Une étoile flashée à 6 millions de km/h dans la Galaxie

17-11-2019 sciencepost.fr 3 min #164574

Dans la  Voie lactée, et probablement ailleurs, la plupart des étoiles évoluent pas deux. Il faut également se souvenir que dans l'Univers, tout est en mouvement. Il peut donc arriver, en théorie, qu'une paire d'étoiles se retrouve à flirter avec un  trou noir. Et forcément, une rencontre rapprochée avec un objet aussi massif peut faire pas mal de dégâts.

Fronde gravitationnelle

C'est exactement ce qui s'est produit au cœur de notre Galaxie il y a environ cinq millions d'années. Un couple d'étoiles s'est approché de Sagittarius A*, le trou noir le plus massif de la Voie lactée. L'une d'elles s'est probablement fait dévorer il y a longtemps, mais l'autre baptisée S5-HVS1 a survécu... Non sans un bon coup de pied aux fesses !

Le fait qu'une étoile puisse être catapultée par un trou noir avait été proposé il y a environ 30 ans par l'astronome Jack Hills. Mais depuis, nous n'avions jamais eu de véritables preuves d'un tel événement.

6 millions de km/h

Cette étoile, environ 2,3 fois plus massive que le Soleil, aurait en effet bénéficié d'une fronde gravitationnelle, la propulsant dans la Galaxie à des vitesses folles. Au moment où les chercheurs l'ont repéré, l'objet se déplaçait à plus de 6 millions de km/h. Le précédent record était jusqu'à présent détenu par l'étoile 708 US, flashée à 4,3 millions de km/h.

À la différence de S5-HVS1, l'impulsion de 708 US avait en revanche été fournie par l'onde de choc d'une supernova proche.

« Nous avons retracé le parcours de cette étoile jusqu'au centre de notre Galaxie, ce qui est très excitant, a déclaré Gary Da Costa, de l'Université nationale australienne. Cette étoile voyage à une vitesse record, 10 fois plus vite que la plupart des étoiles de la Voie lactée, y compris notre Soleil ».

Impression d'une étoile éjectée de la Voie lactée après une rencontre rapprochée avec un trou noir supermassif. Crédits : James Josephides

Selon le chercheur, l'étoile n'aurait perdu que 3 % de sa vitesse depuis sa rencontre avec le trou noir il y 5 millions d'années. Mais même à une telle vitesse, elle ne quittera pas notre Galaxie de sitôt. S5-HVS1 devrait passer les faubourgs de la Voie lactée dans 100 millions d'années environ. Elle devrait ensuite errer, seule, dans l'espace intergalactique.

 Source

 sciencepost.fr

 Commenter