Tourbillon crisique-51

07-06-2018 dedefensa.org 3 min #142209

7 juiin 2018 - Quand vous avez deux gentils jeunes hommes comme Macron et Trudeau qui discutent et que le premier dit au second,  comme pour le rassurer (?), « Aucun dirigeant n'est éternel », et cela parlant du président Trump, vous êtes fondé à vous dire qu'il se passe des choses peu communes et qu'ils iront tous demain à la réunion du G7 avec un pistolet à la ceinture. On dit même que Merkel est décidée à dire toutes ses vérités à Trump, et la liste est impressionnante. On ajoute même que ce G7 pourrait bien se terminer sans communiqué commun, marquant l'extraordinaire désunion de ce que nous nommons " bloc-BAO ".

Un monsieur qui se nomme Ian Bremner et qui dirige l'Eurasia Group, une forme de consultance pour les prises de risques politiques, juge le G7 de demain comme le plus dysfonctionnel et le plus antagoniste qui ait jamais eu lieu. Son commentaire est le suivant : « L'ordre ancien est mort. Ce pour quoi nous nous nous battons aujourd'hui, alors qu'émerge un ordre nouveau, c'est autour de la question qui est posée de savoir si les USA occuperont la place la plus importante autour de la table ou non. D'ores et déjà pour moi, la réponse est non. »

Encore parle-t-il d'une réunion où des puissances telles que la Russie, la Chine, l'Inde sont absentes, c'est-à-dire les puissances qui s'affirment déjà comme dominantes, sans lesquelles rien ne peut être fait... Mais faire quoi d'ailleurs ? A la Maison-Blanche, on dit : "Mais non, tout ne va pas si mal", tout en peaufinant une nouvelle opération de protectionnisme. Quoi qu'il sorte de ce G7, il est déjà historique simplement, - rien de moins ! - parce qu'est apparu le sentiment de la réalisation que le monde est entré dans la phase finale de l'effondrement du Système.

Ce qui ne paraît étrange et presqu'irréel, c'est que, disant cela, je m'aperçois qu'il n'y a plus grand chose à ajouter, plus de commentaire qui s'impose, plus aucune orientation à donner à la réflexion. La crise d'effondrement, c'est bien la plongée dans le trou noir et le G7 où nous accueille le gentil Trudeau qui vient d'indirectement insulter Trump est le premier marquoir de la chute. L'importance de ce G7 qui semble inutile dans les échanges et les décisions qu'on pourrait y prendre le précède et le dépasse, elle existe avant même qu'il ait lieu et quoi qu'il se passe pendant qu'il aura lieu.

L'importance de l'événement qu'est ce G7 existe déjà et quel que soit cet événement au niveau de ses participants, d'ores et déjà dépassés. Des forces obscures ou lumineuses, et certainement très puissantes, agissent désormais sans intermédiaires. La puissance de l'événement (cette réunion) est au-dessus et au-delà de la réunion. Nous sommes entrés directement dans le grand domaine de la métahistoire de la crise de l'effondrement, dans une bataille qui est comme un "jugement de Dieu", comme l'on disait dans les Temps Anciens.

 dedefensa.org

 Ajouter un commentaire