Pour le président syrien Assad, le président américain Donald Trump est le meilleur de l'histoire des États-Unis...

04-11-2019 reseauinternational.net 3 min #163884

... Parce qu'il est est transparent et n'adopte pas le double langage hypocrite de ses prédécesseurs

Le président de la République Arabe de Syrie a estimé assez ironiquement lors d'un entretien avec la chaîne satellitaire syrienne Al-Ikhbarya Surya que le président Donald Trump est le meilleur président américain, non pour ses actions ou sa politique mais parce qu'il est transparent et n'utilise pas le double-langage de ses prédécesseurs.

Pour Assad, Trump affirme sans ambage que les États-Unis sont en Syrie pour les hydrocarbures (pétrole et gaz) et rien d'autre, écorchant au passage l'ex-président Barack Obama sans le nommer en évoquant les présidents hypocrites et criminels qui obtiennent le prix Nobel de la paix.

Enfin le président syrien estime que c'est un honneur d'avoir affaire à un adversaire « honnête » et transparent tel que Donald Trump.

Ce que Bashar Al-Assad ne dit pas est que les motivations de Donald Trump sont assez sophistiquées et révèlent plus une volonté délibérée de l'actuel locataire de la Maison-Blanche à exposer les agissements de ses ennemis de l'Etat profond et par dessus tout ses prédécesseurs et livrer cette image brute d'un régime sans foi ni loi, intéressé uniquement par la prédation et les interventions militaires à l'étranger pour le profit des lobbies économiques et financiers.

A cet égard, Donald Trump est simultanément le Roi de trèfles, l'as de pique et le valet de cœur dans un jeu de cartes assez subtil. Aucun président US n'a eu le pouvoir réel de décider et ceux qui ont tenté de s'affranchir des puissants réseaux d'influence et la mainmise de l'Etat profond ont été soit assassinés ou écartés dans le déshonneur. Trump est loin d'être un enfant de chœur et ses accointances avec les plus puissants dirigeants de la Mafia juive New-Yorkaise lui ont épargné jusqu'ici un assassinat mais pas une procédure de destitution pilotée par les éléments les plus rétrogrades et les plus idéologiquement fanatisés de l'Etat profond.

La guerre au Levant est dans sa phase ultime. Près d'une décennie de combats dans l'un des plus vieux pays au monde que les médias de propagande ont voulu décrire comme une vulgaire guerre civile, ont abouti à une véritable révolution géostratégique mondiale. Le monde de Yalta est quasiment mort. L'Empire se bat avec tous les moyens à sa disposition mais il semble qu'il a raté la marche de l'histoire.

source: strategika51.org

 reseauinternational.net

 Commenter