Attaque contre la résistance palestinienne : l'armée israélienne assassine un commandant en chef du Jihad islamique et son épouse à Gaza (vidéo)

12-11-2019 ism-france.org 6 min #164277

Par IMEMC
12.11.2019 - L'armée israélienne a tué, mardi à l'aube, un haut dirigeant du Mouvement du Djihad islamique et son épouse, après avoir tiré plusieurs missiles sur un bâtiment dans la zone de Cheja'eyya, à l'est de Gaza, blessant également de nombreux membres de leur famille, ainsi qu'une voisine.

Les Brigades Al-Qods, la branche armée du Jihad islamique en Palestine, ont déclaré que l'armée avait assassiné Baha' Abou al-'Ata, 42 ans, et son épouse Asma' Abou al-Ata, en plus d'avoir blessé leurs frères et sœurs Salim, Mohammad, Lian et Fatima az-Zahra, ainsi que leur voisin Hanan Hallas. Les blessés ont été emmenés d'urgence au centre médical Shifa à Gaza.

 Dans une déclaration officielle, les brigades d'al-Qods ont confirmé la mort d'Abou al-Ata, ont déclaré qu'il était l'un de ses principaux dirigeants et qu'il avait supervisé personnellement diverses attaques contre l'armée israélienne ; le communiqué précise qu'il avait également été victime de nombreuses tentatives d'assassinat par Israël.

Les brigades ont également déclaré qu'Israël déclare la guerre et que Tel-Aviv subira des représailles et les répercussions de cet assassinat.

"Notre réponse sera énorme ; l'ennemi est responsable des conséquences de ses crimes, et il en paiera le prix", ont ajouté les brigades.

Les brigades ont commencé à tirer des obus sur Israël une heure après que l'armée eut assassiné leur chef et sa femme.

En outre, le mouvement du Hamas et son aile militaire, les Brigades Al-Qassam, ont également publié  des déclarations dans lesquelles ils jurent que "les représailles [seront] féroces et douloureuses".

Des sources israéliennes ont signalé que des sirènes d'alarme ont retenti dans de nombreuses zones au sud du pays, notamment à Ashdod, Ashkelon Beit Elazari, Karmia et Zikim, Rishon Le Zion, et même les banlieues de Tel Aviv Holon et Rishon Le Zion.

Le quotidien israélien Haaretz a indiqué que toutes les écoles ont été fermées et que des abris anti-aériens ont été ouverts à Tel-Aviv et dans de nombreuses zones environnantes, ainsi qu'à Jérusalem.

Il convient de mentionner que l'armée israélienne et le Shin Bet ont publié une déclaration conjointe dans laquelle ils revendiquent la responsabilité de l'assassinat du haut dirigeant du Jihad islamique et ont ajouté que la frappe a été approuvée par le Premier Ministre et Ministre de la défense israélien, Benjamin Netanyahou.

Le bureau de Netanyahou a déclaré que l'attaque a été recommandée par le chef d'état-major de l'armée israélienne et le Shin Bet (le service de sécurité intérieure d'Israël) et approuvée par Netanyahou.

La frappe a eu lieu quelques heures avant que Netanyahou ne remette le portefeuille de la défense à Naftali Bennet du parti Hayamin Hehadash (la Nouvelle droite).

Dans le même ordre d'idées, l'armée israélienne a fermé tous les terminaux frontaliers dans la bande de Gaza assiégée et a réduit la zone de pêche à six milles marins.

Toutes les écoles de Gaza ont été fermées alors que la tension monte au sujet d'une éventuelle offensive israélienne massive contre la région côtière.

D'autre part, l'armée de l'air israélienne a également mené une tentative d'attentat contre un dirigeant palestinien du Jihad islamique dans la capitale syrienne, Damas, qui a tué son fils.

Selon des sources syriennes,  la tentative d'assassinat visait Akram al-Ajjjouri, mais a tué son fils Moath, en plus d'une autre personne, et blessé dix autres, dont sa fille Batoul.

Mise à jour 15h30 :
- La vidéo des funérailles du martyr, à Gaza, publiée par Quds News Network :
 twitter.com

- La vidéo des dégats provoqués à la maison du martyr par l'attaque de l'occupant publiée par Jasmine Omar, Gaza :
 twitter.com

Source :  IMEMC

Traduction : MR pour ISM

 ism-france.org

 Commenter