Au Forum de Sao Paulo, Cuba vient défendre l'unité (+ Photos)

29-07-2019 3 articles histoireetsociete.wordpress.com 5 min #159752

Cela a été affirmé par le président des Conseils d'État et des ministres, Miguel Díaz-Canel Bermúdez, à son arrivée dimanche matin en République bolivarienne du Venezuela pour participer à la clôture de la XXVe édition du Forum de Sao Paulo.

Auteur: Yaima Puig Meneses | [internet@granma.cu]

28 juillet 2019 12:07:34

Photo: Etudes de la révolution

CARACAS, Venezuela.- Une fois encore, nous sommes au Venezuela, cette terre attachante, sœur de tous les Cubains; et nous le faisons un jour de grande importance, lorsque nous commémorons le 65e anniversaire de la naissance du commandant Hugo Chávez Frías, tels ont été les premiers mots du président des Conseils d'État et des ministres, Miguel Díaz-Canel Bermúdez, lorsqu'il a osé son pied sur la terre du pays de Bolívar Il était onze heures passées ce dimanche.

Photo: Etudes de la révolution

C'est au moment, a-t-il dit, dans la ville de Caracas, où le Venezuela est en proie à des projets impérialistes, que la XXVe édition du Forum de Sao Paulo est célébrée. Un contexte dans lequel, comme l'a affirmé Díaz-Canel, Cuba vient apporter son soutien inconditionnel au Venezuela et à la révolution bolivarienne, ainsi que défendre la nécessité d'unité et l'articulation de toutes les forces de gauche en Amérique latine et dans les Caraïbes.

Au peuple vénézuélien, à l'Union civique militaire, à la révolution bolivarienne et au président Nicolás Maduro, le chef de l'Etat a porté « l'étreinte du général d'armée Raúl Castro Ruz et du peuple cubain tout entier », car une amitié transcendant les frontières nous unit depuis longtemps.

Photo: Etudes de la révolution

À son arrivée à l'aéroport international de Maiquetía, Díaz-Canel a été reçu par Jorge Arreaza Montserrat, ministre du Pouvoir populaire pour les affaires étrangères de la République bolivarienne du Venezuela, avec les honneurs militaires correspondant à sa haute dotation.

La délégation cubaine comprend également le ministre des Affaires étrangères, Bruno Rodríguez Parrilla; Víctor Gaute López, membre du secrétariat du Comité central du parti communiste de Cuba et chef de son département d'idéologie; et Rogelio Polanco Fuentes, ambassadeur de Cuba auprès de ce pays frère.

C'est la troisième fois que M. Díaz-Canel se rend en République bolivarienne du Venezuela depuis son entrée en fonction comme président des Conseils d'État et ministre en avril 2018. En mai dernier, il a effectué sa première visite officielle ici en tant que chef d'État et Janvier 2019 a assisté à l'investiture du président Nicolás Maduro Moros.

Photo: Etudes de la révolution
Photo: Etudes de la révolution
Photo: Etudes de la révolution

PARTAGER  facebook  twitter  google +

 histoireetsociete.wordpress.com

 Commenter

Articles associés plus récents en premier
13-08-2019 mondialisation.ca 9 min #160305

Forum de São Paulo : Le Venezuela représente aujourd'hui le premier retranchement de la lutte anti-impérialiste

C'est ce qu'a déclaré le président cubain Díaz-Canel dans son discours du 28 juillet au Forum de São Paolo à Caracas. Ce n'est pas la première fois que Cuba, par l'intermédiaire de ses dirigeants et de la presse révolutionnaire, fait une telle affirmation. D'ailleurs, le Venezuela l'a aussi répété, de manière modeste et sans prétention. Il ne fait aucun doute que des déclarations similaires seront émises à l'avenir.

02-08-2019 histoireetsociete.wordpress.com 16 min #159909

Déclaration Finale de la Xxv° Rencontre du Forum de Sao Paulo : Unité des peuples contre l'impérialisme

Nous, les délégués à la XXV° Rencontre du Forum de Sao Paulo (FSP), réunis à Caracas, République Bolivarienne du Venezuela, berceau du Libérateur Simón Bolívar et de son digne héritier, le Commandant Hugo Chávez Frías, à l'occasion du 65° anniversaire de sa naissance, sommes arrivés aux conclusions suivantes :

Une année s'étant écoulée depuis la XXIV° Rencontre de La Havane, l'offensive réactionnaire multidimensionnelle de l'impérialisme étasunien et de la droite oligarchique qui est son alliée s'est renforcée.