La grande purge commence sur Internet

07-08-2018 5 articles voltairenet.org 2 min #144415

 voltairenet.org

En moins de douze heures, les géants de l'Internet ont supprimé tous les comptes du groupe Infowars et du journaliste Alex Jones, favorable au président Donald Trump.

Cette purge, qui fait suite à une audition de la Commission de la chambre des Représentants pour la Justice sur la censure d'Internet, a été coordonnée par Apple, Facebook, Google, Spotify et YouTube.

Toutes les vidéos d'Alex Jones ont été supprimées de la toile.

Cette décision a été prise au nom de l'idéologie puritaine qui affirme la responsabilité de chacun de s'opposer aux discours déviants. Elle contredit la conception états-unienne de la liberté totale d'expression, exprimée par le 1er amendement de la Constitution.

Des sociétés privées liées au Parti démocrate viennent de mettre fin à un principe fondateur des États-Unis, ainsi que nous l'avions anticipé, il y a deux ans : «  Les États-Unis vont-ils se réformer ou se déchirer ? », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 25 octobre 2016.

 voltairenet.org

 Ajouter un commentaire

modules attachés ordre chronologique
07-08-2018 5 articles zerohedge.com 4 min #144431

Youtube Bans Alex Jones After itunes, Facebook Remove Content

1026496214441893888

 Earlier Monday we reported that Apple had completely removed five of Infowars' six podcasts from its iTunes and Podcast apps under their hate speech guidelines, reports  BuzzFeed News - including the daily Alex Jones podcast and the show "War Room" - in "one of the largest enforcement actions intended to curb conspiratorial news content by a technology company to date."

08-08-2018 dedefensa.org 7 min #144434

Salut, Anastasia Gafa

Au reste, l'acronyme GAFA est largement insuffisant et de toutes les façon inadéquat.  L'attaque concertée contre Infowars.com] et  Alex Jones vient des sociétés Google, Facebook, Apple, Spotify, Stitcher et Youtube (GFASSY ferait l'affaire si l'on s'en tient à cette seule brochette) ; mais GAFA nous sert de symbole pour désigner le première attaque de censure politique de cette amplitude, venue de groupes privés prétendant par le fait s'ériger en censeur politique, au nom d'une solide morale démocratique, et accessoirement pour la liberté d'expression également démocratique, pourquoi pas ? (D'ailleurs on s'y perd dans le décompte des agresseurs puisque, dans une seconde fournée, Twitters  prend le relais en suspendant les comptes de plusieurs chroniqueurs libertariens et antiguerre, dont le directeur de l'Institute of Peace de Ron Paul, Daniel McAdams.)

10-08-2018 4 articles arretsurinfo.ch 8 min #144498

Venezuela - Un site d'actualité renommé est la dernière victime de Facebook

Par  Venezuelanalysis

Traduction :  Dominique Muselet

Facebook a encore supprimé la page d'un média. Cette fois, il ne s'agit pas d'un réseau d'extrême droite comme Infowars, mais de « la seule plateforme médiatique indépendante vénézuélienne de gauche en anglais », le site d'information Venezuela Analysis, noté sur Twitter.

20-08-2018 lesakerfrancophone.fr 13 min #144762

Les conservateurs sont bannis des médias sociaux ?

Voici ce qu'ils peuvent faire à ce sujet

Par Brandon Smith − Le 1er août 2018 − Source  alt_market

Ces deux dernières années ont été marquées par un changement plutôt agressif dans les politiques des grandes entreprises envers les clients qu'elles convoitaient.

 Référencé par :