15/05/2024 euro-synergies.hautetfort.com  11 min #248668

Elections européennes - Tsm : Tout Sauf Macron ou Frexit?

Elections européennes

TSM : Tout Sauf Macron ou FREXIT?

par Pierre-Emile Blairon

Breakdance

Je n'ai pas été surpris de découvrir que les Jeux Olympiques 2024, organisés à Paris du 26 juillet au 11 août, comporteront une nouvelle « discipline », le breakdance ; il s'agit d'une branche (la danse) de ce mouvement marginal né dans le quartier du Bronx à New-York peuplé de Noirs et de Latinos, mouvement appelé Hip-hop, qui comprend aussi le rap (pour la « musique ») et les tags (pour l'expression « picturale ») ; ce mouvement est essentiellement revendiqué et pratiqué par les jeunes de banlieue en France par une compréhensible réaction mimétique ; le breakdance, comme son nom l'indique : casser la danse, donc l'harmonie, est ce style de danse convulsive qui semble, pour les non-initiés, hystérique ou épileptique, qui consiste à se rouler au sol avec quelques envolées aléatoires.

L'introduction de ce pseudo-sport dans l'organisation des jeux Olympiques de 2028 à Los Angeles, qui vont succéder à ceux de Paris, a été refusée par les Américains, plus informés que nous, et de plus longue date, sur ce qu'il convient de penser de cette « culture » mais qui n'hésitent pas à en faire la promotion en Europe, histoire d'affaiblir un peu plus nos défenses immunitaires, puisqu'il s'agit de leur intérêt.

Nous sommes, avec cette agitation corporelle frénétique et disgracieuse, bien loin de la noblesse du geste du discobole de Myron qui reste le symbole artistique et visuel des jeux olympiques antiques, qui permettaient de célébrer la beauté et la puissance du corps des athlètes : mens sana in corpore sano, un esprit sain dans un corps sain, devise créée par le poète latin Juvénal au 1er siècle et reprise par Pierre de Coubertin, le restaurateur des Jeux Olympiques de l'ère moderne en 1894, avec une variante : Mens fervida in corpore lacertoso, un esprit ardent dans un corps musclé.

De la même façon que sont aussi éloignées de nos valeurs artistiques les autres composantes du mouvement hip-hop : les « tags » qui ne représentent que le besoin compulsif de certains jeunes gens (atteints de crétinisme) à marquer leur territoire en dégradant un mur qui leur paraît un peu trop propre en le recouvrant de signes agressifs, de même que les rappeurs, dans leurs éructations et leurs borborygmes, ne cherchent guère à égaler la sublime poésie d'un Brel ou d'une Barbara ; il suffit de découvrir les « paroles » d'une « chanson » de celle qui a été proposée par les instances organisatrices des J.O. de Paris pour chanter lors de la cérémonie officielle de leur ouverture pour en être convaincus.

Ce sont certains de ces gens qui n'ont qu'un rapport très lointain avec le sport, et encore moins avec les origines des Jeux antiques d'Olympe en Grèce, l'un des berceaux de notre civilisation européenne, qui ont été conviés à porter la flamme olympique tout le long de son parcours de Marseille à Paris ; ils ne sont pas les seuls ; il y aura aussi quelques vrais sportifs, mais pas que ; les diverses instances locales qui ont accepté de payer une somme conséquente (sans avoir au préalable consulté leurs administrés) pour voir traverser leur commune de cette « flamme » en forme de suppositoire (là encore une image très symbolique !) se sont soumises à l'une des conditions, explicitement exprimée ou non, d'y intégrer les personnes transgenres, LGBTQ +, et autres représentants de minorités, sexuelles ou non.

C'est toute cette faune interlope qui ne représente qu'un pourcentage infime de la population française qu'on met en avant dans ce qui sera la vitrine du savoir-faire français en matière d'organisation, de ce qui reste de la vision qu'ont les étrangers de la classe, de la bienséance, de la bienveillance, de l'harmonie de ses paysages et de son architecture ancienne, de la distinction, de la courtoisie et de l'élégance à la française.

Ce « breakdance », dont j'ai tracé les principales caractéristiques, symbolise à merveille le pouvoir actuel et explicite le but qu'il semble rechercher : être en accord avec les non-valeurs wokistes qui envahissent l'espace culturel occidental et ainsi humilier ce qui reste du peuple français dans ce qu'il a de plus cher et dans ce qui l'a toujours défini tout au long des siècles : précisément les vertus que je viens d'énumérer.

L'Eurovision

J'ai jeté ma télé une nuit de Nouvel an en même temps que j'ai arrêté de fumer, en l'an 2000, pour fêter dignement le nouveau millénaire. Et j'en suis fier, et heureux. Je n'ai donc pas vu la cérémonie qui s'est déroulée en Suède la semaine dernière mais seulement quelques extraits sur les réseaux sociaux qui confirment les niveaux de dégénérescence et d'avilissement qui règnent dans le monde occidental et qui sont imposés à l'Europe par la secte mondialiste sataniste (ce dernier point était visuellement présent tout au long des prestations des différents « artistes » participant à ce concours) par le biais de cette organisation (entre autres) que l'on supposait, à l'origine, être uniquement européenne, ne serait-ce que par son nom.

C'est Ségolène Royal qui arrive toujours là où on ne l'attend pas qui a formulé les critiques les plus virulentes à propos de cette mascarade : « Ce n'était pas un concours de talent musical, mais un concours de laideur, de vulgarité, de grossièreté, d'exhibitionnisme (sanctionné par la loi mais diffusé à des millions d'enfants et d'ados !). Il faut espérer que pas un euro d'argent public ou européen ne soit allé à cette farce lugubre, (à quelques exceptions près), et que les questions sur l'entreprise de costumes et de mise en scène qui a sévi et sur ceux qui l'ont choisie, puissent être posées. Les chanteurs et chanteuses eux-mêmes ont-ils eu la liberté de refuser les pitoyables vêtement maltraitants que les organisateurs leur ont fait porter ? Une enquête sérieuse sur les méthodes ainsi qu'un bilan financier détaillé de cette exhibition minable mais manifestement coûteuse s'imposent. La culture, la musique et l'Europe doivent se respecter sinon personne ne les respectera plus. »

Michel Lebon, sur le site de Nice Provence Info, conclut son article du 13 mai, Flamme olympique et Eurovision, par ces mots : « Après ces spectacles pitoyables de Fête du Slip de l'Ancien Monde occidental, la Russie, la Chine, l'Inde et les pays arabes se frottent les mains. La décadence de l'Occident est actée, leur victoire finale est assurée. »

Des manifestations sous contrôle

Car, ne nous y trompons pas: ces manifestions d'aspect ludique ne sont pas seulement d'aimables divertissements mais font partie de cette vaste entreprise d'ingénierie sociale qui a pris des proportions inimaginables au plan mondial au début de l'année 2020 avec la production d'une pseudo-pandémie suivie de la production d'un pseudo-vaccin.

Panem et circenses: du pain et des jeux pour le peuple de telle manière qu'il ne songe pas à se rebeller. En l'occurrence, il y eut plus de jeux que de pain.

Et, encore une fois, cette gigantesque manipulation a parfaitement fonctionné.

L'Eurovision a rassemblé 5,4 millions de Français devant leur petite lucarne et le parcours de la flamme (une sorte de pot d'échappement en forme de suppositoire brandi par les « athlètes ») suscite la mobilisation de foules importantes qui se déplacent avec un grand enthousiasme pour voir cet événement ; on a persuadé ces masses innombrables qu'elle assistaient au plus grand spectacle de leur vie. Je dois avouer que j'ai été surpris de cet engouement pour un spectacle qui, en réalité, n'existe pas, de la même manière que j'ai été stupéfait de la rapidité avec laquelle, en 2020, les instances mondialistes ont su imposer quantité de mesures très contraignantes à l'ensemble de la planète sans qu'il y ait la moindre contestation, sauf de la part du tout petit nombre de personnes lucides et sensées que les comploteurs appellent les complotistes.

Elections européennes : pour qui voter ?

Evidemment, ces manifestations se conjuguent, pour détourner l'attention, avec l'imminence d'un vote essentiel pour l'avenir de notre pays et celui de la véritable Europe des patries charnelles. L'Union européenne, ce monstre créé à Bruxelles par les agents de la CIA après la deuxième guerre mondiale 1 joue parfaitement son rôle de vassale des Etats-Unis au point de sacrifier les intérêts des peuples européens à ceux de l'Amérique. Je ne reviendrai pas sur cette vision géopolitique que n'importe quel enfant en âge de raisonner pourrait comprendre.

Je ne m'adresse ici qu'aux Français dont le cerveau n'a pas été atomisé comme celui de ces masses ahuries qui vont obéir à la moindre injonction de leurs maîtres.

Ces Français qui ont su garder le plein exercice de leurs capacités intellectuelles et de leur indépendance de jugement sont, certes, peu nombreux mais suffisamment en nombre pour pouvoir influer sur ce vote décisif à condition de se déplacer devant les urnes.

Il n'y a que deux options, comme d'habitude : le vote utile et le vote de conviction.

Le vote utile : Tout Sauf Macron

Le vote utile, c'est quand il y a urgence à dégager une liste particulièrement nocive.

Pour ces prochaines élections européennes, la liste toxique est représenté par le parti qui soutient Macron: la liste Valérie Hayer du parti Renaissance ; non pas que cette dame soit particulièrement dangereuse, mais le fait qu'elle fasse un score encore plus minable que celui qui lui est prédit est un facteur important pour calmer les ardeurs belliqueuses du président Macron qui, s'il est soutenu par les Français lors de ces élections européennes, nous amènera inévitablement à la guerre et à la possible disparition de la France et des Français qui n'ont toujours pas compris qu'en s'attaquant à la Russie,

- d'une part, les Européens ne sont pas dans leur droit car ce n'est pas la Russie qui a cherché la guerre en Ukraine mais bien l'Amérique, l'Otan et ses vassaux européens ; l'ancien président Hollande a d'ailleurs avoué publiquement qu'il avait saboté les accords de Minsk.

- d'autre part, à cause de la propagande massive occidentale, ils n'ont toujours pas compris non plus que la Russie n'est pas Monaco ou la Principauté d'Andorre, mais le plus grand pays du monde avec une armée colossale et une population qui soutient à fond son président Poutine parce qu'elle se sait dans son bon droit.

- Enfin, les Français ne savent pas que la guerre en Ukraine est quasiment terminée et que ce sont les Russes qui l'ont gagnée, non pas seulement contre l'Ukraine de Zelensky - qui avait perpétré un massacre des populations russophones dès 2014 (15.000 morts civils), raison de l'intervention russe - mais aussi contre l'Otan et les Européens va-t-en-guerre.

Le vote utile voudra donc dire qu'on pourra voter pour les oppositions contrôlées qui sont tout autant belliqueuses et mondialistes que Macron ; Jordan Bardella a déclaré le 22 mars au micro de France Info: « Je soutiens l'utilisation des bénéfices des avoirs russes pour financer l'effort de guerre en Ukraine : c'est une mesure que j'ai portée auprès du chef de l'État, qui y était d'ailleurs réticent, lors de la réunion des chefs de parti le jeudi 7 mars à l'Élysée ».

Ce qui veut dire qu'il approuve ce vol manifeste et qu'il n'a toujours rien compris de la situation géopolitique mondiale, à moins d'être devenu l'un des plus fidèles vassaux de l'Ordre mondial comme je l'ai évoqué et démontré dans un précédent article 2 sur ce même site. Le détournement de ces avoirs deviendra aussi un casus belli pour les Russes. Bardella est tout aussi irresponsable que Macron, mais l'élection européenne ne l'amène pas directement au pouvoir en France, il sera toujours temps de l'en empêcher dans un deuxième temps.

Le vote de conviction

Le vote de conviction, c'est le Frexit, je vais juste reprendre un commentaire qui fait suite, sur le site de Nice Provence Info, à l'article de Massimo Luce du 10 mai, intitulé Sortez les sortants ! qui a le mérite de résumer très bien l'intérêt du vote Frexit.

Ce commentaire que je reproduis en l'état est signé de Couëtdic, écrit le 12 mai 2024 à 18:07 :

« Oui, il faut aller voter si on veut avoir une chance de sauver notre belle France. Cela passe d'abord par la sortie de l'U.E, complètement vérolée qui nous coûte très cher puisque nous sommes contributeurs nets contrairement à d'autres pays et qui détruit nos agriculteurs, nos entreprises, nos libertés et milite pour la guerre au service des États-Unis. C'est paradoxal puisque ce sont des élections pour élire des députés européens mais cela fera entrer au parlement des voix dissidentes. Par contre, pour ma part, ce sera la liste des Patriotes avec Florian Philippot que je soutiendrai, les seuls qui ont été aux côtés des suspendus, dans la rue tous les samedis, se battant inlassablement pour nos libertés. Ils ont d'ailleurs avec eux entre autres, le porte-parole de Vérity France, Marc Doyer. Asselineau n'a pas souhaité se joindre à la coalition qu'ils ont montée avec d'autres partis et c'est bien dommage pour notre pays.

À part eux, tous les autres partis veulent rester dans l'U.E mais parlent de souveraineté !

Quelle souveraineté puisque la France et donc les Français ne pourront plus décider de rien (c'est déjà largement commencé) ! Les lois ou les décrets de l'U.E priment sur ceux des États.

Nos ancêtres ne se sont pas battus pour cela ! »

Alors ? A vous de décider sereinement ; vous avez ici quelques éléments en main.

Pierre-Emile Blairon

Notes:

1 Selon Marie-France Garaud : Marie-France Garaud : Jean Monnet, un agent de la CIAMarie-France Garaud : Jean Monnet, un agent de la CIA et Philippe de Villiers : j'ai tiré sur le fil du mensonge et tout est venu (éditions Fayard)

2 Traditionalistes contre globalistes : le grand chambardement planétaire du 22 février 2024.

 euro-synergies.hautetfort.com

 Commenter