Accepter cookie ?

Afrique

9 articles1 7 jours 30 90 2021 Tout
28/01/2022 reseauinternational.net  7 min #201242

Sanctionnés par la Cedeao, Bamako, Conakry et Ouagadougou ont-ils une chance de s'en sortir ?

par Kamal Louadj.

Dans un entretien à Sputnik, le géopoliticien Abdelkader Soufi estime, à la suite des coups d'État qui ont eu lieu dans certains pays africains, que le temps est venu pour l'Afrique d'avoir sa monnaie d'échange unique et d'enterrer définitivement le Franc CFA et toutes les organisations enfantées par le néocolonialisme.

Après les dures sanctions économiques et financières imposées au Mali et à la Guinée-Conakry, en réaction aux coups d'État effectués par la junte militaire dans ces deux pays, la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) s'apprête ce vendredi 28 janvier à faire subir la même chose au Burkina Faso.

28/01/2022 reseauinternational.net  3 min #201241

 Choguel Maïga : « Personne ne viendra au Mali par procuration »

Burkina Faso : le Russe Prigojine, chef du groupe Wagner, salue une « ère de décolonisation »

L'homme d'affaires russe Evguéni Prigojine, réputé proche de Vladimir Poutine et soupçonné d'être lié à l'opaque groupe paramilitaire Wagner, a salué le putsch au Burkina Faso comme le signe d'une « nouvelle ère de décolonisation » en Afrique.

« Tous ces soi-disant coups d'État sont dus au fait que l'Occident essaie de gouverner les États et de supprimer leurs priorités nationales, d'imposer des valeurs étrangères aux Africains, parfois en se moquant clairement d'eux », a ainsi déclaré Evguéni Prigojine dans un commentaire publié sur le réseau social russe VK par sa société, Concord.

28/01/2022 reseauinternational.net  3 min #201240

 Les autorités maliennes exigent du Danemark le retrait immédiat de ses forces spéciales

Mali : Après la demande avec insistance du gouvernement malien, le Danemark retire sa troupe

par Boureima Guindo.

Le Royaume du Danemark a finalement décidé de retirer ses forces spéciales déployées au sein de la force européenne « Takuba » au Mali. Cette décision intervient le lendemain d'un second communiqué du gouvernement malien demandant, avec insistance, à la partie danoise de retirer immédiatement ses forces spéciales du territoire malien.

Déployées sans autorisation, les forces spéciales danoises quitteront le sol malien à la demande des autorités.

27/01/2022 reseauinternational.net  7 min #201186

 Choguel Maïga : « Personne ne viendra au Mali par procuration »

Sociétés militaires privées en Afrique : il y aurait « les bons » et les « mauvais sous-traitants »

par Hakim Saleck.

Le président de l'IPSE, Emmanuel Dupuy, dénonce au micro de Sputnik un double discours américain et occidental sur la présence de sociétés militaires privées sur le continent africain. Tour d'horizon

Qu'ont en commun les compagnies Academi, Executive Outcomes, Dyck Advisory Group, DeWe, Wagner et Sadat ? Ces entreprises sont toutes des sociétés militaires privées (SMP) présentes sur le continent africain.

3 articles 27/01/2022 reseauinternational.net  2 min #201185

 Les autorités maliennes exigent du Danemark le retrait immédiat de ses forces spéciales

Choguel Maïga : « Personne ne viendra au Mali par procuration »

Le Premier ministre de transition malien Choguel Kokalla Maïga a défendu mardi soir la demande faite au Danemark de retirer ses forces spéciales en affirmant que plus personne n'irait « par procuration » dans son pays.

Bamako a demandé lundi au Danemark d'« immédiatement » retirer le contingent d'une centaine d'hommes récemment déployé au Mali pour participer à Takuba, une task force dont la France est à l'origine et destinée à accompagner les soldats maliens au combat face aux djihadistes.

25/01/2022 reseauinternational.net  2 min #201101

Niger : la société civile « préoccupée » par la dégradation de la situation sécuritaire

Des organisations de la société civile nigérienne ont exprimé leur « préoccupation » face à la dégradation de la situation sécuritaire dans le pays.

« La situation sécuritaire dans le pays continue de se dégrader, notamment dans les régions de Tillaberi, Tahoua, Maradi et Diffa », ont déploré les associations « Notre Cause Commune », « Alternative Espaces Citoyen

25/01/2022 reseauinternational.net  4 min #201090

 Mutineries dans les casernes au Burkina Faso : embryon de coup d'État ou coup de semonce ?

Burkina Faso - Les militaires arrêtent le président Kaboré

Des soldats se sont mutinés dimanche dans plusieurs casernes du Burkina Faso pour réclamer le départ des chefs de l'armée et des «moyens adaptés» à la lutte contre les terroristes.

Le président du Burkina Faso Roch Marc Christian Kaboré a été arrêté hier et était détenu dans une caserne de Ouagadougou, au lendemain de mutineries dans des camps militaires de ce pays en proie à la violence terroriste.

24/01/2022 francais.rt.com  2 min #201069

 Mutineries dans les casernes au Burkina Faso : embryon de coup d'État ou coup de semonce ?

Burkina Faso : des militaires annoncent à la télévision avoir pris le pouvoir

© Radio Télévision du Burkina (RTB) Source: AFP

Le capitaine Sidsoré Kader Ouedraogo porte-parole des militaires, annonce la fin des fonctions du président burkinabé Roch Marc Christian Kaboré, le 24 janvier 2022.

24 janv. 2022, 18:47

Selon l'AFP, des militaires ont annoncé à la télévision nationale du Burkina Faso avoir mis fin aux fonctions su président Roch Marc Christian Kaboré.

24/01/2022 francais.rt.com  3 min #201045

 Mutineries dans les casernes au Burkina Faso : embryon de coup d'État ou coup de semonce ?

Le président du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré, aurait été arrêté après des mutineries

© Sophie Garcia Source: AP

Cliché pris au Burkina Faso, le 22 janvier 2022 (image d'illustration).

24 janv. 2022, 08:54

Selon plusieurs médias, le président du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré, aurait été arrêté le 24 janvier et serait retenu par des soldats mutins.

Vers une prise de pouvoir des militaires au Burkina Faso ? D'après une information rapportée par nos confrères de  RFI et de  France 24, le président du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré, aurait été arrêté le 24 janvier après  les mutineries qui ont secoué le pays la veille.