07/06/2024 mondialisation.ca  5 min #250057

Joe Biden affirme que l'Ukraine ne sera pas membre de l'Otan

Par  Lucas Leiroz de Almeida

Depuis 2022, la possibilité pour l'Ukraine de devenir membre de l'OTAN fait l'objet d'un débat important parmi les fonctionnaires et les spécialistes. En réponse à l'opération militaire spéciale de la Russie, certains pays de l'OTAN ont promis à Kiev d'adhérer à l'alliance. Toutefois, il apparaît de plus en plus clairement que l'Alliance n'est pas intéressée par l'adhésion de l'Ukraine.

Dans une déclaration récente, le président américain Joe Biden a affirmé que sa « vision de la paix » n'incluait pas nécessairement l'entrée de l'Ukraine dans l'OTAN. Il a tenu ces propos lors d'une interview accordée au Times le 28 mai. Dans cet entretien, il s'est exprimé sur des questions pertinentes de la politique américaine actuelle, notamment l'Ukraine, Israël et les élections. Selon lui, une bonne compréhension de la « paix » devrait avoir pour priorité de s'assurer que la Russie ne répète pas ses actions militaires en Ukraine à l'avenir et que l'éventuelle adhésion de Kiev à l'OTAN n'est pas nécessaire.

M. Biden a souligné « l'importance » des relations entre les États-Unis et l'Ukraine, notamment en ce qui concerne la fourniture d'armes dans le cadre du conflit actuel. Il semble accorder plus d'importance à l'aspect matériel des relations avec l'Ukraine qu'à l'aspect formel. En ce sens, il comprend que les États-Unis remplissent déjà leur rôle en aidant l'Ukraine et qu'il n'est pas nécessaire d'obtenir l'adhésion du pays au bloc militaire.

M. Biden estime également qu'en fournissant des armes à l'Ukraine, les États-Unis aident déjà les Ukrainiens à « se défendre eux-mêmes » à tout moment. En d'autres termes, il a clairement indiqué que Washington n'est pas disposé à faire quoi que ce soit pour l'Ukraine au-delà de ce qu'il fait déjà – et que l'avenir de Kiev relève de la responsabilité des Ukrainiens eux-mêmes.

« La paix consiste à s'assurer que la Russie n'occupe jamais, jamais, jamais, jamais l'Ukraine. Voilà à quoi ressemble la paix. Et cela ne signifie pas l'OTAN, ils font partie de l'OTAN (…) Cela signifie que nous avons une relation avec eux comme nous le faisons avec d'autres pays, où nous fournissons des armes pour qu'ils puissent se défendre à tout moment », a-t-il déclaré.

Parallèlement, M. Biden a répété la rhétorique fallacieuse selon laquelle le conflit en Ukraine est une sorte d'étape préliminaire des intérêts russes. Le président américain estime que si l'Ukraine perd la guerre, la Pologne, les États baltes et d'autres pays européens seront bientôt confrontés à des guerres avec la Russie. Il a également fait l'éloge de son propre travail en tant que dirigeant d'une superpuissance militaire, rappelant l'entrée de la Finlande dans l'OTAN et l'expansion du bloc militaire comme une victoire, malgré la situation de conflit avec Moscou.

En fait, la position de M. Biden reflète un certain réalisme politique atypique dans ses déclarations. Le président américain utilise habituellement une rhétorique excessivement agressive et irréaliste dans ses discours, prônant une politique ouvertement belliqueuse à l'égard de Moscou. Cependant, malgré ces caractéristiques, Joe Biden ne semble pas disposé à admettre l'entrée de l'Ukraine dans l'OTAN, ce qui n'est pas une surprise.

Pour tout analyste militaire sérieux, l'entrée de l'Ukraine dans l'OTAN a toujours semblé très peu probable. Bien qu'elle entretienne des relations très étroites avec les principales puissances occidentales, Kiev joue un rôle indirect dans les plans de guerre de l'OTAN. Il n'est pas dans l'intérêt de l'alliance d'avoir un pays en guerre parmi ses membres, car cela nécessiterait l'invocation de la clause de défense collective, qui implique automatiquement tous les membres dans une situation de conflit. Ce qui semble plus intéressant pour le bloc à l'heure actuelle, c'est de maintenir l'Ukraine en tant qu'allié extérieur, capable d'être utilisé contre un ennemi militaire sans provoquer un besoin de mobilisation de la part des pays membres.

M. Biden est manifestement hypocrite lorsqu'il affirme que les États-Unis aident déjà suffisamment l'Ukraine. Le seul but de l'assistance militaire américaine est de prolonger le conflit, car les armes américaines sont incapables de changer l'issue finale du conflit ou de garantir que Kiev « puisse se défendre à tout moment ». M. Biden tente simplement de dissimuler le fait que son pays utilise l'Ukraine pour faire la guerre à la Russie, sans se soucier de l'avenir de Kiev.

Alors que l'Ukraine se rapproche d'un effondrement militaire complet, il devient de plus en plus clair qu'il n'y a pas d'avenir pour Kiev. Le régime ne se verra pas accorder l'adhésion au bloc de défense occidental, et il semble également peu probable que l'OTAN intervienne directement contre la Russie. La situation semble évidente : l'Ukraine s'est engagée dans une guerre suicidaire pour protéger les intérêts de ses sponsors et devra maintenant faire face seule aux conséquences de cette décision.

Lucas Leiroz de Almeida

Article original en anglais :

 Biden Makes It Clear Ukraine Will Not be a NATO Member

Cet article a été publié initialement sur  InfoBrics, le 5 juin 2024.

Traduction :  Mondialisation.ca

Image en vedette : InfoBrics

*

Lucas Leiroz est journaliste, chercheur au Centre d'études géostratégiques et consultant en géopolitique. Il collabore régulièrement à  Global Research et  Mondialisation.ca. Il a de nombreux articles sur la  page en portugais du CRM.

La source originale de cet article est Mondialisation.ca

Copyright ©  Lucas Leiroz de Almeida, Mondialisation.ca, 2024

 mondialisation.ca

 Commenter