«Gênant», «Télévision à l'agonie» : la Bbc lance un talk show présenté par... Vladimir Poutine

23-05-2019 francais.rt.com 8 min #156792

© Capture d'écran Twitter @BBC Press Office

Un nouveau talk show financé par les contribuables britanniques met en scène un Vladimir Poutine en image de synthèse, qui discutera de sujets de société. De qualité douteuse, le teaser n'a pas été épargné par les internautes.

La BBC, sobrement présentée comme «chaîne de service public britannique» par YouTube ( contrairement à RT), a annoncé la diffusion d'une nouvelle émission-débat parodique animée par... Vladimir Poutine. L'annonce en a été faite ce 21 mai dans un message Twitter, dans lequel un personnage animé représentant le président russe présente un teaser de la future émission et se réjouit d'avoir atteint son but ultime : celui «celui de show numéro un au Royaume-Uni !»

🥋🇷🇺 Britain's newest chat show host - please welcome Vladimir Putin to @BBCTwo pilot #TonightWithVladimirPutin:

Si l'animation 3D du chef d'Etat n'est pas vraiment digne des meilleurs studios, sa voix, qui doit se vouloir une imitation d'un accent russe, ferait passer le doublage d'un film de série Z pour un chef-d'œuvre. C'est en tout cas  l'avis de nombreux d'internautes, dont les commentaires publiés sous la vidéos sont particulièrement assassins.

«Gênant»,  juge ainsi l'un d'eux, résumant le sentiment général. Un  autre y voit le signe d'une «télévision à l'agonie», alors qu'un  dernier souhaite plus simplement que «l'on meurt tous avant la diffusion». «Vous appréciez les retours, les gars? Haha. Une telle idée de m...., animée en utilisant Windows 95»,  s'amuse un internaute à la lecture de cette avalanche de commentaires. Beaucoup s'insurgent par ailleurs que leur redevance ait permis de financer ce projet au détriment d'autres créations. Et plus encore expriment leur gêne par des memes, qui rivalisent d'imagination.

L'émission, qui se veut une «comédie à moitié scriptée» selon les  termes employés par la BBC - comprenne qui pourra - durera seulement le temps de deux pilotes. A moins bien entendu que le succès ne soit au rendez-vous... Pour la première, l'invité est Alastair Campbell, ancien responsable de la communication du parti travailliste. Suivra notamment Deborah Frances-White, présentatrice du podcast intitulé Féministe coupable. Selon les producteurs de l'émission, on y verra Vladimir Poutine tenter de comprendre les concepts de féminisme ou encore de diversité.

La BBC, dont la fiche Wikipédia rappelle pourtant la «réputation d'excellence culturelle» ne flirte pas toujours avec les sommets du bon goût. A l'instar de la  blague de l'animateur Stephen Fry à l'endroit des victimes de la bombe atomique d'Hiroshima, qui l'avait contraint d'annuler le documentaire qu'il y tournait. Ou encore du programme Top Gear, qui avait provoqué un outrage au Mexique, pour les descriptions racistes qu'il contenait sur les Mexicains. Sans parler bien entendu de la présence sur ses ondes du prédateur sexuel  Jimmy Saville pendant des dizaines d'années.

 Lire aussi : Deux poids, deux mesures : YouTube instaure une nouvelle fonctionnalité discriminant RT

 francais.rt.com

 Commenter