Initiative communiste: Russie : le parti communiste en forte progression aux élections locales, première force d'opposition à Poutine.

10-09-2019 histoireetsociete.wordpress.com 4 min #161444

Vous n'en entendrez jamais parler en France mais la principale force d'opposition à Poutine en  Russie c'est le parti communiste, et non les ultra libéraux aux services des impérialismes occidentaux à l'image de Navalny. Ce dernier n'existe d'ailleurs essentiellement que par le soutien médiatique occidental.

Cet état de fait est confirmé par les résultats des élections locales qui viennent de se tenir en Russie, non seulement à Moscou mais dans la plupart des oblasts de la fédération de Russie.

le Parti communiste, principale force d'opposition à Moscou

D'après les projections publiées par l'agence d'information russe Itar Tass, le Parti Communiste s'impose comme la principale force d'opposition à Moscou. Il multiplie par plus de deux son nombre de sièges au parlement local avec 13 sièges contre 26 pour les candidats s'inscrivant dans la ligne de Russie Unie le parti de Poutine. Rappelons cependant que ces derniers, comme la majorité des candidats du pouvoir n'ont pas osé afficher le nom du parti présidentiel, au regard de l'impopularité de sa politique.

A Saint Petersbourg (ex Leningrad), deuxième ville du pays, le candidat du parti communiste annoncé comme principal candidat d'opposition a, sous la pression et par crainte de fraude électorale retiré sa candidature à une semaine du scrutin, une décision condamnée par la direction du  KPRF.

Novossibirsk : Le parti communiste conserve la principale ville de Sibérie et troisième ville de Russie

La 3ème ville du pays et capitale de la Sibérie, reste dirigée par les communistes. Novossibirsk est la capitale scientifique, culturelle et industrielle de la Sibérie.

Le maire communiste sortant de Novossibirsk, Anatoly Lokot, sort en tête de l'élection municipale.

Selon ces résultats, le candidat du Parti communiste remporte 50,62% des voix. Un score en net progression par rapport à 2014 où il s'était imposé avec 43,75% des suffrages (candidature unique de l'opposition).

Son rival Sergei Boyko (indépendant) arrive loin derrière avec 18,24% des voix, le troisième est Yevgeny Lebedev (LDPR) qui remporte 9,64% des voix, la quatrième est Natalya Pinus (Union publique russe) avec 8,06%, le cinquième est Daniyar Safiullin (Rodina) avec 7,34 % des suffrages.

En Bourriatie, le candidat communiste Markhaev arrive second avec 35,7% des élections municipales de la ville d'Oulan Oude, remportée par le partie de Poutine (53.53% des voix). Dans le district autonome de Tchoukotka, là aussi c'est un communiste qui arrive second, Galtsov avec 25.57% des voix.

Dans le Caucase, un des bastions de Russie Unie, le KPRF s'impose également comme la principale force d'opposition, remportant 15.72% des voix, contre seulmenet 4.61% pour la plateforme civique.

Même chose dans l'Altaï ou le KPRF remporte 28.54% des voix, juste derrière Russie Uni (36.14%). Dans les iles Sakhaline, le KPRF arrive également second avec 23.21% des voix, sans compter les 8% des voix qui se sont portés sur deux autres candidats communistes.

JBC pour  www.initiative-communiste.fr

 histoireetsociete.wordpress.com

 Commenter
newsnet 19/09/10 11:49

oui mais stalinien

 Se réfère à : 1 article