Pourquoi l'éléphant dans la pièce porte un gilet jaune Lettre ouverte à qui de droit

07-12-2018 tlaxcala-int.org 6 min #149289

 Dominique Macabies

Monsieur le Président,
Mesdames et Messieurs les Ministres et responsables politiques et syndicaux,

Les Gilets Jaunes « ne savent pas ce qu'ils veulent » parce qu'aucune des solutions traditionnelles ne s'applique. Voici le schéma, chaque fois qu'un mouvement social éclate :
- Mépris par le gouvernement - « on n'a pas fait assez de pédagogie (le peuple est tellement idiot) » / Violences / Le gouvernement lance un os à ronger, jusqu'à ce qu'il ne reste rien sur l'os, et donc/ Mouvement social / Mépris.... Etc.
Argument des autorités : vos exigences sont impossibles à financer, donc « rentrez chez vous, bonnes gens ! »

Effectivement, puisque l'État se laisse (depuis les années 1970 notamment mais bien avant aussi) couper l'herbe sous les pieds en se laissant spolier les ressources nécessaires à la satisfaction des légitimes exigences des travailleurs (volonté délibérée de "prouver" qu'il faut tout privatiser puisque l'État est impuissant)

Comment l'État se rend-il impuissant ? Comme ceci :
- Évasion fiscale illégale. Perte pour la France (je vous laisse mettre les chiffres : vous les connaissez mieux que quiconque... et vous laissez faire / chacun pourra aller chercher ces chiffres, sans craindre que les miens soient faux) :
Perte pour la France____________________milliards d'€ / AN

- Évasion fiscale légale (niches, etc.) :
Perte pour la France____________________milliards d'€ / AN

- Cadeaux aux plus riches, soi-disant dans l'attente d'un « ruissellement » vers les plus pauvres (qui n'arrive jamais, puisque ces cadeaux ne servent qu'à gonfler la bulle financière).
Perte pour la France____________________milliards d'€ / AN

- Gabegie gouvernementale (fonds gaspillés / rémunérations très élevées par rapport aux autres pays dans les monde entier en faveur d'un nombre très élevé de représentants (par rapport aux autres pays), et ce même après leur retour à la vie civile.
Perte pour la France____________________milliards d'€ / AN

- Obligation de l'État de se financer sur les marchés financiers À INTERET, au lieu de se financer SANS INTÉRÊT auprès de la Banque Nationale de chaque pays (comme cela se faisait jusqu'en 1972 en France)
Perte pour la France____________________milliards d'€ / AN, pour rembourser les intérêts seulement, pas le capital - qui ne sera jamais remboursé tant il est énorme.

- La masse monétaire (bien PUBLIC) générée par les crédits offerts chèrement par les banques (PRIVÉES). Mayer Amschel Rothschild : "Permit me to issue and control the money of a nation, and I care not who makes its laws!" (« Laissez-moi la permission de créer l'argent et de le contrôler, et peu m'importe qui est chargé de voter les lois ! »)

Par conséquent, le seul moyen de rembourser toutes les dettes, publiques et privées, c'est d'emprunter encore plus aux créditeurs eux-mêmes, et d'attendre la prochaine, inévitable, crise du crédit, qui offre tant d'opportunités lucratives aux traders de tout poil ! (voir le thinktank d'économistes britanniques  « Positive Money » + la vidéo «  L'Argent Dette », explications accessibles à tout citoyen même dépourvu de notions d'économie, donc d'autant plus convaincants pour un économiste de votre envergure.

TOTAL DES MANQUES À GAGNER _____________________milliards d'€ / AN, qui pourraient financer les BESOINS DES FRANÇAIS (et non plus l'avidité des 1%)

Le gouvernement veut continuer à forcer les 99% des Français à se débattre dans la pataugeoire, afin de permettre au 1% de se prélasser dans la piscine olympique. Nous ne voulons pas nous partager des miettes mais bénéficier des fruits de notre travail, moteur de la croissance. Le travail n'est pas un coût, c'est un investissement, par contre le coût du capital est astronomique.

Donc, VOILÀ TOUT CE QU'IL FAUT CHANGER, le reste n'est que littérature et enfumage, mais c'est moins facile à expliquer que d'accuser de tous nos maux migrants et autres fraudeurs de Pôle emploi, pour, SURTOUT, NE PAS PARLER DE L'ÉLÉPHANT DANS LA PIÈCE : LA CAPTATION DE LA RICHESSE NATIONALE PAR UNE MINUSCULE MINORITÉ, ce qui a l'avantage de financer le campagnes électorales, mais vous réduit à passer par ses fourches caudines.

Sauf à passer par ces réformes-ci - autrement radicales, légitimes et efficaces que les cautères sur jambe de bois qu'on nous applique depuis plus de 70 ans - VOUS NE POURREZ REDISTRIBUER QUE LES MIETTES QUE LES PRIVILÉGIÉS JUGERONT SAGE DE FAIRE RUISSELER AU COMPTE-GOUTTE, JUSTE POUR ASSURER LA PAIX SOCIALE, pour de moins en moins longtemps car le peuple n'en peut plus et... le roi est nu.

Argument des gouvernements : il faudrait que tous les pays en même temps effectuent ces réformes, donc la France persiste à se scléroser sur un schéma à bout de souffle. C'est faux : la France doit donner l'exemple et les autres pays ne pourront que suivre, à moins de voir se lever chez eux bonnets rouges et autres gilets jaunes, sans parler d'autres redoutables jacqueries révolutionnaires déjà vues en France et plus récemment dans d'autres pays.

Merci de faire preuve d'un minimum de vision politique et économique, et du courage qui sied à vos fonctions.

Courtesy of  Tlaxcala
Publication date of original article: 07/12/2018

 tlaxcala-int.org

 Ajouter un commentaire