11/06/2024 10 articles reseauinternational.net  4 min #250251

 Un «vol flagrant et cynique» : la diplomatie russe met en garde contre toute saisie de ses actifs en Occident

Il n'y a toujours pas de consensus au G7 concernant l'aide à Kiev en utilisant les actifs russes

par Alexandre Lemoine

L'administration Biden mène une campagne pour convaincre les dirigeants d'autres pays du G7, à savoir le Royaume-Uni, le Canada, la France, l'Allemagne, l'Italie et le Japon, d'approuver un plan qu'elle juge essentiel pour donner à l'Ukraine une chance de changer la situation sur le champ de bataille en continuant à repousser l'offensive russe.

Cependant, il n'y a toujours pas de consensus parmi les pays du G7 sur l'octroi à l'Ukraine de 50 milliards de dollars d'aide en utilisant le profit des actifs russes gelés.

L'administration du président américain Joe Biden cherche à préparer un accord pour accorder à l'Ukraine 50 milliards de dollars en utilisant le profit des actifs russes gelés avant le sommet du G7, mais les conditions de l'aide ne sont toujours pas convenues. C'est ce qu' a rapporté la chaîne CNN se référant à ses sources à la Maison-Blanche.

Le sommet du G7 se tiendra du 13 au 15 juin dans la région italienne des Pouilles. Selon la chaîne, les responsables américains tentent de finaliser «les détails financiers les plus délicats» du plan avant la rencontre des dirigeants, mais les pays membres n'ont pas encore trouvé de consensus sur les conditions de l'aide à Kiev. Selon les sources, les responsables discutent encore de «la forme exacte de l'aide ainsi que des garanties de remboursement de ces fonds».

Selon les interlocuteurs de CNN, la situation critique de l'Ukraine influence directement la nécessité d'accorder des fonds à Kiev. Les responsables américains soulignent que bien que les détails du plan ne soient pas encore finalisés, tous les pays du G7 sont d'accord sur le «besoin désespéré» de l'Ukraine de recevoir de l'aide et sur «l'urgence de la situation». Ils estiment également que l'unité du G7 sur cette question enverrait un signal à Moscou que «la Russie ne pourra pas simplement attendre la fin du soutien continu à l'Ukraine par les États-Unis et leurs alliés».

Le 20 mai, le Financial Times a rapporté, en citant des sources, que les États-Unis  persuadaient les pays du G7 d'accorder à l'Ukraine un prêt garanti par les revenus des actifs russes. Selon ce plan, les pays du G7 pourraient allouer à Kiev 50 milliards de dollars dès cet été en cas d'approbation. D'après les interlocuteurs du journal, tous les membres du G7 n'étaient pas prêts à accepter cela. En particulier, l'Allemagne, l'Italie, la France et le Japon s'y opposaient. Cependant, leur position a commencé à changer sous la pression de Washington, qui souhaite finaliser le plan au sommet du G7 en juin et inclure une disposition sur l'utilisation des revenus des actifs russes dans la déclaration conjointe à l'issue de la réunion.

Il est précisé que les parties n'ont pas pu parvenir à un accord sur la manière exacte de répartir les actifs russes gelés, qui devraient être la source de financement.

Selon Reuters, le président américain Joe Biden et son homologue français Emmanuel Macron sont parvenus à  un accord sur l'utilisation des revenus des actifs russes gelés.

Les deux présidents entendent continuer à soutenir les actions de l'UE et du G7 pour transférer à Kiev les revenus des actifs souverains russes bloqués, selon un document adopté à l'issue de la visite de Joe Biden en France.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky assistera à la réunion du G7 pour demander encore une aide supplémentaire sur la scène mondiale. Le prochain voyage de Joe Biden en Italie aura lieu immédiatement après sa visite de plusieurs jours en France, où le principal sujet de discussion a été le soutien militaire américain à l'Ukraine. Joe Biden a rencontré Volodymyr Zelensky et annoncé l'octroi à l'Ukraine d'un paquet d'aide de 225 millions de dollars.

source :  Observateur Continental

 reseauinternational.net

 Commenter
Articles enfants plus récents en premier
27/06/2024 reseauinternational.net  5 min #251358

 Il n'y a toujours pas de consensus au G7 concernant l'aide à Kiev en utilisant les actifs russes

Voici comment la Russie peut récupérer son argent volé tout en laissant l'Occident financier s'effondrer tout seul

par Ethan Huff

Jim Rickards, rédacteur en chef de Strategic Intelligence, a déclaré cette semaine à Steve Bannon de «War Room» que la Russie avait une solution simple et évidente à la tentative de vol d'actifs russes par l'Occident : mettre un privilège sur les 40 000 milliards de dollars du dépositaire Euroclear (http://newsnet.fr/1), ce qui conduirait au chaos financier.

19/06/2024 reseauinternational.net  8 min #250795

 Il n'y a toujours pas de consensus au G7 concernant l'aide à Kiev en utilisant les actifs russes

L'Hégémon ordonne à l'Europe : pariez sur la guerre et volez l'argent de la Russie

par Pepe Escobar

Le kabuki suisse de la «paix» est venu et s'en est allé - et le vainqueur a été Vladimir Poutine. Il n'a même pas eu besoin de se présenter.

Aucun des Grands Acteurs n'en a eu besoin. Ou, s'ils ont envoyé leurs émissaires, il y a eu un refus significatif de signer la déclaration finale insipide - comme pour les membres des BRICS, le Brésil, l'Inde, l'Arabie saoudite, les Émirats arabes unis et l'Afrique du Sud.

5 articles 19/06/2024 reseauinternational.net #250782

 Il n'y a toujours pas de consensus au G7 concernant l'aide à Kiev en utilisant les actifs russes

Le G7 : une relique dépassée face à la montée des Brics, selon la Chine

«Comparé aux BRICS, vous ne représentez plus rien».

Le G7 est obsolète ! La Chine envoie valser l'Occident et proclame la fin du règne des puissances occidentales.

Pour Lin Jian, porte-parole chinois, le G7 est désormais dépassé par les BRICS, qui représentent bien plus que les maigres 10% de la population mondiale :

«Ce sommet n'est qu'un instrument de l'hégémonie a

18/06/2024 mondialisation.ca  5 min #250687

 Il n'y a toujours pas de consensus au G7 concernant l'aide à Kiev en utilisant les actifs russes

G7: Kiev et Washington deviennent officiellement des alliés

Par Alexandre Lemoine

Les États-Unis et l'Ukraine ont signé un accord de sécurité d'une durée de 10 ans, écrit Politico. Cependant, le problème est qu'il a été signé entre les administrations actuelles de Washington et de Kiev. Le traité ne tiendra pas longtemps si Donald Trump arrive au pouvoir.

L'Italie accueille actuellement le sommet de trois jours du G7: ce format réunit, outre le pays hôte, le Royaume-Uni, l'Allemagne, le Canada, la France, le Japon et les États-Unis.

17/06/2024 reseauinternational.net  8 min #250664

 Il n'y a toujours pas de consensus au G7 concernant l'aide à Kiev en utilisant les actifs russes

Des racketteurs Vip en bande organisée : les États-Unis trouvent un complice pour spolier les actifs de la Russie

S'il y a dans la situation actuelle, disons celle d'une France qui se délite dans une Europe verrouillée dans sa vassalité conservatrice mais au bord de l'explosion c'est bien la raclée que vient de prendre Macron... En revanche, ce qui est peut-être le plus navrant de la part de ce petit personnel du capital c'est l'incapacité à faire autrement que ce qu'ils font, il est vrai que face à cette invraisemblable saisie des avoirs russes, un vol en bande organisée qui fragilise un peu plus le rôle du dollar par sa militarisation, c'est peu dire que l'opposition à Macron n'est pas à la hauteur de cette débâcle géopolitique...

16/06/2024 reseauinternational.net  6 min #250600

 Il n'y a toujours pas de consensus au G7 concernant l'aide à Kiev en utilisant les actifs russes

Qu'est-ce qui empêche l'Occident de transférer des actifs russes vers l'Ukraine ?

par Iaroslav Dymtchouk

Les discussions sur le transfert de fonds depuis des comptes russes saisis se sont intensifiées. Cela a été facilité par la campagne électorale dans l'UE et l'approche des élections présidentielles aux États-Unis. Les partenaires de l'Ukraine dans ce dossier essaient de flirter avec Kiev par tous les moyens possibles, mais ils hésitent encore à prendre des mesures radicales.

4 articles 13/06/2024 reseauinternational.net  2 min #250387

 Il n'y a toujours pas de consensus au G7 concernant l'aide à Kiev en utilisant les actifs russes

La Bourse de Moscou suspend officiellement toutes les transactions en dollars américains et en euros

par Tyler

En réponse à une nouvelle série de sanctions à l'encontre du pays des BRICS, la bourse russe de Moscou a suspendu toutes les transactions en dollars américains et en euros. La principale place financière du pays assurant la présidence des BRICS en 2024 a également déclaré que les échanges d'actions et les transactions sur le marché monétaire dans ces deux monnaies cesseraient également.