacifique : contrepartie stratégique à la visite de Scholz en Chine ?). Pékin perçoit une division au sein du gouvernement allemand. Lors de sa visite dans le Pacifique Sud, Baerbock aurait tenté de contrecarrer les effets positifs de la visite du chancelier Scholz sur les relations sino-allemandes. Les analystes chinois soulignent que Scholz s'est concentré sur le domaine de la coopération économique. Cela a été perçu comme une étape vers la normalisation des relations bilatérales.

En revanche, la politique des Verts est fortement marquée par l'idéologie, constate le portail. Le parti donne la priorité à la mise en œuvre de « valeurs » plutôt qu'à une politique appropriée et mutuellement avantageuse. Les représentants des Verts comme Baerbock et Habeck agissent ainsi « aux antipodes » du cours pragmatique du chancelier sur la Chine. Baerbock a pour objectif de perturber les efforts entrepris par le chancelier pour normaliser les relations sino-allemandes.

En matière de politique économique, Baerbock mise sur une politique de « de-risking ». L'objectif est de minimiser la dépendance de l'économie allemande vis-à-vis des fabricants chinois. Mais la volonté de se détacher de la Chine augmentera la dépendance de l'Allemagne vis-à-vis des Etats-Unis, prédit China.org. L'Allemagne est dépendante des Etats-Unis dans certains domaines, notamment dans le secteur de la numérisation et de l'Internet, mais aussi dans le secteur de l'énergie, au point de menacer son existence. Baerbock et Habeck donnent aux Etats-Unis la possibilité de détruire l'économie allemande en très peu de temps, écrivent les analystes chinois (mü).

Demandez ici un exemplaire de lecture gratuit du magazine d'information allemand ZUERST ! ou abonnez-vous ici dès aujourd'hui à la voix des intérêts allemands !

Suivez également ZUERST ! sur Telegram :  t.me

 euro-synergies.hautetfort.com

 Commenter