09/02/2024 40 articles francesoir.fr  5 min #242520

Trêve à Gaza et libération d'otages : le Hamas donne une «confirmation préliminaire positive», annonce Doha

Gaza : Netanyahou rejette toute proposition de trêve et annonce la « préparation » d'une offensive à Rafah, bombardée par l'armée israélienne

France-Soir

Femmes et enfants palestiniens déplacées, Rafah, sud de la bande de Gaza (8 février 2024).

Mohammed Abed / AFP

MONDE - L'annonce par le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou, de la préparation d'une offensive à Rafah, au sud de Gaza, a vite été suivie de frappes aériennes. La guerre, qui entre dans son cinquième mois, se concentre plus que jamais au sud de l'enclave palestinienne, où plus de 27 800 personnes ont été tuées sous les bombardements israéliens, dont 130 entre mercredi et jeudi, selon un dernier bilan du ministère de la Santé du Hamas. En réponse à la proposition de trêve élaborée avec les Etats-Unis, le Qatar et l'Egypte, le mouvement a présenté une contre-proposition vite rejetée par Benjamin Netanyahou, qui s'engage à poursuivre l'offensive militaire jusqu'à la "victoire absolue", faisant fi de l'optimisme du chef de la diplomatie américaine, Antony Blinken. L'ONU avertit contre la création d'une zone tampon, "un crime de guerre".

Mercredi 7 février, le Premier ministre israélien a annoncé avoir ordonné à l'armée israélienne de "préparer" une offensive sur Rafah, ville située à la frontière fermée avec l'Égypte. Depuis le début de la guerre le 7 octobre dernier, pas moins de 1,3 million de Palestiniens s'y entassent, dont une majorité de personnes déplacées, soit cinq fois la population initiale de Rafah.

Un "cauchemar humanitaire"

Le secrétaire général des Nations unies, António Guterres, a vite réagi, affirmant qu'un assaut sur cette ville du sud de Gaza "augmenterait de façon exponentielle ce qui est déjà un cauchemar humanitaire". Après des premières phases concentrées sur le nord du territoire palestinien, l'armée israélienne a progressé au fil des mois vers le centre et le sud de l'enclave, notamment dans la ville de Khan Younès, épicentre de combats acharnés.

Cette localité, où se cachent des responsables du mouvement palestinien selon l'armée israélienne, a d'ailleurs subi de nouveaux bombardements mercredi. La Société du Croissant-Rouge palestinien a par ailleurs indiqué que 8 000 personnes déplacées, qui se trouvaient à l'hôpital al-Amal et au siège de l'organisation à Khan Younès ont été évacuées.

En attendant une incursion terrestre, Rafah a été la cible de nombreux bombardements. Des témoins et des sources hospitalières ont fait état de frappes mortelles dans la nuit du 7 au 8 février et le ministère de la Santé du Hamas a dénombré au total 130 morts au cours des dernières 24 heures dans le territoire palestinien. Le dernier bilan s'élève désormais à 27 840 personnes tuées, en majorité des femmes, enfants et adolescents, et à 67 317 personnes blessées.

Pour le Haut-Commissaire de l'ONU aux droits de l'homme, Volker Türk, l'armée israélienne détruit des bâtiments dans la zone frontalière avec Israël à Gaza dans le but de constituer une "zone tampon". Cela constituerait, affirme-t-il, un "crime de guerre". La "destruction massive de bâtiments, qui n'est pas justifiée par des impératifs militaires et qui est exécutée de manière arbitraire constitue un crime de guerre", précise-t-il.

Pour le Hamas, la poursuite de cette guerre démontre que l'objectif de Tel-Aviv était de commettre un "génocide". "L'insistance de Benjamin Netanyahou à poursuivre l'agression confirme totalement que l'objectif est le génocide du peuple palestinien", a déclaré Oussama Hamdane, l'un des hauts responsables du Hamas lors d'une conférence de presse à Beyrouth. "Nous ferons tout notre possible pour protéger notre peuple, que ce soit par la résistance sur le terrain ou par des efforts politiques pour mettre fin à l'agression".

De vains efforts diplomatiques

Le mercredi même où il a annoncé une offensive sur Rafah, le Premier ministre israélien a rejeté une proposition du Hamas. Celle-ci prévoyait trois phases de 45 jours, soit 135 jours au total, devant servir à la libération progressive de tous les otages israéliens en échange de centaines de prisonniers palestiniens et du retrait des troupes israéliennes de Gaza. "Nous sommes sur la voie d'une victoire absolue", a-t-il déclaré, ajoutant que "l'opération durerait des mois et non des années. Il n'y a pas d'autre solution".

Netanyahou exclut toujours tout accord qui laisserait au Hamas le contrôle total ou partiel de la bande de Gaza, martelant qu'Israël était la "seule puissance" capable de garantir la sécurité à long terme. Sa déclaration intervenait peu après sa rencontre avec Antony Blinken, chef de la diplomatie US. Ce dernier se montre toujours optimiste, malgré la déclaration du haut responsable israélien.

"Bien qu'il y ait des choses inacceptables dans la réponse du Hamas, nous pensons que cela crée un espace pour parvenir à un accord, et nous y travaillerons sans relâche jusqu'à y arriver", a-t-il déclaré. Le secrétaire d'Etat était en tournée au Moyen-Orient pour faire avancer les négociations de cessez-le-feu et faire pression sur l'Arabie saoudite pour que cet Etat normalise ses relations avec Tel-Aviv. En échange, Riyad exige "une voie claire, crédible et limitée dans le temps vers l'établissement d'un Etat palestinien".

Il s'agit, pour le chancelier allemand Olaf Scholz, de la "seule solution durable". "Cela doit être valable pour Gaza et la Cisjordanie", dit-il, appelant à "un rôle central" d'une "Autorité palestinienne réformée".

Avant la rencontre Blinken-Netanyahou, le ministre français des Affaires étrangères Stéphane Séjourné, s'est rendu lundi en Cisjordanie occupée, à Ramallah, siège de l'Autorité palestinienne. Il a rencontré son homologue palestinien Riyad al-Malki, puis le président Mahmoud Abbas. "J'ai réitéré la demande française d'un cessez-le-feu durable à Gaza pour des questions humanitaires", a-t-il déclaré.

De leur côté, l'Égypte et le Qatar, à l'origine de la première proposition de trêve, parrainent déjà un nouveau cycle de négociations qui a débuté jeudi 8 février au Caire. Le Hamas a annoncé qu'une délégation menée par Khalil al-Hayya, haut responsable de son bureau politique, se déplacerait au Caire. Le mouvement palestinien se dit toujours "ouvert" aux négociations malgré le rejet de ses dernières propositions par Israël.

 francesoir.fr

 Commenter

Articles enfants plus récents en premier
21/03/2024 chroniquepalestine.com  5 min #245206

Gaza : Netanyahou rejette toute proposition de trêve et annonce la « préparation » d'une offensive à Rafah, bombardée par l'armée israélienne

L'armée d'occupation a-t-elle encore les moyens d'envahir Rafah ?

[ ]

Par Abdel Bari Atwan

Massacrer des civils sans défense est une chose... Envahir Rafah et y rester en est une autre. Depuis plus de deux mois, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu brandit presque quotidiennement la menace d'envahir la ville de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza.

Dimanche, il a juré qu'aucune pression internationale ne l'empêcherait de mener à bien l'offensive terrestre qu'il a planifiée pour atteindre ses objectifs de guerre : éradiquer le Hamas, libérer tous les otages et s'assurer que Gaza ne représente plus jamais une menace pour Israël.

24 articles 18/03/2024 middleeasteye.net  5 min #245048

Gaza : Netanyahou rejette toute proposition de trêve et annonce la « préparation » d'une offensive à Rafah, bombardée par l'armée israélienne

Guerre à Gaza : nouveau raid des troupes israéliennes sur l'hôpital al-Chifa

Par MEE

Selon le Hamas, l'assaut révèle la « confusion et le désespoir » d'Israël face à ses opérations à Gaza

Les forces israéliennes ont lancé un nouveau raid sur l'hôpital al-Chifa de la ville de Gaza lundi 18 mars, alors que les Palestiniens s'apprêtaient à prendre leur repas d'avant-jeûne, avant l'aube.

L'attaque a commencé peu après 2 heures du matin, heure locale (minuit GMT), quand des chars se sont dirigés vers le complexe médical sous un lourd bombardement aérien.

05/03/2024 chroniquepalestine.com  11 min #244144

Gaza : Netanyahou rejette toute proposition de trêve et annonce la « préparation » d'une offensive à Rafah, bombardée par l'armée israélienne

Rafah, entre la folie théocratique israélienne et le naufrage occidental

[ ]

Par Jamal Kanj

Avec l'appui des États-Unis au nouveau faux prophète israélien, les tergiversations européennes et l'impuissance de la communauté internationale, plus particulièrement des nations arabes et musulmanes, Rafah pourrait bien servir de dernier rempart à la croisade « céleste » de Netanyahu, qui ne peut s'arrêter.

Permettez-moi de commencer cet article en partageant l'histoire d'une enfant de Gaza.

02/03/2024 ismfrance.org  10 min #244002

Gaza : Netanyahou rejette toute proposition de trêve et annonce la « préparation » d'une offensive à Rafah, bombardée par l'armée israélienne

La raison pour laquelle une invasion de Rafah est si dangereuse est qu'« Israël » n'a aucun plan

Robert Inlakesh, 29 février 2024. Depuis des semaines, le régime israélien menace d'envahir Rafah, où quelque 1,4 million de Palestiniens déplacés sont coincés, à côté de la frontière égyptienne. Les Nations Unies ont tiré la sonnette d'alarme, craignant une expulsion massive des habitants de Gaza vers le désert du Sinaï et une série d'événements faisant de nombreuses victimes. Le gouvernement américain a cependant approuvé l'attaque en précisant que les Israéliens doivent avoir un plan pour les civils.

29/02/2024 arretsurinfo.ch  3 min #243881

Gaza : Netanyahou rejette toute proposition de trêve et annonce la « préparation » d'une offensive à Rafah, bombardée par l'armée israélienne

Bataille de Gaza: Israël va-t-il réussir par la famine ce qu'il n'a pas réussi par les bombardements ?

Par Christophe Oberlin

["De l'indignité quotidienne de la recherche de nourriture aux dangers extrêmes du travail journalistique, la vie dans ce coin sombre de la terre est devenue impossible".

[Mahmoud Mushtaha, journaliste, Gaza 29 février 2024]

Rafah, le 9 février 2024. Les enfants attendent un plat chaud (Abed Rahim Khatib/Flash90)]

Pr Christophe Oberlin

Plus de quatre mois se sont écoulés depuis le déclenchement de cette nouvelle bataille de Gaza.

29/02/2024 investigaction.net  3 min #243879

Gaza : Netanyahou rejette toute proposition de trêve et annonce la « préparation » d'une offensive à Rafah, bombardée par l'armée israélienne

L'invasion de Rafah : un danger pour Israël ?

Al Mayadeen

(AFP)

Selon Ehoud Olmert, ancien Premier ministre d'Israël, une attaque de Rafah serait une action inutile de plus ; il appelle Benjamin Netanyahou à arrêter la guerre.

Selon le site Bloomberg, Ehoud Olmert a déclaré qu'une attaque sur Rafah serait « un danger auquel nous [Israël] ne pourrions pas résister ». Il a appelé Netanyahou à se concentrer sur l'élaboration d'un plan de retrait des forces d'occupation israéliennes de Gaza et à faire en sorte que l'enclave soit gouvernée par une autorité internationale.

27/02/2024 francais.rt.com  2 min #243742

Gaza : Netanyahou rejette toute proposition de trêve et annonce la « préparation » d'une offensive à Rafah, bombardée par l'armée israélienne

Offensive israélienne à Rafah : l'Égypte avertit de «répercussions catastrophiques»

Source: AFP

Des Palestiniens se tiennent devant leurs tentes dans un camp de réfugiés à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, ce 27 février 2024 (photo d'illustration).

«Toute action militaire dans les circonstances actuelles aurait des répercussions catastrophiques qui compromettraient la paix dans la région», a déclaré ce 27 février à Genève le ministre égyptien des Affaires étrangères, Sameh Choukri, en exhortant Israël à ne pas attaquer Rafah et en appelant à un cessez-le-feu immédiat.

2 articles 26/02/2024 mondialisation.ca  4 min #243642

Gaza : Netanyahou rejette toute proposition de trêve et annonce la « préparation » d'une offensive à Rafah, bombardée par l'armée israélienne

Netanyahou promet d'envahir Rafah, quel que soit l'accord de cessez-le-feu

Par The Cradle

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a déclaré que l'invasion terrestre de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, ne sera pas annulée même si un accord de cessez-le-feu temporaire est conclu avec la résistance palestinienne.

["Une fois que nous aurons commencé l'opération de Rafah, la phase intense des combats ne durera que quelques semaines. Pas des mois", a déclaré M. Netanyahu à CBS News le 25 février. "Si nous ne parvenons pas à un accord, nous le ferons quand même. Nous devons le faire parce que la victoire totale est notre objectif, et qu'elle est à portée de main".]

23/02/2024 mondialisation.ca  3 min #243462

Gaza : Netanyahou rejette toute proposition de trêve et annonce la « préparation » d'une offensive à Rafah, bombardée par l'armée israélienne

Des avions israéliens bombardent Rafah, où plus d'un million de personnes restent piégées

Par The Cradle

Des avions de combat israéliens ont bombardé Rafah, la ville la plus méridionale de la bande de Gaza, pendant la nuit et le 22 février. Les frappes israéliennes sur des maisons à Rafah ont tué plusieurs Palestiniens, a déclaré le ministère de la Santé à Gaza.

Selon des habitants, plus de 12 membres d'une même famille ont été tués par une frappe aérienne sur la ville méridionale.

22/02/2024 chroniquepalestine.com  9 min #243355

Gaza : Netanyahou rejette toute proposition de trêve et annonce la « préparation » d'une offensive à Rafah, bombardée par l'armée israélienne

Comment fuir Rafah ? Et pour aller où ?

[ ]

Par Tareq S. Hajjaj

De nombreux Palestiniens fuient Rafah en prévision de l'invasion imminente d'Israël, mais lorsqu'ils retournent dans leurs quartiers détruits, ils sont toujours confrontés aux bombardements. « Nous avons échappé à la mort pour entrer dans un autre type de mort », explique Jamila Eleywa à Mondoweiss.

Jamila Eleywa, 66 ans, a rassemblé le peu de biens qui lui restaient, à elle et à ses deux petites-filles survivantes, et les a entassés dans plusieurs sacs.

21/02/2024 middleeasteye.net  5 min #243312

Gaza : Netanyahou rejette toute proposition de trêve et annonce la « préparation » d'une offensive à Rafah, bombardée par l'armée israélienne

L'offensive terrestre israélienne transformerait Rafah en « cimetière », alertent des spécialistes des droits de l'homme

Par MEE

La famine se profile à Gaza, alors que les Nations unies suspendent les livraisons d'aide dans le nord de l'enclave, selon des experts

Une offensive terrestre israélienne sur Rafah transformerait la ville frontalière de Gaza, où affluent les réfugiés, en un « cimetière », ont averti les responsables des principales organisations humanitaires et de défense des droits de l'homme lors d'une conférence de presse spéciale qui s'est tenue mardi 20 février.

20/02/2024 arretsurinfo.ch  4 min #243269

Gaza : Netanyahou rejette toute proposition de trêve et annonce la « préparation » d'une offensive à Rafah, bombardée par l'armée israélienne

Attendre de mourir à Rafah

Par Hassan Ahmad Abu Sitta

Les Palestiniens déplacés de force à Rafah par les attaques israéliennes vivent dans des tentes de fortune montées autour d'un cimetière à Rafah, dans la bande de Gaza, le 14 février 2024. (Saeed Jaras / APA Images)

Il y a trois mois, ma famille et moi avons été déplacés de force de notre maison de Khan Younis, dans le sud de la bande de Gaza.

19/02/2024 strategic-culture.su  4 min 🇬🇧 #243194

Gaza : Netanyahou rejette toute proposition de trêve et annonce la « préparation » d'une offensive à Rafah, bombardée par l'armée israélienne

Us. Vows to Veto Ceasefire Resolution as Israel's Rafah Onslaught Looms

By Andre DAMON

The US will veto a resolution at the United Nations calling for a ceasefire in Gaza, US ambassador to the UN Linda Thomas-Greenfield said Saturday, in the latest expression of all-out support for Israel's planned assault on Rafah by the Biden administration.

Israeli forces are on the verge of launching a full-scale ground offensive against Rafah, the southernmost city in the Gaza Strip, into which nearly 1.5 million Palestinian civilians are now confined.

19/02/2024 middleeasteye.net  11 min #243189

Gaza : Netanyahou rejette toute proposition de trêve et annonce la « préparation » d'une offensive à Rafah, bombardée par l'armée israélienne

Guerre à Gaza : pourquoi l'Égypte redoute-t-elle l'attaque israélienne à Rafah et quelles conséquences pour le traité de paix ?

Par Sondos Shalaby et Shahenda Naguib

La question brûlante pour l'Égypte et la communauté internationale est de savoir où les Palestiniens pourront se réfugier si Israël envahit Rafah. Certains éléments indiquent que l'Égypte se prépare à un afflux de réfugiés

Alors que l'armée israélienne prépare une offensive terrestre sur la ville de Rafah à Gaza, au sud de la frontière, l'Égypte se prépare au pire, avec une crise humanitaire et une menace pour son traité de paix avec Israël.

19/02/2024 middleeasteye.net  3 min #243187

Gaza : Netanyahou rejette toute proposition de trêve et annonce la « préparation » d'une offensive à Rafah, bombardée par l'armée israélienne

Guerre à Gaza : l'armée et les services de renseignement israéliens avertissent les dirigeants politiques que le Hamas survivra à l'offensive

Par MEE

Un document transmis par les chefs militaires israéliens aux responsables gouvernementaux laisse présager la survie du Hamas en tant que groupe « terroriste » et « de guérilla »

Selon un rapport de la chaîne israélienne Channel 12, un document émanant des chefs militaires israéliens et destiné aux responsables gouvernementaux avertit que même si le Hamas est démantelé en tant que force militaire, le mouvement survivra en tant que « groupe terroriste et groupe de guérilla ».

17/02/2024 strategic-culture.su  5 min 🇸🇹 #243071

Gaza : Netanyahou rejette toute proposition de trêve et annonce la « préparation » d'une offensive à Rafah, bombardée par l'armée israélienne

Massacre de Rafah expõe a brutalidade de Israel

🇬🇧

Lucas Leiroz

Os ataques recentes em Rafah estão a mostrar as práticas israelenses à opinião pública ocidental e a tornar o Estado sionista ainda mais isolado a nível internacional.

Escreva para nós: infostrategic-culture.su

Você pode seguir Lucas no X (ex-Twitter) e Telegram.

Os ataques de Israel contra a Faixa de Gaza são cada vez mais violentos e desproporcionais.